Voici quelques impressions sur une poignée de séries regardées dernièrement, et comme je l’avais déjà dit je vais dorénavant essayer de regarder aussi bien des séries, films et OAV anciens que récents.

Au programme : Potemayo, Strait jacketCandy☆BoyYumedamaya Kidan, Hades Project ZeorymerHigurashi no Naku Koro ni Kai et Minami-ke.

 

Potemayo

Potemayo

TV Special 1 à 3 – Impression générale : 

J’ignorais qu’il y avait eu des épisodes spéciaux de Potemayo. Cela fait donc plaisir de retrouver la série, même si ce n’est que pour dix minutes. Le premier épisode est assez amusant, avec une Potemayo qui se retrouve un beau matin complètement géante. Dans le second, Sunao avale une petite créature microscopique qui s’avère être une sorte d’alien pirate de l’espace qui veut devenir reine du cosmos… Enfin, le troisième épisode était très mignon et assez touchant. Et j’ai bien aimé le passage où Potemayo donne à Inuyama son « chocolat », et qui ressemblait plutôt à autre chose ! Dommage quand même que Guchuko ne soit pas présente ; j’espère qu’on la verra dans les prochains épisodes.

 

Strait Jacket

Strait Jacket

OAV 1 – Impression générale : 

Cette OAV est à la base adaptée d’une série de romans écrits par Ichirou Sakaki, l’auteur de Scrapped Princess. L’histoire se déroule dans monde très inspiré du début du XXème siècle, où la magie et la science coexistent. A ce que j’ai compris, il arrive que les gens qui abusent trop de la magie se transforment en monstres. Il existe donc un groupe de « soldats » en armure spécialement entraînés pour les éradiquer : les Strait Jacket.

C’est plutôt bien réalisé, divertissant et vraiment très gore, mais bon sang qu’est-ce que ça manque d’originalité. Le héros est un gros cliché à lui tout seul, et en général j’ai eu tout au long de cette OAV comme une très (trop) grosse impression de déjà-vu. Bref, ce n’est pas génial, mais ce n’est pas mauvais non plus.

 

Candy☆Boy

CANDY☆BOY

ONA – Impression générale : 

Candy☆Boy fait partie de ces courtes séries aux épisodes de moins de dix minutes diffusées légalement sur internet, donc j’ai décidé de la regarder par curiosité, et ce malgré les terribles cauchemars que j’avais eus d’une série au principe très similaire : Saishuu Shiken Kujira.

Nous avons-là une histoire racontant la vie de deux sœurs jumelles, l’une étant une yandere et l’autre une tsundere (c’est ce que dit le site officiel), le tout saupoudré de yuri : eh oui, c’est du twincest. Et ça a beau être décrit sur le site officiel comme étant une comédie (!?), il y a un côté plutôt sérieux pas déplaisant… De plus j’ai trouvé les dessins vraiment très jolis, surtout les décors et le paysage, et l’ambiance assez reposante.

Ce qui est dommage c’est qu’il n’est censé n’y avoir qu’un seul épisode (celui-ci), crée uniquement pour promouvoir un CD musical. Je ne serai pas contre une série entière car c’était vraiment joli !

 

Yumedamaya Kidan

TV Special Impression générale : 

J’attendais vraiment impatiemment et avec curiosité ce fameux épisode spécial, adapté d’une histoire d’Akari Tsukino, vainqueur du 5ème Grand Prix Animax (qui récompense les meilleurs scripts en vue d’une adaptation en anime).

L’histoire est celle d’une fillette de onze ans, Naho, qui doit s’occuper de son petit frère, Jun, depuis que leur mère est morte peu après avoir donné naissance à ce dernier. Mais Naho aimerait pourtant bien s’amuser avec ses amies plutôt que de passer son temps à s’occuper de lui… Un jour, une personne de la société Yumedamaya appelée Kentaro arrive chez elle ; il lui dit qu’il peut l’emmener dans un monde idéal où son petit frère n’existe pas, où sa mère et toujours vivante et où elle pourrait s’amuser avec ses amies, et lui propose d’échanger la réalité contre ces rêves…

C’est assez mignon, onirique, mais au final un peu moins bien que ce que je m’étais imaginée. Ce qui m’a un peu déçue c’est la représentation du monde onirique, car je m’attendais à quelque chose de plus original et recherché, techniquement et graphiquement parlant. Et je ne sais pas pourquoi, mais le chara-design m’a étrangement rappelé le style d’Osamu Tezuka.

En tout cas, ce petit épisode spécial était tout de même très sympa à regarder et faisait vraiment très old school, ce qui n’était pas pour me déplaire.

 

Hades Project Zeorymer

Hades Project Zeorymer

OAV 1 à 4 – Impression générale : 

Et la « vieillerie » de la semaine sera Zeorymer, une série composée de 4 OAV sorties entre 1988 et 1990. Tout comme Ideon dont j’avais parlé la semaine dernière, cette série est également présente dans Super Robot Taisen (le MX et le J, si je ne me trompe pas), et elle m’avait plutôt intéressée.

Sans trop aller dans les détails, ces OAV racontent donc les combats que se livrent le clan des Hau Dragon, qui souhaite dominer le monde mais aussi récupérer le Zeorymer, un robot géant qui leur a été volé par une organisation japonaise, contre ce dernier. Un adolescent nommé Masato Akitsu se trouvera être la seule personne capable de piloter le Zeorymer ; devant faire équipe avec la mystérieuse Miku, il sera forcé de combattre les robots du clan ennemi, tout en essayant de comprendre pourquoi il peut arriver à utiliser le Zeorymer si facilement, et pourquoi seulement lui peut le piloter.

Ce que j’ai vraiment bien aimé ici, ce sont les nombreux personnages, aux motivations intéressantes. Même si je trouve que le côté dramatique était un peu exagéré, car on a droit à tout : il y a les personnages qui ont un secret ou un lourd passé, ceux qui passent leur temps à se lamenter sur leur vie et leurs erreurs, ceux qui possèdent un complexe, qui ont des problèmes de personnalité et d’ordre psychologique… et quasiment tous sont en mode angsty durant toutes les OAV, et ce à commencer par le héros de l’histoire, qui possède une double personnalité.

Les différentes révélations et autres retournements de situation que l’on apprend au fur et à mesure sont intéressants, mais probablement parce que ce sont des OAV, ça m’a paru de temps en temps un peu précipité, sans être non plus incohérent. Techniquement, j’ai plutôt trouvé ça bien réalisé et animé, les scènes d’action étant d’assez bonne facture ; et j’aime beaucoup le chara design, le style de Kia Asamiya étant ici reconnaissable entre mille.

Au final, j’ai donc bien plus aimé ces OAV que je ne l’aurais imaginée, malgré la fin un peu frustrante et brutale, et la puissance exagérée du Zeorymer (au moins maintenant je comprends mieux pourquoi dans Super Robot Taisen, c’est un vrai monstre !). Mon autre regret est qu’il n’y ait pas plus de quatre OAV, car un peu plus d’éclaircissements et de développement de certains points de l’intrigue aurait vraiment été le bienvenu.

 

Minami-ke

Minami-ke

Épisodes 2 à 8 – Impression générale : 

Serait-ce leLucky Star de cette saison ? En tout cas, j’accroche vraiment beaucoup à cette série, et j’aime beaucoup son humour, ainsi que les bouches des personnages en forme de goutte d’eau. J’ai bien aimé les passages avec Hosaka le playboy, et qui a vraiment une imagination débordante.

C’est toujours aussi agréable à suivre, très rafraîchissant, et avec des passages vraiment amusants. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’épisode 8, car Hosaka est vraiment un personnage complètement stupide mais qui me fait toujours beaucoup rire à fantasmer en permanence sur Haruka. Ce qui est triste, c’est de se dire que la série se termine déjà dans quatre épisodes…

 

Higurashi no Naku Koro ni Kai

Higurashi no Naku Koro ni Kai

Épisodes 11 à 21 – Impression générale : 

Rika réussira-t-elle à créer cette fois-ci un univers parfait ? L’anime a au moins le mérite d’expliquer de nombreux points liés aux épisodes de la première série, et ça fait du bien de comprendre enfin ce qu’il se passe précisément.

Pour le nouvel arc qui commence à l’épisode 14, on a enfin un peu d’explications sur le passé de Takano, qui est vraiment à plaindre… Et essayer de sortir de cette espèce d’orphelinat glauque, ça m’a de suite rappelé le jeu Clock Tower. Dommage que tout ceci était assez cliché et pas très crédible ; on sent bien que ces épisodes-là n’existent que pour donner des informations sur l’enfance de Takano. L’épisode 16 était quand même bien gore, ça m’a rappelé la première série. A part ça je n’arrive pas à détester Takano malgré tout ce qu’elle a fait, même si j’espère quand même qu’elle perdra à la fin de la série. Et j’espère qu’on aura vraiment droit à un happy end, cette fois-ci.

J’aime aussi la façon que cette série a de mélanger à la fois les moments drôles et les moments sérieux. En revanche ça s’annonce très mal pour Tomikake et Irie, j’espère qu’ils ne mourront pas (encore) cette fois-ci. Et dire que ça finit dans trois épisodes…

 

12
Poster un Commentaire

avatar
12 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
4 Nombre de personnes à avoir réagi
PhlogistiqueExelenLaxVillonZechs Marquise Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Windspirit
Invité
Windspirit

LOULE, on se la fait Random Curiosity-style : 1st com. < 3

Je te conseille de vite rattraper ton retard sur Denno Coil parce que cette série poutre. ^^ Le Japon est sûrement l'un des seuls pays à avoir des kids shows aussi sophistiqués (on en a la démonstration depuis 30 ans avec le World Masterpice Theater…)

Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

J’ai trouvé Potemayo vraiment adorable dans cet épisode. Cette série mérite d’être plus connue.

Pour Candy Boy, j’ai trouvé ça joliment réalisé et sympathique. J’avais pas lu le résumé donc je pensais que c’était des amies d’enfance :b.

Je dois avoir 4 épisodes de retard sur Minami-ke. C’est pas faute d’avoir les derniers qui dorment sur le DD mais je préfère prendre mon temps sur cette série ^^.

Villon
Invité
Villon

Plus que 4 épisodes pour Minami-ke, mais il y’aura une « seconde » saison l’année prochaine. Je mets les guillemets car ce ne sera pas le même studio, j’ai pas trop compris ce choix d’ailleurs… :p

Lax
Invité
Lax

Zeorymer j’ai dut les voirs il y a deux ans (SRT MX mais surtout J y est pour beaucoup). Le premier combat contre le kaze no lanstar et quand même très classe ! Par la suite ça s’enchaîne un poil trop vite pour moi et la fin et un peut ridicule a mon goût (ahahaha j’ai niqué tous le monde ! ^^ »)

Et je suis en retard dans Higurashi… Dr house c’est aussi une forme de mal xD

Exelen
Invité

Windspirit >> en fait, comme j’adore Dennou Coil, je préfère me faire un marathon de tous les épisodes une fois la série terminée (j’ai dû m’arrêter vers l’épisode 6, je crois. Ouch).

Lax >> Oh, un autre fan de Super Robot taisen, ca fait plaisir. :D

Lax
Invité
Lax

Exellen j’ai déjà fait au moins 5-6 référence aux SRT depuis que je suis ce blog mais je ne t’en veut pas ! xDD

Exelen
Invité

Lax >> je m’en souviens que quelqu’un en avait deja fait mais je ne savais plus si c’etait toi ou non XDDDD

Phlogistique
Invité
Phlogistique

Pleins d’animés intéressants que j’aimerais regarder du coup !

Phlogistique
Invité
Phlogistique

Et après visionnage, je visionnerais volontier une série de Candy Boy :D

Exelen
Invité

Phlogistique >> s’ils font une série entière de Candy Boy, ils devraient changer le titre de la série… Après il y en a qui vont croire que c’est du yaoi. :p

Windspirit
Invité
Windspirit

Minami-ke ~Okawari~ laisse présager une seconde saison, le terme « okawari » signifiant « encore », dans le sens où on veut une autre part d’un repas parce qu’on n’est pas rassasié. Oui, je ne sais, ça ne fond que TROP bien avec Minami-ke, qui est délectable au possible. ^^;

Mais le fait qu’il soit animé par un autre studio me laisse perplexe ; j’ai peur qu’on ait plutôt un « retelling » de la première saison avec quelques modifications par-ci par-là. D’ailleurs, c’est ce que dit Anidb : http://anidb.net/perl-bin/animedb.pl?show=rel&aid=5510

Mais Anidb peut dire de la merde. Pour ma part, le simple terme « okawari » me laisse plein d’espoir quant à une seconde saison. Ayons la foi.

Exelen
Invité

Windspirit >> Pour Minami-ke okawari, je penche aussi pour une sorte de remake de la serie, racontee d’un autre point de vue ou avec quelques modifications. Le resultat peut etre interessant!