Comiket 69

Le Comiket (abréviation de Comic Market), ce n’est pas vraiment une convention. C’est plutôt un gigantesque marché de doujinshi (le plus gros du Japon, et aussi du monde) et c’est pour cela que l’entrée est gratuite : cela n’a donc rien à voir avec les conventions à la française. Même les horaires sont différents, car le Comiket ouvre à 10h du matin pour fermer à 16h ! Et vue l’immensité du Tokyo Big Sight, où a lieu l’événement, six heures ne permettent absolument pas de tout voir.

Le matin je suis partie à 9h45 pour y être vers 11h où j’ai retrouvé Erhune là-bas, pour être ensuite rejoints par Shinya. La station du Tokyo Big Sight, Kokusai-Tenjijō, était bourrée de monde mais il n’y avait quasiment pas de queue pour entrer, même si la foule était nombreuse : en fait, le mouvement était très fluide.

En chemin, on commence à croiser des fans déguisés : Ed de Fullmetal Alchemist, Rei d’Evangelion, des tonnes de maids… On arrive dans l’un des immenses halls remplis de doujinshi, et on voit que l’on est en fait dans le hall des doujinshi principalement consacré aux jeux vidéo. Comme on ne sait pas par où commencer, et vu que l’on ne connait aucun cercle de doujinshi, on décide d’aller voir le cosplay, qui se termine à 15h.

Comiket 69 - Fullmetal Alchemist

La zone cosplay est située tout en haut de la terrasse située à la droite de l’entrée du Tokyo Big Sight. Il était très difficile de prendre des photos, et la majorité des japonais avaient des appareils photo dignes de professionnels. Les règles sont assez strictes : il faut demander à chaque cosplayeur que l’on veut prendre en photo son autorisation.

Certains étaient très contents de se faire prendre en photo par des gaijin (d’ailleurs on était pas mal, ça m’a assez surprise :p). J’ai remarqué que la tendance de cette année c’était Gundam Seed Destiny, car le nombre de Lacus, de Lunamaria et de Athrun était plus qu’impressionnant. Il y avait aussi pas mal de personnages de Fullmetal Alchemist, et une bonne dizaine d’Ed au total ! Il y avait énormément de cosplays variés, et je n’ai pas pu prendre tous ceux que je voulais en photo, le plus souvent parce que beaucoup de monde les prenait en photo et qu’il fallait donc faire la queue et attendre son tour. Mais il y avait également pas mal de cosplays peu habillés, malgré le froid, mais heureusement qu’il y avait du soleil. Je plaignais en tout cas celui (ou celle ?) qui avait un cosplay de Kuja, il/elle a dû bien se geler. D:

Comiket 69 - cosplays

Et donc il y avait donc aussi beaucoup de maids, en voici trois dont les déguisements sont tirées de Kore ga watashi no Goshujin-sama, si je ne me trompe pas. Il y avait également un Naruto et un Sasuke à fond dans leur rôle, mais aussi quelques cosplays originaux comme celui de Willy Wonka, de Charlie et la Chocolaterie.

Final Fantasy 7 était aussi très présent, notamment grâce à Advent Children. Le groupe de la première photo se prenait très au sérieux, et je me suis demandée pour le cosplay de Sephiroth si c’était un homme ou une femme. Je pensais que c’était une femme, mais comme elle n’avait apparemment pas de poitrine, j’en ai conclus que ça devait être un japonais androgyne. Pour la deuxième photo, les chaussures de Vincent m’ont bien fait rigoler, car c’est en décalage total avec le personnage. ;-)

Comiket 69 - FF7

La partie cosplay était en tout cas vraiment géniale, mais vu le nombre de gens venus y assister, ils devraient essayer de le faire dans une zone encore plus grande, même si celle-ci était déjà immense. Et les cosplayeurs sont vraiment sympathiques et passionnés, ça fait plaisir à voir, surtout quand ils remercient lorsqu’on les prend en photo.

Il a donc fallu ensuite redescendre de la terrasse, en croisant en chemin encore quelques cosplayeurs… Puis nous sommes entrés dans un autre hall de doujinshi, consacré en majorité aux productions interdites aux moins de 18 ans. Il y avait même des cercles de doujinshi yaoi sur Digimon et Pokémon…

Comiket 69 - Lina Inverse et Hayao Miyazaki

Vers 15h40 on a décidé de se diriger vers un autre hall qui a l’air d’être peuplé et de fermer un peu plus tard que 16h, et qui est en fait un endroit réservé aux stands professionnels. Il s’agissait surtout d’un espace peuplé d’éditeurs qui vendaient des jeux pour otaku (des visual novels, surtout). Ce qui m’a le plus surprise c’est qu’ici, la majorité des personnes étaient des hommes (à part les vendeuses), et c’est peut-être pour ça qu’un type qui distribuait des papiers s’est presque jeté sur moi pour me remettre un petit calendrier de Gakuen Heaven, un jeu vidéo yaoi. xD

Bilan de cette journée : le Comiket, c’est génial. :D Il faut le faire au moins une fois dans sa vie, pour comprendre la signification du mot « immensité » !

Pour finir, j’ai mis en ligne mes photos du cosplay ICI (il n’y en a pas beaucoup).

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des