Et c’est parti pour les impressions hebdomadaires d’anime récemment vus ! Je vais aussi essayer d’éviter de parler des mêmes anime chaque semaine et d’alterner un peu, pour éviter de tomber dans la répétitivité. Et aussi aborder quelques titres plus anciens, tant que j’y suis.

Comme d’habitude, tous mes avis sont purement subjectifs. Au programme pour cette fournée : Gundam 00, Baccano, Toward the Terra, Majin Tantei Nougami Neuro, Saiunkoku Monogatari, Seirei no Moribito, Mushi Uta, Gurren Lagann (OAV), Koharu Biyori (OAV), Oshare Majo Love and Berry (film), Death Note Rebirth (TV Special), Kodomo no Jikan (OAV) et Red Garden : Dead Girls (OAV).

 

Mobile Suit Gundam 00

Mobile Suit Gundam 00

Épisodes 3 et 4 – Impression générale : 

L’intrigue avance lentement mais sûrement… dommage que Setsuna soit si similaire à Heero Yuy, mais en tout cas pour le moment j’aime beaucoup les personnages principaux. Quant à Tiera, il me parait de plus en plus suspect : je sens la trahison venir. La grande question du jour, posée à la fin de l’épisode 3, est : les « Celestial Beings » peuvent-ils donc réellement changer le monde et arrêter des guerres qui durent depuis des centaines d’années ? En tout cas le fait qu’il y ait soudainement un cessez-le-feu me parait plus que surréaliste et peu crédible, voire même complètement naïf. Mais à quoi pensent les scénaristes de la série ?

Et j’ai un peu rigolé au tout début de l’épisode 4 lorsque Graham se présente à Setsuna et qu’il dit une phrase absolument débile ( « otomeza no watashi ni wa… sentimentalism na unmei wo kanjizu ni wa irarenai »). Graham, on s’en fiche un peu que tu sois du signe de la Vierge. xD En tout cas son obsession croissante pour le Gundam Exia fait que ce personnage peut réserver des surprises, à l’avenir. Beaucoup de blabla politique également dans ce même épisode, et finalement peu d’action, mais j’ai bien aimé car on voit un peu plus la princesse Marina, qui je l’espère ne s’avérera pas être un boulet comme Relena ; d’ailleurs sa conseillère me fait furieusement penser à un mélange entre Dorothy et Lady Une de Gundam Wing.

Et le prochain épisode semble être centré sur Allelujah… enfin un peu de développement des personnages principaux, ça fait plaisir !

 

Baccano!

Baccano!

Épisodes 6 et 13 (FIN) – Impression générale : 

J’ai enfin pu rattraper mon retard sur cet anime, qui a vraiment été pour moi une excellente surprise. Une série originale bien au-dessus du lot de la plupart des productions actuelles, et qui mériterait amplement d’être plus connue.

Concernant le déroulement de l’histoire, la fin apporte la réponse à la plupart des questions, mais le devenir de certains personnages reste assez flou. En fait, après avoir regardé le treizième et dernier épisode, je me suis rendue compte que le tout premier épisode se déroule chronologiquement après, et qu’il contient même des scènes de ce dernier. On peut dire que le premier épisode est un gros spoiler à lui tout seul, mais on ne le sait pas lorsque l’on débute la série. En fait ils auraient dû commencer la série avec l’épisode qui parle des alchimistes sur le bateau 200 ans auparavant, ça aurait été beaucoup plus clair. Le style narratif était vraiment particulier, un peu dur à suivre à cause de sa non-linéarité et des incessants sauts dans le temps, tout en étant parfaitement maîtrisé.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé le duo Isaac et Miria, ainsi que Nice et Jacuzzi. Ce dernier s’est vraiment amélioré tout au long de la série, ça fait plaisir. Firo et Ennis faisaient également un couple très mignon, à la fin. Dommage tout de même que l’on n’ait pas vu Chane plus souvent que ça, car son histoire avait l’air intéressante.

En tout cas le scénario m’a passionnée de bout en bout, même si il était un peu difficile à suivre ; et ça se voit qu’une seule partie du roman a été adaptée en anime (il y a même certains personnages du premier épisode qui n’apparaissent plus par la suite…), alors j’espère vraiment qu’il y aura une seconde saison. A noter que trois épisodes spéciaux verront le jour lors de la sortie des DVD, j’ai hâte de voir ça !

 

Terra e ~ Toward the Terra

Terra e ~ Toward the Terra

Épisodes 14 à 24 (FIN) – Impression générale : 

Encore un anime pour lequel j’avais du retard. Pourtant, je l’ai vraiment beaucoup apprécié malgré son démarrage un peu long, mais heureusement la suite va en s’améliorant. J’avoue que le petit côté rétro a un certain charme, et puis ça manque vraiment d’anime de science-fiction parmi les séries récentes. J’étais même tellement à fond dedans que j’ai regardé les onze derniers épisodes à la suite !

Mais sinon, qu’est-ce que c’était déprimant… ça a pris 24 épisodes pour voir les Mu arriver jusqu’à la planète Terre, pour finalement s’apercevoir qu’elle est devenue inhabitable. Tout au long de la série, on voit des personnages plus ou moins importants qui meurent, et on a droit a de nombreux moments touchants et poignants ; mais ce que je n’ai pas trop aimé, c’est quand même la sur-dramatisation. On a quasiment droit à chaque fois à des torrents de larmes, et aux personnages qui se mettent à se lamenter sur leur sort. Ce qui ne m’a pas empêchée de verser une petite larme à la fin de la série, qui m’a encore plus déprimée que le dernier épisode de Gurren Lagann. Et encore, il parait que dans le manga c’est pire. :'(

Bref, j’ai vraiment bien aimé le scénario (malgré ses côtés un peu « naïfs ») ainsi que l’évolution des personnages, en particulier de Jomy. Une bonne surprise.

 

Majin Tantei Nougami Neuro

Majin Tantei Nougami Neuro

Épisodes 3 à 6 – Impression générale : 

Le gros problème de cette série, c’est que le scénario de chaque épisode est vraiment médiocre, les enquêtes et les mystères en question étant très simples à résoudre tout en étant à la fois plutôt invraisemblables et incohérents. Et pourtant, je continue de regarder cet anime. Pourquoi ? Parce que j’adore les personnages (surtout le duo Neuro/Yako), mais aussi parce que c’est Takehito Koyasu qui double Neuro, et que maintenant que j’ai lu le manga, je sais que le meilleur reste à venir (encore heureux !). Pour l’instant l’anime ne suit pas vraiment le manga, et il pioche juste quelques morceaux par-ci par-là. De nombreux événements ont même été modifiés, car trop gores pour passer à la télé.

J’espère donc que l’anime se basera plus sur le manga dans les épisodes à venir, parce que là c’est vraiment du n’importe quoi, mais c’est tellement stupide que chaque épisode me fait passer un bon moment.Au moins, ça détend, c’est déjà ça !

 

Saiunkoku Monogatari 2

Saiunkoku Monogatari 2

Épisodes 2 à 5 – Impression générale : 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas regardé des épisodes de cette série, toujours aussi complexe au niveau de son vocabulaire (politique, administratif et économique).

Je trouve tout de même la réalisation un peu inférieure à la première saison, mais les personnages restent toujours aussi attachants, surtout l’héroïne Shuurei, qui est aux antipodes des héroïnes d’anime et de manga habituelles. Dommage en tout cas que l’histoire avance lentement, parce que sinon, c’est vraiment passionnant.

 

Seirei no Moribito

Seirei no Moribito

Épisodes 19 à 26 (FIN) – Impression générale : 

Une série bavarde, mais agréable à l’œil ; j’ai beaucoup aimé l’épisode racontant le passé de Balsa et, plus globalement, le côté réaliste au niveau des émotions des personnages. Quant au tout dernier épisode, il m’a presque fait verser une petite larme.

Du premier jusqu’au dernier épisode, c’est vraiment resté une excellente série, très bien narrée, dotée d’une bonne réalisation, et surtout qui est restée de qualité constante au fil des épisodes, que ce soit au niveau du chara-design que de l’animation. A part un passage vers le milieu de la série qui était un peu lent, j’ai vraiment adoré de bout en bout. Des anime de telle qualité, j’en veux plus souvent !

 

Mushi-Uta

Mushi-Uta

Épisodes 7 à 12 (FIN) – Impression générale : 

Encore un autre anime pour lequel j’avais accumulé du retard ! Rien de bien génial ni nouveau ici, malgré le côté très « Evangelion » des derniers épisodes, mais j’ai beaucoup aimé les personnages. Surtout Kakkou. Et je n’ai pas vraiment aimé le thème des insectes, mais celui du rêve, beaucoup plus. Cependant, si il y a une seconde série, il y a peu de chances que je la regarde… parce qu’au final, ce n’était pas non plus une série pour laquelle j’attendais avec impatience l’épisode suivant.

 

Tengen Toppa Gurren Lagann

Tengen Toppa Gurren Lagann (OAV)

OAV – Impression générale : 

Cette courte OAV de dix minutes était sortie avec le jeu sur Nintendo DS le 25 octobre dernier, et ça fait rudement plaisir de revoir Simon, Kamina et Yoko. Ca ne fait pas longtemps que la série s’est terminée, et pourtant revoir ainsi les personnnages et réentendre le générique de début m’a donnée un gros sentiment de nostalgie. L’OAV se déroule pendant la première partie de la série, et le scénario ne vole pas bien haut (un beastman vole le Gurren Lagann), mais ça mise avant tout sur le comique de situation.

Bref, une petite OAV sans prétention parfaite pour se détendre, le temps de quelques minutes. J’en redemande !

 

Oshare Majo Love & Berry : Shiawase no Mahou

Oshare Majo Love & Berry : Shiawase no Mahou

Film – Impression générale : 

Ce film d’une cinquantaine de minutes est l’adaptation du jeu/borne d’arcade du même nom, qui fait (faisait ?) fureur au Japon, auprès des petites filles. Dans ce film, les héroïnes Love et Berry veulent devenir des étudiantes de la prestigieuse Oshare Gakuen, une école à la fois de magie et de mode. Elles possèdent des pouvoirs magiques sous forme de cartes, qui permettent de leur faire porter les vêtements qu’elles souhaitent. Cependant, un professeur s’oppose à leur entrée dans l’école, et leur propose un marché : si elles peuvent rendre une personne heureuse, elles seront alors acceptées.

Bon, c’est vraiment un film pour les fans absolus du jeu (que je ne connais que de nom). En tant qu’anime, c’est vraiment insipide et tous les pires clichés étaient là. Le plus comique étaient tout de même les quelques scènes en CG, à mourir de rire car horriblement kitsch et moches, et où les héroïnes n’ont plus du tout les même tronches. Bref, un film que j’oublierai vite, trèèès vite.

 

Koharu Biyori

Koharu Biyori

OAV – Impression générale : 

Comment peut-on encore produire des trucs pareils en 2007. L’histoire se déroule dans un futur proche, où le héros, Takaya Murase (et qui est un véritable otaku), décide d’acheter une maid-robot appelée Yui. S’ensuivent alors trente minutes de fan service comme je n’en avais jamais vu.

Tout y passe, mais alors, absolument tout. On dirait quand même un mélange bizarre entre Chobits et He is My Master, et ce qui est sûr c’est que je ne regarderai jamais la suite.

 

Death Note : Rewrite

Death Note : Rewrite

Episode TV Spécial – Impression générale : 

Un épisode spécial de Death Note a été récemment diffusé à la TV japonaise, le tout durant un peu plus de deux heures. C’était en fait un résumé de la série, raconté du point de vue de Ryuuk, et comprenant quelques scènes inédites.

Ce n’est qu’un résumé de la première partie de la série seulement, ce qui n’est pas plus mal, mais Light y est dépeint comme étant un vrai salaud (bien plus qu’il ne l’était déjà…). Dommage que les scènes inédites étaient peu nombreuses, mais la séquence finale était très bonne, avec un Light plus timbré que jamais. Dommage que l’anime ne se soit pas arrêté là, d’ailleurs.

 

Kodomo no Jikan

Kodomo no Jikan

OAV – Impression générale : 

Je n’étais même pas au courant de la sortie de cette OAV ; mais le fait que l’éditeur qui devait sortir le manga aux Etats-Unis a préféré s’abstenir (il devait s’appeler « Nymphet »), a attisé ma curiosité. Je ne suis pas du tout fan de loli, et cette OAV, qui possède tout de même quelques passages bien tendancieux (toi aussi, renverse-toi du lait dessus…), mais pas très originaux.

Contrairement à un certain Moetan, lui aussi axé loli mais que j’avais trouvé terriblement mauvais, fade et bien plus lourd au niveau du fan service, la pilule est un peu mieux passée avec Kodomo no Jikan ; je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que l’atmosphère est très différente (et semble avoir des côtés sérieux et dramatiques), et le fan service m’a moins gênée : sincèrement, de ce côté-là, il y a bien, mais alors bien pire. Je suis surprise que cette OAV ait été présentée un peu partout comme ayant du contenu impossible à diffuser à la télévision, parce que je n’ai rien vu de très choquant.

Au final, même si certains passages m’ont fait sourire, cette OAV ne m’a pas intéressée plus que ça, d’autant plus que cela peut vite basculer dans le malsain.

 

Red Garden : Dead Girls

Red Garden : Dead Girls

OAV – Impression générale : 

Cette OAV sortie cet été fait suite à la série diffusée l’an dernier à la télé japonaise. Bien que ce soit une suite, l’histoire se déroule tout de même quelques centaines d’années après les événements de la série TV : les quatre héroïnes ont donc considérablement changé au niveau de leur caractère, et il en est de même au niveau de leur apparence.

Le monde où se déroule l’action a également bien changé, puisque tout est maintenant futuriste, les héroïnes ayant même construit leur propre robot de combat (qui est doté d’un design assez… particulier), lorsqu’elles ne se déplacent sur leurs motos volantes. Toutes les quatre, elles se font par ailleurs appeler les « Dead Girls », et sous ce nom elles pourchassent les malfaiteurs en tout genre.

On retrouve ici de nombreux personnages de la série originale, et même s’il ne s’agit pas vraiment des mêmes personnages à proprement parler (réincarnations ? descendants ?), ils ont gardé le même design tout en ayant des noms différents. Ce qui fait que pour quelqu’un qui a regardé la série originale, cette OAV ressemble à une immense fan fiction, mais pour ma part je n’ai pas trouvé le résultat déplaisant. J’ai même beaucoup aimé, et de plus la réalisation est vraiment de très bonne facture. Je ne serai pas contre une suite à cette OAV !

 

9
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
rukialive360
rukialive360

Terra e – Toward To Terra a un chara-design que j’adore, il va falloir que je m’y penche de plus près. J’ai vu aussi que Terra e existait en mangas, je me tâte à me lancer dans les bouquins pour le premier et dans l’anime pour le second…
Heureusement que ta critique est là pour aiguiser notre appétit ! ^^

Exelen

rukialive360 >> pour le manga de Terra e, je pense le lire aussi. Mais on m’a prévenue que c’était plus déprimant que l’anime. T_T Il y a aussi un vieux film sorti il y a plus de vingt ans, je crois…

Lax
Lax

Dans le genre personnage qui se morfonde tous le temps et qui chiale toute les 2 secondes pour moi ona pas encore fait pire que stellvia of the universe ^^ »

Sinon je confirme que le film date des années 80 (85 si je ne m’abuse)

Yukimusha
Yukimusha

Le film, je ferai probablement une fiche dessus quand je l’aurai vu. Il doit trainer quelque part sur mon DD ^^

Yukimusha
Yukimusha

arf, oublié de préciser que je parlais de Terra e :p

Katua
Katua

Depuis le temps que je cherche une occasion de me mettre à Terra e, je crois que ton avis a fini de me convaincre.

Pour l’OAV de Gurren-Lagann, j’ai trouvé Kamina encore plus bête que d’habitude mais mine de rien, il me manquait le bougre ! :D J’espère qu’on en aura un autre avec Nia cette fois *__*

Elha
Elha

Pareil pour Toward To Terra, je m’étais arretée à l’épisode 4 mais je pense que je vais m’y remettre après avoir lu ton avis ^^
Quand à Baccano, j’attend d’avoir les 13 épisodes pour les voir d’un seul coup, mais c’était prevu aussi :)

RNeden
RNeden

J’ai vu aujourd’hui le 13e de Baccano! Quelle série! Certainement l’une des meilleures que j’ai vu. Comme toi, j’ai hâte de voir les épisodes spéciaux et l’annonce d’une 2e saison, si 2e saison il y a. Si un jour je bosse dans une maison d’édition, on verra les light novels en France :nerd:

Exelen

RNeden >> oui, c’est vraiment une très bonne série, Baccano. L’une des grosses surprises de cette année, je trouve. ^^
Je veux aussi les romans en France. ;_;