Les anime de l’été sont enfin arrivés, et autant j’ai personnellement été agréablement surprise par un bon nombre de séries pour ce printemps, autant cet été c’est le désert… Il y a bien quelques titres sympas, mais pas grand chose qui ne m’aura vraiment marquée (en bien).

Voici donc quelques petites impressions toujours aussi subjectives sur tout cela, maintenant que les séries ont commencé depuis un bon mois. C’est parti~

 

Moyashimon Returns

Suite directe de la première série de Moyashimon que personnellement j’attendais avec impatience, la diffusion de cette dernière remontant quand même à l’automne 2007. Et ça fait plaisir de revoir les personnages. Après un très bref récapitulatif de l’intrigue de base dans le premier épisode, on se retrouve plongé dans une histoire qui fait directement suite au dernier épisode de la première saison : et là j’avoue que j’étais un peu larguée parce que je ne savais même plus de quoi il était question.

Le chara-design ayant également changé, il y a donc des personnages pour lesquels j’ai mis de longues minutes avant de les reconnaître, notamment Mutou, absolument méconnaissable. Le chara-design est cette fois-ci plus proche de celui du manga original mais je préférais quand même l’ancien, car on dirait qu’ils ont tous rajeunis de quelques années… Pour le reste, c’est du pur Moyashimon, avec ses explications scientifiques et ses adorables petites bactéries. En tout cas j’attends avec impatience l’arc sur la France, si il est adapté dans l’anime (ce qui a l’air d’être le cas au vu du générique de début, mais sait-on jamais).

 

La Storia Della Arcana Famiglia

Je ne connaissais de nom que le jeu de base, un otome game paru en automne dernier sur PSP, et dont à l’époque de sa sortie les publicités mettaient en avant le fait qu’il s’agissait d’un « shônen pour filles ». Étrange argument pour faire vendre un visual novel, d’autant plus que beaucoup de séries dites « shônen » m’ont l’air d’attirer davantage un public féminin que masculin, notamment avec des titres comme D.Gray Man, Hitman Reborn ou encore Prince of Tennis.

L’histoire de l’anime nous emmène sur une petite île, où le chef du groupe Arcana Famiglia décide d’organiser un tournoi et de faire succéder le vainqueur à la tête du groupe… qui aura également le droit d’épouser sa fille, Felicita. Au final on a là une série des plus classiques pour une adaptation d’otome game, avec un premier épisode qui ne m’aura pas forcément ennuyée mais pas enthousiasmée non plus. Pas vraiment convaincue donc, d’autant plus que je trouve que l’héroïne manque de personnalité. En tout cas je ne dépasserai pas le premier épisode, et à la limite je préfère encore faire le visual novel.

 

Natsuyuki Rendez-vous

Une bonne petite surprise que je n’attendais pas vraiment au tournant, et qui se trouve être la deuxième série de la case horaire Noitamina de cette saison, aux côtés de Moyashimon Returns. L’histoire m’aura assez rappelée la série Maison Ikkoku, étant donné que le héros est un jeune homme qui est tombé sous le charme de Rokka, la propriétaire d’un magasin de fleurs, mais qui se trouve également être veuve.

A la différence qu’ici le mari défunt de l’héroïne continue de hanter la boutique de sa femme, et que le héros est le seul à pouvoir le voir. Au bout de cinq épisodes j’accroche toujours autant à cette série, avec l’évolution de la relation entre les deux personnages principaux mais aussi l’impuissance du fantôme, invisible aux yeux de sa femme et ne pouvant interagir avec elle, et commençant également à être un peu jaloux. Finalement le rythme de la série est assez rapide, je trouve, et mon seul regret est qu’elle ne fasse que onze épisodes. Et sinon je ne suis pas du tout fan de la coupe de cheveux de l’héroïne…

 

Kono Naka ni Hitori, Imouto ga Iru !

Le PDG d’un grand groupe vient de décéder, laissant pour héritier son fils unique, Shougo, à condition que ce dernier termine ses études et trouve également la future élue de son cœur. Sauf qu’il apprend qu’il n’est en fait pas fils unique. Et qu’il a une petite sœur, fréquentant la même école que lui, mais qui lui cache son identité. Seulement, Shougo a beaucoup de succès auprès des filles, et il est très probable que l’une d’entre elles soit cette mystérieuse petite sœur. Qui, au passage, voulait se marier avec lui quand elle était petite.

Bref, cette série est l’un des gros nanars de cet été (parce que malheureusement, il y en a plusieurs), pour plusieurs raisons très longues à énumérer, à commencer par le scénario et ses personnages insipides. Et son fan service ecchi qui, de toutes façons, est censuré à coup d’ombres. Peut-être qu’il y en a qui voudront s’amuser à deviner qui est la petite sœur, mais de mon côté j’ai trouvé ça assez affligeant, même pour un anime de ce genre.

 

Kingdom

Premier anime a avoir débuté cet été, Kingdom est une série se déroulant dans la Chine ancienne et qui m’intriguait assez, avec son scénario partant sur la rencontre entre un esclave qui veut devenir Général et un très jeune roi chassé de son trône qui cherche à le reconquérir, tout en se jurant d’unifier plus tard son pays : ça promettait de l’aventure et une grande épopée.

Et puis je regarde le premier épisode, et là, c’est le drame : c’est bourré de CG à n’en plus finir. Et de la CG bien moche, en plus, rendant les combats plus hilarants qu’autre chose. Mêlé à l’animation traditionnelle en 2D cela donne un mélange pas très joyeux qui fait plutôt saigner les yeux, et qui m’aura rappelé le film de Berserk sorti il y a quelques mois.

Et pourtant, 9 épisodes plus tard je suis toujours en train de regarder cette série. Parce que finalement le scénario m’intéresse vraiment, et qu’il y a nettement moins de CG dans les épisodes qui suivent. Au final j’aurai même plus de reproches à faire au niveau du héros, très lourd, car il passe son temps à gueuler et à s’énerver. Pour l’instant je vais suivre la série, sauf si l’immonde 3D finit par avoir raison de moi (et au pire, il restera toujours le manga).

 

Rinne no Lagrange ~ Saison 2

Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai regardé la première saison en entier alors que j’ai toujours trouvé cet anime franchement moyen. Peut-être parce qu’il y a eu quelques passages relativement sympa et que j’aime bien le design des robots, ce qui n’empêchait pas les personnages, surtout au niveau des antagonistes, d’être toutefois un peu stupides. Avec en bonus une intrigue qui n’avançait pas et une narration partant un peu dans tous les sens.

Cette seconde saison reprend directement là où la précédente s’est arrêtée, et ça reste également plus ou moins la même chose. Ce qui m’avait fait tenir au fil des épisodes est le fait que le côté scolaire soit resté très léger, tout comme le fan service, même si ce dernier arrivait toujours un peu de manière forcée. L’anime reste globalement divertissant mais je ne suis même pas intéressée de voir comment tout cela va finir, et j’ai l’impression de vraiment perdre mon temps : je vais donc m’arrêter là.

 

Jinrui wa Suitaishimashita

L’une des bonnes surprises de la saison est pour ma part Jinrui wo Suitaishimashita, l’anime le plus WTF de cet été. Il est très difficile de vraiment deviner vers quoi va s’acheminer la série, constituée d’une succession de courts arcs, et se moquant de notre société actuelle. Car la série est bien une satire, avec son héroïne au ton plat et cynique qui résume parfaitement l’ambiance de l’anime, dont les couleurs pastels restent en décalage avec le contenu réel.

L’héroïne, Watashi, sert par ailleurs de médiatrice entre les humains, dont la société a bien décliné et perdu sa technologie, et des petites fées, qui détiennent cette technologie mais sont nettement plus intéressées par les gâteaux et autres sucreries. Il y a un certain humour noir qui se dégage de cette série, c’est assez indescriptible et cela attise assez la curiosité. Cela reste mon petit coup de cœur de la saison, d’autant plus que j’aime bien les petites fées et leur grand sourire permanent qui fait plus froid dans le dos qu’autre chose. En tout cas je suivrai cette série en entier avec plaisir.

 

Koi to Senkyo to Chocolate

Un autre anime que j’aimerais aussi qualifier de nanar de la saison, c’est Koi to Senkyo to Chocolate. On y suit la vie d’un étudiant dans un lycée privé et appartenant à un club à l’intérêt discutable, et dont la future élection du président du conseil des élèves menace son existence. Et j’ai déjà oublié le contenu de ce premier épisode, que j’ai failli arrêter dès les premières minutes lorsque l’amie d’enfance du héros se jette sur son lit le matin pour le réveiller.

En fait j’aurais dû vraiment m’arrêter là car le reste n’est ni très palpitant ni très original, et on devine rien qu’au chara-design qu’il s’agit d’une adaptation d’un eroge. C’est également bourré de clichés à n’en plus finir, et rien ne différencie cet anime harem des autres, qui sera vite oublié de tout le monde dans quelques semaines. Sauf si, par miracle, le côté sombre de cette série présent dans la première scène du premier épisode finit par être développé de manière utile.

 

Dakara Boku wa, H ga Dekinai.

C’est moi ou le nombre de séries à tendance fan service est relativement élevé cet été ? Ici on se retrouve en tout cas avec un adolescent qui rencontre Lisara, sorte de déesse de la mort, et avec laquelle il se retrouve à passer un contrat, la condition étant qu’elle se nourrisse de son esprit d’adolescent pervers (perdant au passage sa libido), ce qui permet par ailleurs à Lisara de rester dans le monde des humains.

Bon, l’anime ne vole pas bien haut mais reste clairement une série qui assume son fan service et est destinée aux amateurs du genre, donc inutile de préciser que le premier épisode m’aura suffit. Je me demande tout de même si ça existe une série du même genre mais avec un vrai scénario derrière, parce que là on frise quand même le ridicule.

 

Tari Tari

En lisant le scénario de base je m’imaginais un peu une sorte de K-on avec le chara-design de Hanasaku Iroha, mais au fond c’est assez différent. L’un des personnages principaux, Konatsu, tente de monter dans son lycée son propre club de chant car elle n’a plus le droit de chanter dans le club de chorale, suite à un incident survenu sur scène à cause de son trac. Chaque personnage semble avoir ses propres petits soucis, et on tient ici finalement un pur anime tranche de vie.

Les amateurs du genre apprécieront, de mon côté je me suis un peu ennuyée avec ces trois épisodes donc je vais m’arrêter là, d’autant plus que Konatsu est typiquement le genre de personnage que je ne peux pas supporter. Cela reste toutefois une série très joliment réalisée, et j’ai beaucoup aimé le clin d’œil à True Tears avec la présence de son générique de début interprété par la chorale. Je suivrai toutefois les avis une fois la série terminée, pour savoir si je m’y remets ou non, car pour le moment elle n’est clairement pas dans mes priorités. A noter qu’il s’agit également de l’une des rares créations originales de cette saison.

 

Chouyaku Hyakunin Isshu : Uta Koi.

J’avoue que j’ai voulu regarder cet anime uniquement à cause de Chihayafuru, où le jeu traditonnel de cartes japonais utilisé dans cette série, le karuta, se base sur le Hyakunin Isshu, une compilation de 100 poèmes d’amour écrits par 100 poètes différents durant l’ère Heian. Cette série adapte en fait un manga qui adapte déjà ces poèmes de façon assez libre et au format qui peut varier, certaines histoires tenant dix minutes et d’autres s’étalant sur plusieurs épisodes.

Il est d’ailleurs assez intéressant de voir que finalement, pas mal de personnages se retrouvent dans plusieurs poèmes différents. Je ne suis en tout cas pas fan des génériques, que je trouve en décalage avec la série, ni du style du chara-design avec ces contours noirs au feutre épais, mais les histoires sont plutôt intéressantes et le tout se suit relativement bien. En tout cas j’aime beaucoup et je suivrai tout, cette série faisant d’ailleurs un peu figure d’anime culturel aux côtés de Nihon no Mukashibanashi.

 

Muv-Luv Alternative : Total Eclipse

Adapté d’un light novel lui-même basé sur un visual novel relativement connu, cet anime se déroule dans un univers parallèle où des extra-terrestres ont conduit l’humanité au bord de l’extinction. Mais pour les combattre, des mecha de combat ont été crées.

Bon, l’intrigue s’annonce un peu plus complexe que cela, mais ne connaissant rien à Muv-Luv ni à son univers, j’ai quand même été assez perdue pendant ces trois premiers épisodes. Si les deux premiers faisaient un peu figure de prologue, le deuxième épisode aura quand même éveillé mon intérêt car c’était quand même bien gore, mais le troisième s’est avéré être nettement plus classique et m’aura assez refroidie.

Pour le reste je me vois mal suivre cette série pendant 24 épisodes tant elle semble davantage destinée aux fans de la franchise et que les personnages ne m’auront pas tellement intéressée. Et le fait que le réalisateur va visiblement changer en cours de route n’est pas très rassurant non plus.

 

Joshiraku

Cet anime est l’adaptation d’un manga dont le scénario est signé Kouji Kumeta, l’auteur de Sayonara Zetsubou Sensei. Et l’histoire de base ne tient que sur une ligne : un groupe de filles, qui font des représentations de rakugo, discute de tout et de rien. Il s’agit en fait d’une comédie satirique, bien que le tout soit assez statique et que les personnages se posent eux-mêmes la question de l’intérêt d’une adaptation lors du premier épisode : mais pourquoi avoir adapté ce manga, dont le principal intérêt sont les dialogues, en dessin animé ?

Ça se laisse en tout cas regarder même si personnellement je ne suis pas vraiment fan de l’humour et ses jeux de mots et encore moins du chara-design, d’autant plus que je me suis quand même bien ennuyée en regardant le premier épisode. A réserver aux amateurs du genre ; de mon côté je vais passer mon chemin.

 

Hagure Yuusha no Estetica

Encore un anime rempli de fan service, où le héros vit dans un monde où il est possible d’être invoqué dans une autre dimension et d’en revenir, et avec très souvent des pouvoirs qui y ont été acquis. Le héros a par ailleurs réussi à sauver cette dimension et à vaincre le seigneur des démons qui y régnait ; sauf que ce dernier lui confie sa fille avant de mourir, et qu’il ramène donc avec lui dans son monde.

Bon, j’ai quand même tenu deux épisodes devant cette série car le scénario m’intriguait, mais le héros qui change un peu des loques humaines qui polluent ce type de série a grandement aidé, aussi. Je suis quand même surprise que le personnage féminin principal fasse finalement autant potiche, et encore plus surprise par l’absence de censure. Enfin bon, je n’ai pas spécialement été convaincue par ces deux premiers épisodes, que je n’ai pas vraiment appréciés non plus, donc je m’arrête là.

 

Tanken Driland

Tanken Driland est une adaptation d’un jeu sur téléphone portable à base de cartes à collectionner, et qui s’est transformé ici en petite série d’heroic fantasy sans prétention destinée aux plus jeunes… sauf que le site officiel indique que la série est diffusée le samedi soir à 23h30, donc je me demande quel est le public visé.

Pas grand chose d’original à noter non plus au niveau du scénario, avec une princesse qui veut devenir chasseuse de trésors et part donc explorer le monde. Ça s’annonce assez classique, pas extraordinaire en soi mais pas horriblement mauvais non plus. En tout cas je verrai une fois la série finie si je m’y remets ou pas, suivant les avis (si il y en a qui vont tout suivre), pour voir si cela restera enfantin jusqu’au bout. Parce que l’horaire de diffusion m’intrigue quand même énormément.

 

Binbou Gami Ga!

La divinité personnifiant la pauvreté, Momiji, débarque sur Terre pour rétablir le déséquilibre causé par le trop plein de chance possédé par une lycéenne, Sakura : je ne pensais pas accrocher à l’humour très con de Bimbou Gami Ga!, mais en voilà un anime très dynamique où je ne m’ennuie pas une seule seconde à chaque épisode. Et le fait qu’elle ne fasse que 13 épisodes est pour ma part un gros point positif, car avec plus d’épisodes je ne sais pas si j’aurais tenu sur la longueur étant donné que ça risque vite de tourner en rond…

Si la série ne propose en tout cas rien de nouveau et utilise beaucoup de parodies en tout genre, c’est vraiment son dynamisme et ses personnages survoltés qui me font accrocher. Le but de la série est clairement de divertir, et là je trouve cela réussi : en tout cas je suivrai tout. A noter au passage que le réalisateur est le même que celui de Gintama (à partir des épisodes 100).

 

Oda Nobuna no Yabou

Et une énième série fan service avec Oda Nobunaga et tout ce qui touche à l’époque Sengoku, une ! A croire que c’est à la mode, car on a même en parallèle Sengoku Collection, toujours en cours de diffusion, et l’année dernière on avait eu droit à Sengoku Otome : Momoiro Paradox. La différence avec ces deux séries est que Oda Nobuna no Yabou est nettement mieux réalisée, d’autant plus que le studio Madhouse est derrière.

Malheureusement pour le reste on se retrouve avec une histoire où le héros, un lycéen, est mystérieusement transporté dans une version alternative de l’époque Sengoku. C’est donc très bien animé et plutôt joli mais l’intérêt est assez proche du néant pour ceux qui ne supportent pas ce type de série. En tout cas, je passe mon chemin.

 

Sword Art Online

Ça va être un peu délicat de parler de cette série. Car autant j’ai beaucoup aimé le premier épisode, autant les trois suivants m’ont laissée assez dubitative. L’anime rappelle .hack//SIGN, avec des joueurs qui se retrouvent enfermés dans un MMORPG. La mort dans Sword Art Online entraînant la mort dans la vie réelle, le seul moyen de s’en sortir est de terminer le jeu. Un peu comme dans l’arc dédié à Greed Island dans Hunter x Hunter, en fait.

Mais si j’ai toujours eu un faible pour ce type de série, malheureusement là je n’ai pas réussi à accrocher au-delà du premier épisode, et ce à cause de beaucoup de choses : des personnages auxquels j’ai du mal à m’attacher, des épisodes qui ont l’air quand même de vouloir condenser le plus d’éléments possibles en vingt minutes, des passages assez WTF et des situations qui me font plus facepalmer qu’autre chose (notamment la scène de la potion à la fin de l’épisode 2)…

Je ne suis pas fan non plus des ellipses temporelles, en tout cas je vais essayer de regarder encore un ou deux épisodes avant de voir si je lâche l’affaire, car là je suis plutôt tentée d’attendre des avis définitifs sur la série une fois celle-ci terminée (d’autant plus que ça devrait s’étaler sur deux saisons).

 

Kokoro Connect

J’étais partie sur de très mauvais a priori sur cette série, notamment à cause du scénario de base (un groupe de lycéens qui échangent leur corps comme par magie) et du léger côté un peu niais qui avait l’air de s’en dégager.

Au final j’ai quand même accroché malgré un premier épisode plutôt mou, et je trouve les personnages pour le moment relativement intéressants. Et surtout, le léger côté science-fiction m’intrigue, étant donné que le fait que les lycéens échangent de corps entre eux est le résultat d’une expérience réalisée sur eux par une mystérieuse entité. Même si au final ce phénomène surnaturel sert surtout à certains personnages à surmonter leurs traumatismes (et apporter un peu de mélodrame). Pour le moment la série se suit bien, il faut voir ensuite si ça ne va pas trop virer au drame un peu trop forcé et si l’échange de corps ne va pas devenir un peu redondant. En tout cas, pour le moment je compte bien suivre toute la série.

 

Campione !

Je ne sais pas pourquoi, mais quand j’ai vu que cet été il y avait un anime qui s’appelait Campione !, j’étais persuadée que ça allait être une série sur le foot. Bref, on tient là un énième adaptation de light novel où le héros, un lycéen, obtient le titre de « campione » après avoir réussi l’exploit à tuer un dieu, et ce à l’aide également d’une mystérieuse italienne, Erica. Du coup il se retrouve dans l’obligation de se battre contre d’autres « campion », avec en bonus Erica qui le suivra partout. D’ailleurs la jeune demoiselle a complètement changé de caractère entre l’épisode 1 et 2, mais bon.

A part ça, je n’ai pas trouvé grand chose à sauver dans cette série, que je considère également comme l’un des navets de cette saison.

 

Ebiten : Kouritsu Ebisugawa Koukou Tenmonbu

Cette série est en fait diffusée sur le net, à raison d’un épisode par semaine sur Nico Nico Douga. On y suit l’histoire d’un garçon habillé en fille qui veut s’inscrire au club d’astronomie de son lycée mais finit par atterrir dans un club d’otaku composé uniquement de filles (comme on peut s’en douter, le scénario n’a aucune importance).

L’anime n’est pas très bien réalisé, le chara-design n’est pas terrible, et en fait son principal intérêt sont ses parodies. Car si beaucoup de séries casent le plus possible de parodies en un seul épisode, et bien Ebiten fait plutôt l’effort de consacrer une parodie d’un seul anime par épisode. Le premier épisode était donc une succession de références à Saint Seiya (avec du Samurai Troopers en bonus), et le second parodiait sans vergogne Sailor Moon. Le tout saupoudré de fan service franchement pas fin, avec en prime des personnages très quelconques. A oublier.

 

Maji de Otaku na English! Ribbon-chan : Eigo de Tatakau Mahou Shoujo

Ribbon-chan, c’est un peu comme Moetan, dans le mesure où il s’agit d’une série de magical girl au chara-design original signé POP, et destinée aux otaku pour leur « apprendre » l’anglais. Les épisodes durent environ trois minutes, et il s’agit d’une parodie du genre avec quelques clins d’œil à d’autres séries. L’héroïne est même doublée par Sakura Tange, c’est-à-dire Sakura dans Card Captor Sakura, où elle utilise ici le même type de voix.

Ce premier épisode était découpé en trois segments reprenant le même passage mais doublé à chaque fois différemment ; au final ce n’était ni intéressant, ni aussi (involontairement) drôle qu’une série du même genre comme Moegaku*5, et ça ne m’a pas forcément donné envie de jeter un œil à la suite. En tout cas je m’arrêterai avec ce premier épisode.***


 

PAS VUS

Et dans les séries non regardées pour cette saison : la nouvelle série de Yurumates, que je ne regarderai parce que je n’ai pas tellement aimé les précédentes ; la suite de Dog Days, ignorée également vu que je n’ai pas aimé le peu que j’ai vu de la première saison ; la seconde saison de Yuru Yuri, là aussi pour les mêmes raisons ; la seconde saison de Pokémon Best Wishes, parce que je suis trop vieille pour ça :p ; la seconde série de Kyoukai Senjou no Horizon, parce que ça ne m’intéresse pas ; et enfin la seconde série de Hakuouki, parce que je me suis endormie devant la première. Dans tout cela j’ai oublié Chitose Get You!!, une courte série de trois minutes dont j’ai pourtant vu le premier épisode mais qui est à oublier très vite, donc ce n’est pas une grosse perte.

 

Et au final…

Cet été comporte pas moins de 30 séries (sans compter celles toujours en cours de diffusion), avec quand même 8 suites. Et en comparaison avec le printemps dernier qui avait beaucoup de séries intéressantes, j’ai trouvé que c’était vraiment la traversée du désert pour cette saison estivale, avec une avalanche d’anime harem et d’autres trucs qui seront très vite oubliés d’ici quelques semaines. J’espère que l’automne s’annonce meilleur…

Pour résumer, mon coup de cœur de cette saison est Jinrui wo Suitaishimashita, suivi de Natsuyuki Rendez-vous. Pour les anime que je suivrai en entier il y a Kingdom, Kokoro Connect, Uta Koi, Bimbou Gami Ga! et bien évidemment Moyashimon Returns. Pour le reste j’abandonne sans regret, il y a juste Sword Art Online que je vais tenter de suivre encore un épisode ou deux. En tout cas, une chose est sûre, cet été me laissera le temps de rattraper mon retard sur d’autres séries !

 

22
Poster un Commentaire

avatar
22 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
13 Nombre de personnes à avoir réagi
Michael NochairKakutô S02 E01 On fait le bilan calmement « kakutou.tatakae.euKalahanbibiri-kunlSwRl Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Gen'
Invité

J’ai retenu Jinrui et Kokoro Connect de mon côté. Au vu de l’intervention de l' »entité » dans l’épisode 2, on peut s’attendre à avoir davantage de développement par la suite à ce niveau là, et pas uniquement du mélodrame ?

J’aime la façon d’exploiter les échanges de corps en tout cas, ça ajoute une certaine profondeur aux personnages comme Iori, et par la même occasion à l’archétype moe qui pullule sur le medium. Tant qu’on tombe pas dans le melo insistant façon Ano Hana, ça me va. Et puis c’est intéressant de noter que la série est produite par Silver Link, qui fait des choses sympa sous la houlette de Shin Ōnuma.

Binbou Gami Ga! me tente bien, mais j’ai peur que ce soit un peu trop random à mon goût…

Gemini
Invité
Gemini

Tu peux le dire : c’est une saison de merde.

Fisico
Invité
Fisico

À propos de la scène de la potion dans Sword Art Online je ne comprends pas tout le pataquès que tout le monde fait autour.
Comme cela a été montré, le système de PV du jeu est un peu similaire à celui des Mother, la perte de points de vie n’est pas immédiate mais progressive, le Diabel là il a donc encaissé un coup mortel, mais comme les pv descendent progressivement il n’est pas mort sur le coup.
Le refus de la potion je l’ai interprété en prenant en compte ce système de PV, le coup que Diabel a reçu est non seulement fatal, mais ce de façon ultra large, autrement dit si il avait pris la potion (qui ne rend pas les pv instantanément mais de façon progressive) cela n’aurait pas suffit, l’item rendant certes des PV mais pas assez pour compenser la perte de PV en cours du personnage, autrement dit en prenant la potion il ne récupérait pas de PV mais freinait juste la descente de ces derniers sans pour autant assurer sa survie.

Bon je n’ai pas non plus envie de me faire l’avocat du diable, mais les inconsistances dans la série j’en ai vu d’autrement plus choquant que celle-ci qui peut être justifiée assez simplement (après ça ne veut pas dire que c’est pour autant la vérité blabla)

Jinrui je dois regarder, je veux voir l’usine tenue par les poulets décapités ->

Coco88
Invité
Coco88

Avis a tout les Fans Jojo no Kimyō na Bōken dont moi le dessin animé va passer cette octobre je vous conseille de ne pas le rater.

Lala50
Invité
Lala50

Putian qu’elle saison pourri rendez-moi mon mawaru penguindrum !!!!

Cocoon
Invité
Cocoon

Effectivement Kingdom est agréable à suivre, malgré ses très nombreux défauts, les animes d’aventures, d’épopées ont toujours le chic de passionner pour le peu qu’on s’y colle.

Concernant SAO c’est une semi-déception, les épisodes diffusés actuellement ne sont que l’introduction (ratée, les drames narrés sont plus comiques qu’autre chose) pour une série qui se veut « longue », c’est pardonnable. Si la série ne tourne pas à la sauce niaise d’AC et utilise bien le background qu’offre le LN, ce sera une réussite.

inico
Invité
inico

Bon retour Exelen :)
En fait, c’est surtout pour dire ça que je laisse un commentaire.
Car j’avoue ne pas avoir regardé un seul épisode de la moindre série de cette saison (au fait: l’été à commencé chez vous ?).
D’ailleurs, du printemps soi-disant « pléthore », j’ai abandonné en cours un tas de séries entamées. Je n’en retiens pour l’instant que Fate Zero (sublime), Zetman (excellente série d’action divertissante), et Space Brothers que je suis en dilettante (un ou deux épisodes de temps en temps pour rigoler aux facéties du héros – mais il n’était pas censé avoir un frère ?).
C’est peut-être une des raisons pour lesquelles je ne me suis pas jeté sur les séries de cet été.
Il y a bien Moyashimon que j’attendais avec impatience, mais je préfère avoir la série entière pour ma goinfrer un gros coup de bactéries à en tomber malade.
Après la lecture de ton billet, je vais tenter Natsuyuki Rendez-vous, qui à l’air tout à mon goût (et j’aime la coupe de cheveux de l’héroïne ;) ).
Je me reporte donc avec grand plaisir sur les vieilleries qui manquent à ma culture et souvent plus à mon goût ^^.

PS: t’es où maintenant ?

Kantou
Invité
Kantou

Merci à toi de nous donner tes impressions et d’avoir eu le courage de regarder certain série.Je comprend toujours pas comment « sword online » peut être le light novel n°1 au japon.Je remarque aussi qu’on est très loin d’avoir des animés de qualité comme en 2010-2011 vivement la saison prochaine.

Exelen
Invité

Coco88 > C’est deja cet automne la serie de Jojo ? J’espere qu’elle sera a la hauteur. :)

Cocoon > On verra bien ce que donnera SAO sur la durée, mais pour le moment ce n’est pas la panacée >_>;

inico > Tu ne rates pas grand chose de toutes manières si tu ne suis pas les séries de cet été :D Même la série du lot que je préfère, Jinrui wo Suitaishimashita, je ne la recommanderai pas a tout le monde tellement c’est special. Sinon effectivement Natsuyuki Rendez-vous est tres sympa, je pense que tu aimeras :)
Pour le printemps dernier ca se discute, personnellement j’avais trop de series a suivre ; meme si certaines ont fini par un peu me decevoir au final (notamment Sakamichi no Apollon et surtout Sankarea). Mais des titres comme le dernier Lupin III et Shirokuma Café etaient de bonnes surprises, je trouve. :D
Et pour repondre a ta derniere question, j’habite maintenant en Allemagne (c’est pas que je fuis la France, mais bon…^^;).

Kantou > en effet :D

inico
Invité
inico

Re: Printemps 2012 :
Nouvelle série Lupin San-sei >> +1, gomen, je l’avais oublié. J’ai adoré aussi.
Mais ça reste l’avis de quelqu’un qui découvrait la licence avec ce titre. Il semble avoir plutôt été maltraité vu les quelques commentaires que j’ai pu lire ça et là.
Ce fut en tout cas pour moi une très bonne surprise qui m’a donné une grosse envie d’en savoir, et regarder, plus – je croise les doigts pour que l’automne soit aussi pauvre en séries intéressantes que l’été ^^.

Inuki
Invité
Inuki

She’s back :).

Je retiens surtout
– Tari Tari pour son trio d’héroïnes attachantes et la jolie réal
– Yuru Yuri qui détend toujours aussi bien
– Binbougami ga! pour son côté déjanté parsemé de références
– Koi to Senkyo qui dispose de persos plus travaillés qu’il n’y parait

J’ai mis Horizon, SOA et Kokoro en pause.

Cette saison est bien moyenne dans l’ensemble à part ça. Faut dire qu’il y a beaucoup de séries ecchi.

Mais bon c’est pas comme si les studios pouvaient sortir leurs meilleures nouveautés en cette période. La saison automnale devrait balancer du lourd pour compenser avec Jormungand S2, Psycho-Pass, Robotics;Notes et Little Busters! notamment.

Coco88
Invité
Coco88

Hé Exelen Va sur adala news si tu veux voir la preview de jojo tu me diras ce que tu en pense aprés

LaLa50
Invité
LaLa50

Ho ! je t’en pris kanto les seul saison d’Animé qui était bien sont celle de 2007 et 2008 plus 2011 avec mawaru penguindrum
et dont je trouve c’est une grosse injustice que cette série contrairement a utena ne fasse pas 38 épisode

Michelly58
Invité
Michelly58

A Exelen Tu as bien raison de fuir la France il y fait pas bon d’y vivre surtout en ce moment méme le danemark me parait meilleur ! Au fait super article comme d’habitude

lSwRl
Invité
lSwRl

Dans l’ensemble j’ai le même avis que toi… Les seules séries pour lesquelles je ne suis pas d’accord avec toi sont Hagure Yuusha…, Arcana Famiglia, Campione!, Dakara Boku wa…, Sword Art Online, Oda Nobugana, Koi to Senkyo to Chocolate et Kono Naka ni Hitori, Imōto ga Iru!… Houlà en fait… OMG suis-je un pervers dans l’âme ?

bibiri-kun
Invité
bibiri-kun

meilleur blog de manga que j’ai jamais VU ! énorme !! :D

bibiri-kun
Invité
bibiri-kun

pq ne pas faire une liste des animes best of the best? genre ceux vraiment incontournable ! :) je te fais confiance, tu es une expertes, et j’ai plus ou moins les même gouts donc please ;)j’arrête pas de tomber sur des animes fleurs bleues et compagnies.. –‘

Kalahan
Invité

Je me suis laissé tenter par Oda Nobuna à cause de la réalisation et parce que j’accroche bien le générique (comme quoi des fois il m’en faut peu) mais la série a de nombreux défauts aussi (dont un héros moche T_T)
Après je continue de suivre Kuroko no Basket <3 et à la vue de cet article je vais certainement essayer Natsuyuki Rendez-vous parce que tu l'as bien "vendu" ^_^