Mise à jour : février 2020

Bosco Adventure (ボスコアドベンチャー) est certainement LA série qui m’a le plus marquée quand j’étais petite. Diffusé en France sur cette bonne vieille La Cinq au début des années 90 sous le titre Les Aventures du Bosco, on doit ce dessin animé de 26 épisodes au célèbre studio Nippon Animation, plutôt connu pour ses nombreuses adaptations de romans (Princesse Sarah, Tom Sawyer, les 4 filles du docteur March…).

Les Aventures du Bosco raconte l’histoire de la jeune princesse du Pays des Fontaines, Abricotine, qui vivait tranquillement dans son royaume aux côtés de sa mère jusqu’au jour où Scorpion, un gigantesque monstre-parasite voyageant de planètes en planètes afin de les dévorer, fit son apparition. Il tua la grande majorité des habitants du Pays des Fontaines et décida d’en devenir le maître, car dans ce royaume se trouve la « Fontaine de Vie », source de toute forme de vie sur la planète.

Abricotine réussit heureusement à lui échapper, mais elle est toutefois capturée par Fourban, l’un des hommes de main de Scorpion, et se retrouve enfermée dans son navire volant. Elle arrive malgré tout à s’enfuir et fait la connaissance de Fiacre, Otto et Tutti, qui vont la sauver grâce à leur propre bateau volant, le Bosco. Les trois amis décident alors d’aider la princesse Abricotine et de la ramener au Pays des Fontaines afin de sauver le monde de Scorpion : elle devra s’asseoir sur le trône royal avant la prochaine éclipse solaire, car sinon la Fontaine de Vie s’asséchera pour toujours et la planète finira entièrement dévorée par Scorpion et ses larves.

Ce qui m’avait particulièrement marquée dans cet anime était sa fin (attention, spoilers droit devant) : en retournant dans son royaume, Abricotine réussit à monter sur le trône royal et à vaincre Scorpion en faisant jaillir de nouveau la Fontaine de Vie, le point faible du monstre étant tout simplement l’eau. Mais c’est malheureusement au prix de son sacrifice, son esprit ne faisant désormais plus qu’un avec la Fontaine de Vie. Elle donne cependant son pendentif à ses amis avant de disparaître, ceux-ci comprenant que même si physiquement elle n’existe plus, Abricotine sera dorénavant toujours présente dans leur cœur. La série se termine toutefois par une petite note positive puisque l’esprit d’Abricotine peut désormais communiquer avec ses amis à travers son pendentif.

Ce que j’adorais dans ce dessin animé, c’est le côté merveilleux et fantastique qui s’en dégageait, avec des créatures provenant de nombreux mythes et légendes (dragons, licornes, géants…). C’est dans l’ensemble assez enfantin, mais certains épisodes m’ont réellement marquée, à tel point que je m’en souvenais très bien des années après leur diffusion !


Le roman original

Les Aventures du Bosco, c’est au départ l’œuvre d’un auteur et illustrateur italien, Tony Wolf. De son vrai nom Antonio Lupatelli, il a également d’autres pseudonymes, dont un qui sonne très japonais : Oda Taro. Cet auteur de livres pour la jeunesse a notamment collaboré avec Dami Editore, grande maison d’édition italienne, et « Storie del Bosco » (Les Contes du joli bois en France) est son œuvre majeure. Elle comporte plusieurs cycles distincts :

  • Il Bosco delle meraviglie
  • Storie del Bosco di Gnomi (1987)
  • Storie del Bosco di Giganti (1987)
  • Storie del Bosco di Fate (1987)
  • Storie del Bosco di Folletti (1987)
  • Storie del Bosco (1989), recueil des 4 précédents livres
  • Storie del Bosco di Draghi (1993)

Bien que le dessin animé se base sur ces œuvres, le scénario n’en demeure pas moins une création originale.

À l’origine, le studio Nippon Animation devait créer une adaptation littérale, avec de simples histoires tournant autour des animaux de la forêt des livres originaux de Tony Wolf. Suite au succès de leur précédente série, Les Aventuriers de l’Espace, adaptée librement d’une BD italienne et utilisant elle aussi des personnages anthropomorphes, les Aventures du Bosco est finalement devenu un dessin animé complètement différent avec un côté aventure très prononcé. L’héroïne, Abricotine, a même été spécialement créée pour les besoins de cette nouvelle version.


Présentation des principaux personnages

Abricotine (アプリコット, Apricot) est l’héroïne de l’histoire. Princesse du Pays des Fontaines, elle aime la liberté et est de nature plutôt enjouée. Au tout début de la série, peu lui importait de sauver le monde, mais c’était surtout par peur de disparaître : si elle décidait de retourner dans son royaume et de monter sur le trône, elle pourrait protéger le monde pour toujours, mais en contrepartie elle devra renoncer à son corps physique et rester éternellement au Pays des Fontaines… Au fil des épisodes son attitude changera et elle fera tout pour détruire Scorpion et accomplir sa mission.

Tutti (タッティ), Otto (オッター, Otter) et Fiacre (フローク, Floak/Froak) sont trois amis qui font partie de l’équipage d’origine du Bosco. Tutti (la tortue) est le concepteur du Bosco ; il a souvent des prises de bec avec Fiacre, notamment lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Naïf et peureux à l’extrême, Otto (la loutre) est l’inventeur du groupe. Quant à Fiacre (la grenouille), ce sera lui qui décidera de ramener Abricotine au Pays des Fontaines afin qu’elle accomplisse sa mission, ce qui lui vaudra quelques tensions avec celle-ci. Il éprouve également des sentiments pour elle.

À noter que la doubleuse japonaise d’Abricotine, Yūko Minaguchi, et le doubleur d’Otto, Kōichi Yamadera, signent ici leur tout premier rôle dans un anime.

Spic (スピーク, Speak) est l’oiseau mécanique d’Abricotine, qui la suit partout et veille sur elle. À la fin de la série, il se transforme en un véritable oiseau en pénétrant à l’intérieur du halo de lumière de la princesse avant que cette dernière ne disparaisse.

Ender (エンダー) est le Premier ministre du Pays des Fontaines. Il est chargé de veiller sur l’éducation d’Abricotine et sera toujours là pour lui rappeler qu’elle ne devrait pas voyager avec l’équipage du Bosco, qui selon lui devrait traiter la jeune princesse avec les égards dus à son rang, et non comme une fille ordinaire.

Très fidèle envers Scorpion, Fourban (フードマン, Hoodman) fera tout son possible pour capturer Abricotine afin de se faire bien voir par son maître. Il voyage à bord d’un bateau volant, appelé Le Scorpion. En se rendant compte de la véritable nature de Scorpion et de son but réel, il se détournera finalement de ce dernier. À noter qu’il a également un petit faible pour Abricotine.

Jack (ジャック) et Franz (フランツ) sont les deux acolytes de Fourban. Ce sont ses hommes de main, mais ils sont plutôt bons à rien et n’arrivent que très rarement à réussir leurs plans et à capturer la princesse Abricotine. À la fin de la série, le trio décide de suivre Damia.

Intelligente et redoutable, Damia (ダミア) est la plus fidèle des sujets de Scorpion et est également son bras droit. Elle suit aveuglément ses ordres, ce dernier lui ayant promis de lui offrir la moitié du monde, et voyage à bord d’un sous-marin en forme d’araignée. Son dévouement envers Scorpion est si fort que même lorsque celui-ci la trahit, elle refuse d’y croire. Elle décide de se rebeller au moment où elle se rend enfin compte qu’elle a été trompée depuis le début, mais elle ne rejoindra pas pour autant le camp d’Abricotine. Elle partira à la fin de la série à la recherche d’aventures, pour son propre compte.

Scorpion (スコーピオン) est le grand méchant de la série, responsable de l’assèchement de la planète. En effet, Scorpion est un monstre d’origine extra-terrestre : il se déplace de planètes en planètes afin de se nourrir de leur essence vitale, ce qui finit à chaque fois par les rendre hostiles à toute forme de vie. Son point faible étant l’eau, son premier but a été de détruire le royaume d’Abricotine et de s’emparer de la Fontaine de Vie. Il se cache en permanence derrière un rideau, évitant ainsi de montrer sa véritable apparence.


Les Aventure du Bosco dans le monde

En France, la série a été diffusée uniquement à la télévision sur La Cinq, en 1990. Elle a également été diffusée au Québec, sous le titre « La Forêt Magique » : le générique de début diffusé en France est d’ailleurs d’origine québécoise. Il est de plus basé sur sa version japonaise, chose assez rare à l’époque, surtout sur La Cinq. On a ainsi évité un générique « fait maison », et ce tout simplement parce que le dessin animé n’avait pas été racheté à l’Italie à l’époque (ce qui était pourtant le cas à 99 % des séries diffusées sur La Cinq).

La série est sortie en DVD au Japon le 25 juillet 2003. Il s’agit d’un coffret de 6 DVD regroupant les 26 épisodes et vendu au prix de 30 450 yens (un peu moins de 280 euros), mais il peut maintenant se trouver pour une poignée de yens dans les boutiques d’occasion. En 2017, c’est au tour de deux coffrets Blu-ray de voir le jour, proposant au passage une version « remasterisée » en HD : chaque coffret contient 13 épisodes et coûte 11 000 yens. Un coffret DVD est sorti en France dans le commerce en septembre 2006, chez l’éditeur Kero Video.

Les Aventures du Bosco a également été diffusé dans bien d’autres pays en Europe dont l’Italie, en 1988, sous le titre « Principessa dai Capelli blu » (« la princesse aux cheveux bleus »). Le générique italien, chanté par Cristina d’Avena, correspond d’ailleurs au niveau de la musique à notre générique français du dessin animé « Raconte-moi une histoire ». La série était également assez populaire dans les années 90 en Pologne et en Russie.

13
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
aceofjade

Merci pour ces informations très complètes.
On sent la vraie fan ! Les vieux animes de la 5, c’est toute une époque ! Je suis bien contente d’avoir retrouvé Abricotine, car je ne me souviens plus de tout, je vais pouvoir acheter le dvd !

hana
hana

J’adore le générique, un des plus beau en VF pour une fois… Sinon le truc que je retiens à par le bateau volant et les scooters volant à la Stars Wars c’est la princesse qui finit avec un crapaud, ça m’a toujours marqué lol

claire
claire

merci pour toutes ces infos ! il m’a marquée aussi, petite ! :)

lilliezoe
lilliezoe

Ce dessin animé m’a aussi beaucoup marqué bien qu’il ait très peu été diffusé. Je cherche depuis des années la chanson de toute fin, celle en japonais qui clôture la série, pas le générique de fin habituel mais celui qui dans mon souvenir les montre tous réunis bien qu’Abricotine ne soit plus là. Si quelqu’un s’en souvient et voit de quoi je parle je lui serais éternellement reconnaissant.

onca
onca

Un grand merci pour ces infos très complètes et la jolie présentation. Aucun de mes amis ne se souvenais de cet animé, et pourtant sa fin m’avait marquée et me marque aujourd’hui encore.

bastet340
bastet340

Ce soir je suis chez mes parents, en vacances, et ma petite soeur m’a traité amicalement de « fiacre » avant d’aller se coucher..
Un flash m’est revenu, et je suis partie à la recherche de ce dessin animé que notre mère nous avait enregistré il y a des années…
Nous avions le dernier épisode, qui nous avait bcp ému, et malheureusement, lors de la dernière image sans doute (tous les animaux sont rassemblés et heureux comme tu le dis lilizoe), la K7 rembobinait jusqu’au début :’-)
J’ai toujours eu un goût d’inachevé, alors je vais de ce pas trouver le dernier épisode.

MERCI à toi la miss,
J’ai 26 ans dans 2 jours, et cela me touche encore.

troll

Je me souviens de ce dessin animé aussi pour sa fin, qui m’avait fait pleurer des larmes dans mon jeune temps ^^
C’est étrange, car personne, même chez ceux de ma génération qui regardaient assidument la5, ne semble se souvenir de ce dessin animé, alors qu’à la limite Flo et les Robinson suisses, Cathy la petite fermière et d’autres éveillent de lointains échos…

Franck
Franck

Bonjour à tous, je voudrais répondre à celui ou celle qui a fait la page de cette série. Effectivement, la série a bien été diffusée au Canada en aillant pour titre « La forêt magique ». J’ai gardé tous les épisodes que j’avais enregistré sur VHS à l’époque. J’ai vraiment aimé cette série. Dommage qu’au Canada, ils n’ont jamais pensé à la sortir sur dvd. Je dois dire qu’au Québec, on est plus en retard qu’en France pour avoir une piste sonore française sur les dvd de séries tv, une chose que je n’approuve pas. J’adorerais avoir toutes les séries que j’aime en français sur dvd, mais ce n’est pas le cas.
En tout cas, j’ai vraiment adoré la série « La forêt magique » surtout quand on rencontre Scorpion pour la première fois et le dernier épisode. Merci, j’avais perdu espoir de trouvé un site qui parle de cette série.

Olivier
Olivier

Oh purée, un grand merci à toi.
Ce DA, je le cherche depuis des années et il m’a tout autant marqué que toi !
Merci, merci merci !

Albert
Albert

Je suis né en 82, j’ai regardé cette série en une fois quand elle est passée à la télé, j’étais en CP je pense, et j’étais amoureux d’Abricotine… Détruit par son destin et la fin de l’histoire… Les plus belles choses on une fin, magnifique ^^

Melian05
Melian05

Merci bcp !!! ralala depuis le temps que je recherchait le nom de ce dessin animé qui m’avait marqué !!!! merci :D

Yobzh29
Yobzh29

Merci énormément pour cet article !
Je me suis souvenu il y a qques jours que je regardais un dessin animé quand j’étais petit avec un truc qui volait du nom de bongo ou bosco avec des animaux à son bord qui vivaient des aventures folles, j’ai demandé autour de moi, personne ne connaissait mais j’ai fini par le retrouver ce bon vieux Bosco !
Comme d’autres au dessus, j’étais un peu amoureux d’Abricotine quand j’étais petit, de la magie que suscitait ce Bosco chez moi, et j’ai au fond un souvenir de tristesse aussi, je pense que cela est lié à la fin de la série.
Quelqu’un saurait où trouver les épisodes en streaming ? J’adorerais pouvoir me replonger dans cet univers !