Impressions sur les séries de l’été 2015 (6/6)

Et voici enfin la sixième et dernière partie de mon tour d’horizon personnel des anime de cet été 2015, avec également un petit bilan général en guise de conclusion. Ce fut globalement un été avec, je trouve, des séries bien plus intéressantes que celles du printemps dernier, et ce malgré le très grand nombre de suites !

 

Sore ga Seiyuu !

Sore ga Seiyuu !

ÉPISODES VUS : 02/14

IMPRESSIONS : je suis assez partagée par ce Sore ga Seiyuu. Cette adaptation d’un doujinshi sur le monde du doublage au Japon, écrit par la comédienne de doublage Masumi Asano et dessiné par l’auteur de Hayate no Gotoku, semble vouloir emprunter le même chemin que Shirobako : bien que Sore ga Seiyuu lui soit antérieur (2011), je ne serais vraiment pas étonnée d’apprendre que la décision d’en faire un anime soit en rapport avec le succès de ce dernier.

Je ne dis jamais non à une série qui se veut informative et nous montre les coulisses de la production d’un anime, et c’est ce que fait ce Sore ga Seiyuu… mais en partie. Malheureusement, il faut croire que le studio Gonzo a voulu quand même inclure une certaine dose d’éléments mignons avec des filles qui font également des trucs mignons. Le chara-design, que je trouve plutôt quelconque, n’aide pas non plus mais ce qui me perturbe le plus c’est quand même l’héroïne, Futaba, qui ressemble un peu trop à Yuki Nagato. L’histoire se centre d’ailleurs sur trois personnages : Ichigo, Rin et Futaba, toutes trois voulant percer dans le milieu du doublage. L’accent est tout de même mis sur cette dernière, Futaba étant une héroïne pleine de bonne volonté qui tente de faire de son mieux. Et si je critique la série pour son côté un peu trop « tranche de vie moe », il y a tout de même des passages intéressants et très instructifs, dont des aspects peu abordés comme le fonctionnement des studios de doublage ou encore celui des agences qui s’occupent des seiyuu ; mais il y a également des passages amusants, comme par exemple la réaction de Futaba lorsqu’elle apprend que la petite mascotte qu’elle double va mourir dans la série.

Il est en tout cas très difficile de ne pas comparer cette série à Shirobako, mais ce serait un peu injuste envers Sore ga Seiyuu. Toutefois, même si l’envers du décor du monde du doublage m’intéresse, je préfère m’arrêter là car finalement les personnages sont mis plus en avant que l’univers du doublage en lui-même… Pour le moment, je vais mettre la série en pause : suivant les avis définitifs une fois sa diffusion terminée, je verrai si je lui donne une seconde chance ou non.

VERDICT : Smiley_meh

 

Rokka no Yuusha

Rokka no Yuusha

ÉPISODES VUS : 06/12

IMPRESSIONS : j’attendais beaucoup cet anime parce qu’on doit le light novel original à Ishio Yamagata, l’auteur de Tatakau Shisho – The Book of Bantorra. Et j’avais vraiment beaucoup aimé Bantorra, un anime tellement étrange et différent du reste de la production qu’il était d’ailleurs difficile de savoir comment il allait se terminer. De son côté, malgré une histoire se déroulant dans un univers aux inspirations précolombiennes qui diffère enfin des séries d’heroic fantasy se déroulant toujours dans un monde très « Europe médiévale », Rokka no Yuusha peut sembler plus conventionnel : son scénario semble sortir tout droit d’un RPG des plus classiques, car il est question ici de six héros choisis par le Destin afin de sauver le monde d’un démon ; chacun des six braves recevant par ailleurs en guise de preuve une marque en forme de fleur sur une partie de son corps. Mais le twist ici est qu’il y a sept héros : qui est donc l’imposteur ?

L’anime est joliment réalisé (mis à part le quatrième épisode, horriblement moche et mal animé), la bande son est vraiment pas mal du tout et pour le moment je trouve les personnages assez intéressants, du moins ceux introduits depuis plusieurs épisodes. Du côté du scénario, si l’intrigue démarrait plutôt lentement, ce n’est qu’à l’épisode 4 qu’est introduite l’idée d’un traître dans le groupe, une fois ce dernier au complet. Sachant que tous les personnages possèdent la marque en forme de fleur, je trouve cela intéressant de pouvoir essayer de trouver l’imposteur, vu qu’aucun indice concernant sa réelle identité n’est donné dans l’anime et que chaque personnage est un potentiel suspect. Y compris le personnage principal. A noter pour finir que c’est un anime plutôt bavard, mais de mon côté l’intrigue me passionne tellement que je ne m’ennuie pas une seule seconde devant.

Ce Rokka no Yuusha est l’un de mes petits coups de cœur de cette saison, et je suivrai bien entendu toute la série. Dommage qu’il n’y ait que douze épisodes…

VERDICT : Smiley_like3

 

God Eater

God Eater

ÉPISODES VUS : 03/13

IMPRESSIONS : l’histoire de God Eater se déroule dans un monde envahi par des créatures mystérieuses nommées Aragami. Il existe cependant un groupe qui lutte contre ces monstres : les God Eater, des possesseurs d’armes hybrides, les God Arcs, ces dernières étant fabriquées à partir de cellules d’Aragami.

Il s’agit d’une adaptation du jeu vidéo du même nom, auquel je n’ai jamais joué parce qu’il ne m’a tout simplement jamais intéressée (je suis allergique aux jeux à la Monster Hunter). Mais ces premiers épisodes m’ont en tout cas donné encore moins envie de me lancer dans la franchise : si on peut s’habituer à la réalisation assez spéciale qui se veut être une sorte de mélange 2D/3D, avec un style qui donne parfois l’impression de regarder une cinématique de jeu vidéo, de mon côté j’ai eu du mal et je trouve que c’est quand même un peu moche. Les combats ne sont pas terribles non plus, et je ne suis pas fan du style « pompeux » de l’anime, notamment lors du premier épisode avec tous ces ralentissements et autres effets de caméra.

Mais là où j’ai vraiment du mal, c’est avec les personnages et le scénario : même le personnage d’Alisa, qui a l’air tellement plus intéressante que la chose qui sert de personnage principal, ne peut vraiment pas sauver cet anime. Ce n’est pas non plus un nanar du niveau d’un Chaos Dragon, mais tout est tellement… générique. En fait, dans ces trois premiers épisodes, rien ne semble vouloir distinguer cette série des autres anime sous fond d’univers post-apocalyptique. Il n’y a aucune réelle surprise, tout semble plat et sans intérêt, donc je pense qu’à moins d’être fan du jeu il est un peu difficile d’apprécier un minimum ce God Eater.

En tout cas je ne regarderai pas la suite, mais il semblerait par ailleurs que cet anime ait quelques soucis au niveau de la production car cela fait deux semaines que ceux qui le suivent attendent l’épisode 4, qui n’a toujours pas été diffusé au moment où j’écris ces lignes.

VERDICT : Smiley_nope

 

Wooser no Sono Higurashi - fanart

 

En vrac

Voilà donc pour le tour d’horizon des séries de cet été, qui comptait quand même une bonne cinquantaine de nouveautés. Ce qui est vraiment énorme pour une saison pourtant « mineure », par rapport aux deux grosses saisons principales que sont le printemps et l’automne.

J’ajouterai également que parmi toutes les nouveautés, il n’y a que deux anime dont je n’ai pas parlé alors que je les ai regardés : j’ai trouvé qu’il n’y avait rien à dire dessus tellement ils étaient assez mauvais, et en parler serait une perte de temps. Les deux anime en question sont Kuusen Madoushi Kouhosei no Kyoukan et Suzakinishi the Animation.

Pour le reste, c’est-à-dire au niveau des anime qui n’ont pas encore été diffusés, il y a la nouvelle série de Lupin III (prévue pour fin août) qui m’intéresse, ainsi que l’OAV de Gakuen Handsome, basée sur le visual novel complètement stupide du même nom (et qui se prend autant au sérieux que Hatoful Boyfriend). Et il me semble qu’un épisode spécial de City Hunter devait aussi débarquer cet été ?

Pour finir, voici comme d’habitude un petit tour des séries que je n’ai pas regardées, pour diverses raisons :

Anime en vrac 1

  • To LOVE-Ru Darkness 2nd : ça ne m’intéresse vraiment pas et je ne fais pas partie du public visé.
  • Teekyuu 5 : j’avais vu les quatre premiers épisodes de la première série, et c’est tout. Pas vraiment envie de voir le reste.
  • Non Non Biyori Repeat : je n’ai jamais regardé la première saison (le chara-design me fait plus fuir qu’autre chose), mais apparemment la série est très bien.
  • Senki Zesshou Symphogear GX : troisième série de Symphogear. J’avais vu la première saison, qui ne m’avait pas laissé un très bon souvenir à cause notamment de son animation de qualité. Il paraît pourtant que ça s’est bien amélioré depuis, mais je n’ai pas vraiment envie de m’y replonger.

Anime en vrac 2

  • Kataribe Shoujo Honoka : un ONA dont la réalisation a l’air d’être à la rue.
  • Osiris no Tenbin : un autre ONA avec une histoire d’assassins mais qui n’a visiblement pas encore été diffusé ?
  • Fate/kaleid liner Prisma☆Illya 2wei Herz ! : seconde saison d’un spin-off qui ne m’intéresse pas. Et puis je n’aime pas Illya. >_>
  • Hetalia: The World Twinkle : sixième saison de la série Hetalia. Ça ne m’intéresse pas non plus.

Anime en vrac 3

  • Durarara!!x2 Ten : je n’ai pas encore vu la première partie diffusée cet hiver, mais de toutes façons il faut que je revoie avant la toute première saison vu que j’ai un peu oublié le scénario.
  • Junjou Romantica 3 : ça ne m’intéresse pas.
  • Gatchaman Crowds Insight : j’ai toujours la première série qui m’attend sagement, et j’aimerais bien m’y mettre un jour. Du coup cette seconde saison ne sera pas pour tout de suite.
  • Aquarion Logos : je n’ai vu aucune série d’Aquarion, mais apparemment une connaissance de la franchise n’est pas nécessaire pour cette nouvelle itération.

…et dans la liste je me rends compte que j’ai oublié la seconde saison de The iDOLM@STER Cinderella Girls, que je ne regarderai pas non plus car je n’ai jamais fini la précédente.


 

Pour résumer cet été :

  • Coups de cœur de la saison : Gangsta. et Rokka no Yuusha.
  • Meilleure surprise de la saison : je vote pour Overlord, un anime que je n’attendais franchement pas au tournant car très différent des autres séries sur le même thème du « personnage qui se retrouve coincé dans un MMORPG ».
  • Déceptions de la saison : Classroom Crisis, dont le côté futuriste m’intriguais, mais pour lequel malheureusement je me suis plus ennuyée qu’autre chose en regardant les premiers épisodes ; Ranpo Kitan : Game of Laplace, parce que je m’attendais à un thriller psychologique avec des personnages intéressants mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai eu. Peut-être que la suite réserve de grosses surprises ?
  • Anime que je met en pause pour les regarder plus tard (ou pas), suivant les avis : Ranpo Kitan : Game of Laplace pour les raisons citées plus haut, mais aussi Sore ga Seiyuu !, qui a un côté instructif intéressant mais fait trop « tranche de vie » avec des passages un peu vides.
  • Prix du navet : Chaos Dragon, sans aucune hésitation. Il y a aussi Kuusen Madoushi Kouhosei no Kyoukan mais je n’ai tenu que dix minutes.
  • Bande son préférée : j’hésite entre celle de Akagami no Shirayuki Hime et celle de Rokka no Yuusha, les seuls titres avec une bande son qui m’a marquée. A noter que la musique de ces deux anime a été composée par la même personne, Michiru Oshima, qui avait également signé entre autre la bande originale de Fullmetal Alchemist (la toute première série) et Zetsuen no Tempest.

Gangsta. : fanart

Fanarts : Fremy (Rokka no Yuusha) par 零星 / Gangsta par 糖分.

 

14
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires / Comment threads
8 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
8 Nombre de personnes à avoir réagi
FisicoKalahanFisicoanimaniacFloya Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Nihi
Invité
Nihi

Ça fait plaisir de te lire à nouveau, merci :)

asmodeal
Invité
asmodeal

Merci de toute ta série d’impressions.

Floya
Invité

Tiens c’est marrant que tu soulignes ça, parce que je m’étais dis que je m’y mettrais bien un jour mais ça doit bien faire quelques années que ca me trotte dans la tête sans que j’en fasse quoi que ce soit tellement ça me semble prendre du temps fou ahahah.
Merci pour tes reviews ! o/

animaniac
Invité
animaniac

A ce que j’ai compris, aquarion logos est une série originale sans rapport, avec des robots calligraphes absurdes et un héros encoe plus tete à claques que le cliché habituel. Et moi non plus je n’aime pas les « faux » RPG genre soul sacrifice, lost dimension, FF type 0 ou gods eater!

Fisico
Invité

Hé Overlord meilleure surprise, comme souvent nos goûts s’accordent.
Du coup cela fait un argument supplémentaire dans la balance pour commencer Rokka no Yuusha :p

Kalahan
Invité
Kalahan

Pour cet été mon trio d’animes reste :
Gate, Charlotte et Durara x2 (après y a les Prison School, Rokka no Yuusha, Working et Ushio to Tora)
Par contre je suis assez déçu par Gansta en tant que fan du manga, j’en attendais trop et le rythme est tellement en dessous, il me reste le manga pour apprécier au moins (par contre j’adore les génériques)

Sinon heureux de te lire à nouveau ^^