Impressions sur les séries de l’été 2017 (3ème Partie – FIN)

Voici enfin la troisième et dernière partie de mon tour d'horizon des nouveaux anime de cet été. Une saison assez intéressante au final, et les séries que j'attendais le plus ne m'auront pas déçue, c'est déjà ça. Comme d’habitude, les avis qui suivent sont 100 % subjectifs !

Pour la liste des anime disponibles en simulcast en France pour cette saison, c'est par ici. Pour un guide des simulcasts au Japon, c'est par là.

 

Princess Principal

Princess Principal (2017)

Épisodes vus : 04/??

Princess Principal n'est certainement pas ce à quoi je m'étais attendue, surtout avec un nom pareil. Sous ce titre trompeur se cache en fait une série se déroulant au XIXe siècle, dans un monde où la ville de Londres aurait été séparée en deux par un gigantesque mur. L'histoire se centre sur cinq jeunes espionnes qui vont devoir mener plusieurs missions d’infiltration à bien.

Cette série est une très bonne surprise, et c'est un peu ce qu'aurait dû être Joker Game, qui m'avait au final assez déçue. L'anime est joliment réalisé, avec un côté steampunk pas déplaisant du tout et une bande-son que l'on doit à Yuki Kajiura. Comme relevé un peu partout sur le web, il y a ici un aspect qui rappelle fortement Gunslinger Girl avec ces jeunes héroïnes d'apparence innocente qui accomplissent des missions qui peuvent parfois demander d'abattre de sang-froid leur cible. Gunslinger Girl a toutefois l'avantage d'avoir un chara design bien plus cohérent, ses personnages féminins ne donnant pas spécialement l'impression de s'être échappés d'une série avec des filles mignonnes qui font des trucs mignons. Ce qui est d'ailleurs un peu mon problème avec ce Princess Principal : j'ai du mal à m'habituer à ce chara design, le style très mignon des personnages tranche beaucoup trop avec celui des autres personnages, et cela m'empêche de véritablement prendre la série au sérieux. Les personnages en eux-mêmes sont heureusement plutôt intéressants, et j'aime déjà beaucoup Ange ainsi que son mystérieux lien avec la princesse.

Princess Principal reste tout de même un anime intrigant que je vais suivre avec grand plaisir, en espérant qu'il ne se casse pas trop la figure en cours de route.

VERDICT :  

 

18if

18 if (2017)

Épisodes vus : 05/??

Un jeune garçon, Haruto, a le pouvoir de se retrouver projeté dans le monde des rêves. Chaque monde onirique est crée par une "sorcière", des jeunes femmes qui ont rejeté la réalité et sont atteintes du syndrome de la Belle au Bois dormant. Épaulé par un professeur, Haruto les aidera à se réveiller en essayant de régler leurs problèmes.

En voilà une série étrange. Et qui revient de loin, parce que je n'avais pas du tout aimé le premier épisode : je l'avais même trouvé mauvais. Il possédait pourtant quelque chose d'assez particulier, et c'est ce qui m'a donné envie de continuer. Et j'ai bien fait, car chaque épisode possède son style bien à lui, et le plus souvent avec un réalisateur différent ! Le second épisode est ainsi radicalement différent du premier tellement c'est gore, et pour reprendre un commentaire lu sur un forum c'est un peu comme passer de Flip Flappers à Elfen Lied ; quant au troisième épisode, c'est celui qui m'a fait réellement accrocher à cette série : entièrement réalisé de A à Z par une seule personne (Toshiro Fujii, un animateur qui a notamment travaillé sur Naruto), on sent clairement qu'il a eu carte blanche pour faire ce qu'il souhaitait et le résultat est fantastique. Le quatrième épisode parle quant à lui d'un sujet rarement abordé dans les anime (la boulimie), et le cinquième possède une conclusion surprenante.

A noter que l'on retrouve Kōji Morimoto à la supervision de cette série, et c'est peut-être pour cela que le tout rappelle fortement certains omnibus du Studio 4°C. Le seul petit problème avec des épisodes aussi différents les uns des autres est que les rares personnages récurrents ont un comportement qui change plus ou moins à chaque fois, et c'est particulièrement vrai pour le héros : l'épisode 2 annonçait par exemple quelque chose d'intéressant par rapport à sa personnalité, mais finalement cela a vite été oublié.

18if est une série étrangement fascinante que je vais suivre en entier : à ma grande surprise, je suis passée de "le premier épisode est médiocre" à "je veux la suite !". J'ai fini par prendre cet anime comme une série d'OAV sur le thème du regret, avec à chaque fois une direction artistique et un réalisateur différents, et cela passe très bien.

VERDICT :

 

Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e - Classroom of the Elite

Classroom of the Elite (2017)

Épisodes vus : 04/??

Cette série se déroule dans un prestigieux lycée financé par le gouvernement où les élèves sont garantis de trouver un emploi à la fin de leur scolarité. Le personnage principal a eu le malheur d'atterrir dans la classe D, celle des élèves à problème. Pour ne pas arranger les choses, le lycée a mis en place un système de points où les élèves reçoivent de l'argent suivant leurs résultats.

Je pensais au départ que cela allait être une comédie à la Baka to Test to Shōkanjū (le sujet de base est trèèès similaire), alors qu'en fait pas du tout : l'anime est relativement sérieux. Le scénario est certainement le point qui m'attire le plus dans cette production, car les personnages ne sont malheureusement pas des plus intéressants, et le héros très je-m'en-foutiste qui cache probablement certains secrets n'aide pas non plus. Dommage que le côté anime harem soit également assez présent et que la série n'arrive pas à se débarrasser de certains clichés bien lourds...

Je suis quand même allée jusqu'à l'épisode 4, mais je n'ai pas pu continuer car les personnages m'empêchent vraiment d'apprécier cette série. Et puis dans le genre "lycée élitiste avec des règles bien tordues", j'ai déjà Kakegurui pour cette saison !

VERDICT :  

 

Made in Abyss

Made in Abyss (2017)

Épisodes vus : 05/13

C'est certainement l'une des séries que j'attendais le plus, et je ne suis pas déçue ! Je n'ai jamais lu le manga original, mais l'intrigue m'intéressait énormément : l'histoire se déroule dans un monde où il existe une gigantesque crevasse surnommée "l'Abysse", un trou gigantesque aux nombreuses zones inexplorées et dans lequel reposent de nombreux trésors. Une orpheline, Riko, découvre un jour un robot à l'apparence d'un jeune garçon qui serait apparemment originaire du fin fond de l'Abysse ; ils décident de partir explorer l'immense crevasse malgré ses nombreux dangers mortels.

Cela rappelle un peu les séries des années 80 et 90 sur le thème de l'aventure, ainsi que certaines productions du studio Ghibli, mais avec en bonus un côté assez sombre et glauque : malgré le côté mignon il ne s'agit absolument pas d'une série pour enfants, et j'aime beaucoup ce contraste entre l'innocence des personnages et certains côtés bien sombres, voire gores. J'ai trouvé l'univers absolument passionnant (dommage que les épisodes passent aussi vite), et l'exploration de l'Abysse promet de l'être également. Très bizarrement, la série a un côté mystérieux qui me rappelle fortement les jeux vidéo de Fumito Ueda (notamment Ico), et au niveau de la réalisation nous avons droit à des créatures animées par Kou Yoshinari avec un style qui tranche avec le reste. Il y a quelques passages qui m'ont fait sourciller (la courte séquence avec la punition dans l'épisode 2...), mais mis à part cela je n'ai pas grand-chose à reprocher à ce Made in Abyss.

C'est donc l'un de mes coups de cœur de la saison, et je suivrai bien entendu cette série en entier. Mon seul regret ? Il n'y a que 13 épisodes... Je me demande même si une adaptation en long métrage aurait été un choix plus judicieux, d'autant plus que ce style de récit s'y prête facilement.

VERDICT :  

 

Shoukoku no Altair

Shoukoku no Altair (2017)

Épisodes vus : 02/??

Shoukoku no Altair raconte l'histoire de Mahmut, un jeune pacha qui se retrouve plongé dans un conflit entre la stratocratie (état avec un gouvernement militaire) de Türkiye et l'empire Balt-Rhain, qui cherche le moindre prétexte pour étendre son territoire.

Adaptation du manga du même nom disponible en France depuis 2014 chez Glénat, Shoukoku no Altair est un titre qui m'intéressait parce que c'est normalement le genre de récit historique rempli d'intrigues politiques qui me plaît. Je suis toutefois ressortie plutôt déçue de ces deux premiers épisodes : je pensais que ça allait proposer quelque chose de nettement plus adulte, mais malgré le sérieux de l'intrigue c'était plutôt... simpliste et pas très subtil. Je n'ai pas du tout accroché car je n'ai vraiment pas trouvé cela original, et j'ai l'impression d'avoir déjà lu/vu ce genre de série de nombreuses fois, avec en prime un début pas très intéressant. Il semblerait que ce soit un problème inhérent au manga et que la suite s'améliore en proposant quelque chose de bien plus passionnant, mais ce début ne m'a vraiment pas donné envie de continuer. Assez déçue également au niveau de la réalisation, que l'on doit au studio Mappa, mais c'est peut-être parce qu'ils sont déjà bien occupés avec Kakegurui et Shingeki no Bahamut : Virgin Soul.

Je n'ai donc vraiment pas accroché à ces premiers épisodes et je ne regarderai pas la suite, mais peut-être que je lirai un jour le manga à la place.

VERDICT :  

 

Les recalés de cette dernière fournée

Comme d'habitude, les séries et autres titres courts auxquels je n'ai vraiment pas accroché, au point de ne pas avoir réussi à terminer le premier épisode.

anime - dropped

Clione no Akari : un anime sur le thème du harcèlement scolaire, avec des épisodes d'une dizaine de minutes. C'est un sujet sérieux et ça aurait pu m’intéresser, mais je n'ai vraiment pas accroché du tout. Ce n'est pourtant pas mauvais malgré la réalisation très cheap.

Dive!! : je n'ai jamais regardé Free!, mais j'ai quand même voulu jeter un œil à Dive!!, qui traite lui aussi de la natation. Des personnages inintéressants, une 3D immonde et une envie de m'endormir font que je n'ai pas pu dépasser les dix premières minutes du premier épisode.

Tenshi no 3P! : je me suis fait avoir par le scénario. Ça annonçait l'histoire d'un lycéen qui a pour passe-temps la création de chansons via le logiciel Vocaloid, mais en fait c'est surtout une série avec des écolières qui font de la musique et qui demandent au héros de les aider.

anime - dropped

Jikan no Shihaisha (Chronos Ruler) : des créatures, les Horas, ont le pouvoir de faire remonter le temps aux personnes désespérées qui choisissent de passer un contrat avec eux, leur permettant ainsi de modifier un élément de leur passé... mais le prix à payer est assez lourd. Le scénario avait l'air très sympa, or il s'agit en fait d'un anime d'action avec des épées magiques, des bishōnen qui sautent dans tous les sens et de l'humour pas très drôle. Autant dire que je suis tombée de haut, et j'ai arrêté mon visionnage dès qu'un personnage s'est fait écraser par truck-kun un camion.

Centaur no Nayami : une autre petite déception. C'est une série que j'attendais uniquement parce que les illustrations du manga me donnaient l'impression que c'était à la fois mignon, adulte et un peu sérieux. En fait c'est surtout du tranche de vie dans un environnement lycéen, avec des filles mignonnes qui font des trucs mignons et un poil de fan service en bonus. Dommage. :(

 

Les autres séries

Et pour terminer, voici le petit tour habituel des séries de cette saison que je n’ai pas regardées, pour diverses raisons qui vont être comme d'habitude explicitées brièvement ci-dessous :

Anime - pas vus

  • Senki Zesshou Symphogear AXZ : quatrième saison de Symphogear. Je n'avais pas vraiment aimé la première, du coup je n'ai jamais regardé les suivantes.
  • Yami Shibai : 5ème saison de cette petite série d'horreur. C'est sympa sans plus, et je n'ai jamais dépassé la saison 3.
  • Battle Girl High School : rien que le titre ne m'a pas du tout donné envie d'y jeter un œil, et vu sa moyenne actuelle sur MAL (5,18/10) je crois que je ne rate rien.
  • Saiyuuki Reload Blast : ouh là, du Saiyuuki en 2017, je ne m'y attendais pas ! En revanche je n'ai jamais terminé la première saison, ni même dépassé le premier volume du manga, donc cette nouvelle série ne sera pas pour tout de suite.
  • Action Heroine Cheer Fruits : une autre série qui ne me faisait vraiment, mais alors vraiment pas envie.

Anime - pas vus

  • Hitorijime My Hero : le yaoi de la saison. Les amateurs du genre devraient apprécier, car je n'ai pas lu de véritable critique négative dessus. Etant donné que ça n'a pas l'air de bouleverser le genre, je passe mon tour.
  • Musekinin Galaxy☆Tylor : je ne m'attendais à revoir du Irresponsible Captain Tylor en 2017 (les dernières OAV datent tout de même de 1996), mais rien que le nouveau design me fait trèèès peur.
  • Isekai wa Smartphone to Tomo ni. : le résumé du scénario m'a suffit. :'D
  • New Game!! : seconde saison du mignon New Game!. La première série n'était pas mauvaise du tout, mais ce n’est clairement pas mon truc.
  • Ikemen Sengoku - Toki wo Kakeru ga Koi wa Hajimaranai : ça n'a pas l'air très passionnant. Et en plus c'est en 3DCG...

Anime - pas vus

  • Kaito x Ansa : seconde saison (?) de Nazotokine, un anime très mauvais à base de quiz.
  • Teekyuu 9 : neuvième saison de Teekyuu, un anime humoristique de quelques minutes.
  • Hajimete no Gal : un anime ecchi qui ne m'intéresse pas du tout...
  • The Reflection : les super-héros, ce n'est pas mon truc, donc je n'ai pas voulu regarder. Même s'il y a du beau monde derrière cette production (Stan Lee, Yoshihiko Umakoshi, Hiroshi Nagahama).
  • Owarimonogatari 2 : cette seconde saison commence le 12 août. Etant donné que je ne suis jamais allée plus loin que Bakemonogatari tellement je suis perdue avec toutes ces séries finissant en monogatari (heureusement qu'il y a des guides en ligne !), je ne la regarderai pas. Du moins, pas dans l'immédiat.
 

Petit bilan de la saison

Ce sera tout pour le petit tour d'horizon des anime de cet été ! Il y a tout de même 11 séries qui m'intéressent au total, dont 3 que je suis quasiment sûre de suivre jusqu'au bout, ce qui est déjà pas mal : c'est déjà mieux que le printemps dernier. Pas vraiment de grosses surprises dans le lot de mon côté (à part peut-être Princess Principal) et les séries que j'attendais le plus ne m'ont pas déçue, sauf Vatican Kiseki Chousakan.

La prochaine saison s'annonce quant à elle assez particulière car il y a énormément de suites dans le lot (une bonne quinzaine), et la plupart des nouveautés ne me vendent pas tellement du rêve... J'espère là aussi qu'il y aura de bonnes surprises, même si le titre que j'attends le plus est l'adaptation du manga Houseki no Kuni (l'Ère des Cristaux), aux côtés de la nouvelle série de Kino no Tabi. J’attends également avec curiosité les adaptations de Last Hero Inuyashiki et Mahoutsukai no Yome, et avec beaucoup de craintes celle du très bon otome game Code: Realize. Pour le reste, je verrai bien !

 

Liens en vrac :

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Impressions sur les séries de l’été 2017 (3ème Partie – FIN)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens
Akubahn
Invité

Princess Principal
Typiquement le genre d’anime qui part mal avec des clichés qui saoulent d’entrée de jeu ; puis petit à petit ça s’étoffe et l’intrigue commence à gagner en crédibilité. En effet , le chara design très Moe décrédibilise complètement l’oeuvre. Le ton est globalement sérieux et pourtant on a des adolescentes kawaii qui vont se mêler à tout ça. C’est dommage de ne pas avoir mis que des jeunes femmes comme Dorothy dans l’équipe, ça aurait donné un style plus classe à mes yeux. Ceci étant ; ça reste sympathique à regarder pour le moment.

18if
Je suis resté au stade du médiocre du premier épisode et je ne suis pas allé plus loin. Si en plus ça change de style à chaque épisode, je déteste ça…

Made in Abyss
Ah… Le meilleur !
Le plus gros problème reste en effet la durée de l’épisode ; le format 24 minutes n’est pas suffisant. Il aurait fallu un 48 minutes à la Katanagatari. Cet anime est tellement hypnotisant à regarder « que t’en chiales ». On est vraiment dans l’aventure onirique avec un style inimitable. Toute la réussite de cette oeuvre tient en un concept simple au niveau de l’intrigue ; qu’est ce qu’il y a au fond de ce trou abyssal ? Comme je le dis souvent, il faut arrêter de vouloir complexifier dès le début un scénario. Cela n’amène rien de bon de vouloir mettre en évidence des tas de questions, si derrière il n’y a aucune cohésion. Les meilleures histoires sont celles qui commencent de façon classique et terminent de façon magistrale. C’est une fois arriver au bout qu’on dit : « Waaaah il y avait donc tout ça à raconter ». En gros c’est l’anime à ne pas rater sur cette saison et probablement sur l’année. Après il est vrai que ce passage furtif de la punition est assez dérangeant ; punir une petite fille en la ligotant toute nue et suspendue dans une salle louche… Mais bref, on a rien vu…

Merci pour cette dernière partie ;)

Gretto
Invité

Je découvre ce blog avec t’a série de 3 articles sur les animés de l’été et à quelques exceptions pret j’ai les même préférence. Kakegurui reste ma série préféré, puis Welcome to the Ballroom et Made in Abyss que je trouve vraiment bien. Malheureusement, je n’ai pas le temps de suivre beaucoup de série mais je dois ajouter que j’apprécie Fate Apocrypha (plus par l’univers et les personnages que la série en elle même) et Knight’s Magic car à partir du moment où y’a des méchas, j’ai des étoiles dans les yeux.
Néanmoins, j’ai apprécié la lecture et je zieuterais de temps à autres les prochains articles en te souhaitant une bonne continuation.

wpDiscuz