Voici une nouvelle rubrique pour ce blog, où je présenterai brièvement cette fois-ci quelques mangas. Je parlerai essentiellement de titres qui ne sont pas sortis en France et que j’ai achetés pour la plus grande majorité au Japon. J’ai également scanné moi-même les quelques pages des mangas dont je parlerai ici, donc désolée si la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Je parlerai aussi ici de 4-koma et de Comic Anthology (parodies officielles sur une série vendues dans le commerce, dessinées par des mangaka célèbres et/ou amateurs) vu que j’en possède pas mal, mais aussi de trucs divers comme les Perfect Guides et autres bouquins obscurs, et peut-être également de doujinshi. Bon, je préviens à l’avance, mais dans les titres que je présenterai ici, il y aura vraiment de tout et de n’importe quoi (surtout du n’importe quoi, en fait :D).

 

TALES OF SYMPHONIA

Tales of Symphonia

Ce manga est un parfait copier-coller du RPG sorti sur GameCube et PS2. J’ai quand même souvent un peu peur avec les adaptations officielle de jeux vidéo en manga, surtout de RPG, qui sont parfois torchées au niveau de l’histoire comme ça avait été le cas avec celui de Valkyrie Profile, ou qui voient leur trame narrative complètement dénaturée. Je n’irai pas non plus jusqu’à dire que le manga de Tales of Symphonia est la meilleure adaptation que l’on puisse faire d’un RPG, mais ça n’en est pas loin. Bien sûr, quelques éléments du scénario pas trop importants ont été survolés voire même retirés par rapport au jeu, mais on a là une adaptation très fidèle, bien plus que les OAV, d’ailleurs.

Il y a cinq volumes au total, mais je n’ai pas eu l’impression que l’histoire ait été expédiée ; je m’étais également demandée comment allait être adaptée la partie finale et quelle « route » l’auteur allait choisir, vu qu’il y a une toute petite divergence à la fin du jeu où l’on a soit Zelos, soit Kratos comme dernier membre de son équipe. Finalement, la dernière partie est un mélange des deux, ce qui au bout du compte n’est pas plus mal (et ne froissera pas les fans).

C’est un manga avant tout destiné à ceux qui ont joué au jeu, et qui se paye même le luxe d’être bien moins niais que ce dernier. Le volume spécial appelé « Extra Load » est également très intéressant car il permet d’approfondir le passé de certains personnages, qui était seulement légèrement évoqué dans le jeu.

En bref, c’est un manga que j’ai bien aimé et que j’ai trouvé plutôt agréable à lire. Ceci dit, pour l’apprécier pleinement il vaut mieux être fan du jeu.

Tales of Symphonia - manga

AUTEUR : Hitoshi Ichimura – ÉDITEUR : Mag Garden – PREMIÈRE PARUTION : avril 2005 – NOMBRE DE VOLUMES : 5 (terminé) + 1 gaiden

 

NEO ANGELIQUE

Neo Angelique

Et voici encore un manga tiré d’un jeu vidéo, bien moins connu cette fois-ci. L’histoire, qui se déroule sur un continent imaginaire appelé Arcadia, suit les aventures d’une jeune fille aspirant à devenir médecin, Angelique. Cette dernière apprend qu’elle est est « l’œuf de la Reine », c’est à dire l’incarnation actuelle de la légendaire Reine du Cosmos ; lorsque de mystérieuses entités en forme d’ectoplasmes appelées Thanatos commencent à envahir le continent, il se trouve que seule Angelique possède le pouvoir de les purifier. Mais ses véritables pouvoirs n’étant pas encore totalement réveillés, elle ne peut les combattre directement : elle s’alliera donc avec quatre garçons possédant également des pouvoirs, et ils formeront ensemble le groupe des Aube Hunters (oui, il y a quelques mots en français par-ci par-là dans ce manga. Le français fait toujours très chic, au Japon).

Ce manga est du pur shoujo destiné aux filles, avec son héroïne entourée de son lot de bishounen. Ce qui est un peu normal, vu qu’à la base, ce manga est l’adaptation d’un jeu de drague pour filles sortie sur PS2, et qui connaîtra normalement une adaptation en anime en avril prochain sous le nom de « Neo Angelique Abyss ». Les dessins sont assez jolis et on les doit à Kairi Yura, qui a toujours été le chara-designer principal de la longue série de jeux vidéo des Angelique, mais qui est aussi à l’origine des dessins du roman et du manga de Saiunkoku Monogatari.

Le manga semble d’ailleurs surtout destiné à ceux qui ont fait le jeu car on est plongé directement dans l’action, les personnages n’étant pas vraiment présentés. Il suit d’ailleurs parfaitement la trame de ce dernier, l’héroïne étant amenée à combattre des Thanatos (qui prennent possession de divers objets), tout en développant au fur et à mesure sa relation avec les différents protagonistes. Et ce qui fait du bien, c’est qu’ici l’héroïne n’est heureusement pas trop cruche et que l’ensemble ne baigne pas trop dans la guimauve.

C’est un manga qui ne brille pas par son originalité mais qui est plutôt joli et sympa à lire, avec une héroïne assez attachante, et destiné de préférence à ceux (ou plutôt celles) qui ont joué au jeu du même nom. Mais les néophytes peuvent également l’apprécier.

Neo Angelique - manga

AUTEURS : Mika Kajiyama (histoire), Kairi Yura (dessins) – HISTOIRE ORIGINALE (JEU VIDÉO) : Ruby Party – ÉDITEUR : Kadokawa Shoten – PREMIÈRE PARUTION : avril 2006 – NOMBRE DE VOLUMES : 4 (en cours)

 

HIGURASHI NO NAKU KORO NI : ONISARASHI-HEN

Higurashi no Naku koro ni - manga

Ce manga est un spin-off de la série principale et il a pour héroïne une jeune fille nommée Natsumi Kimiyoshi, qui mène une vie normale comme toutes les lycéennes de son âge. Mais tout bascule le jour où Natsumi apprend à la télévision qu’un petit village nommé Hinamizawa vient d’être touché par une éruption de gaz toxique ; or ce village est justement situé non loin de la ville où sa famille et elle habitaient une année auparavant. Sa grand-mère, qui est née à Hinamizawa, lui dit que cet incident est la conséquence de la malédiction de Oyashiro-sama…

Le manga débute plutôt joyeusement, on se croirait même au départ dans une énième histoire d’amourettes entre lycéens, mais on sombre assez vite dans l’horreur à partir du moment où la catastrophe de Hinamizawa arrive : la gentille grand-mère devient psychotique à cause de sa crainte envers Oyashiro-sama, la mère de l’héroïne commence à manifester le syndrome de Hinamizawa et développe rapidement un comportement de psychopathe… D’ailleurs ça ne lésine pas sur le gore, c’est même assez violent et très sanglant, bien plus que la série animée. Mais la dernière partie de l’histoire m’a quand même bien surprise parce que je ne m’attendais pas à un tel retournement de situation.

Au niveau des dessins, je les ai trouvés vraiment réussis, surtout lors des scènes de pétages de câble. C’était également intéressant de revoir les personnages de Ooishi et Akasaka (que je n’avais même pas reconnu au début). En tout cas j’ai beaucoup aimé ce manga, et son histoire en général ; j’aimerais bien qu’ils l’adaptent un jour en OAV… A noter que Natsumi apparaît aussi dans le jeu Higurashi Daybreak.

Higurashi no Naku koro ni - manga

AUTEURS : En Kitô, Ryuukishi 07 (histoire originale) – ÉDITEUR : Kadokawa Shoten – PREMIÈRE PARUTION : juin 2005 – NOMBRE DE VOLUMES : 2 (terminé)

 

FULLMETAL ALCHEMIST : ENGLISH ALCHEMIST

Fullmetal Alchemist : English Alchemist - manga

Ce livre est en fait destiné aux Japonais qui voudraient étudier l’anglais, un peu à la manière de Moetan. Il est découpé en plusieurs parties, la première regroupant des phrases liées aux personnages et la seconde traitant de la série épisode par épisode, avec des phrases en japonais expliquant ou résumant certains points, accompagnées de leur traduction en anglais. Le tout étant parsemé de petits quiz et de pages spéciales consacrées à du vocabulaire spécifique (les animaux, le corps, la famille…).

Bon, il n’y a pas trop d’engrish, mais ce livre n’est quand même pas trop à prendre au sérieux. Mais si ça peut faire bosser l’anglais à des personnes qui n’aiment pas trop étudier, tant mieux. C’est tout de même très drôle, et j’ai parfois eu l’impression que c’était surtout destiné aux filles : ça a beau avoir été écrit par des gens normalement sérieux (un professeur d’université, notamment), les quelques références légèrement destinées aux fangirls sont assez amusantes. Dans le même style, je ne pense pas non plus que des phrases comme « a scantily-clad slender body is one basic element used to attract female fans » et « Winry’s unintentional sex appeal is a sin » soient très utiles à apprendre.

Ed's bathing scene made his female fans very excited.

Tout le bouquin est donc parsemé de phrases qui seront bien sûr inutilisables dans 90 % des cas lors d’une conversation courante. Même le vocabulaire est parfois bizarre, à moins qu’il y ait des gens qui utilisent des expressions comme « cercle de transmutation » tous les jours. Ce qui est bien c’est qu’à l’inverse, on peut aussi l’utiliser pour étudier le japonais (mais attention, il n’y a pas de furigana au dessus des kanji).

Au final, c’est un livre que j’ai trouvé assez amusant mais sans aucun intérêt pédagogique, et surtout dédié surtout aux gros fans de FMA.

FMA

AUTEURS : Tarou Hirowatari, Martin Metke – ÉDITEUR : Gakken – PREMIÈRE PARUTION : avril 2005 – NOMBRE DE VOLUMES : 1 (terminé)

 

ANIMAL CROSSING : 4-KOMA GAG BATTLE

Doubutsu no Mori + : 4-koma Gag Battle

Pour finir cette rubrique, voici un petit manga sur Animal Crossing (…non, je n’ai pas honte). En fait, il existe énormément de mangas parodiques sur le jeu, mais mes préférés sont ceux qui sont sous forme de 4-koma (petites histoires tenant sur quatre cases). La série des « Gag Battle » en est donc exclusivement composée, et elle s’inspire uniquement de la version GameCube du jeu, vu que la version Nintendo DS n’était pas encore sortie au moment où il a été publié.

Les « gags » sont assez variés, il y a du très bon comme du très mauvais, ces derniers se retrouvant le plus souvent tout à la fin du manga. Les 16 premières pages sont même en couleur et sont parfois accompagnées de quelques petites illustrations.

C’est un manga assez amusant, souvent stupide, mais j’aime bien ; et ça m’a rappelé beaucoup d’événements du jeu, mais aussi certains bugs qui n’existaient que dans la version GameCube, ainsi que les nombreux moments passés à me faire insulter par mes voisins parce que je ne faisais que les embêter. Ça me donnerait presque envie de m’y remettre.

Animal Crossing - manga

TITRE ORIGINAL : Doubutsu no Mori + : 4-koma Gag Battle – ÉDITEUR : Kobunsha – PREMIÈRE PARUTION : novembre 2002 – NOMBRE DE VOLUMES : 3 (terminé)

Resetti !

 

10
Poster un Commentaire

avatar
10 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
4 Nombre de personnes à avoir réagi
Mion SonozakiSoulhoufExelenZratulNataka Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
bababaloo
Invité
bababaloo

Chouette cette nouvelle rubrique, en plus c’est hyper détaillé (auteur, éditeur,…. ) Bref du tout tout bon… Bonne continuation :jap:

Mario
Invité
Mario

Super rubrique!!Je me retrouve comblé car j’adore les mangas et autre bouquin!!
Petite mention spéciale pour le manga Tales of Symphonia!!Je suis une super fan de ce jeu que j’ai quand même mit daux mois à finir la première fois!!O fait, pas de news pour une probable sortie française pour ce petit bijoux?(je c, je peux rêver!!)
bonne continuation!!

Hagumi
Invité
Hagumi

Super cette nouvelle rubrique. ^__^ J’ai hâte de lire tes prochaines critiques. :-)

kyouray
Invité
kyouray

Ayant bien aimé Tales of Symphonia sur GC à l’époque malgré le côté niais du jeu, le manga peut me plaire au vu de ton avis. Par contre niveau dessin, ça ne m’attire pas trop.
Le manga Higurashi a l’air bon aussi même si c’est un spin-off !
Sinon ayant passé des heures sur Animal Crossing sur GC (non, je n’ai pas honte non plus), les 4koma (d’ailleurs j’adore ce format) ne peuvent que me plaire. Pas mal le gag avec le meuble (le 3eme, je n’ai rien pigé).
Sinon bonne idée cette rubrique~

Gilga
Invité
Gilga

J’aime beaucoup le design de Neo Angelique et Higurashi no naku koro ni, par contre celui de Tales of, je le trouve juste passable ^^ ». J’ai bien aimé le jeu sur GC, malheureusement je ne l’ai jamais fini car je l’avais prêté à quelqu’un qui a disparu dans la nature -_-. Je suis déçu par le design de Sheena que j’adorais dans le jeu, bah tant pis :p.

Le FMA pour apprendre l’anglais me fait sourire, méthode interessante puisque je trouve que la manière ludique est la meilleure pour apprendre, si j’avais le même genre pour apprendre du vocabulaire et des kanjis en japonais, ça m’aiderait vu qu’après avoir fini mes 40 leçons pour apprendre le trucmuche, j’ai toujours pas l’impression de le parler, je comprends dans les jeux, mais je pourrais pas le dire par moi même ^^ ». Bon après je demande à voir le contenu de cette aide à l’anglais, c’est sûr que si c’est inutilisable, ça ne servira à rien (d’ailleurs c’est l’impression que j’ai eu avec toutes les méthodes pour apprendre le japonais en autodidacte). Mais c’est marrant comme système.

Nataka
Invité
Nataka

Elle est bien ta nouvelle rubrique, j’espère que ca va continuer encore.

Il me fait marrer le bouquin FMA sur l’anglais xD

Zratul
Invité
Zratul

Intéresante rubrique :) Cependant les mangas VO ne m’intéressent pas trop (pour le moment), je surveillerai tout de même si des trucs attirent mon attention.

P.S : Euh je vois que tu as apparemment acheté Lost Odyssey sur Xbox 360, faudra nous en dire plus °°

Exelen
Invité

Zratul >> c’est prévu pour ma prochaine note… je suis en plein dans le jeu, là, sur ce j’y retourne *_*

Soulhouf
Invité
Soulhouf

Il a l’air excellent le Animal Crossing :lol:

Mion Sonozaki
Invité
Mion Sonozaki

Je cherchais partout un résumé de Higurashi Onisarashi-hen, quand je suis tombé sur ce site………….MERCI INFINIMENT!!!!!!!!