Voici la suite de mes petites impressions sur les nouveaux anime de cet été, mais vu le nombre de séries qu’il me reste encore, faire le tour d’horizon de cette saison va sûrement me prendre encore trois ou quatre billets.

 

Classroom☆Crisis

Classroom☆Crisis

ÉPISODES VUS : 2/13

IMPRESSIONS : un projet original ne se basant sur aucune oeuvre préexistante et où on retrouve le réalisateur de Gundam Build Fighters, le chara-designer de Oreimo et le scénariste du récent Saenai Heroine no Sodatekata à l’écriture. Mais les premiers épisodes m’auront assez déçue : le pitch de départ m’intéressait pourtant bien car un peu plus original que la moyenne, avec une histoire qui nous fait suivre la section « A-Tec », une classe spéciale d’une école appartenant à une prestigieuse entreprise, Kirishina Corporation, qui se spécialise dans l’aérospatial. Un nouvel étudiant doit les rejoindre, sauf qu’il est pris en otage alors qu’il était en route pour cette école ; mais le nouvel étudiant en question est en fait leur futur chef, qui va réduire le budget dépensé par la classe A-Tec, remplie de gens passionnés mais pas vraiment tournés vers le business.

Un anime qui parle d’économie, de restrictions de budget et qui se déroule sur la planète Mars, ce n’est pas ce qui court les rues. Malheureusement, pourquoi est-ce qu’il faut que cela se déroule toujours dans un lycée. J’ai également eu la sensation que le côté science-fiction n’était là que pour donner un peu d’originalité à l’intrigue, parce que ça aurait très bien pu se dérouler sur Terre. En tout cas j’ai trouvé que le premier épisode n’introduisait pas très bien les personnages et le scénario : tout allait trop vite et on se serait plutôt cru dans un épisode en plein milieu d’une série. L’autre problème est que ce Classroom Crisis ne semble pas savoir ce qu’il veut être, passant d’un ton très sérieux à un ton nettement plus léger. Le deuxième épisode était un peu meilleur, mais étant donné que je n’en avais toujours rien à faire de ces personnages et du scénario et que je m’ennuie profondément en regardant cette série, je préfère l’abandonner. Je verrai si je la reprends une fois sa diffusion terminée parce qu’il y a quand même du potentiel, mais pour le moment la seule impression que j’ai c’est plutôt « meh » : ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas génial non plus.

VERDICT : Smiley_disappointed

 

Miss Monochrome – The Animation 2 –

Miss Monochrome - The Animation 2 -

ÉPISODES VUS : 4/13

IMPRESSIONS : Miss Monochrome, l’idol-androïde doublée par Yui Horie, est de retour pour une seconde saison qui reste dans le même ton que la précédente. C’est mignon, c’est amusant, et ça se laisse regarder facilement : est-ce que Miss Monochrome arrivera enfin à réaliser son rêve et devenir célèbre ? Les épisodes ont également gagné en longueur (environ 7 minutes), ce qui peut paraître un peu long pour une série de ce genre basée essentiellement sur le comique de situation, mais de mon côté je trouve ça mieux que les 2-3 minutes des épisodes de la première saison. En tout cas, je continue de regarder.

VERDICT : Smiley_like1

 

Chaos Dragon : Sekiryuu Sen’eki

Chaos Dragon

ÉPISODES VUS : 03/12

IMPRESSIONS : le navet de la saison. :D Il s’agit d’une série basée sur une partie du jeu de rôle Red Dragon jouée en 2011 par des personnalités de l’animation japonaise (dont Gen Urobuchi, Kinoko Nasu et Ryôgo Narita) : une nouvelle franchise peut naître de n’importe quoi, mais celle-ci n’aurait dû rester qu’à l’état de projet.

Le monde de Chaos Dragon est un monde en permanence en guerre, tiraillé par les luttes incessantes de deux pays : Donatia et Kouran. L’histoire se centre sur Ibuki, héritier du trône de l’île Nil Kamui qui se retrouve au beau milieu de ce conflit, et a malgré lui passé un contrat avec la divinité locale, le Dragon Rouge. Les premiers épisodes ne commençaient pas très bien, avec une histoire sans véritable cohérence qui passe du coq à l’âne et un enchaînement de scènes sans vraiment trop de rapport les unes par rapport aux autres. Si on ajoute à cela des personnages sans profondeurs et inintéressants, une intrigue vue et revue mais surtout une réalisation complètement à la ramasse (où est passé le budget ?), inutile de préciser que l’on passe plus de temps à se marrer qu’autre chose face à ce résultat désastreux, et qu’il est très difficile de prendre un minimum la série au sérieux.

L’autre problème de Chaos Dragon est lié aux nouveaux pouvoirs d’Ibuki, gagnés après avoir passé un contrat avec le Dragon Rouge : à chaque fois qu’il fait appel aux pouvoirs de ce dernier, une personne proche de lui doit mourir. Ça aurait pu être une idée intéressante (l’idée me rappelle le concept du tactical RPG de Valkyrie Profile sur Nintendo DS, où le héros pouvait à chaque carte sacrifier la vie d’un de ses compagnons en échange d’immenses pouvoirs), sauf qu’ici c’est plutôt mal amené et assez ridicule. Surtout lorsque le personnage qui perd la vie n’a été présenté au téléspectateur que quelques minutes plus tôt. Finalement j’ai tenu jusqu’au troisième épisode pour voir si ça s’améliorait, mais comme ça n’a pas vraiment été le cas j’ai vite laissé tomber.

VERDICT :  Smiley_nope

 

Prison School

Prison School

ÉPISODES VUS : 04/12

IMPRESSIONS : si un anime comme Shimoneta frisait déjà le mauvais goût avec son humour pipi-caca, que dire de ce Prison School qui va encore plus loin (ou plus bas) à ce niveau-là ? Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, ne connaissant le manga original que de réputation (disponible en France), et du coup je ne m’attendais vraiment pas à un anime de ce genre. Mais j’apprécie le fait que cette série au scénario complètement stupide (cinq lycéens intègrent un ancien lycée pour filles qui est devenu mixte, se font surprendre pendant une séance de voyeurisme et atterrissent dans la « prison » de l’école) ne se prenne pas au sérieux et que le thème de fond ne soit qu’un prétexte pour mettre en scène des situations toutes plus cocasses les unes que les autres. En revanche j’ai du mal à me dire que ce lycée se trouve vraiment dans le Japon actuel tellement le concept est étrange et qu’il n’y a pas vraiment de contexte… Peut-être que c’est plus explicite dans le manga ? Ou alors je me pose trop de questions inutiles ?

L’humour est en tout cas très très très spécial, mais j’ai vraiment beaucoup aimé ces quatre premiers épisodes et je n’ai même pas vu les minutes passer. Il y a tout de même beaucoup de fan service pervers gratuit (avec les habituels « rayons de soleil » qui cachent le tout), mais personnellement ça ne me gène pas tant que ça ici car non seulement la série est absurde, mais en plus elle ne se prend absolument pas au sérieux. C’est un anime qui ne fait donc pas vraiment dans la finesse, mais à l’instar de Shimoneta, j’ai un faible pour ce genre d’humour complètement stupide et immature… Après tout, ce n’est pas pour rien que je suis fan de séries comme Oruchuban Ebichu, Detroit Metal City, Yondemasuyo Azazel-san ou encore Gag Manga Biyori. Je me sens quand même un peu sale après chaque épisode, mais heureusement il y a des séries comme Akagami no Shirayuki Hime pour contrebalancer tout ça. ^^;

VERDICT :  Smiley_lulz

 

Okusama ga Seitokaichou !

Okusama ga Seitokaichou !

ÉPISODES VUS : 01/12

IMPRESSIONS : après « ma femme est une lycéenne » ou encore « ma femme est une magical girl », voici donc « ma femme est la présidente du conseil des élèves ». Une courte série qui ne vole pas bien haut non plus, sauf qu’elle rejoindra les navets de la saison avec Chaos Dragon : la présidente du conseil des élèves d’un lycée débarque chez le vice-président et lui annonce qu’elle est sa « femme » suite à une promesse faite par leurs parents quand ils étaient petits.

C’est mauvais, ce n’est pas très drôle, mais ce qui me gène beaucoup ici est cette manière de faire passer l’héroïne pour quelqu’un de progressiste (elle jette des préservatifs au public lors de l’élection du président du conseil des élèves) alors qu’elle se soumet à la promesse de mariage faite par ses parents mais aussi au vice-président, son « futur époux ». Je ne sais pas si c’est un message volontairement maladroit ou pas, mais j’imagine que même l’anime n’en a rien à cirer vu qu’il se contente ensuite de caser une scène totalement gratuite de fan service. Même Prison School est nettement moins hypocrite à ce niveau-là.

VERDICT : Smiley_hate

 

Joukamachi no Dandelion

Joukamachi no Dandelion

ÉPISODES VUS : 03/12

IMPRESSIONS : bien plus inoffensif que les tous les autres anime cités plus hauts, Joukamachi no Dandelion met en scène neuf frères et sœurs d’une famille royale, qui vivent comme des gens normaux dans une maison normale dans un quartier normal, parce que leur père, le roi, veut qu’ils aient également une vie normale. Le problème est que la famille est constamment surveillée par des caméras placées par le roi un peu partout dans la ville. Et l’une des princesses, la timide Akane, ne supporte pas cela. Les frères et sœurs sont également en compétition pour devenir le prochain successeur au trône, sauf qu’Akane s’en fiche un peu… jusqu’au moment où elle réalise qu’en devenant reine, elle aurait l’autorité suffisante pour faire enlever toutes ces caméras de surveillance qui la gènent tant.

Le scénario de base n’est pas franchement des plus passionnants, mais l’anime est avant tout une petite comédie « tranche de vie » avec des épisodes coupés en plusieurs histoires. La petite surprise qui met un peu de piment dans tout cela est que chaque membre de la famille royale a un pouvoir magique qui lui est propre, ce qui bien évidemment engendre de nombreuses situations plus ou moins gênantes. J’ai cependant trouvé ces premiers épisodes assez moyens, l’anime se focalisant malheureusement un peu trop sur Akane, que je trouve assez énervante avec sa timidité maladive. C’est une série qui peut être intéressante pour ceux qui aiment le genre, ce qui n’est pas mon cas même si ça m’aura moins ennuyée que Classroom Crisis. En tout cas je n’irai pas plus loin que les trois premiers épisodes.

VERDICT : Smiley_dislike

 

Fanart : Iris et Mizuki (Classroom Crisis) illustrées par かんざき.

 

2
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Gen'

J’ai envie de regarder Chaos Dragon parce qu’Hitoshi Sakimoto est à la BO, mais faut se faire violence. Si c’est un bête copypasta des pistes qu’il a a composées pour le jeu de rôle, il vaut mieux se contenter d’écouter le CD. Le pauvre n’a vraiment pas de bol avec les séries TV :/