Et voici encore quelques petites critiques de manga, aujourd’hui ! Avec cinq titres, dont un doujinshi. Bonne lecture !

 

COMIC ANTHOLOGY : TENGEN TOPPA GURREN LAGANN

Éditeur : Ichijinsha (DNA Media Comics) – Première parution : 2007 – Nombre de volumes : 2 (en cours)

Après avoir parlé du manga il y a deux mois, c’est au tour du Comic Anthology de Gurren Lagann. Les Comic Anthology/Anthology Comics sont des recueils de parodies dessinées par des mangakas professionnels plus ou moins célèbres, mais également par des amateurs. A la différence des doujinshi, ils sont publiés et commercialisés officiellement, ce qui fait qu’on peut donc en trouver dans presque n’importe quelle librairie. Ceux de Gurren Lagann comportent pour le moment deux volumes ; n’ayant pas lu le premier, je vais donc seulement parler ici du second volume, qui vient de sortir il y a un mois (et le 3ème volume est déjà prévu pour le 25 mars, ils sont rapides).

Il y a quinze auteurs différents, qui ont tous signés ici une petite histoire (et parfois des 4 koma), se déroulant essentiellement lors de la seconde partie de la série. Il y a du bon et du moins bon, et au moins on peut dire que les styles sont variés. Il n’y a d’ailleurs pas trop d’histoires mauvaises, ni de dessins trop moches, donc là je suis quand même bien surprise ; car dans la plupart des Comics Anthology, une grosse partie des histoires sont dignes des pires fan fictions existantes.

C’est donc un Comic Anthology sympa comme tout mais pas non plus extraordinaire, dédié avant tout aux gros fans de la série, et aux courtes histoires essentiellement humoristiques (seule la première est sérieuse). Et puis il y a de jolies illustrations ! :D

 

COMIC ANTHOLOGY : HATSUNE MIKU

Éditeur : Jive (Comic Rush) – Première parution : Mars 2008 – Nombre de volumes : 1 (en cours)

Et voilà encore un Anthology Comics, celui-ci étant sorti le 8 mars dernier. Dédié à Hatsune Miku, la mascotte du logiciel de musique Vocaloid, il comporte également une bonne quinzaine de courtes histoires parodiques créées par autant d’auteurs différents et on peut y trouver également une histoire de Kei, le chara designer original de Miku. Les Vocaloids jumeaux Kagamine Rin et Len font également leur apparition, mais Miku reste principalement l’héroïne des diverses histoires. C’est assez amusant car quasiment tous les auteurs de cet Anthology Comics sont originellement spécialisés dans les visual novels et illustrations de eroge… J’étais aussi surprise de voir que même Utatane avait participé à ce recueil.

Concernant les histoires en elle-mêmes, il y en a pas mal où évidemment Miku est en train de se promener avec son poireau, mais l’histoire que j’ai préférée est celle où elle essaye de rendre le sourire aux gens qu’elle croise dans la rue en leur chantant une chanson (et ça ne marche pas à tous les coups) ; d’ailleurs, le style de dessin fait très « Ghibli ». L’autre histoire que j’ai beaucoup aimée est celle où Miku se bat contre sa version Nendoroid à l’aide d’un poireau géant. J’ai en tout cas vraiment beaucoup aimé cet Anthology Comics ; au début j’ai failli ne pas l’acheter à cause de la couverture qui ne m’attirait pas énormément, mais finalement je ne le regrette pas. Les histoires sont amusantes, sans fan service abusif, et je pense que tous les fans de Miku y trouveront leur compte.

 

SEIREI NO MORIBITO

Histoire originale (roman) : Nahoko Uehashi – Artiste : Kamui Fujiwara – Éditeur : Square-Enix (Shounen GanGan) – Première parution : Avril 2007 – Nombre de volumes : 2 (en cours)

Il s’agit d’un manga qui est une adaptation de l’anime, lui-même adapté du roman du même nom. Le mois dernier j’avais parlé des versions manga de Darker Than Black et Romeo x Juliet, qui n’étaient franchement pas terribles, et bien je remets ça avec Seirei no Moribito. Sauf que contrairement à ces deux autres titres, ce manga s’en sort beaucoup mieux et n’est vraiment pas mauvais. L’histoire est quasiment la même et il n’y a pas de véritables changements, mais il faut un peu de temps pour s’habituer au style de dessins de Kamui Fujiwara (qui est également responsable du chara-design de Grandia Xtreme et Terranigma). Assez étrangement, quelques personnages secondaires ont un peu changé de tête par rapport à la version animée, mais cela concerne surtout les assassins chargés de tuer Balsa.

Le rythme de l’intrigue est assez lent, mais au moins ça ne donne pas l’impression d’avoir une adaptation torchée à la va-vite (le premier volume retrace les trois premiers épisodes de l’anime environ). Donc ceux qui ont aimé la série pourront se replonger dans le manga car c’est sensiblement la même chose, et même les scènes de combat sont ici tout à fait honnêtes. J’ai trouvé cette adaptation globalement plutôt convenable et fidèle, ça change des horreurs habituelles que sont souvent les adaptations de roman/anime en manga.

 

 

SAIUNKOKU MONOGATARI

Histoire originale (roman) : Yukino Sai – Artiste : Kairi Yura – Éditeur : Kadokawa Shoten (Beans Ace) – Première parution : Juin 2006 – Nombre de volumes : 2 (en cours)

Maintenant que j’ai fini les deux saisons de l’anime, je m’attaque au manga, également adapté du roman du même nom (dont j’ai été surprise d’apprendre que 15 % de ses lecteurs, ou plutôt lectrices, avaient plus de 50 ans xD). Le manga a été crée un peu avant l’anime et les dessins sont signés Kairi Yura, également responsable des illustrations des romans. C’est en tout cas une adaptation vraiment fidèle et que je trouve assez réussie, et l’histoire reste absolument la même, du moins pour le moment : l’héroïne, Shuurei, est issue d’une famille noble devenue pauvre, mais toujours respectée ; elle est un jour appelée au palais impérial pour devenir la tutrice du jeune empereur. Il y a tout de même un peu plus d’humour que dans l’anime, et je préfère nettement les dessins du manga, parfois extrêmement détaillés, surtout au niveau des costumes et des différentes coiffures de l’héroïne.

Le seul grand problème de ce manga est son rythme de publication, qui n’est pas très rapide : le premier volume est sorti en juin 2006 et le second en juin 2007 ! Donc en suivant cette logique, le troisième volume sortirait en juin 2008… Globalement, c’est donc très fidèle au roman et à l’anime, ce qui fait que ceux qui n’ont pas aimé ces derniers n’aimeront pas plus cette version (et il ne faut pas non plus être allergique au côté « manga harem pour filles » assez prononcé…). En tout cas j’aime beaucoup car l’histoire est vraiment agréable à suivre sans que le côté politique ne soit vraiment prise de tête, mais c’est vraiment dommage que les volumes sortent au compte-goutte.

 

LUCKY STAR ~ BOO BOO KAGABOO

Artiste : Eretto – Cercle : Utsura Uraraka – Première apparition : Août 2007 – Nombre de volumes : 1

Et un petit doujinshi, pour terminer ! Le mois dernier j’avais brièvement parlé du doujinshi de Churuya (Nyoro~n), et bien cette fois-ci je continue avec le même auteur, qui a signé l’été dernier une parodie de Lucky Star appelée « Boo Boo Kagaboo ».

La trame de fond est simple : du jour au lendemain, la pauvre Kagami se retrouve transformée en petit cochon cubique adorable comme tout, mais elle ne désespère pas de retrouver un jour sa forme initiale. On a donc droit à des 4-koma aux dessins assez mignons, avec bien sûr de nombreuses références à l’anime (notamment l’histoire du cornet au chocolat) ; ce qui est dommage, c’est que ça se lit quand même plutôt vite, et je ne serai pas contre un second volume. Bref, j’ai bien aimé, même si je préfère tout de même Churuya.

 

9
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Kaoru23
Kaoru23

Le doujinshi Lucky Star a l’air bien sympathique ^^ Kagami en cochon cubique … mais quelle idée quand même xD Elle me rappelle les Monokuro Boo ^^

Windspirit
Windspirit

Dis, c’est quoi le petit bruit que Kagamin-Boo fait dans la quatrième case du 4koma ? (il faut que ça soit du niveau de « nyoron~ » ou « timotei~ » )

Katua
Katua

L’image de Viral avec sa famille est trop belle ! *_*

Exelen

Kaoru23 >> justement, l’auteur de ce doujinshi a dit qu’il s’etait inspire des Monokuro Boo. :D

Windspirit >> elle dit tout simplement « boo » (mais ca vaut pas un nyoron~)

Gilga
Gilga

J’aime beaucoup le style graphique du Miku (/me piqué par la fièvre Miku >.>), sauf la couverture.
Sinon t’en avais déjà parlé de Kagami qui devient un cochon… Mais WTF !!?? :p

Exelen

Gilga >> pour KagaBoo, je l’avais juste mentionne le mois dernier.
Et puis pourquoi un cochon? Pauv’ Kagami. *_*

Nataka
Nataka

Vraiment stylé le bouquin TTGL, les dessins sont super beaux.
Sympa le 4koma Kagami. Pauvre petite…xD

erza
erza

le nom du manga c’est hatsune Miku???