La série Fushigi no Umi no Nadia a toujours eu une petite place spéciale dans mon cœur, car malgré ses défauts elle reste quand même l’une de mes séries préférées du studio Gainax aux côtés de Gurren Lagann. C’est pour cela que je n’ai pas hésité une seconde à me procurer la version collector de l’adaptation en jeu vidéo sur PlayStation 2, qui contient en fait deux titres : le jeu principal (un visual novel) et un second DVD proposant une sorte de quiz dédié aux fans purs et durs.

Il y a déjà eu plusieurs jeux basés sur Nadia dans le passé, plus ou moins réussis : un jeu d’aventure sur Megadrive avec une fin assez différente de la série (où l’on apprend entre autre que Gargoyle est le frère jumeau du Capitaine Nemo…), une sorte de jeu de stratégie sortie sur NES, des jeux et quelques quiz sur PC Engine et PC98 basés eux aussi plus ou moins sur l’histoire originale, un jeu de mahjong sorti sur PlayStation et reprenant les personnages des différentes séries de Gainax…

C’est en septembre 2005 que débarque sur PS2 un nouveau jeu Fushigi no Umi no Nadia, surnommé « Inherit The Blue Water ». Ce nouveau titre propose une réécriture du scénario de la série et inclut de nouveaux personnages, dont deux jeunes filles qui occupent une place très importante : Sofia Rockfeld, héritière d’une famille américaine très riche et célèbre, et Lazu, à la fois maid et garde du corps de cette dernière.

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Sofia et Lazu

On peut tout de même se demander les raisons de l’existence de ce jeu, surtout en 2005. D’autant plus que toucher ainsi au scénario de l’œuvre originale pourra faire grincer des dents les puristes, même si dans le fond le résultat n’est pas SI mauvais que ça.

Nous avons donc ici une sorte de visual novel avec un brin de romance (Jean, un héros de dating sim ?) et de rares moments de gameplay aux phases de simulation de sous-marin un peu inutiles. La toute première chose qui m’a un peu dérangée, ce sont les deux nouveaux personnages : Sofia donne l’impression de n’être qu’un clone blond d’Asuka, et Lazu de n’être qu’un personnage issu du fantasme d’un otaku (maid + ponytail + meganekko + kuudere... le combo ultime !).

En fait, ces deux filles font au départ un peu tache dans le décor et donnent l’impression de venir d’une toute autre série, d’autant plus que deux tsundere (Nadia et Sofia), c’est un peu lourd par moment. Heureusement, cette première impression s’estompe au fil du jeu, car ces personnages ont été parfaitement intégrés au scénario vu leur rôle, mais il faut tout de même un petit temps d’adaptation.

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Visual Novel

En parlant du scénario, il reprend donc les 39 épisodes de la série, condensés ici en 10 chapitres, chacun d’entre eux étant découpé en épisode. Il ne reste donc que l’essentiel, et ils ont eu la très bonne idée de ne pas s’attarder sur la partie avec l’île déserte. Mais autant au départ le rythme est plutôt tranquille, autant vers la fin l’histoire semble aller vite. Beaucoup trop vite.

Ce que j’ai tout de même apprécié dans cet Inherit The Blue Water, c’est que non seulement tous les textes sont doublés par les acteurs originaux, mais qu’en plus ils ont utilisé la bande-son de l’anime ainsi que son générique de début. Ils ont même conservé le format de la série TV, puisqu’on a également droit à l’eye-catch ainsi qu’au titre de l’épisode et au résumé des épisodes précédents. A la différence qu’ici un « épisode » (chapitre) dure environ une heure, suivant la vitesse à laquelle on fait défiler les textes (vingt minutes si on saute tous les dialogues).

Concernant le jeu en lui-même, le joueur se retrouve dans la peau de Jean ; étant donné qu’il s’agit donc d’un visual novel, on doit engloutir une bonne quantité de texte non négligeable, avec quelques petits choix par-ci par-là pour pouvoir se diriger vers une fin liée à un personnage féminin (et permettre à Jean de se marier avec quelqu’un d’autre que Nadia !). Un aspect qui peut rappeler la série Sakura Taisen, outre le format « épisode TV », se retrouve également au niveau de la limite de temps assez courte lorsque l’on doit répondre à la question d’un personnage.

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Nautilus

Le scénario réserve tout de même bien des surprises, avec des rebondissements et autres retournements de situation très tirés par les cheveux qui feront bondir au plafond la plupart des fans. Car même si ce jeu s’adresse à ces derniers, il vaut mieux le prendre comme une version alternative de l’histoire originale, et rien d’autre.

A noter qu’il existe également quelques petites phases jouables en sous-marin où l’on doit diriger le Nautilus. Ces phases sont tellement simples (et pénibles) que je me demande vraiment quelle est leur utilité, vu qu’il s’agit seulement de diriger le Nautilus vers un point donné de la carte tout en évitant au passage les sous-marins ennemis et autres mines ; c’est vraiment l’un des gros points faibles du jeu.

Au final, j’ai tout de même bien aimé cet Inherit the Blue Water : après un début qui laisse un peu dubitatif, on retrouve vite ses marques (les musiques, les personnages…) et ça donne envie de se replonger dans la série originale. Redécouvrir l’histoire sous un autre angle est tout de même assez intéressant, même si c’est parfois du gros n’importe quoi… mais c’est ça qui est amusant !

 

  • Bonus – Les moments les plus WTF du jeu, avec plein de spoilers <3

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Andrew aka Gendo Ikari

Le principal antagoniste, Andrew Rockfeld (le père de Sofia) ressemble beaucoup à un certain Gendō (Evangelion) !

Quant à Lazu, la bonniche de Sofia, on apprend qu’elle n’était en fait qu’une espionne à la solde de Gargoyle (enfin bon, ce n’est pas comme si on ne le sentait pas venir, non plus), mais elle trahira finalement ce dernier en se sacrifiant pour Sofia.

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Sofia (spoilers)

Le joueur apprendra également qu’en fait Sofia n’est pas humaine : elle est un clone d’un membre de la famille royale de l’ancienne Atlantide, son existence servant uniquement à abriter une pierre bleue (similaire à celle de Nadia). Cette pierre, qui se trouve à la place de son cœur, lui permet également de vivre. Dans l’une des fins du jeu, Jean a la possibilité de se marier avec Sofia, devenue humaine grâce au pouvoir de la pierre bleue ; dans les autres fins, elle perd malheureusement la vie.

Nadia ~ Inherit the Blue Water - FINS

Dans l’une des fins du jeu, Jean peut finir avec Marie, tandis que Nadia part aux Etats-Unis se marier avec quelqu’un d’autre : devenue journaliste, elle rejoint Grandis, Sanson et Hanson pour former un groupe de détectives. C’est assez… déconcertant. ( ゜Д゜)

 

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Nadia et Sophia

 

Pour terminer, un petit mot sur Dennou Battle : Miss Nautilus Contest, le deuxième jeu que l’on peut trouver avec l’édition collector.

Il s’agit en fait d’un simple quiz, avec des questions parfois très pointues sur Fushigi no Umi no Nadia (« quelle est la vitesse maximale en nœuds de la Red Noah ? »), mais aussi sur les œuvres de Gainax en général (« Evangelion a commencé à être diffusé le 11 octobre 1995, vrai ou faux ? »).

En répondant bien, les personnages pourront changer de vêtement et se déguiser en d’autres personnages des autres titres de Gainax… L’intérêt est donc assez  limité, à moins d’être vraiment très fan et de vouloir tester ses connaissances. Cela reste quand même un fan disc tout aussi sympa qu’inutile !

Nadia ~ Inherit the Blue Water - Miss Nautilus Contest

Note : une version PC de ce jeu est également sortie au Japon en juin 2006, quasiment un an après la version PS2.

12
Poster un Commentaire

avatar
12 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
4 Nombre de personnes à avoir réagi
G4tsuKao-chanlaxvidokAxelTerizaki Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Bruno76
Invité
Bruno76

Je ne connaissais pas du tout ce jeu ! Merci pour cette description détaillée ;)

Amana
Invité
Amana

Il va falloir que je me refasse la série moi-aussi tient!
Sinon un vrai WTF pour les fins !
Un jeu qui vaut quand même le détour alors…
Juste pour ce nouveau scénario…..

Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

En bref le principal intérêt c’est les dessins de Sadamoto.
Par contre je pensais pas que tu préférais Nadia à Gurren Lagann ^^.

Exelen
Invité

Amana >> je suis curieuse de voir la fin Jean x Electra, il faudrait que j’essaye de l’avoir, si elle existe o_O

Zechs Marquise >> oui, j’ai une petite préférence pour Nadia. Sûrement à cause de la nostalgie. :)

Amana
Invité
Amana

Sinon pour le perso’ de Sofia, malgré son chara design pas si moche (bien que trop déjà vu : ‘tsundere’ à couettes?), elle a pas l’air folichonne….
Je me trompe ?

Exelen
Invité

Amana >> Je n’ai détesté le perso, mais pas aimé non plus. Elle est trop tsundere pour moi, et puis ses fréquentes prises de bec avec Nadia étaient aussi un peu lourdes. Heureusement qu’elle s’arrange vers la fin du jeu, lorsqu’elle apprend qui elle est réellement. Sinon, c’est sûr qu’elle n’est vraiment pas originale.

Nemolecapitaine
Invité
Nemolecapitaine

« Dans l’une des fins du jeu, Jean peut finir avec Marie »

W…..T…… F? o_O

AxelTerizaki
Invité
AxelTerizaki

A meido in my Nadia? OMH! :D

vidok
Invité
vidok

Encore une fois, voici un jeu dont je ne connaissais que l’existence et le nom. Ça a l’air tout de même sympa à faire. ^^

lax
Invité
lax

Les fins méritent un WTF épique ! Vraiment tordus les jap des fois ^^ »

Kao-chan
Invité

mais qu’est-ce qu’ils osent faire… +___=

G4tsu
Invité
G4tsu

« Sauf qu’ici un « épisode » dure environ une heure, suivant la vitesse à laquelle on fait défiler les textes (vingt minutes si on saute tous les dialogues).  » ou un peu moins de 3h si votre Japonais est un peu faiblard :'(