Première critique que j’écris ici sur un jeu sorti sur Sega Saturn, et en l’occurrence l’un des jeux qui m’avait poussée à acheter cette console : Shoujo Kakumei Utena – Itsuka Kakumeisareru Monogatari. Le but de ce billet sera notamment de détailler l’histoire du jeu ainsi que ses différentes fins, étant donné qu’il n’est jamais sorti du Japon. Ce qui suit s’adresse donc surtout à ceux qui ont déjà vu la série d’Utena, plus pour une histoire de compréhension qu’un simple problème de spoiler. Voilà, long pavé droit devant~

Basé sur la série du même nom, ce jeu sorti en 1998 comprend derrière lui le staff de l’anime : on a donc là quelque chose de vraiment respectueux de l’esprit original de ce dernier, bien que le staff se soit quand même lâché, ne serait-ce qu’avec son générique d’ouverture qui traîne sur Youtube depuis des années. Mais à quel genre de jeu a-t-on réellement affaire ? Car Itsuka Kakumeisareru Monogatari est classé au Japon en tant que jeu d’aventure. Pourtant, il s’agit clairement d’un visual novel doté de forts éléments de jeu de drague.

Image issue du livret bonus fourni avec le jeu.

Le joueur incarne ici une nouvelle étudiante (sans nom prédéfini), et qui débarque à l’académie Ohtori. On suit sa vie pendant quatre jours, durant lesquels le joueur sera confronté à un autre personnage spécialement conçu pour le jeu, la très mystérieuse Chigusa Sanjouin. L’héroïne pourra également interagir avec les différents personnages de l’anime, ce qui fera augmenter ou diminuer une statistique très importante appelée « noblesse du cœur / de l’âme » (kokoro no kedakai), que j’abrègerai ici en « noblesse ». C’est cette statistique qui fera décider de la fin vers laquelle on se dirige, étant donné qu’il y en a onze au total.

Le jeu se situe à peu près aux alentours des épisodes 8 et 9 de la série si j’en crois le wikipédia japonais, néanmoins il inclut également des éléments des autres arcs (celui de la Rose Noire et celui d’Akio ), éléments qui se retrouvent également dans les diverses fins et « routes » que le joueur peut faire emprunter au personnage principal.

 

  • Le scénario : résumé détaillé et impressions

Le jeu commence lorsque l’héroïne est transférée à l’académie Ohtori, suivant le conseil de ses parents. Ces derniers s’étaient connus là-bas, le père de l’héroïne ayant également fait partie du club d’escrime.

Arrivée à Ohtori, l’héroïne a à peine le temps de s’émerveiller de l’architecture des lieux qu’elle surprend Saionji en train de s’en prendre à Anthy ; s’imaginant qu’il s’agit d’une simple querelle d’amoureux, elle décide (ou pas, suivant le choix du joueur) de stopper Saionji lorsqu’elle le voit en train de gifler Anthy. C’est à ce moment-là que débarque Utena, et que l’héroïne prend au départ pour un garçon. Dans sa nouvelle salle de classe, elle découvre que parmi ses nouveaux camarades il y a donc Utena, mais aussi l’amie de cette dernière, Wakaba. Utena, Anthy et Wakaba décident de prendre ensuite le thé ensemble avec l’héroïne, qui en apprend un peu sur ces histoires de Fiancée de la Rose, de duels et du pouvoir de révolutionner le monde, étant donné qu’elle en avait vaguement entendu parler le matin-même lors de la dispute entre Saionji et Anthy. Utena lui montre également sa bague pour lui expliquer ce qu’est le « sceau de la rose ». Ce n’est qu’à la fin des cours que l’héroïne est convoquée chez le principal, Akio, qui lui annonce dans quel dortoir elle va se retrouver, ses affaires s’y trouvant déjà. Apprenant qu’elle va se retrouver dans le même que celui d’Utena, l’héroïne ne cache pas sa joie, et Akio lui dit que c’est très bien pour elle si elle s’est déjà fait des amis, car l’amitié c’est important (tss, hypocrite).

Akio remet un plan de l’école à l’héroïne, qui s’empresse de l’utiliser pour aller à la recherche du bâtiment où se trouve le club d’escrime afin de voir là où ses parents s’entraînaient. Surprise de voir le bâtiment désert, elle trouve également des choses étranges à l’intérieur : un dessin représentant plusieurs personnes qu’elle ne connait pas mis à part Utena et Saionji, et qui ont tous l’air de duellistes ; mais aussi un calendrier représentant une sorcière tendant une pomme à Blanche-Neige, calendrier datant d’il y a… quinze ans. S’approchant d’un casier entrouvert, l’héroïne est arrêtée net par une mystérieuse jeune femme aux cheveux bleus clairs qu’elle ne connait pas.

L’inconnue se présente comme étant Chigusa Sanjouin, et ajoute que malgré les apparences elle est bien une femme (cela dit, j’ai personnellement du mal à voir comment on peut la confondre avec un homme surtout avec un tel décolleté, mais passons). Entre temps, le conseil des étudiants s’étonne que l’héroïne ait été transférée dans le dortoir réservé à la championne en titre des duels et à la Fiancée de la Rose ; intrigués par ce choix de la part des « Confins du Monde », ils décident de lui envoyer une invitation pour le prochain bal masqué.

Au bal, l’héroïne fait plus ample connaissance avec les différents membres du conseil des étudiants et y rencontre même de nouveau la mystérieuse Chigusa, qui l’invite à danser. Chigusa lui demande alors si elle est courant pour la Fiancée de la Rose et du pouvoir de révolutionner le monde que l’on peut obtenir, l’héroïne remarquant au passage que Chigusa possède elle aussi à son doigt le même anneau qu’Utena. De plus, Chigusa affirme qu’Utena perdra son futur duel, et qu’à ce moment-là, l’héroïne disparaitra de ce monde. C’est comme par hasard sur ces paroles que le courant est coupé, plongeant la salle du bal dans l’obscurité. Lorsque les lumières se rallument, Chigusa a disparu, et notre héroïne trouve alors collée sur son dos une enveloppe destinée à l’actuelle championne des duels : elle devra se rendre le 25 sur l’aire de combat pour un duel.

Utena ne comprend pas pourquoi le mystérieux duelliste veut un combat le 25 et non tout de suite, car 3 jours de plus ne changeront pas grand chose même s’il veut s’entraîner. Du côté du conseil des étudiants, certains dont Saionji pensent que le mystérieux duelliste est l’héroïne, qui aurait volontairement causé la coupure de courant et se serait accroché l’enveloppe dans le dos elle-même. L’héroïne nie en bloc et veut également découvrir qui est l’auteur de cette farce, mais les soupçons continuent de peser sur elle car tout a commencé depuis qu’elle a été transférée à Ohtori.

A partir de là, le scénario peut prendre des directions assez différentes suivant les choix du joueur, car il est impossible de tout découvrir au niveau des ambitions et du passé de Chigusa en une seule partie. Je vais donc plutôt résumer toutes les « routes » du jeu.

Le lendemain, Chigusa apparaît comme nouvelle étudiante dans la même classe que l’héroïne. Elle dit qu’ayant été malade pendant un long moment elle est donc âgée de trois ans de plus que le reste de la classe. L’héroïne décide ensuite de faire le tour des clubs, et dans le club du journal de l’académie elle tombe sur un article faisant mention d’un club d’escrime détruit par des flammes. Apprenant que ce qu’elle a visité la veille était censé être le club d’escrime en ruines, détruit il y a 15 ans par un incendie, elle se demande donc ce qu’était le bâtiment qu’elle a vu… Elle demande ensuite à Chigusa de l’accompagner pour faire du shopping en ville : étant donné qu’elle aussi vient d’être transférée, elle a sûrement besoin d’acheter des fournitures. En discutant avec elle, l’héroïne apprend que la maladie de Chigusa est liée à son cœur. Cette dernière lui explique que ce n’est pas lié à son cœur au niveau physique, mais à son cœur au niveau des émotions. Elle ajoute également qu’elle a en fait avalé la pomme empoisonnée qui était destinée à Blanche-Neige…

C’est à partir de là que l’héroïne sent qu’il n’y a quelque chose de pas très clair avec Chigusa, surtout au niveau de ses intentions : lors d’un match de football en cours de sport avec Utena et Chigusa, elle reçoit brusquement un coup par derrière et se retrouve à l’infirmerie ; et en cours de cuisine, en voulant goûter le gâteau qu’elle avait préparé, elle trouve une punaise dans sa bouche. Elle est ensuite convoquée par un professeur qui lui dit qu’elle a perdu quelque chose qu’elle doit aller récupérer au poste de police. Là-bas, elle découvre une photo déchirée de sa mère lorsqu’elle avait son âge, et une pomme. Faisant tomber par mégarde la pomme, celle-ci s’écrase sur le sol en faisant sortir un liquide violet qui semble être du poison… Les ennuis ne s’arrêtent pas là car ils ne se limitent pas qu’à Chigusa ; si par malheur l’héroïne tend également à trop s’approcher de Touga ou de Miki, elle s’attire aussi les foudres de Nanami et de Kozue. Cette dernière allant même jusqu’à pousser l’héroïne dans les escaliers.

C’est en enquêtant avec Touga que l’on apprend le plus de choses : Chigusa clamant avoir été absente pendant 3 ans, Touga dit qu’il aurait dû se souvenir d’elle, mais ce n’est pas le cas. En cherchant dans les archives de l’école, l’héroïne finit par découvrir que Chigusa… est morte il y a 15 ans. Décédée lors d’un incendie d’origine criminelle qui a ravagé l’ancien bâtiment du club d’escrime, elle connaissait également ses parents.

Le dernier jour du jeu, le 25, est donc celui du duel. Là encore suivant les choix du joueur, les différents membres du conseil des étudiants seront ou non sous l’emprise de Chigusa, s’en prenant alors à l’héroïne. Si jamais ils ont tous été hypnotisés, on peut heureusement compter sur Chuchu pour nous sauver ! :D C’est en tout cas ce jour-là que l’héroïne décide de téléphoner à ses parents pour demander plus de précisions sur leur passé à Ohtori, d’autant plus que Nanami vient de lui apprendre qu’ils en avaient été expulsés à cause de leur relation, son père ayant été un professeur et sa mère une élève… Mais ses parents sont absents, et l’héroïne se rend compte que le 25 est également le jour de la date de leur anniversaire de mariage. En se rendant à l’ancien club d’escrime qui avait brûlé mais apparaît mystérieusement intact, l’héroïne apprend alors la vérité de la bouche de Chigusa : cette dernière était tombée amoureuse de son père, et pour se faire remarquer elle s’était entraînée sans relâche à l’escrime.

Lors d’une compétition elle gagna contre la mère de l’héroïne, qui au passage était sa meilleure amie, mais en la blessant au passage. En colère devant tant de violence inutile, le père de l’héroïne dit à Chigusa qu’elle n’avait pas besoin d’être aussi violente et qu’elle est une femme sans cœur. Chigusa, comprenant que le couple s’aimait déjà à cette époque, se sentie trahie. Littéralement dégoûtée d’avoir perdue face à la « gentille princesse » qui n’a rien fait d’autre que d’être sauvée par son prince charmant, elle est donc devenue aux yeux de tous la « méchante reine » de l’histoire… alors qu’elle s’était entraînée jour et nuit pour devenir une véritable princesse et mériter le cœur de son prince.

C’est pour cela que dans le jeu, Chigusa dit également qu’il n’y a que deux sortes de femmes dans le monde : les princesses et les méchantes reines, assimilées aux sorcières. Elle n’arrive pas à comprendre pourquoi les princes préfèrent les gentilles princesses qui ne font rien à part pleurer et attendent qu’on vienne les sauver, la condamnant à ne jamais réussir à trouver le bonheur maintenant qu’elle a été classée comme « méchante reine ». Toute la haine de Chigusa, qui était tellement forte au point d’avoir mis le feu au club d’escrime il y a 15 ans le jour du mariage des parents de l’héroïne et de s’y suicider, s’est donc reportée sur l’héroïne, véritable portrait craché de sa mère et qu’elle ne cesse d’appeler « princesse » dans la dernière partie du jeu. Désirant remporter le duel afin d’obtenir le pouvoir de révolutionner le monde, elle affirme que ce pouvoir qui exauce tous les miracles lui permettra de faire en sorte que le passé soit modifié et que les parents de l’héroïne ne finissent pas ensemble : voilà donc pourquoi elle disait que l’héroïne finirait par disparaître le jour du duel.

Après ces explications, Chigusa part se battre contre Utena, ajoutant qu’elle le fait au nom de toutes les reines et sorcières qui ont perdu face aux princesses qui se contentent de verser des larmes pour qu’on vienne les secourir. L’issu du duel dépend là-encore des choix du joueur et du niveau de « noblesse » d’Utena ; mais pour aider Utena à gagner, il faut donc trouver ce qui lie l’esprit de Chigusa en ce monde. Après avoir trouvé dans l’ancien club d’escrime et dans le casier de Chigusa une plaquette en bois entourée de fil rouge portant le nom du père de l’héroïne, cette dernière la brise en la jetant à terre. Ceci a pour effet de donner une immense douleur à Chigusa au niveau du cœur, et Utena en profite pour la vaincre. Après tout cela, tout est bien qui finit bien, et l’héroïne annonce qu’elle doit quitter Ohtori et changer de nouveau d’école à cause des problèmes de santé de son père.

Mais est-ce la fin…?

Après les crédits on retrouve donc deux petites séquences inattendues : la première met en scène Akio face aux ruines de l’ancien club d’escrime, en train de se dire que finalement le prince a réussi à détruire la méchante reine. Il ajoute également qu’en tant que transfert d’âme de duelliste ce test a été un succès, et qu’il compte sur Anthy pour la suite… La seconde scène fait apparaître Mikage et Mamiya, ce dernier demandant à Mikage de faire de lui la Fiancée de la Rose, comme promis.

 

Voilà donc en gros le résumé du jeu, en regroupant divers éléments des différentes « routes » que l’on peut choisir. Je mets ce mot entre guillemets car ce ne sont pas vraiment des routes mais plutôt de simples petites bifurcations, qui permettent d’en apprendre davantage sur le scénario plutôt que sur le personnage que l’on vise (il y a l’anime pour cela). De plus le jeu n’est pas bien long, il faut compter une petite dizaine d’heures pour avoir toutes les fins ; une première partie ne dure pas plus de 4 heures, les autres parties pouvant aller très vite si on saute tous les dialogues (il est possible d’obtenir une fin en 45 minutes).

J’ai personnellement trouvé le scénario très intéressant, bien dans l’esprit de l’anime et avec autant de moments délirants que sérieux. Le personnage de Chigusa, détestable au possible, est assez particulier ; en terme de gameplay, si l’héroïne se rapproche trop près d’elle ou lui rappelle trop sa mère, elle peut diminuer les statistiques de « noblesse » des autres personnages, ce qui peut gêner suivant la fin que l’on souhaite viser. Au niveau de l’histoire en elle-même, tout le parallèle avec Blanche-Neige permet de comprendre pourquoi Chigusa en voulait autant à l’héroïne et à sa mère, qui incarnaient bien ici l’image de la gentille princesse pure et un peu niaise, d’autant plus que le jeu est très explicite là-dessus. Il y a de plus un passage assez intéressant vers la moitié du jeu où Chigusa dit à Utena que si cette dernière s’habille en prince, c’est peut-être par facilité et pour éviter d’avoir à choisir entre devenir une princesse ou une reine. Pour le reste des personnages, on n’apprend malheureusement pas plus de choses que dans la série, mais le tout donne vraiment l’impression d’avoir regardé un long OAV assez intéressant et tout aussi porté sur le symbolisme que la série.

 

  • Les différentes fins

Débloquer une fin permet de débloquer également un bonus, qui est présenté sous forme de fiche de personnage, avec en cadeau un message téléphonique que l’on peut utiliser pour son répondeur en cas d’absence. :’)

– PERFECT ENDING

A la fin de l’histoire, l’héroïne quitte Ohtori et part étudier dans une autre école. On lui demande si elle a pu s’y faire des amis là-bas, voire même un petit ami. Mais l’héroïne montre son épée qui appartenait à son père, entourée d’un fil rouge, et jure un jour d’aller à Ohtori et de montrer à une « certaine personne » combien elle est devenue plus forte. Cette fin s’obtient lorsque aucun membre du conseil des étudiants n’a été hypnotisé par Chigusa.

– NORMAL ENDING

Il n’y a quasiment pas de différences avec la Perfect Ending, juste quelques dialogues en moins car cette fin s’obtient lorsque plusieurs membre du conseil des étudiants sont devenus les victimes de Chigusa. Mais la conclusion, avec l’épée, reste la même.

– UTENA ENDING

Dans cette fin, l’héroïne est triste de quitter Ohtori car elle veut rester avec Utena. Cette dernière la console et lui sèche ses larmes, en lui expliquant que c’est de cette manière qu’autrefois un mystérieux prince la consola : elle lui dit que peut-être elle prendra ainsi modèle sur elle et deviendra plus forte. L’héroïne dit qu’elle ne l’oubliera jamais ; dans sa nouvelle école, elle apparaît vêtue du même uniforme que celui d’Utena, décidée à devenir aussi forte que cette dernière.

– TOUGA ENDING

Tombée amoureuse de Touga, et avoir passé une nuit avec lui n’arrangeant pas les choses non plus, l’héroïne lui remet à la fin du jeu une lettre contenant son adresse. Elle lui demande de lui écrire, et Touga répond qu’il lui écrira tous les jours et qu’il ne l’oubliera jamais. L’héroïne a depuis changé d’école, mais elle attend toujours en vain une lettre de Touga et commence à déprimer. Ce qui n’est pas près d’arriver car ce dernier a en fait brûlé l’adresse qu’elle lui a donné, en disant que l’héroïne est une fille bien stupide…

– SAIONJI ENDING

Une fin assez amusante, où Saionji donne en cadeau à l’héroïne une sorte de broche en forme de petite feuille (la même que dans l’anime ?). En échange, l’héroïne lui donne un baiser d’adieu, ce qui aura pour effet de laisser ce pauvre Saionji complètement planté sur place pendant quelques minutes tellement il ne s’y attendait pas. Les événements liés à Saionji dans le jeu sont également les plus amusants car plutôt inattendus. Néanmoins, pour gagner des points de « noblesse » avec lui, il faut souvent lui faire croire que ce qu’on fait a toujours un lien avec Anthy.

– JURI ENDING

L’héroïne avoue ses sentiments à Juri, qui est heureuse d’entendre cela mais ne peut malheureusement pas les accepter. En échange, elle lui donne un médaillon… avec son portrait à l’intérieur. Un peu narcissique comme cadeau, mais les événements liés à Juri étaient d’ailleurs tout aussi étranges, car on apprend entre autre qu’elle est très douée aux jeux vidéo.

– MIKI ENDING

Ayant finis par se rapprocher, Miki a commencé à éprouver quelque chose envers l’héroïne après que cette dernière lui a avoué ses sentiments. Mais l’héroïne sait que Miki aime toujours Anthy, et étant donné qu’elle est sur le point d’aller dans une autre école, elle pense que cette relation ne mènerait à rien de bon. Elle décide alors de lui mentir en lui faisant croire qu’elle a un petit ami qui l’attend, puis lui donne néanmoins un baiser d’adieu, à la surprise de ce dernier.

– BLACK ROSE ENDING

Cette fin s’obtient lorsque tout le monde a été hypnotisé par Chigusa et que le niveau de noblesse d’Utena se trouve très bas. Perdue, l’héroïne se retrouve alors devant un Mémorial abandonné. A l’intérieur, une fois dans l’ascenseur, elle se remémore les événements passés et se dit qu’elle n’a pas réussi à se faire d’amis ici… alors que c’était l’une des raisons pour lesquelles elle avait aussi été d’accord pour venir à Ohtori : se montrer sous un nouveau jour et couper avec son passé. Réalisant que tout cela est vain et qu’elle ne pourra jamais changer, elle abandonne tout espoir, et devient une duelliste de la rose noire. L’héroïne est facilement vaincue par Utena, qui se demande pourquoi son adversaire était aussi faible.

– AKIO ENDING

Fin assez particulière qui s’obtient lorsque Utena possède 0 % en noblesse. L’héroïne demande à Touga si elle aussi elle peut se battre et devenir duelliste. Touga lui demande alors si elle entend un bruit… Une voiture arrive, et Touga et Akio embarquent l’héroïne vers ce qu’ils appellent les Confins du Monde. Akio, après avoir raconté des propos plein de non-sens, fait l’acrobate sur sa voiture comme dans l’anime et l’héroïne pousse un cri d’horreur ; après un écran noir expliquant qu’elle a vu les Confins du Monde, on voit l’héroïne à terre en tenue de duelliste, tandis que Akio se dit qu’une duelliste préparée à la va-vite n’était finalement pas de taille face à Utena.

– ANTHY ENDING

Une fin assez particulière là aussi et plutôt difficile à obtenir, car il faut gagner suffisamment de « points secrets » liés à Anthy, qui s’obtiennent en choisissant la bonne option lors des dialogues (notamment en choisissant l’option de raconter des blagues qui ne font rire personne pendant un dialogue sérieux). A partir de là, Anthy demandera à l’héroïne si elle veut gagner la Fiancée de la Rose. En choisissant « oui », l’héroïne part alors affronter Utena, mais au moment de faire sortir l’épée de Dios du corps d’Anthy, cette dernière remet à Utena un petit marteau en plastique et un casque. L’héroïne, elle aussi armée d’un marteau, profite de l’incompréhension d’Utena pour gagner le duel et remporter Anthy. S’ensuit alors une scène dans la salle de bain du dortoir où le staff a bien dû fumer la moquette, tandis que par la suite Utena souhaite sa vengeance contre l’héroïne avec un duel, que cette fois-ci elle remporte, repartant avec Anthy… cette dernière ayant tout manigancé pour permettre à l’héroïne de vivre une journée dans la peau de l’élue de la Fiancée de la Rose.

– BAD ENDING

Lors de cette fin, Utena perd son duel face à Chigusa, qui obtient le pouvoir de révolutionner le monde. Modifiant le passé, l’héroïne cesse alors d’exister.

 

Voilà donc pour toutes les fin du jeu, ce dernier étant au final un petit bonus très plaisant pour ceux qui ont aimé la série. Il respecte à la lettre l’esprit de l’anime et réutilise les mêmes musiques, sans parler des dialogues qui sont tous entièrement doublés, y compris ceux du personnage sans nom qu’incarne le joueur. Pour une fois que l’on a une adaptation en jeu vidéo qui fait honneur à sa franchise d’origine, cela fait plaisir, d’autant plus que le jeu en lui-même est très facilement trouvable et ne coûte pas très cher.

A noter que même si le jeu comprend deux CD, le second n’est utilisé que pour la toute dernière partie ; et c’est assez compréhensible, vu qu’il contient quasiment toutes les vidéos de la fin, certaines séquences animées étant d’ailleurs complètement inédites. Un jeu entièrement dédié aux fans et à ceux qui ont beaucoup aimé la série, donc ; de mon côté, il m’aura vraiment donné envie de regarder une nouvelle fois l’anime. :-)

utena-cd

Liens utiles :
Un walkthrough complet (en japonais).
Une galerie d’images assez complète sur le jeu.

 

13
Poster un Commentaire

avatar
10 Fils de commentaires / Comment threads
3 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
10 Nombre de personnes à avoir réagi
celiadossantoshernandezExelenAkoalexKatua Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Helia
Invité

Vache, il donne drôlement envie ce jeu :3. Le personnage de Chigusa a même l’air fichtrement intéressant. Faudrait que je termine Utena depuis le temps que je l’ai sur le feu tiens.

Par contre l’opening est complètement barré, à l’image de la série j’ai envie de dire XD.

FFenril
Invité

Exelen, tu es mon héroïne, merci pour ce billet :3

(… Que quelqu’un traduise cet article et le forwarde à Bones en leur suggérant de faire pareil avec Star Driver \o/)

nyo
Invité

Je crois que mon cerveau a fondu a la lecture de certains endings xD
Mais sinon il a varient l’air dement (rien que l’OP et les descriptions des endings), faudrait que je le teste un jour *_*

(J’approuve l’idee de mon confrere FFenril fufu~)

Corti
Invité

Y’a plus qu’à espérer qu’une équipe de fan sorte un patch de traduction du jeu, car ouip, ça a l’air d’être de la bonne.

Gemini
Invité

Le scénario est très intéressant, et l’histoire princesse / sorcière parfaitement en adéquation avec le contenu de l’anime. Cela aurait mérité au moins une oav :3

Katua
Invité

Ca me donne envie de revoir la série :3
J’avais aussi pas mal entendu parler de ce jeu (et cet opening quoi !! XD) mais j’avoue que je pensais que c’était une daube, à cause du design de deux nouveau personnages que je trouve atroce. A te lire ça donne tout de suite beaucoup plus envie ^^
La fin de Touga est TELLEMENT dans l’esprit du personnage que je peux tout à fait la visualiser XD

alex
Invité
alex

Bravo !!! Quel exemple pour la blogosphère, certains devraient en prendre de la graine.

Cet article est fantastique, tu es vraiment douée et passionnée pour prendre le temps de bien expliquer et de donner tes impressions. J’adore Utena mais comme Katua je n’aimais pas les nouveaux personnages et je n’avais jamais imaginé que le jeu pouvais être aussi intéressant et respectueux de l’animé. Merci pour tes efforts, il a ravivé ma passion pour cet animé d’exception (ma série tv préférée après Evangelion)

Ako
Invité
Ako

Une traduction anglaise du jeu est sortit il y a peu
http://forums.ohtori.nu/viewtopic.php?pid=269092#p269092

celiadossantoshernandez
Invité

Hi! First of all, I’m spanish, but i’ll try you understand me.
I do all you said about the game. I tried to obtain Miki’s end, but I JUST CAN’T! My relationship with him is about 128%, and with Utena 63%; the rest of the members have 0%. What did i go wrong?
Thanks for your attention.