Et voici la quatrième et dernière partie de mes petites impressions 100 % personnelles sur les nouveaux anime de cet été. Un été finalement assez moyen, je trouve : il y a certes des titres très sympas dans le lot, mais globalement je préférais encore l’été 2015. Vivement cet automne, qui lui s’annonce plutôt intéressant !

 

Thunderbolt Fantasy

Ete 2016 - Thunderbolt Fantasy

Et je commence directement avec un intrus étant donné que Thunderbolt Fantasy n’est pas un anime, mais une série avec des marionnettes. Et quelle série ! J’adore. :D Je ne suis même pas ironique en disant cela. Thunderbolt Fantasy est avant tout une coproduction entre le Japon et Taïwan, notamment entre Good Smile Company, Nitro+ et la société taïwanaise Pili International Multimedia, le tout étant supervisé par Gen Urobuchi. Avec en bonus Hiroyuki Sawano à la bande-son. Une version manga a même commencé sa prépublication en juillet dernier, le premier volume devant sortir en septembre.

Ce que je trouve assez impressionnant dans Thunderbolt Fantasy ce sont les chorégraphies des marionnettes et les effets spéciaux, le making of étant d’ailleurs vraiment intéressant pour ceux qui aimeraient en savoir un peu plus sur l’envers du décor. Mais si j’aime cette série, c’est surtout pour son… humour : ça a beau ne pas être une série d’animation, il y a ici cet humour très japonais identique à celui d’un anime. Du coup, voir des marionnettes réagir et se comporter comme des personnages issus d’une série animée est vraiment amusant, notamment lorsque l’une des marionnettes en question fait un facepalm. Et à ma grande surprise, ce Thunderbolt Fantasy est également parfois assez gore, avec des marionnettes qui explosent dans des gerbes de sang, même si cela fait plus sourire qu’autre chose. Quant au scénario, assez classique au final et plutôt similaire à celui d’une série sentai, il est relativement plaisant à suivre.

En fait, si cette série avait été un anime réalisé de façon plus classique je ne me serais probablement pas attardée dessus, mais il y a quelque chose de véritablement fascinant avec les séries réalisées via des poupées, figurines et autres marionnettes. C’était d’ailleurs également le cas il y a quelques années avec Kawaii Jenny ou encore Akiba-chan, qui eux en revanche étaient quand même très mauvais.

Bref, j’adore Thunderbolt Fantasy et je compte bien tout regarder en entier !

VERDICT :  Smiley_lulz

 

Cheer Danshi!!

Ete 2016 - Cheer Danshi

Une véritable rareté car il s’agit d’un anime sur le cheerleading. Et quand je pense à des supporters dans un anime, je pense surtout à quelque chose comme dans le jeu Osu ! Tatakae ! Ōendan,  alors qu’ici il est bien question de cheerleading à l’américaine. Dommage qu’en français il n’y ait que le terme de « pom-pom girl » pour désigner cela, au moins au Québec ils ont le terme « meneur de claque » qui peut s’adapter aux deux sexes. Quant à ADN, c’est le terme « pom-pom boy » qui a été utilisé dans leur simulcast. Il y a pourtant une différence entre le cheerleading (proche de la gymnastique et des acrobaties) et le pom-pom (qui se rapproche davantage de la danse), et dans cet anime c’est plutôt la première discipline dont il est question. Oui, je me pose des tas de question inutiles et linguistiques lorsque je regarde un anime. :’D

Pour en revenir à l’anime en lui-même, outre l’originalité du sujet, il se laisse suivre assez facilement. Le problème est que le sujet en question ne m’intéresse pas vraiment… Il y a pourtant un côté réaliste dans cette série, qui se regarde un peu comme un feuilleton. Elle est d’ailleurs adaptée d’un roman de Ryō Asai qui se base lui-même sur une histoire vraie, ce qui expliquerait sans doute cela.

Une série finalement assez curieuse et pas mauvaise du tout, que j’aurais probablement suivie si je n’avais déjà pas tout un tas d’anime à regarder. Mais là elle n’est clairement pas dans mes priorités, donc je ne suis pas allée plus loin que le premier épisode.

VERDICT :  Smiley_like1

 

B-Project : Kodou*Ambitious

Ete 2016 - B-Project

L’histoire d’une jeune femme sans expérience qui devient manager de plusieurs groupes d’idols masculins regroupés sous le nom de B-PROJECT.

Il y a de plus en plus d’anime du genre reverse-harem destinés avant tout à un public féminin, mais on ne peut pas dire que la qualité soit souvent au rendez-vous. Cette série se veut bien plus réaliste que d’autres titres du genre complètement loufoques comme Uta no Prince-sama, avec ici une héroïne assez maladroite mais pleine de bonne volonté qui semblerait avoir un don pour la musique. Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi l’anime a choisi un personnage incompétent pour s’occuper d’un groupe d’idols, c’est assez irréaliste et ça rend le tout encore moins intéressant que ça ne l’est. Bon, ce n’est pas aussi mauvais que d’autres séries du genre (coucou Tsukiuta), mais personnellement je n’ai pas vraiment accroché.

Etant donné qu’il s’agit à la base d’un projet cross-média (surnommé « ikemen idol project »…) ayant pour origine des CD et une émission de radio diffusée sur le web, je n’en attendais pas grand-chose, et effectivement ce n’était pas terrible… Du coup je ne suis pas allée plus loin que le premier épisode, que je n’ai pas trouvé spécialement passionnant. Dans le même genre je préférais largement Sekkou Boys, l’anime avec les idols qui sont des statues.

VERDICT :  Smiley_nope

 

ReLIFE

Ete 2016 - ReLife

Arata Kaizaki, un jeune homme de 27 ans à la recherche d’un emploi, se voit proposer par la société ReLIFE de participer à une expérience de réinsertion sociale en le faisant revenir au lycée, grâce à une gélule spéciale qui permet de rajeunir.

Cet anime, adapté du web manga du même nom en cours de publication en France (en version papier) chez Ki-oon, a la particularité d’avoir vu tous ses épisodes être diffusés d’un coup. Si le sujet n’est pas si original que cela, il est toutefois traité ici avec justesse et de façon crédible, loin du côté creepy que l’on pourrait s’imaginer avec un thème pareil et mettant en scène un adulte presque trentenaire qui retourne au lycée : Arata a ici pleinement conscience de sa différence d’âge. Il garde également sa perception d’adulte, ce qui permet de différencier cette série des autres titres du genre, avec ici une sorte de comédie scolaire abordée d’un angle différent. C’est d’ailleurs pour cela que cet anime me donne l’impression de viser un public qui a le même âge que le personnage principal.

Certains pourraient se plaindre du côté fantasmé de la chose, dans le sens où on a tout de même ici un personnage adulte qui retourne au lycée ; une sorte d’échappatoire en quelque sorte, à la différence que dans cette série, le héros ne pourra revivre qu’une seule année de lycée. On reste toutefois sur le thème de l’adulte dans un corps d’adolescent, et voir au tout début Arata essayer de retrouver ses repères dans un milieu qu’il n’a plus connu depuis des années était assez amusant. Les personnages sont également plutôt attachants et leurs relations sont vraiment ce qui fait la force de cette série, à mon avis.

Certains pourraient comparer cet anime à Orange, dans le sens où le héros se voit offrir une sorte de deuxième chance, mais le résultat est tout de même assez différent. J’avais également peur que cela ne tourne en rond vu le sujet, mais ce n’est pas le cas : au final, ce ReLIFE fut une bonne petite surprise.

VERDICT : Smiley_like1

 

Saiki Kusuo no Ψ-nan

Ete 2016 - Saiki Kusuo

Cette série, adaptée du manga du même nom, possède un format assez particulier : les épisodes ne durent que cinq minutes chacun et sont diffusés tous les jours en semaine. Ils sont ensuite regroupés sous forme d’épisodes au format plus traditionnel, ces derniers étant diffusés chaque dimanche. La série en elle-même est assez amusante, mais malheureusement pour elle, il y a une autre série très similaire cet été : Mob Psycho 100. Et vu la différence entre les deux (notamment en terme de sakuga), ce pauvre Saiki Kusuo no Ψ-nan risque de se faire nettement moins remarquer.

Il s’agit avant tout d’une série comique avec de l’humour assez spécial et bizarre qui ne plaira pas à tout le monde, mettant en scène un héros cynique doté de super-pouvoirs qui n’aspire pourtant qu’à vivre une vie normale, mais qui a la malheur d’être entouré de personnages tous plus étranges les uns que les autres. De mon côté je trouve ce Saiki Kusuo no Ψ-nan assez sympa à suivre, mais pas non plus indispensable. Et étant donné que la série fait un peu doublon avec Mob Psycho 100, je préfère la mettre en pause pour la continuer plus tard.

VERDICT :  Smiley_like1

 

 


Les autres nouveautés de l’été…

…dont je n’ai pas parlé parce que j’ai eu du mal à terminer le premier épisode, et pour la plupart je n’ai même pas pu dépasser les dix premières minutes. Quelques impressions rapides sur tout cela :

Divers - 02

Tsukiuta. The Animation : un anime avec des idols qui est à l’origine une série de drama CD où chaque personnage représente un mois de l’année (il existe une version avec 12 garçons, celle dont il est d’ailleurs question ici, et une version avec 12 filles). Le tout premier épisode commençait mal avec une séquence en 3D plutôt moche, mais le reste ne valait pas mieux. Et j’ai déjà oublié de quoi ça parlait tellement c’était passionnant. Disponible chez Anime Digital Network.

Qualidea Code : une adaptation d’un light novel mettant en scène un groupe d’adolescents qui se réveille d’un sommeil artificiel. Ça aurait dû s’appeler « Qualitay Code » parce qu’on a là un anime de qualité avec des personnages de qualité, un scénario de base de qualité et surtout une animation de qualité. Et visiblement les derniers épisodes en date ont l’air d’être encore plus de qualitéDisponible chez Wakanim.

Divers - 01

Servamp : adaptation d’un manga, publié en France chez Doki-Doki, racontant l’histoire d’un lycéen qui recueille un chat noir. Ce dernier est en fait un vampire, avec lequel il passera un contrat. C’était pas trop mal réalisé, mais j’ai trouvé cela ni très intéressant ni très original : je n’ai tenu que quinze minutes devant. Disponible chez Wakanim.

Taboo Tattoo : l’histoire d’un adolescent qui reçoit un étrange tatouage, ce dernier se révélant être une arme très puissante. Si Servamp était déjà du vu et revu, que dire de ce Taboo Tattoo qui accumule tous les clichés possibles et inimaginables ? Ce n’est pourtant pas trop moche, malgré l’animation un peu étrange lors de certains passages. A noter que le manga est également en cours de publication chez Doki-Doki. Disponible sur Crunchyroll.

Divers - 03

Hatsukoi Monster : une comédie romantique avec des écoliers qui ont l’apparence de garçons adultes et d’une lycéenne qui tombe amoureuse de l’un d’entre eux. Ewww. L’un des personnages s’appelle Gin et est doublé par Tomokazu Sugita… « Thanks for reminding me I could watch Gintama instead of your shitty show », comme diraient certainsDisponible sur Anime Digital Network.

Hitori no Shita – The Outcast : un étudiant est attaqué par des zombies, mais il est sauvé par une étrange jeune fille. Cette coproduction entre le Japon et la Chine n’a visiblement pas bénéficié d’un budget énorme, mais c’était tellement indigeste que je n’ai tenu que dix minutes. Probablement le nanar de l’été. Disponible sur Crunchyroll.

 


En vrac

Pour finir, le petit tour d’horizon des nombreuses séries de cette saison que je n’ai pas du tout regardées, pour diverses raisons :

En Vrac - 01

Love Live! Sunshine!! : nouvelle série basée sur la licence Love Live!. Je n’ai pas regardé les autres séries et je n’en ai jamais vraiment eu envie.

Shokugeki no Souma: Ni no Sara : seconde saison. J’avais abandonné la première série en cours de route, dans le même genre je préfère largement Mister Ajikko/Le Petit Chef ou encore Yakitate!! Japan. Mais je compte quand même bien la regarder en entier un jour.

Arslan Senki: Fuujin Ranbu : seconde saison de la version TV d’Arslan Senki. Je n’ai toujours pas vu la première série, mais j’aimerais bien revoir les OAV et lire le roman avant…

Puzzle & Dragons Cross : une adaptation plutôt libre du fameux jeu Puzzle & Dragons. Pas vraiment intéressée.

Fudanshi Koukou Seikatsu : un court anime sur le thème des fudanshi (l’équivalent masculin des fujoshi). C’est un thème original, mais j’ai peur que ce ne soit un peu trop caricatural.

En Vrac - 02

D.Gray-man Hallow : je ne connais rien à la franchise, et apparemment ce nouveau D.Gray-man serait une suite.

Show By Rock!! Short!! : des épisodes courts basés sur la série. Je n’avais pas vraiment accroché à cette dernière, et une seconde saison est d’ailleurs prévue pour cet automne.

Fate/kaleid liner Prisma☆Illya 3rei!! : troisième saison d’un spin-off qui ne m’a jamais intéressée. Déjà que je n’aime pas le personnage d’Illya…

Masou Gakuen HxH : pas mon truc. :p

Mahou Shoujo? Naria☆Girls : j’ai déjà ma dose d’anime en 3D toute moche. Et puis une note moyenne d’environ 3/10 sur un site comme MyAnimeList, ça promet.

En Vrac - 03

Ange Vierge : ça n’a pas l’air terrible, et visiblement ça ne l’est pas. Le titre ridicule n’aide pas non plus.

Binan Koukou Chikyuu Bouei-bu LOVE! LOVE! : seconde saison de la fameuse série de magical boys. Je n’avais pas vraiment accroché au peu que j’avais vu de la première saison.

Handa-kun : un spin-off de Barakamon se déroulant six ans avant ce dernier. Et comme ça a l’air très différent de Barakamon, je n’ai pas spécialement eu envie d’y jeter un œil.

Ozmafia!! : un anime aux épisodes très courts vaguement basé sur l’otome game du même nom. Ça a l’air tellement moyen que je n’ai même pas eu envie de le regarder.

Active Raid: Kidou Kyoushuushitsu Dai Hachi Gakari 2nd : seconde saison d’Active Raid. Je n’avais pas vraiment accroché aux premiers épisodes de la saison précédente.

 

Saiki Kusuo

Voilà donc pour le tour d’horizon des anime de cet été. Un été que personnellement je trouve assez moyen, et comme mentionné brièvement dans l’introduction de ce billet, je préférais largement l’été 2015 car il y avait davantage de titres que personnellement je trouvais plus intéressants (Rokka no YuushaGangstaPrison School, Overlord, Akagami no Shirayuki Hime, Ushio to Tora, la dernière saison de Working!… Voire même Umaru-chan et Gakkou Gurashi, pour les amateurs du genre), même si certains ont fini en eau de boudin. Et cet été ? Personnellement, il n’y a que Mob psycho 100Amanchu ! et Amaama to Inazuma qui m’emballent réellement. Et Thunderbolt Fantasy aussi, mais c’est un peu un intrus. :’) Je n’arrive pas à accrocher tant que ça à des séries qui ont l’air d’avoir pas mal de fans comme Orange et 91 Days, donc je me demande si je ne deviens pas blasée avec le temps. Quant aux deux séries de Danganronpa 3, je les mets en pause à cause des spoilers vis-à-vis du jeu Danganronpa Another Episode : Ultra Despair Girls, que je n’ai pas (encore) fait.

Le problème est qu’il y a également beaucoup trop de nouveautés à chaque nouvelle saison, on tourne entre une quarantaine et cinquantaine de nouvelles séries actuellement pour une saison estivale (contre la moitié il y a 5~6 ans), donc forcément cela n’aide pas non plus étant donné que l’on a droit à encore plus d’anime moyens à chaque fois…

Quant à cet automne, il s’annonce plutôt curieux au vu des previews, avec beaucoup de suites mais aussi des « revivals » sortis de nulle part, comme la nouvelle série de Tiger Mask. Nous ne sommes pas à l’abri de bonnes surprises et il y a déjà clairement de nouveaux titres qui ont l’air de déjà sortir du lot rien qu’à leur synopsis. Mais avec notamment la seconde saison de Hibike! Euphonium, l’arrivée de 3-gatsu no Lion et Drifters ainsi que le retour de Natsume Yuujinchou et Chi’s Sweet Home, ça devrait normalement être un automne très intéressant, donc j’ai hâte !

 

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires / Comment threads
3 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
6 Nombre de personnes à avoir réagi
OgamiCetaisExelenalpha_umiMiguel Nochair Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Tama
Invité
Tama

Je te suis totalement pour thunderbolt fantasy. C’était une série que je n’attendais vraiment pas à voir débarquer chez nous et j’adore. Ca me rappel ma tendre enfance avec thunderbird…..
C’est certes déjà vu et revu niveau scénario, les personnages sont assez caricaturaux mais ça a l’avantage d’avancer très vite. Le ton humoristique a été une bonne surprise, surtout ce pauvre Shāng Bù Huàn (j’ai un mal fou avec les noms) qui n’a rien demandé et s’en prend plein la figure. C’est à se demander pourquoi aller chercher des compagnons étant donné qu’il peut tout faire tout seul.
J’ai pas l’impression que la série fasse des émules en occident : entre le gros débat « c’est de l’animation ou pas ? » (et quand c’est pas anime tradi souvent ça n’intéresse pas) et l’effet statique des poupées pour certains, ça doit pas aider.

Miguel Nochair
Invité

J’adore le fait que la lecture de Saiki Kusou à la japonaise nous donne phonétiquement « Psychic Sue », la célèbre voyante :) c’est fort bien trouvé

alpha_umi
Invité
alpha_umi

J’ai pensé la même chose de Handa-kun : « Barakamon sans Naru ? Bof… ». Mais comme on me l’a recommandé je lui ai laissé sa chance, et je ne l’ai pas regretté. Donc je te conseille de regarder les deux premiers épisodes pour te faire une idée (deux parce que le premier est un peu spécial, avec un anime amateur comme dans Haruhi).

Cetais
Invité
Cetais

J’ai regardé le premier épisode d’Hatsukoi Monster, et je n’ai jamais été autant troublé par un anime de ma vie.
Je n’ai jamais ressenti un sentiment de dégoût aussi profond que ça.

Voir qu’en plus Funimation ont décidé de lui donner un dub.

Pour Fudanshi Koukou Seikatsu, tu ne manque vraiment rien. C’est très caricaturé, ainsi que très… Homophobe. Les épisodes sont courts (3 minutes) et manque généralement d’humour. Il parait aussi que toutes les blagues ou références du mangas sur la possible bisexualité du protagoniste ont été retirés. (Ainsi que celles des autres personnages, bien que certaines blagues y restent.)
Disons que ça a du potentiel, mais tout est gaché par l’homophobie et la disparition de l’aspect sexualité des personnages (qui est en quelque sorte, un autre trait homophobe) que les animateurs ont décidé d’y donner.

Peut-être que le manga est aussi quelque peu homophobe, mais j’espère que ce n’est pas autant que l’anime.

Ogami
Invité
Ogami

J’arrive un peu tard,
mais je vois que tu n’as pas essayer de regarder Handa-kun,
C’est inégale d’un épisode a l’autre, mais les 2-3 meilleurs sont drôle a se faire dessus.