C’est le week-end du vendredi 12 au dimanche 14 août 2011 que s’est tenue la 80ème édition du Comiket, le grand rendez-vous des otaku au Japon : une édition placée sous le signe de la chaleur et de la foule, qui semble vraiment de plus en plus importante chaque année. Autant dire que c’était parfois vraiment invivable, à un point tel que c’est bien la première année où je n’ai pas vraiment pris de photos des cosplayers (à peine une quarantaine), à cause justement de cette chaleur.

Étant donné que je m’y suis rendue les journées du samedi et du dimanche, j’ai également pour la première fois essayé de venir tôt (c’est-à-dire bien avant 8 heures du matin), ce qui au final ne m’a fait gagner qu’une dizaine de minutes. Mais vu qu’essayer de se procurer certains doujinshi sur les stands des cercles les plus prisés se joue parfois à la minute près (les stocks partent souvent très vite !), ça aide quand même pas mal.

Le plus difficile durant ce week-end a tout de même été d’attendre l’ouverture du Comiket sous un soleil de plomb, sans oublier l’humidité qui va avec…

Comiket 80
Bienvenue en Enfer ! \o/

Pour rappel, le Comiket est un événement gratuit étant donné qu’il s’agit avant tout d’un marché et non d’une convention. Et il vaut mieux éviter de s’y pointer en tant que touriste et de savoir à l’avance ce que l’on souhaite acheter (en utilisant par exemple le site de Pixiv ou encore celui de Comic Natalie), car il est sinon presque impossible de s’y retrouver en errant dans les différents halls, bien que ces derniers soient toujours divisés par thèmes.

Si le samedi était consacré aux œuvres boy’s love et yaoi, il y avait néanmoins une partie d’un hall dédié par exemple aux séries rétros (Versailles no Bara, Lupin 3rd, les premières séries de Gundam…) mais aussi aux séries de magical girls (récentes ou non). C’est également ce même jour que l’on peut trouver les stands dédiés à Touhou, aux Vocaloid, aux doujin game/ongaku

Le troisième et dernier jour est toujours celui qui attire le plus de monde : c’est le jour où  beaucoup de cercles vendent des doujinshi interdits aux moins de 18 ans (tout un hall y est dédié), mais aussi celui où on peut en trouver avec des illustrations originales. C’est également ce jour-là que la majorité des personnes plutôt connues dans le milieu du manga et de l’animation japonaise ainsi que du monde des illustrations/fanarts vendent elles aussi leur doujinshi.

Sans oublier bien entendu les deux zones consacrées au cosplay, remplies de monde, mais où je n’y suis restée qu’une trentaine de minutes en tout sur les deux jours : je ne pourrais donc pas vraiment me prononcer sur les tendances de cette année, mis à part qu’il y avait beaucoup de costumes basés sur Puella Magi Madoka Magica.

L’autre coin vraiment peuplé de monde était celui des stands professionnels. Le stand le plus populaire était très probablement celui d’Aniplex : deux sets de goodies Puella Magi Madoka Magica avaient été mis en vente, et le premier s’est retrouvé en rupture de stock en même pas une heure… Sachant que faire la queue sur ce même stand pouvait prendre jusqu’à 1h30 (et toujours sous le soleil, vu que la file allait jusqu’à l’extérieur).


Voici donc mon butin de ce week-end en matière de doujinshi. Eh oui, cette année, j’ai décidé de me lâcher !

  • MAJOCCO MIX – cercle : SIDE1 (48 pages)

Un joli hommages aux séries de magical girls, touchant de près ou de loin au genre, avec autant de séries anciennes que récentes. Le tout est illustré par différents artistes principalement présents sur Pixiv et Twitter, aux styles très différents. Ne vous fiez surtout pas à la couverture mignonne comme tout : il y a quelques illustrations très NSFW qui tranchent un peu avec le reste, ce n’est donc pas un recueil à mettre entre toutes les mains.

  • TSUKAWARENAKATTA JINBUTSU DESIGN-SHUU – Kou Yoshinari (148 pages)

Kou Yoshinari, assez connu auprès des amateurs de RPG pour avoir été le character designer et illustrateur des différents Valkyrie Profile aux côtés de son frère You Yoshinari, est également un animateur prolifique qui a travaillé sur de nombreuses séries. Ce gros pavé rassemble des illustrations et esquisses inédites de différentes œuvres sur lesquelles il a travaillé (essentiellement des jeux vidéo et bishoujo games), mais qui n’ont jamais été utilisées.

  • ANGEL TOUCH VOL.4 – Akemi Takada (72 pages)

Le tout dernier recueil d’esquisses d’Akemi Takada avec une fois de plus beaucoup de Creamy Mami (notamment des illustrations pour les coffrets DVD et les 30 ans du studio Pierrot), mais aussi du Misa no Mahou Monogatari et quelques curiosités comme Idol Coco. Cela reste dans la lignée des précédents « Angel Touch », avec en bonus un petit message signé par Akemi Takada ainsi qu’une carte postale.

  • SWEET CHAOS DAYZ – Range Murata (38 pages)

Diverses illustrations toutes en couleur de Range Murata, la plupart ayant été déjà utilisées dans divers magazines et autres recueils, voire même des sites web comme celui de Bandai Visual. Un très joli doujinshi qui avait malheureusement un peu de peine à se vendre sur un stand plutôt déserté, mais c’est peut-être parce qu’il ne proposait pas vraiment d’illustrations inédites.

  • C.H.R / KURAMOE / KUSO KINGDOM 2011 – Yoshitoshi ABe

Sur le stand du cercle de Yoshitoshi ABe (Mutekei Romance) on pouvait trouver des doujinshi un peu plus anciens aux côtés des dernières nouveautés, c’est ainsi que j’ai pu mettre la main sur le « C.H.R » sorti durant le Comiket 79, fin 2010. Ce dernier ainsi que « Kuramoe » sont des recueils d’illustrations diverses ; quant à Kuso Kingdom 2011, il s’agit d’un recueil parodique assez barré sans queue ni tête, se moquant allègrement des anime et jeux vidéo récents (Metal Gear Solid, Shadow of the Colossus, Strike Witches…). En fait, ce serait un peu l’équivalent du « shitposting » dans le monde du doujinshi.

  • SQUAD – Redjuice (42 pages)

Le nom de « redjuice » ne dira à première vue pas grand-chose pour beaucoup de monde, mais si je dis qu’il s’agit de la personne derrière la célèbre illustration de Hatsune Miku de la chanson « World is Mine », ce sera peut-être un peu plus parlant : également connu sous le nom de Shiru, redjuice est un illustrateur membre du groupe de dōjin Supercell. Ce doujinshi est en tout cas un joli recueil d’illustrations et de concept arts de « BEATLESS », un roman prépublié dans le magazine Newtype.

  • CHIRASHI SHUUMAI ZENSHUU – Hiroyuki Imaishi (68 pages)

Un doujinshi que l’on doit à Hiroyuki Imaishi, réalisateur entre autres de Panty & Stocking et Gurren Lagann, regroupant ici diverses illustrations réalisées pour les différentes éditions du Comiket et du Comitia, de 1994 à 2011. C’est en tout cas très intéressant de voir l’évolution (assez radicale) de son style au fil des années !

  • IMAISHI HIROYUKI GENGASHUU VOL.14 – Hiroyuki Imaishi (74 pages)

Un autre doujinshi de Hiroyuki Imaishi, avec notamment ses différents travaux sur Star Driver, Dead Leaves, Abenobashi no Mahoushoutengai… Le tout accompagné de quelques illustrations et autres croquis préparatoires sur diverses séries.

  • ATMOSPHERE’S SKETCHBOOK – cercle : atmosphere (50 pages)

Un doujinshi essentiellement composé d’esquisses et de croquis sur des séries diverses et variées, qu’elles soient récentes ou non. Le tout est illustré par le cercle atmosphere, composé de trois animateurs du studio Gainax : ebisu (Shuhei Handa), yone (Mai Yoneyama) et tarou2 (Masaru Sakamoto). Quand je suis arrivée sur leur stand il ne restait plus que trois exemplaires, j’ai donc eu de la chance d’avoir pu mettre la main dessus.

  • NOIZI ITO LINEART – cercle : Fujitsubo-Machine (34 pages)

Une sorte de compilation de diverses illustrations réalisées par la très prolifique Noizi Itou à différentes occasions, aussi bien dans le domaine des jeux vidéo que celui des anime. On y trouve également quelques illustrations réalisées suite au séisme du 11 mars 2011 ainsi que d’autres réalisées lors de l’édition 2010 de l’Epitanime.

  • MADOKA MAGICA ILLUSTRATION COMIC BOOK – Wadarco (22 pages)

Wadarco, également retranscrit Wada Arco, est un artiste que j’ai récemment découvert à travers son travail en tant que character designer sur le jeu Fate/EXTRA sur PSP. Il signe ici un joli recueil d’illustrations sur Puella Magi Madoka Magica de quelques pages, avec en bonus une petite carte postale.

  • FUYUMAN 4 / NENKAN SHOUNEN AKIMAN – Akiman

Akira Yasuda, alias Akiman, est un illustrateur plutôt connu pour ses travaux sur de nombreux jeux de Capcom (notamment la série des Street Fighter) et son travail en tant que character designer sur l’anime Turn A Gundam. Il vendait d’ailleurs un (ancien) doujinshi avec des illustrations sur cette série, qui malheureusement était déjà en rupture de stock quand je suis arrivée sur le stand. J’ai donc pris le « Fuyuman 4 », un recueil d’illustrations diverses sorti à l’origine en 2009, ainsi que le numéro d’août du doujinshi « Nenkan Shounen », regroupant lui aussi diverses illustrations (et interdit aux moins de 18 ans, au passage).

  • FUKKOKU SHIKI SHOUKA – Jun’ichirou Akayoshi (16 pages)

Un doujinshi un peu acheté par hasard, notamment parce que le style utilisé me rappelait fortement celui de la mangaka Kei Toume. Jun’ichirou Akayoshi est également mangaka, et ce doujinshi est un recueil d’illustrations et de croquis divers tout en noir et blanc.

  • FLIPBOOKS – cercle : st.BREAK

Il s’agit d’un ensemble de quatre folioscopes, ces petits livrets de dessins qu’il faut feuilleter très vite pour avoir l’impression de voir une scène en mouvement. Chacun de ces flip books a été réalisé par un animateur différent : Shinya Ohira, Masaaki YuasaHokuto Sakiyama et Tatsuyuki Tanaka. J’étais quand même étonnée de voir que ces folioscopes avaient beaucoup de succès !

  • UMAKOSHI YOSHIHIKO GENGASHUU VOL.3 – Yoshihiko Umakoshi (144 pages)

Je triche un peu car j’ai acheté ce troisième recueil d’illustrations de Yoshihiko Umakoshi sur le web une fois le Comiket fini. Et pour cause : le doujinshi, vendu samedi, s’est retrouvé en rupture de stock vers 10h20, soit une vingtaine de minutes après l’ouverture. Et très étrangement, il était possible de trouver de nombreux exemplaires de ce doujinshi sur différents sites internet peu de temps après à des prix parfois indécents. Sans parler de ceux qui le vendaient déjà sur Yahoo Auctions avant même qu’il ne soit vendu au Comiket… Bref, ce troisième volume possède un bon nombre de pages dédiées à Heartcatch Precure et Ojamajou Doremi, mais aussi à Casshern Sins, Yumekui Merry, Saint Seiya, etc.

  • MAWARU PENGUINDRUM

Quelques doujinshi en vrac sur Mawaru Penguindrum achetés complètement par hasard : le premier, « Deja Vu », que l’on doit au cercle White blood corpuscle Red blood corpuscle (oui, c’est son nom), est un recueil grand format avec uniquement des illustrations en couleurs ; le second, « Time Machine wa Drum shiki », est une sorte de manga parodique que l’on doit au cercle Zooya! ; enfin, « Kitto Warawa no Chitai ga Mitai Omaetachi ni Tsugeru » est une autre parodie que l’on doit cette fois-ci au cercle Komorebi-Note.

  • MAGICAL GIRLS

Du côté des séries de magical girls, j’ai mis la main sur « Life of Negentropy », un sympathique doujinshi sur Puella Magi Madoka Magica rempli d’illustrations que l’on doit au cercle Atelier Tiv, qui est composé de deux artistes : Hiroki Haruse et Tiv.

« Desuno-to! » est quant à lui un hommage aux magical girls du studio Pierrot, par le cercle KilkennyCat. On y trouve ici des illustrations sur Creamy Mami, Mahou no Yousei Pelsia et Magical Emi.

Enfin, « Un Deux Trois » est un très joli doujinshi de Princess Tutu que l’on doit au cercle Santa☆Festa. Les recueils d’illustrations sur cette série étant rares, surtout ceux d’une telle qualité, je me suis donc jetée dessus ainsi que sur son set de cartes postales.

Comiket 80 - Type-Moon

Sans parler des goodies divers, mais aussi ceux tels que le Carnival Phantasm 1st Season – Special Limited Edition, une édition limitée du blu-ray de Carnival Phantasm, projet qui fête les dix ans de Type-Moon, accompagné quelques goodies inédits ; et pour rester dans Type-Moon, je me suis retrouvée également un peu par hasard avec le Fate/Zero Holy Grail Starter Set, vendu sur le stand Aniplex, ce même stand qui vendait le fameux Madoka Magica Production Note qui  s’est vendu comme des petits pains.

Voilà donc un Comiket qui fut au final bien sympa malgré la chaleur à la limite du supportable, même si cet événement devient de plus en plus dangereux pour le porte-monnaie.

Comiket 80 - cosplay en vrac

19 commentaires

  1. Han t’as réussi à avoir les Flipbook st.Break :(
    Il faut dire que Yuasa, Ohira & Tanaka restent des grandes figures de l’animation (Sakiyama beaucoup moins) puis l’idée des flipbook doit attirer. Shinya Ohira en avait déjà sorti un au dernier Comiket (http://youtu.be/T1iRJKABKXc)

    « je me suis retrouvée également un peu par hasard avec le Fate/Zero Holy Grail Starter Set »
    Tu veux te faire haïr :(

  2. vu passer des umakoshi à 5k et personne pour le récupérer pour moi c’est complétement déguelasse :(

    Le cosplay dhalsim est plus vrai que nature.

  3. kyouray > j’avais aucune idée que ces flipbooks étaient attendus, quand j’ai vu qu’il y en avait un fait par Yuasa j’ai même pas hésité. C’est aussi l’un des premiers stands que j’ai fait en arrivant au Comiket, c’est pour ca que j’ai pu en avoir facilement.

    Et le Fate/Zero Holy Grail Starter Set je l’ai pris parce qu’il n’y avait plus rien sur le stand Aniplex ; les fans avaient tout dévalisé et je ne voulais pas avoir fait la queue pendant plus d’une heure pour rien. :(

    Neokenji > Si c’est un doujinshi datant de 2009 c’est bien celui-là.
    Pour le Yoshihiko Umakoshi Gengashuu 3 j’ai payé le mien 6000 yens… D:

    Rukawa > Est-ce que tu sous-entendrais vaguement quelque chose avec ton « personne pour le récupérer pour moi » ?~

  4. moi d’abord, nous ensuite !
    c’est quand même frustrant de pas avoir de compte en banque jap et de devoir passer par un tier, on n’est pas maître de notre destin, faut attendre qu’il soit réveillé, qu’il ait pas trop de crotte dans les yeux, qu’il ait des sous sur son compte ect… pendant que nous on pète la forme à 18h de l’apres midi :(

  5. Très bon billet. Clair et efficace, surtout pour les néophytes de l’anime (je dois être le seul qui préfère le manga sur MATA, incompatible?) qui n’ont qu’une définition approximative du C80.

    En tout cas, le butin est vachement beau o/
    Dommage que le dôjinshi de Range MURATA soit parti plus difficilement, c’est un artiste que j’aime beaucoup. Mais Gainax et Hiroyuki IMAISHI n’ont pas chaumé. Le plus attirant de tous est tout de même le St.Break Flipbook, Masaaki YUASA et Tatsuyuki TANAKA dans un même dôjinshi *w*

    Tu comptes faire des articles détaillés sur certains des dôjinshi (avec pictures) ?

  6. Ok donc au wonderfest tu prends les murs et au comiket les cosplays, pourquoi pas…..

    A par ça, t’as choppé du bon stuff apparemment et pas que du All-age à ce que je vois sur les photos :D.

  7. Typhoon Swell > merci ! Sinon, des artistes comme Murata ou encore ABe ont l’air en fait de prévoir toujours beaucoup de stock, ce qui explique sûrement pourquoi ce n’est pas le rush sur leur stand. Et qu’on peut s’y pointer tranquillement en fin de d’après-midi en étant sûr que tout n’est pas sold out.
    Sinon je ne compte pas faire d’article détaillé sur certains doujinshi, mais j’en scannerai peut-être certains (du moins ceux qui n’ont pas beaucoup de pages, histoire de ne pas les abimer~) si j’ai le temps.

    Aer > Au Comiket je ne vois pas ce que je peux prendre d’autre en photo à part les cosplays étant donné qu’il est interdit de prendre des photos à l’intérieur des bâtiments :( (et comme ça tu n’aimes pas que je prenne des murs en photo ? :p)

  8. Wow le Jun’ichirou Akayoshi, j’avais cru voir du Kei Toume aussi avant de voir le nom :o

    En tout cas joli resultat, tu dois en faire des jaloux (dont je fais partie meme si j’ai pu mettre la main sur un Umakoshi Gengashuu 3 a 5k)
    J’espere que cdjapan mettra la Akemi Takada en vente encore une fois comme les precedents :o

    Bonne chance et bon courage pour le prochain (meme s’il devrait y’avoir la chaleur en moins, donc plus supportable :p)

  9. « Sinon, des artistes comme Murata ou encore ABe ont l’air en fait de prévoir toujours beaucoup de stock, ce qui explique sûrement pourquoi ce n’est pas le rush sur leur stand. Et qu’on peut s’y pointer tranquillement en fin de d’après-midi en étant sûr que tout n’est pas sold out. »

    C’est pour ça que je ne comprends pas que certains stands puissent se vider en quelques heures. Au fil des années, tu dois bien pouvoir gérer ton stock, non ? (Surtout quand tu es revendu à prix d’or sur le marché secondaire.)
    J’ai l’impression que l’on vise plus l’édition limitée (je peux en vendre 1000 mais on va en imprimer 200) que la vente pure. Tout ça pour faire grimper sa cote.

    Pas sûr que j’aime l’intérieur de SWEET CHAOS DAYSZ (MURATA) mais la colo de la couverture est somptueuse.

    Jun’ichirou Akayoshi m’intéresse également. Il m’a l’air plus sombre que TÔME dans ses thèmes. Je m’en vais aller lire son Yôgen no Chi, sa seule série scantradée qui bieng nentendu est en pause…

  10. @Exelen > Ah même les stands de Range était déserté… c’est bien la fin d’une époque comme on disait autour d’une baleine. Finalement malgré tout un butin assez important malgré ton regret à ne pas trouver de doujins sur des séries oldschool ;)

  11. Graaahhh çà donne trop envie, j’espère que je pourrai assister au prochain cet hiver, en tout cas merci pour les photos et les adresses de sites :3

  12. Merci pour le compte-rendu ! Y a vraiment de quoi se ruiner à cette convention ! L’artbook de Redjuice est-il dispo à la vente sur internet ?

  13. Tien une Patchouli ! Oh une Reimu,une Sanaeet une Marisa (p18-19) :3 Grande fan de Touhou pour toujours !\o/
    Je remarque qu’il y a aussi quelque cosplay de Steint Gate. Mais en effet, c’était à prévoir la masse de Madoka Magica ~___~
    A quand tes impressions sur les animes :3

  14. Namae > « A quand tes impressions sur les animes :3 »
    Vu comme c’est parti et que je suis très occupée en ce moment avec mon boulot, ca risque d’être pour septembre ;_;

  15. Rétrolien : L’Antre de la Fangirl » Un petit tour au CHARA HOBBY, édition 2011

  16. Rétrolien : L’Antre de la Fangirl » Retour sur le Comiket 81

Répondre à Aer Annuler

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.