Voici enfin la cinquième et dernière partie de mon tour d’horizon des nouveaux anime de cet été, qui arrive avec un peu de retard car j’attendais la diffusion de la toute dernière nouveauté. Je termine également cette série de billets par le récapitulatif habituel, ainsi qu’un bref retour sur les autres anime de la saison que je n’ai pas regardés.

 

Tsukumogami Kashimasu – Tsukumogami à louer

Disponible sur ADN

Se déroulant à l’époque d’Edo, cette série met en avant Okō et Seiji, un frère et une sœur qui tiennent un magasin de location assez particulier, la boutique Izumoya : ils louent des objets de tous les jours, la région étant sujette aux incendies et inondations, mais aussi des antiquités et autres œuvres d’art. Certains d’entre eux sont des tsukumogami, c’est-à-dire des objets qui ont pris vie en se transformant en youkai au bout d’une centaine d’années.

En voilà une série tout à fait charmante. Basée sur des romans qui existent depuis 2007, c’est un peu ce qu’aurait dû être Holmes of Kyoto et ce que j’attendais d’ailleurs à la base de ce dernier, ce Tsukumogami Kashimasu proposant également un côté épisodique sans réelle trame de fond à base de mystères à résoudre. C’est à la fois joliment réalisé et mignon, avec des épisodes qui consistent pour le moment en des affaires plus ou moins surnaturelles qui vont être élucidées grâce aux tsukumogami, loués à certains des clients de la boutique d’Okō et Seiji. Le style des dessins m’a de suite rappelé celui de l’anime Otome Yōkai Zakuro, ce dernier étant basé sur un manga de Lily Hoshino : je n’ai donc pas été très surprise d’apprendre que le design des personnages de la version TV de Tsukumogami Kashimasu avait également été créé par cette dernière.

C’est mignon, c’est coloré, et c’est une véritable petite bouffée d’air frais sans être non plus excessivement original : j’aime bien pour le moment et je suivrai très probablement cette série en entier.

AVIS :  

 

Shingeki no Kyojin – L’Attaque des Titans, saison 3

Disponible sur Wakanim

Cette troisième saison, très attendue, est clairement le blockbuster de l’été. Elle débarque tout juste un an après la seconde, et de mon côté ça me fait plaisir de retrouver cette série : je l’apprécie toujours autant, même si son intrigue a tendance à avancer très lentement. J’apprécie également le fait que l’histoire évite de mettre trop en avant le trio Eren/Mikasa/Armin, qui sont je trouve les personnages les moins intéressants.

J’avais un peu lâché le manga il y a un bon moment, donc cette fois-ci je me retrouve en terrain inconnu au niveau du scénario. Cette saison semble toutefois davantage se focaliser sur les intrigues politiques et autres complots, les êtres humains étant finalement peut-être aussi dangereux que les titans, voire même plus. En revanche, je suis un peu perdue en ce qui concerne la situation d’Erwin, j’ai l’impression d’avoir raté un truc ou alors j’ai dû oublier certains détails de la saison précédente.

C’est du pur divertissement et il va sans dire que je vais bien entendu suivre cette nouvelle saison en entier, en espérant cette fois-ci que le scénario avance un peu plus ! A noter que pour une fois, le générique de début n’est pas signé Linked Horizon : certains seront sûrement déçus, mais de mon côté c’est un petit changement appréciable car je trouve que les génériques finissaient par tous se ressembler.

AVIS :  

 

Muhyo & Rōji – Bureau d’investigation des affaires du paranormal

Disponible sur Crunchyroll

Dernière nouveauté de cette saison estivale, Muhyo et Rōjī est une série qui fait un peu figure d’intrus : adaptation du manga du même nom, publié à l’époque en France chez Kana, ce dernier s’est tout de même déjà terminé il y a dix ans ! Pourquoi sortir une adaptation de ce shōnen maintenant ? Probablement pour promouvoir sa suite, qui a commencé sa prépublication en mars dernier, le premier tome étant sorti au Japon au début de ce mois d’août.

Cette série se déroule dans un monde où des lois ont été mises en place pour protéger la population du nombre croissant de crimes commis par les fantômes et autres entités maléfiques. Muhyo, un expert spécialisé dans le paranormal, est un magicien « exécuteur » capable de prononcer des sentences à l’aide d’incantations et de renvoyer les esprits dans leur monde. Accompagné de son secrétaire Rōjī, il vient en aide aux personnes venues les consulter.

Classique mais sympathique, c’est ce que je retiens pour le moment de ce premier épisode : il y a un petit quelque chose de rétro qui rappelle beaucoup certains shōnen de la première moitié des années 2000, comme Zatchbell ou encore Neuro, le mange-mystères. C’était toutefois nettement moins gentillet que ce à quoi je m’étais attendue : c’est même plutôt sombre, un peu à la Jigoku shōjo/La Fille des enfers. L’histoire de ce premier épisode était tout de même un peu trop mélodramatique au point d’avoir eu du mal à le prendre au sérieux, et malgré le côté visiblement épisodique de la série il semble tout de même y avoir une intrigue de fond liée au passé de Muhyo.

C’est clairement une série destinée avant tout aux adolescents, avec un contenu malheureusement peu original : elle se laisse toutefois suivre facilement, mais personnellement ça ne m’intéresse pas plus que ça. Je regarderai tout de même le second épisode par curiosité !

AVIS :  

 

Tenrou – Sirius the Jaeger

L’histoire se déroule au Japon, dans les années 30. On y suit un groupe nommé « Jaeger » qui vient tout juste d’arriver à Tokyo dans le but d’enquêter sur des vampires, mais également de les chasser. La série se centre notamment sur l’un des membres de ce groupe, Yuliy, un loup-garou dont le village natal a été détruit par des vampires.

Production originale que l’on doit au studio P.A.Works, j’ai trouvé le premier épisode superbe et avec une réalisation de haute volée. Dans le fond, ce n’est pas très original comme histoire, mais c’est relativement bien fait et personnellement ça m’a donné envie de découvrir la suite, ce qui est plutôt bon signe. Après, ça reste un épisode essentiellement introductif qui pose les bases, mais je ne suis pas sûre qu’utiliser les années 30 apporte réellement quelque chose à l’intrigue : ça aurait très bien pu se dérouler à notre époque.

Je n’ai regardé que le premier épisode, mais je suivrai la série lorsque sa diffusion commencera officiellement sur Netflix, vu que pour le moment elle est coincée au Japon. Et puis la mettre de côté me permet également d’éviter de perdre mon temps, au cas où : je ne garde pas un très bon souvenir de certains titres de Netflix qui s’annonçaient pourtant prometteurs et avec une très belle réalisation, mais qui ont vite fini en eau de boudin (coucou B: The Beginning et A.I.C.O. Incarnation). Je vais donc suivre de très près les avis de ceux qui la regardent en ce moment !

AVIS :  

 

Les autres séries

Concernant les autres nouveautés, il y a tout d’abord Lord of Vermilion: Guren no Ou. J’aurais pu en parler, mais je n’ai tenu que les toutes premières minutes de l’introduction, qui consiste en un flashforward qui ne donne absolument pas envie : c’était un peu le concours du « et si on mettait le plus de clichés possibles en cinq minutes ? Et avec les personnages clichés qui vont avec ! ». Le tout avec une histoire de brume rouge qui recouvre Tokyo, ses habitants qui s’endorment et se réveillent quelques jours plus tard comme si de rien n’était, et d’étranges incidents qui surviennent… M’ouais.

Quant à Overlord III, j’ai adoré la première série mais je n’ai que moyennement apprécié la seconde, qui m’avait vraiment déçue, donc je ne sais pas encore si je vais regarder cette troisième saison : je vais attendre les avis définitifs dessus une fois sa diffusion terminée.

En vrac, pour les autres séries que je n’ai pas regardées, il y a tout d’abord la troisième saison de Yama no Susume : je n’ai pas vu les précédentes et apparemment ce n’est pas mal du tout, mais j’ai énormément de mal avec ce type de chara design.

Un énième anime se déroulant dans un monde parallèle, How Not to Summon a Demon Lord (Isekai Maou to Shoukan Shoujo no Dorei Majutsu), m’a plutôt donné envie de fuir au vu de son résumé et des premiers visuels : on va dire que je ne fais pas partie du public cible. Une autre série du même genre, The Master of Ragnarok & Blesser of Einherjar (Hyakuren no Haou to Seiyaku no Valkyria), m’a également donné le même type de réaction, donc là encore j’ai passé mon chemin sans même jeter un œil au premier épisode.

Free! -Dive to the Future- est également une série que je ne regarde pas, n’ayant pas suivi les saisons précédentes : ça ne m’intéresse pas vraiment. J’aimerais tout de même bien voir un jour la première série, par curiosité mais aussi pour comprendre l’engouement qu’il y a autour. Quant à Yûna de la pension Yuragi (Yuragi-sou no Yuuna-san), il s’agit d’une série qui rappelle un peu cette période pas si lointaine où les comédies harem à tendance ecchi étaient nettement plus présentes à la télévision japonaise ; les nostalgiques de titres comme Love Hina devraient peut-être y trouver leur compte, mais de mon côté inutile de préciser que ce type de série ne m’intéresse absolument pas.

anime de l'été

Petit récapitulatif de cet été

Cet été, nous avons droit à une cinquantaine de nouveautés, et c’est déjà pas mal. Un chiffre qui a heureusement tendance à diminuer légèrement avec les années (pour l’été 2015 on frôlait les 70 séries), parce que je regrette tout de même les saisons estivales où le nombre de nouveautés tournait plutôt autour de 30 séries (et c’était il y a à peine dix ans). Pour le moment, je pense en suivre une bonne dizaine, mais je ne sais pas encore si j’arriverai au bout de la majorité d’entre elles.

Coup de cœur de la saison :

Sa girafe, ses chorégraphies, ses côtés qui rappellent Utena… Mon petit coup de cœur, c’est bien entendu Shoujo☆Kageki Revue Starlight, un anime surréaliste toujours aussi intéressant après trois épisodes et qui permet de patienter jusqu’à l’arrivée l’année prochaine de la nouvelle série de Kunihiko Ikuhara.

Je continue :

  • Hanebado! : j’aime toujours autant suivre cette série, d’autant plus que j’ai fini par apprécier le personnage d’Ayano.
  • Chio’s School Road : c’est très inégal en terme d’humour et de sketchs (je n’ai pas spécialement été fan de certains passages du troisième épisode), mais il y a tout de même pas mal de gags que je trouve hilarants.
  • Banana Fish : c’est toujours aussi sympathique à suivre même si j’ai encore du mal avec la pseudo-modernisation du récit, alors qu’on sent tout de même dans le fond que ça fait très années 80.
  • Planet With : au niveau de la réalisation, ce n’est pas trop ça, mais je trouve le scénario et les personnages réellement intéressants.
  • Asobi Asobase : ma comédie de la saison ! Ce n’est pas toujours du meilleur goût, mais j’adore ce type d’humour.
  • Angolmois: Record of Mongol Invasion : un anime historique que j’aime bien pour le moment, en tout cas au bout de trois épisodes j’accroche toujours autant.
  • Tsukumogami à louer : c’est mignon et reposant ; à voir ce que cela donnera sur la durée étant donné que seuls les deux premiers épisodes ont été diffusés pour le moment.
  • L’Attaque des Titans 3 : l’une des séries de cette saison que je suis sûre à 100 % de regarder jusqu’au bout.
  • Phantom in the Twilight : l’un des rares reverse harem de ces dernières années que j’arrive à supporter. Pour le moment, je continue.

J’hésite encore :

  • Grand Blue : c’est de l’humour un peu trop lourd et gras pour moi, même si j’ai largement préféré les épisodes 2 et 3 par rapport au 1er. Je ne suis toutefois pas vraiment sûre d’aller jusqu’au bout tellement j’ai du mal avec les personnages.
  • Mr. Tonegawa Middle Management Blues : une comédie que je trouve toujours aussi peu drôle, même si j’ai bien aimé le troisième épisode (celui avec le barbecue). Le seul truc amusant est que non seulement les onomatopées « zawa zawa » de chaque épisode sont récitées par un seiyuu différent à chaque fois, mais qu’en plus chaque seiyuu choisi possède un « zawa » dans son nom de famille (par exemple, c’est Kana Hanazawa qui les prononce dans l’épisode 3) : je trouve cette idée tout simplement géniale.
  • Happy Sugar Life : mon train wreck de la saison. Je regarde par pure curiosité malsaine, mais ce n’est clairement pas une série pour laquelle j’attends chaque nouvel épisode avec impatience.
  • Cells at Work! : aussi sympathique soit-elle, j’ai du mal avec cette série qui propose finalement un schéma assez répétitif (une menace par épisode avec la présentation de nouveaux personnages à chaque fois), et je m’ennuie de plus en plus devant. Entre temps, j’ai découvert l’existence du spin-off officiel Cells at Work [BLACK], qui a l’air beaucoup plus intéressant car se déroulant dans le corps d’un adulte fumeur en mauvaise santé qui boit, est stressé et ne fait pas d’activité physique : ça promet ! :D (et pour rester dans la catégorie « mais pourquoi ? », n’oublions pas non plus l’adaptation du manga original en pièce de théâtre.)

Je vais plutôt me pencher sur le jeu vidéo :

Il y a tout d’abord Island, dont le visual novel devrait débarquer en anglais incessamment sous peu sur Steam (il n’y a toujours pas de date exacte à l’heure actuelle). Le problème de l’anime est qu’il possède quelques passages intrigants noyés dans des dizaines de minutes inintéressantes, même si l’histoire a enfin démarré pour de bon au bout de quatre épisodes. J’espère donc que le scénario du visual novel est aussi intéressant qu’il en a l’air derrière tout le côté harem (qui n’est finalement pas si présent que ça), et puis l’avantage de ce dernier par rapport à l’anime est que ce sera plus simple pour passer rapidement les passages lourds.

L’autre titre que j’abandonne au profit de son œuvre d’origine est Angels of Death, principalement parce que je n’en peux plus de la voix de Zack, mais aussi parce que je sens que je perds beaucoup en découvrant le scénario via cette adaptation : j’ai surtout l’impression de regarder quelqu’un en train de jouer. Je viens également de découvrir qu’un portage du jeu est sorti en juin dernier sur Switch (il est classé seulement PEGI 12 !?), donc je vais très probablement prendre cette version.

En pause :

Il n’y a que deux séries que je mets en pause : High Score Girl et Sirius the Jaeger, tout simplement parce que je préfère attendre leur diffusion sur Netflix. Je regarderai très probablement le premier en entier, mais c’est moins sûr pour le second…

J’abandonne :

  • Seven Senses of the Re’Union : rien de nouveau à l’horizon après trois épisodes, autant regarder AnoHana pour une série similaire mais mieux réalisée et bien plus intéressante.
  • Muhyo & Rōji : j’attends tout de même de voir le second épisode, mais il y a très peu de chances que je continue.
  • Harukana Receive : c’est assez rafraîchissant et sympathique, mais plutôt anecdotique (j’aurais probablement oublié son existence d’ici quelques mois) : je l’abandonne sans aucun regret.

C’est donc terminé pour cette série de billets sur les anime de l’été ! Rendez-vous peut-être pour de nouvelles impressions en automne, qui est une saison qui me botte nettement moins au niveau de son contenu (il y a beaucoup de suites de séries que je n’ai pas vues ou qui ne m’intéressent pas), mais sait-on jamais, il y aura peut-être quelques bonnes surprises dans le lot.

Pour terminer, quelques liens vers d’autres blogs francophones qui parlent des anime de cet été :

anime de l'été - résumé

Bonnes vacances, bon été et bon courage pour la canicule ! o/

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires / Comment threads
4 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
4 Nombre de personnes à avoir réagi
Aku BahnPazuExelenIalda Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Ialda
Invité
Ialda

J’avais loupé Tsukumogami Kashimasu, je découvre grâce à ton billet c’est effectivement assez adorable ^^

Pazu
Invité

La 3e saison d’Overlord commence mieux que la 2e, tout simplement parce que nous retrouvons les personnages de la 1ère saison. Nous échappons aux hommes lézard pour l’instant. Ils sont remplacés par des gobelins, des orcs et des trolls ;)

Aku Bahn
Invité
Aku Bahn

Je te conseille vraiment de regarder la saison 3 d’Overlord. Niveau réalisation, ça reste moyen, cependant il y a de belles surprises en milieu de saison.
Ce n’est pas exceptionnel, loin de là, mais quand même, ça vaut le coup d’être vu. Moi j’ai bien envie de me rabattre sur le Light Novel.