Super Robot Taisen, également appelé Super Robot Wars, et que j’abrégerai en SRW, est une saga que j’ai toujours adorée : mon pseudo est même à l’origine une référence à ce personnage que j’aime bien… Cette série de Tactical-RPG qui consiste en un gros mélange de plusieurs séries de robots existe depuis 17 ans, avec déjà un bon gros nombre de volets. Je ne parlerai pas de ses origines et de son histoire parce que ça serait très long, que je ne suis pas non plus experte en la matière, et aussi parce que d’autres sites le font très bien.

Le dernier volet en date, SRW Z, est sorti le 25 septembre dernier sur PS2. Et que dire si ce n’est que je l’ai beaucoup aimé. Déjà, SRW, c’est un peu le genre de jeu où on a envie de gueuler le nom des attaques en même temps que les personnages (et je suis sûre qu’il y en a qui le font vraiment). SRW, c’est aussi du nekketsu à l’état pur. SRW, c’est indissociable de Jam Project. SRW, c’est le jeu qui m’aura définitivement réconciliée avec les séries de mecha. SRW, c’est beaucoup de choses, mais y jouer donne vraiment une pêche d’enfer. Et dans ce tout nouvel épisode, le plaisir est toujours là.

Comme toujours, on a le choix dès le départ entre plusieurs héros, et plus précisément entre deux groupes pour ce volet. Chacun représente un genre de robot particulier : les Super Robot (les robots bourrins qui ont une bonne défense, beaucoup de HP, de puissantes attaques, mais sont en contrepartie lents et peu précis) et les Real Robot (qui ne sont pas très résistants et ont peu de HP, mais qui compensent par leur rapidité et leur taux d’esquive bien plus élevé).

A gauche, nous avons donc Rand, accompagné de sa co-pilote Mail. Ils représentent les Super Robots, à bord de leur Gunleon. Un duo amusant, mais dont l’héroïne cache un lourd secret.

A droite, le trio des Glory Star, où le personnage principal est Setsuko O’Hara. Une véritable héroïne au destin tragique et qui en prendra littéralement plein la tronche tout au long du jeu (le scénariste est un véritable sadique). Son Balgora représente les Real Robots.

A partir de là, comme à l’accoutumée dans cette saga, les héros rencontreront différents personnages de tout un tas de séries plus ou moins récentes. Ils partageront la route de certains, devront se battre contre d’autres : le tout se mêle habilement, sans être forcément ni trop ridicule ni trop incohérent.

Le scénario en lui-même est assez intéressant et un peu complexe que d’habitude, mais il me serait impossible d’en parler ici sans que ça ne vire au spoiler : fusion d’univers parallèles, Guerre Sainte, mystérieuses « sphères »… à la fin du jeu, quelques questions restent sans réponses, mais cela se comprend vu qu’il a été plus ou moins confirmé que ce SRW Z allait donner naissance à une nouvelle série à part entière, comme ça avait été le cas avec les SRW Alpha.

De plus, il s’agit sûrement du premier SRW à inclure autant de nouvelles séries dans un seul volet : sur les 22 séries présentes, 9 sont des nouveautés et font donc leur toute première apparition ici. Certaines unités que j’aimais bien comme celles d’Evangelion, de Gundam Wing, ou encore de Gaiogaigar me manquent un peu, mais au moins on peut dire que cet épisode-là apporte un peu de fraîcheur.

Dans le tas, je n’ai pas vu grand-chose : Overman King Gainer (et encore, seulement le début), The Big O, Char’s Counterattack, Z Gundam, Gundam Seed Destiny, et ce bon vieux Goldorak. C’est-à-dire quasiment rien.

En jouant, il y a des séries que j’ai tout de même eu envie de regarder : Eureka Seven, Super Dimension Century Orguss, Gravion (…en plus l’anime est signé Gonzo, hum), Sousei no Aquarion, et Turn A Gundam. Quant à God Sigma, Xabungle et Baldios, ça m’a l’air d’être bien kitsch. A voir lorsque je n’aurais vraiment rien d’autre à me mettre sous la dent.

Pourtant, je trouve que ne pas avoir regardé les séries présentes dans un SRW ne gâche en rien le plaisir. On se fait juste spoiler au niveau du scénario, c’est tout, et la plupart du temps ça me donne envie de voir les séries (ça avait été déjà le cas avec Ideon). Bref, que des découvertes pour ma part dans ce jeu, même si au départ ce qui me rebutait un peu c’était la présence de Gundam Seed Destiny. La seule chose qui m’a réjouie là-dedans, c’est qu’on a la possibilité de se battre contre Kira. Et ça fait du bien.

Au niveau des combats, le jeu propose le Tri Battle System. On a donc la possibilité de former des escadrons de trois unités, et d’opter pour un type de formation différent parmi trois : « Tri Formation », « Center Formation », et « Wide Formation ». Ce système permet enfin de mettre en avant les unités les plus faibles dont on ne se sert généralement pas souvent. Chaque formation a sa particularité, favorisant soit l’attaque, soit la défense, mais aussi permettant de viser un ou plusieurs ennemis à la fois, et d’utiliser l’attaque spéciale appelée Tri Attack. Cela demande un petit temps d’adaptation, mais on s’y fait très vite.

On peut noter aussi le retour du bazar, déjà présent dans SRW Alpha Gaiden (et SRW W, il me semble), pour acheter de nouveaux accessoires et parfois aussi de nouvelles unités, si l’on s’y rend au bon moment. De plus, on ne paye pas en argent mais en BS (« Blue Stone »), que l’on peut obtenir en tuant certains ennemis.

Au niveau de la difficulté, je ne trouve pas le jeu très dur, du moins si l’on fait bien attention. Ce qui n’a pas changé, c’est le système des SR : en complétant certaines conditions lors d’un scénario, on peut obtenir des SR, qui déterminent aussi le niveau de difficulté global du jeu (et si je ne me trompe pas, en obtenant au moins 80% des SR, on passe en mode Hard). Mais pour certains scénarios, les conditions étaient telles que j’ai finalement abandonné l’idée d’essayer de toutes les avoir, et de réserver ça pour ma seconde partie. En tout cas j’ai trouvé qu’il était devenu bien plus difficile de les obtenir.

Le jeu est même généralement un peu avare en PP (les points pour augmenter les statistiques d’un personnage et lui donner de nouvelles compétences) et en SP (Skill Points)… ce qui n’est pas plus mal d’un côté, et rééquilibre un peu mieux les choses.

Niveau animation, celles des attaques sont toujours aussi superbes, et on ressent bien le côté bourrin de certains robots. Les animations et certaines attaques spéciales comme les « Dynamic Kills » changent même en fonction que l’on soit en train de combattre dans les airs ou sur terre. Côté graphismes, le jeu est généralement joli, les sprites en SD des robots sont toujours aussi mignons je trouve, et il y a bien plus de cut-ins lors des attaques. Cut-ins qui d’ailleurs pixelisent beaucoup moins qu’auparavant et ressemblent parfois bien plus à une scène de dessin animé. Tout est de plus très rapide, les temps de chargements sont même les plus courts qu’il m’ait été donnée de voir sur PS2.

Les musiques sont globalement sympathiques, du moins celles qui ne proviennent d’aucune série, mais elles m’ont tout de même moins marquée que celles des précédents volets. J’aime bien le thème du Gunleon, quand même.

Les autres petites choses que j’ai trouvées appréciables sont les raccourcis pour les boutons, le système de dictionnaire lors des dialogues (lorsqu’un terme bien spécifique apparait en couleur et souligné, on peut directement accéder à sa définition), et aussi le fait que lors des combats, les jauges de vie passent inaperçues.

  • AVIS GÉNÉRAL

Ce Super Robot Taisen Z est un épisode que j’ai vraiment beaucoup aimé, ne serait-ce que pour son côté assez frais au niveau des nouvelles séries, son nouveau système de formation d’escadrons bien pensé, sa rapidité et ses temps de chargements ultra courts, mais aussi ses nombreuses nouvelles animations, parfois magnifiques.

C’est en tout cas un très bon SRW je trouve, même si mon épisode préféré reste pour le moment Super Robot Taisen Alpha 3. Après, comme toujours dans cette série, je trouve que ne rien comprendre au japonais n’est pas forcément un handicap : c’est une série très instinctive et où la prise en main est relativement facile, et de plus il existe sur des sites comme Gamefaqs des traductions des menus.

Bref, ce SRW Z est vraiment bon, mangez-en ! (et à quand Gurren Lagann dans un futur SRW ?)

 

26
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
lolomusic
lolomusic

whaouh le boulot de malade t’as mis combien de temps pour faire ton article!

neokenji
neokenji

Tiens, ils ont inclus Turn A Gundam en fin de compte (meurs Loran, meurs lol).

Pour Gurren Lagann, je crois qu’on est parti pour attendre très longtemps, vu le prix exhorbitant demandé par la Gainax à Banpresto. Et puis, j’imagine même pas la taille du Tengen Toppa Gurren Lagann sur une carte de SRW.

En ce qui concerne les nouvelles unités, il parait que the Big O est plutôt costaud au niveau de la défense. C’est vrai ça ?

Exelen

lolomusic >> j’ai écrit ça sur plusieurs jours, donc aucune idée. Mais de toutes façons j’aime écrire. ^^;

neokenji >> depuis que Banpresto a été absorbé par Namco Bandai, je pense qu’ils devraient pouvoir assurer ça, financièrement parlant. Il me semble que ça coinçait aussi au niveau des licences (c’est pas Konami qui a les droits pour l’exploitation en jeu vidéo de Gurren Lagann?). Pour le prochain SRW, je parie qu’on aura du Code Geass…
Sinon je trouve que the Big O est en effet une très bonne unité, et pas qu’au niveau de la défense. En plus si elle perd au combat ça ne coûte rien pour la faire réparer. :D

Gunstar
Gunstar

En tout cas, ca donne envie d’y jouer…

J’ai un peu peur pour le japonais (surtout pour le scénar)… Mais me laisserai bien tenter… :)

Ialda
Ialda

Très bon article (même si ça me donne toujours pas envie de m’y remettre, plus le temps, plus l’impression que la série n’évolue plus guère depuis quelques années; un ou deux nouveau gimmick par épisode, et ça continue de rouler…)

Windspirit
Windspirit

Article epic win comme d’habitude (le jour où je réussirai à en faire, des comme ça T__T), ça me donne carrément envie d’essayer le jeu… si j’arrive à mettre la main dessus et surtout à oublier la barrière des langues.

Ichikyo
Ichikyo

A mon humble avis, ca ne va pas tarder pour Gurren Lagann.

neokenji
neokenji

C’est bien Konami qui détient les droits pour l’exploitation de Gurren Lagann en jeux video (c.f. l’opus sur Nintendo DS).

Sinon pour le prochain opus, je parie qu’on aura aussi droit à du Gundam 00. Ca ne sera pas très compliqué pour écrire les dialogues de Setsuna vu que ça se résumera à du « … »

jackmarcheur
jackmarcheur

Je suis d’accord avec Lolomusic, dis moi Exelen, tu n’as jamais pensé à te lancer pigiste dans une revue de Jeux Video , voire meme dans les critiques on line filmées de jeux video, parce qu’on sent la fibre journalistique non?
Encore que le journalisme (je viens de l’apprendre) consiste à enoncer des faits et non pas un avis personnel. Mais l’un n’empeche pas l’autre non? ^^

Lu-sama
Lu-sama

On peut buter Kira pour de vrai ? Il me faut ce jeu… *__* J’vais buter tous ceux de GSD comme ça on aura enfin la paix (Shinn RRAAAAAAAAAAAAAH !!!).

Si Setsuna y est au prochain, on pourra crier en même temps que lui « Ore wa Gundam ! » XD Ça serait énorme n’empêche.

A propos de la remarque de jackmarcheur, un journaliste énonce des faits tout en étant le moins subjectif possible (je considère que l’objectivité n’existe pas).
Mais je suis sûre qu’Exelen pourrait y arriver ! :D

Exelen

jackmarcheur >> il y a le problème de l’objectivité, tout ça… même si comme Lu-sama l’a dit, l’objectivité n’existe pas vraiment.

Lu-sama >> je ne sais pas si Setsuna sera dans le prochain, mais Gundam 00 y sera forcément un jour. Mon rêve serait un Super Robot Taisen avec à la fois Gundam 00, Code Geass, Macross Frontier et Gurren Lagann, parce que je suis sûre que ça donnerait un gros n’importe quoi. XD

jackmarcheur
jackmarcheur

Je suis d’accord, avec vous 2 : l’objectivité n’existe pas vraiment. Sauf pour les faits.
Ex : SRT est sorti sur PS2. C’est en Japonais. (fait)
Ca me fait chier que ce soit en japonais car je n’y comprend rien (subjectif)
La plupart des gens ne comprennent pas le japonais (objectif!)
héhé , exemple débile, mais concret quand même.
En tous cas, je pense que tu pourrais sans probleme faire une bonne journaliste Exelen!
imagine: t’es payée à jouer, puis à écrire : tout ce que t’aime! Avec parfois des reportages aupres des créateurs de ces jeux vidéos!! Le pied!

Tetho
Tetho

>l’impression que la série n’évolue plus guère depuis
>quelques années; un ou deux nouveau gimmick par
>épisode, et ça continue de rouler…

En fait au contraire ils essayent pas mal de trucs pour essayer de caser un max de robot sur la carte (toujours le problème de ne pouvoir déployer que 20 unités quand on en a pas loin de 100, et plus il y a de séries plus le problème croit), d’abord les régiments avec Alpha 2&3, puis les duo avec les OG sur PS2 et là les TRI… (un jour ils y arriveront ^^) En plus à coté y a de légers ajouts pour le confort (genre valider plusieurs seishins à la fois, pouvoir en activer quand un robot décolle d’une forteresse, pouvoir jouer les animations de combat plus vite…), on reste quand même très loin de Fire Emblem qui de son coté est resté figé dans le temps depuis la famicom…

(en même temps je désespère, ça fait 5 semaines que mon jeu a été envoyé et je n’ai toujours rien reçut)

Exelen

Tetho >> 5 semaines? O_o Ça commence à faire long, en effet… tu l’as commandé où? Sur Play-Asia je n’ai attendu que 2 semaines environ. J’espère qu’il ne s’est pas perdu… c’est ce qui vient de m’arriver avec mon Idolm@ster Live For You que j’ai commandé il y a 2 mois. >_>

Tetho
Tetho

Ouais play-asia, c’est la 1ere fois que j’ai un problème de livraison avec eux :/ Et ça me ferait bien mal de devoire le recomander vu que les SRT sont connus pour être des jeux très chers (1000¥ de plus que la frange suppérieure des jeux PS3 pour le Z).

Exelen

Tetho >> si jamais il s’est perdu, ils peuvent te le renvoyer gratuitement, non? C’est ce que j’ai fait avec Yes-Asia quand l’un de mes colis s’était paumé (quelqu’un s’était apparemment servi, à la Poste…); je pense que Play-Asia doit pouvoir faire la même chose.

Ialda
Ialda

Tetho > mais le coeur du jeu ait resté grosso modo le même depuis SRT4/Ex mis à part ce qui reste certes l’ajout le plus kiffant amha qui a été fait au jeu depuis avec les attaques en groupe (SRT 64 je croasse) et les squads (??) – en tout cas c’est comme ça que je le ressens, pad en main, pour ceux que j’ai essayé parmi les derniers (essayé, pas terminé hein… ;p ) (pour l’amélioration du confort ça reste une évolution à sens unique : en faisait sans avant, par contre après on a du mal à s’en passer (au détriment de la replayabilité des épisodes plus anciens)).

Fire Emblem pas faux. D’un autre côté, je n’ai pas les mêmes attentes venant de cette série, sympathique en soit certes mais qui reste plus un petit casse-croute sympathique qu’autre chose.

D’un côté je pense que la saga SRT a duré trop longtemps, de l’autre il faut reconnaitre que ce qui donne encore sa légitimité au machin c’est son statut de monument à la gloire des animes de robots, statut renouvelé à chaque nouvel épisode et à chaque nouvel anime ajouté au line-up de la série.

passparla
passparla

Que de souvenirs !
J’étais fan à l’époque psone, puis j’ai décroché (c’est un peu répétitif, quand on a pas de connaissance du jap… et les loading m’ont achevé…)
Mon épisode favori reste le Alpha 1, mais j’adore également le F (et le Final, sa suite), qui sont ultra-archi-complet.

Et oui, je suis du genre à gueuler le nom des super attaques devant mon écran ^^

Roockketttoo Puunncchhhh

:)

Exelen

passparla >> « et les loading m’ont achevé » : c’est pour ça que j’ai du mal maintenant à me remettre aux épisodes plus anciens. Même pour le Impact sur PS2, j’ai voulu m’y remettre récemment, et ça n’a plus été possible. ^^;

Gilga
Gilga

Faudra que je m’y mette un jour >.>