Yokan

Je viens de me rendre compte que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas écrit de billet consacré à la nourriture que l’on peut voir dans l’animation japonaise. Et bien je reste une fois de plus dans le domaine du sucré, avec quelque chose de très japonais : le yōkan (羊羹 – ようかん).

Le yōkan, c’est quoi exactement ? C’est tout simplement une pâtisserie à base de haricots rouges sucrés gélifiés. Son apparence ressemble un peu à de la pâte de fruit, mais les similarités entre les deux ne vont pas plus loin. Le yōkan de base ne contient que des haricots rouges, mais il existe bien entendu plusieurs variétés de toutes les couleurs, et aux parfums tout aussi différents. On trouve également beaucoup de yōkan contenant des morceaux de patate douce.

Le yōkan aura bien évolué au fil du temps : originellement il vient de Chine, où il s’agissait plus précisément d’une sorte de soupe à base de gélatine de mouton, d’où le sens de son idéogramme (« yōkan » signifiant littéralement « bouillon de mouton »)…

Youkan

Importé par la suite au Japon dès le XIIème siècle par les moines bouddhistes, ces derniers modifièrent ce plat chinois en utilisant de la pâte de haricots rouges à la place de la viande : ce tout nouveau plat, déjà bien différent du yōkan « moderne », est un peu considéré comme son prototype.

Puis au fil du temps la recette du yōkan évolua, les tout premiers gâteaux étant à base de farine de froment et cuits à la vapeur. Ce qui n’avait toujours pas grand chose à voir avec le yōkan actuel.

C’est au XVIème siècle qu’apparut une autre variété de yōkan, le neri yōkan, utilisant cette fois-ci une algue aux propriétés gélifiantes et nettement plus saine pour la santé que la gélatine animale, le fameux agar-agar (kanten en japonais) : c’est par ailleurs à partir de ce moment-là que le yōkan est officiellement devenu un gâteau japonais.

Youkan

Au XIXème est apparu le mizu yōkan, qui utilise également de l’agar-agar et est devenu très vite populaire, puisque c’est celui que l’on trouve le plus facilement aujourd’hui (et que l’on voit dans la plupart des anime). La seule différence est que le mizu yōkan contient plus d’eau et un peu moins de pâte de haricot rouge ; plus humide et rafraîchissant, il se déguste le plus souvent en été, accompagné de thé. Et il existe bien entendu de nombreuses variantes qui proposent d’autres parfums que le haricot rouge.

A noter au passage qu’il existe même une mascotte en art ASCII appelée yôkan-man, née sur le célèbre forum japonais 2ch.

Youkan-man

Pour finir, le yōkan reste un gâteau japonais toutefois assez sucré, et il ne faut pas être allergique au goût de la pâte de haricot rouge sucrée. Personnellement, la chose qui m’aura la plus surprise en achetant pour la première fois un yōkan, c’est surtout son poids, parce que je m’attendais à quelque chose de nettement plus léger !

On peut facilement trouver des yōkan en France dans les épiceries japonaises, du moins dans les grandes villes, et parfois même dans les supermarchés chinois. Le moyen le plus simple de s’en procurer est toujours à la fameuse épicerie Kioko de Paris, bien que ce soit évidemment vendu bien plus cher qu’au Japon.

12
Poster un Commentaire

avatar
12 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
9 Nombre de personnes à avoir réagi
KalinaUmasoraKalinaExelenAlastor Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Inuki
Invité

C’est vrai qu’on en voit souvent dans les animes pendant l’été. Je suis pas fana d’haricots rouges mais j’essaierai bien si j’avais l’occasion ^^.

Zali L. Falcam
Invité

Le seul dessert japonais mangeable.

Emilio
Invité

C’est vrai que les articles bouffe manquaient ces temps ci, c’est cool d’en avoir fait un dit le stalker lambda xD

Ca m’étonne pas que ça vienne de Chine, y’en a un certain nombre de dessert gélatineux qui persistent également (d’ailleurs je n’ai jamais trop fait la différence entre tout ça), mais en manger trop tue l’amour qu’on leur porte malheureusement, un peu comme tu le disais !

Acanthe
Invité

Aaaah. Je la connais bien l’agar-agar.
J’adorerais gouter ces trucs ! Je suis sur que ça me plairait !

Alastor
Invité

Exelen, connais tu une épicerie japonaise a montréal ?

Kalina
Invité
Kalina

Kikoo, je suis contente de lire ton article, car je pensé qu’il y en avait plus. Ton flux Rss est HS, et plus rien ne s’affiche dans mon agrégateur de mon navigateur

Umasora
Invité
Umasora

sa me rappelle un plat l’on fait ici en Guadelope avec des goyaves ou des maracudja

Kalina
Invité
Kalina

Oki merci, je prenais le lien suivant pour le flux ^^ http://www.fangirl.eu/feed/