Voici mes impressions sur les séries de cet été (à la bourre, je sais), avec pas moins d’une trentaine de nouveautés. Les seules séries que je ne regarderai pas sont Ikkitousen Great Guardians, Mission-E, Zero no Tsukaima 3 et Slayers Revolution.

En tout cas, ça va être un gros pavé, mais en contrepartie je ne pense pas faire de bilan des séries du printemps et de l’été à la fin du mois, comme je l’avais fait l’année dernière. Pour finir, mes impressions sont purement subjectives, comme d’habitude.

 

MUGEN NO JUUNIN ~ BLADE OF THE IMMORTAL – épisodes 1 et 2

MUGEN NO JUUNIN

Manji est un rônin qui est maudit : il est immortel. Afin de redevenir mortel et pouvoir enfin reposer en paix, il décide de se repentir en tuant mille criminels et autres scélérats.

Plutôt déçue par cette adaptation, à vrai dire avec le studio BeeTrain derrière et Koichi Mashimo aux commandes de la série, il ne fallait pas non plus s’attendre à des merveilles, mais au niveau musical j’ai trouvé ça encore plus décevant de leur part (bon sang, mais c’est quoi cette bande-son ? >_>). Au niveau de la réalisation c’est plutôt correct, le pire étant tout de même le rythme de l’histoire : d’un côté il y a des passages aussi énergiques qu’un épisode de Derrick, tandis que de l’autre côté on a bizarrement quelques scènes et autres flash-backs qui s’enchaînent très vite et un peu n’importe comment, ce qui ne facilite pas vraiment la compréhension. Et encore moins quand on n’a jamais lu le manga. Sinon, le générique de début est assez étrange, on dirait du faux Ali Project, enfin je me comprends… Pour le reste, je ne trouve pas que ce soit non plus si mauvais que ça (quoique…), mais il y avait pourtant le moyen de pondre un truc génial vu l’oeuvre sur laquelle ça se base. Tant pis.

Après ces deux premiers épisodes, je pense que je vais en rester là avec cette série et plutôt me tourner vers le manga, vu que je n’avais lu que le premier volume et qu’il s’agit quand même d’une œuvre culte.

 

STRIKE WITCHES – épisode 1

STRIKE WITCHES

Dans un monde en guerre contre de mystérieux envahisseurs appelés Neuroi, il existe un seul espoir : les « Striker Unit », des engins technologiques qui permettent entre autre d’amplifier les pouvoirs magiques de celui qui l’utilise. L’histoire est centrée sur Misato Fukuen, une jeune fille qui possède de puissants pouvoirs de guérison mais qui déteste la guerre.

La question qui est revenue sur beaucoup de blogs, et que l’on se pose en voyant les premières minutes de l’anime, c’est pourquoi les personnages féminins se promènent toutes en petite culotte : pas de pantalon, ni de jupe, rien. Nada. Les amateurs de panty shots seront servis, sans oublier le fait que les personnages ont des oreilles et des queues d’animaux qui apparaissent à chaque fois qu’ils utilisent leur magie : comme je l’avais lu dans je ne sais plus quel blog anglophone, on se croirait dans un fantasme d’adolescents avec le staff de l’anime qui aurait rassemblé-là toutes ses idées, pour donner naissance à cette chose qu’est Strike Witches. Pour ma part, j’ai trouvé que ça ressemblait beaucoup à du Sky Girls (la série avec des filles anorexiques qui se battent aussi dans les airs). Bref, je n’ai clairement pas aimé. Mais alors pas du tout.

Comment prendre au sérieux une série se déroulant dans un monde en guerre mais où la majorité des personnages féminins se promène en culotte ? J’ai vraiment eu du mal avec le premier épisode, malgré les jolis combats aériens. Allez hop, poubelle.

 

BOUNEN NO XAM’D – épisodes 1 à 3

BOUNEN NO XAM'D

Akiyuki Takehara est un lycéen comme les autres, jusqu’au jour où une explosion causée par une mystérieuse jeune fille aux cheveux blancs produit une lumière qui entre dans son bras et le fait se métamorphoser en une créature appelée Xam’d.

C’est certainement la série la plus impressionnante de cet été, en terme de réalisation : c’est beau et extrêmement bien animé (on se croirait parfois dans un film !), avec un grand souci du détail, et c’est bien parti pour être ma série préférée de cet été. J’ai quand même eu l’impression de me retrouver avec un mélange de plusieurs séries, le tout baignant dans une ambiance qui m’a énormément rappelé celle des films du Studio Ghibli (et surtout Nausicaa). Après, beaucoup d’internautes trouvent que ça ressemble également à du Eureka Seven et du Last Exile : ça tombe bien, je n’ai vu ni aucune de ces deux séries, et du coup avec cette comparaison j’ai bien envie de m’y mettre. En tout cas, je suis déjà fascinée par cet anime, alors j’espère que la suite ne me décevra pas, même si ce qui m’attire avant tout ici c’est plutôt la qualité de la réalisation, par rapport au fond de l’intrigue qui, pour l’instant, n’est pas si original que ça.

Cela m’a énormément plu, inutile donc de préciser que je suivrai cette série en entier. Pourvu qu’elle sorte en DVD, un jour !

 

AKIBA-CHAN – épisodes 1 à 5

AKIBA-CHAN

La vie de tous les jours de Akiba et de ses quatre copines légèrement otaku sur les bords, dans leur résidence « Maison de Akiba », située à… Akihabara.

J’ai eu la sensation d’assister à un mélange complètement fumeux entre Kawaii Jenny et Moegaku*5 ; on a là une série d’animation réalisée avec des figurines (et beaucoup de CG), mais pas n’importe lesquelles : des figurines complètement moe, au design spécialement conçu pour attirer les fans les plus otaku et leur donner envie de vider leur portefeuille en achetant des produits dérivés de la série. Car malgré son côté mignon et affreusement niais, cette série ne s’adresse pourtant pas aux enfants (elle est tout de même diffusée à minuit et à 4 heures du matin). C’est par ailleurs absolument stupide et nul, mais c’est le genre de nullité qui fait que ça en devient très drôle à regarder, pour peu qu’on laisse son cerveau de côté. Heureusement que les épisodes ne font que cinq minutes, quand même.

Il semblerait qu’il n’y ait que dix épisodes, donc je regarderai jusqu’au bout. Et je n’ai pas honte.

 

NATSUME YUUJINCHOU – épisodes 1 à 4

NATSUME YUUJINCHOU

Natsume est un garçon qui peut voir les esprits, et qui tient ce pouvoir de sa grand-mère, Reiko ; cette dernière possédait par ailleurs un livre contenant le nom de tous les esprits qu’elle avait ‘vaincus’, formant ainsi un contrat avec eux. Ayant hérité de ce livre, Natsume décide de rendre aux esprits leur liberté, et pour cela il doit leur redonner leur nom enfermé dans les pages.

En voilà une série bien reposante, et sur le thème inépuisable des youkai. Ça me rappelle que c’est cet anime qui avait une image promotionnelle qui m’avait furieusement fait penser à du Fullmetal Alchemist, même si il n’y a rien en commun entre les deux (à part le fait que le héros tape aussi dans ses mains ? ;p). En tout cas, cette série est dirigée par le studio à l’origine de Baccano et de Kurenai, mais ces premiers épisodes m’ont surtout fait penser à du Mushishi (du moins le peu que j’en ai vu), avec un soupçon de Mokke et d’autres séries du même style. Après, ce n’est pas très original, mais j’ai quand même beaucoup aimé : ça se regarde très facilement, et les différentes histoires m’ont bien intéressée (surtout celle du second épisode, assez triste), avec tout ce qu’il faut comme dose de drame, d’action, et d’humour. J’aime bien le héros également, pour une fois qu’on n’a pas un boulet; mais mon personnage préféré est Madara/Nyanko, qui forme vraiment un sacré duo avec Natsume !

Une bien bonne surprise; j’ai beaucoup aimé, et le rythme plutôt lent ne m’a vraiment pas gênée. Je regarderai à coup sûr cette série en entier.

 

MAHOU TSUKAI NI TAISETSU NA KOTO ~NATSU NO SORA~ – épisodes 1 à 3

MAHOU TSUKAI NI TAISETSU NA KOTO

Suzuki Sora est une jeune fille qui vient de la campagne, et plus précisément de l’île d’Hokkaido. Suite à une promesse avec son père, elle décide de se rendre à Tokyo afin de suivre des cours pour améliorer et mieux contrôler sa magie.

Ah, le slice of life pur et dur de la saison. J’avoue que j’ai eu un peu de mal avec le premier épisode, qui faisait office d’introduction, et qui ne m’avait pas particulièrement emballée. Mais j’ai bien fait de continuer, parce qu’après trois épisodes, finalement j’accroche vraiment pas mal, même si c’est très mou. Au niveau du chara-design, là aussi j’ai mis du temps pour m’y habituer, parce que j’avais au départ l’impression de regarder le quatrième épisode de Gurren Lagann. En revanche les décors, qui sont pour la plupart des photos réelles, sont magnifiques. Un anime plutôt reposant et rafraîchissant, mais il faut vraiment aimer le genre.

Je ne suis pas spécialement fan de ce type de série, mais j’ai quand même bien aimé. Je regarderai la série en entier, en espérant ne pas m’endormir devant (et il faudrait que je regarde Aria un jour, tiens).

 

KOIHIME†MUSOU – épisodes 1 et 2

KOIHIME†MUSOU

Kanu est une mercenaire solitaire, et dont la famille a été tuée par des bandits lorsqu’elle était petite. Devenue une célèbre chasseuse de brigands, elle a depuis juré que plus personne ne connaîtra cette même souffrance.

L’histoire de cet anime est plus ou moins inspirée de l’Histoire des Trois Royaumes (les amateurs de Ikkitousen ne seront pas dépaysés), mais c’est aussi et surtout une adaptation d’un eroge. Finalement, même si je n’ai pas trouvé ça terrible, c’était bien moins pire que ce que je m’étais imaginée. Il n’y avait étrangement pas trop de fan service, du moins dans les deux premiers épisodes. Mais le point positif dans tout cela, c’est qu’ils ont eu la très bonne idée de supprimer le héros, présent dans le jeu vidéo, ce qui fait qu’il n’y a pas de boulet à supporter. A part ça, ça n’empêche pas le scénario d’être complètement bidon et prévisible, avec en prime des personnages pas très originaux et auxquels j’ai vraiment eu du mal à m’intéresser.

C’est regardable, sans plus. Je n’irai pas plus loin que les deux premiers épisodes, en tout cas.

 

YAKUSHIJI RYOUKO NO KAIKI JIKENBO – épisodes 1 à 3

YAKUSHIJI RYOUKO NO KAIKI JIKENBO

L’histoire de cette série tourne autour de Ryouko Yakushiji, une enquêtrice de la police métropolitaine de Tokyo, qui résout des affaires mystérieuses et parfois surnaturelles, accompagnée de son subordonné Izumida.

Au départ, j’avais peur que cette série ne soit un ratage complet comme pour Himitsu~Top Secret, surtout au vu de leurs similarités. Finalement, ce n’est pas mal du tout, et en tout cas j’ai vraiment bien aimé. Je crois que c’est surtout le personnage de Ryouko qui me fait accrocher à cette série, car c’est une héroïne vraiment arrogante et sûre d’elle, qui est plus est dotée d’un très fort caractère. Après, ça reste une série où il n’y a pour le moment pas de fil conducteur, vu que l’on se contente de suivre des enquêtes qui s’étalent parfois sur deux épisodes. Qu’ajouter de plus, si ce n’est que cet anime est adapté d’une série de romans de Tanaka Yoshiki (à qui l’on doit également les Héros de la Galaxie et les Chroniques d’Arslan), dont les illustrations sont signées Kakinouchi Narumi, et que sur ce dernier point cela se sent beaucoup dans cette version animée.

J’ai vraiment bien aimé (et puis les petites touches de français par-ci par-là sont assez amusantes), et je regarderai normalement jusqu’au bout. En espérant que les enquêtes ne deviennent pas trop stupides, non plus.

 

ULTRAVIOLET : CODE 044 – épisodes 1 et 2

ULTRAVIOLET : CODE 044

Adaptation du film américain du même nom, cette série met en scène 044, une jeune femme employée par le gouvernement et véritable machine à tuer, mais dont il ne reste plus beaucoup de temps à vivre.

Je suis très déçue, j’attendais un peu cette série car elle n’est quand même pas dirigée par n’importe qui, mais par Osamu Dezaki. Je n’ai finalement pas du tout aimé, la faute à un style qui est finalement plus contemplatif qu’autre chose, donnant l’impression d’assister à un immense monologue de la part de l’héroïne (doublée par Paku Romi quand même, mais ça ne suffit pas). Résultat, je me suis un peu endormie devant ces deux épisodes. C’est assez kitsch et la musique donne une atmosphère très années 80, mais j’aime bien le chara-design, qui est typique de la part de Dezaki (ça me rappelle les OAV de Black Jack).

Que c’est soporifique… je n’ai rien trouvé de vraiment bien intéressant, non plus. Tant pis, je n’irai donc pas plus loin que ces deux premiers épisodes.

 

CHOCOLATE UNDERGROUND – ONA 1 à 9

CHOCOLATE UNDERGROUND

Dans un monde imaginaire, le chocolat et tout aliment utilisant du cacao a été déclaré comme étant illégal par le gouvernement. Mais c’est aussi le cas d’autres produits comme le beurre ou encore le miel, et bientôt tous les aliments considérés comme gras ou sucré risqueraient d’être également bannis…

C’est une série diffusée uniquement sur le net, et au format très court (moins de cinq minutes par épisode). Ce qui pose un petit problème : pour un anime au scénario qui se suit, ça ne facilite pas la compréhension de l’univers et ça n’arrange rien au niveau du rythme. Mais après quelques épisodes, je trouve qu’on s’y fait. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que j’ai eu du mal avec le premier épisode, vu qu’on est balancé en plein cœur de l’intrigue sans trop vraiment avoir de précision sur l’univers dans lequel cela se déroule, ni de réelle présentation des personnages. En tout cas j’aime bien le style du chara-design, et le scénario plutôt original. A quand un anime qui se déroulerait dans un monde où les dessins animés et les mangas seraient interdits ?

C’est sympa, mais sans plus. En tout cas, vu que j’en suis déjà au 9ème épisode, inutile de préciser que je vais regarder cette série en entier.

 

WORLD DESTRUCTION – épisodes 1 et 2

WORLD DESTRUCTION

Un groupe de héros, dans un univers où les humains sont persécutés, décide non pas de sauver le monde mais de le détruire.

M’ouais. Mis à part le thème original et la bonne réalisation, le reste ne m’a pas tellement attirée. Le RPG sur Nintendo DS et qui sortira en septembre prochain m’intéressait beaucoup, mais j’espère qu’il n’a rien à voir par rapport à l’anime, parce que là ça ne me donne plus du tout envie d’y jouer. Je me suis en tout cas un peu ennuyée avec ces premiers épisodes ; c’est sympa, il y a tout ce qu’il faut comme humour et action, mais le reste c’est du tellement vu et revu bourré de clichés que ça en devient lassant, et encore plus avec des personnages aussi peu originaux. Et puis ils auraient pu éviter de prendre Mamoru Miyano et Maaya Sakamoto pour les voix des deux héros, ça m’aurait évité de penser toutes les cinq secondes à Death Note et Ouran High School Host Club. ;)

Je pense que je regarderai la série jusqu’au bout, ne serait-ce que parce que je suis curieuse de connaître le dénouement. Mais pour le moment je suis quand même bloquée au deuxième épisode, la motivation me manque pour aller plus loin…

 

SEKIREI – épisodes 1 et 2

SEKIREI

Une jeune fille appelée Musubi tombe du ciel et atterrit comme par hasard sur le héros de l’histoire, Minato, un looser. Toujours comme par hasard, ce dernier se trouvera être un « Ashikabi », c’est-à-dire l’une des personnes qui peuvent devenir les partenaires de l’un des 108 « Sekirei », dont Musubi fait partie. Ces personnes et leur Sekirei participent à une sorte de « jeu » où chacun doit éliminer les autres, et tout ceci est organisé par la mystérieuse société MBI.

Je ne sais pas si c’est moi, mais l’histoire me rappelle beaucoup celle de Fate/stay night, une bonne grosse dose de ecchi en plus. Après, j’en attendais quand même plus de la part de l’équipe derrière Inukami, et je pensais que ça allait être autre chose qu’un étalage de filles court vêtue aux vêtements qui se déchirent facilement et aux poitrines difformes qui gigotent tout le temps. Après ça reste quand même divertissant, sans aucune prise de tête et pas trop mal réalisé, mais il faut vraiment aimer le genre. Et puis je trouve que le générique de début ressemble pas mal à celui de Sakura Taisen

J’ai quand même eu le courage d’aller jusqu’au deuxième épisode, mais je n’irai pas au-delà.

 

BIRDY THE MIGHTY ~ DECODE – épisodes 1 et 2

BIRDY THE MIGHTY ~ DECODE

Birdy Cephon Altera est un agent interstellaire qui, lors d’une mission, tue par erreur le héros ; le seul moyen de sauver ce dernier est de placer temporairement son esprit dans le corps de Birdy, ce qui fait qu’ils devront partager le même corps…

Ayant bien aimé les OAV, je suis un peu déçue par cette adaptation. Ca bouge bien, c’est sympa, mais je trouve qu’il manque un petit quelque chose. J’avais trouvé les OAV bien plus amusantes à regarder, car les personnages ne m’y irritaient pas autant : je préfère un milliard de fois mieux Tsutomu et Natsumi version OAV, ils y étaient bien moins têtes à claque. Et puis je préférais le chara-design de Birdy, aussi. Reste à voir comment cela va évoluer, peut-être qu’au final je préférerai la série TV.

Je ne suis pas très convaincue pour le moment, mais je pense continuer un peu pour voir si je me ferai toute la série.

 

HIDAMARI SKETCH X365 – épisodes 1 et 2

La vie de tous les jours de Yuno, qui après avoir passé ses examens d’entrée finit par intégrer le lycée Yamabuki.

Je n’ai jamais regardé la première série de Hidamari Sketch, mais vu qu’il n’est pas nécessaire étant donné que l’histoire se déroule avant, j’ai donc jeté un oeil aux deux premiers épisodes. Et je dois dire que l’on reconnait de suite la patte du studio Shaft, je me suis même parfois demandée si ce n’était pas la troisième saison de Sayonara Zetsubou Sensei. xD En tout cas c’est très sympathique et coloré, et plutôt agréable à suivre.

J’ai bien aimé, mais comme j’ai pas mal de séries que je suis, celle-ci ne fera pas partie de mes priorités. Je pense tout de même la regarder en entier, seulement je ne sais pas quand.

 

SCARECROWMAN – épisode 1

Les aventures d’un épouvantail qui devient vivant, et son amitié avec la fille d’un marchand d’épouvantails.

Je ne sais pas pourquoi j’ai regardé ça. Mais alors, pas du tout. En tout cas, c’est tout en CG, et les décors sont magnifiques; mais concernant les personnages, j’ai trouvé ça vraiment immonde. Le reste baignait dans un excès de mièvrerie dont je me serais bien passée. J’ai tenu dix minutes, pas plus.

 

NEO ANGELIQUE ABYSS ~ THE SECOND AGE : SAISON 2 – épisodes 1 à 4

Cela se déroule six mois après la première saison, et a pour base le combat de Angelique, accompagnée de ses quatre bishounen, dans la lutte contre des monstres ectoplasmiques appelés Thanatos. Ils forment à eux cinq le groupe des Aube/Orbs Hunters, mais seront trahis par l’un d’eux, qui se révélera être possédé par les Thanatos.

Cette saison s’annonce moins daubesque que la première, mais ça, ce n’était pas bien difficile. Moins de « bishounen power » et enfin un semblant de scénario, ça fait plaisir. L’histoire devient plus sombre aussi, mais malheureusement les personnages sont plus emo et angsty que jamais. Et même l’héroïne décide enfin de se bouger les fesses en apprenant à manier l’épée. Du coup, ça devient radicalement différent du jeu vidéo, et ce n’est pas plus mal. Malgré ça, ça ne rendra pas non plus la série meilleure, malheureusement…

Je l’ai déjà dit : daube ou pas, je regarderai cette série jusqu’au bout.

 

NOGIZAKA HARUKA NO HIMITSU – épisodes 1 à 4

Haruka, la fille la plus populaire du lycée, cache un terriiiible secret : c’est une otaku, et il ne faut pas que cela se sache. Malheureusement ou heureusement pour elle, le héros le découvre.

En voilà un anime qui me rappelle bien des souvenirs. A part ça, je suis plutôt agréablement surprise par cette série. Après un premier épisode très moyen, je trouve que ça va en s’améliorant; c’est loin d’être génial, c’est même bourré de clichés, mais pourtant j’accroche pas mal. C’est peut-être parce que pour une fois, le thème central semble être la romance plutôt que le fan service à tout va, ce qui fait que j’ai trouvé que c’était nettement plus supportable. Et puis j’ai toujours eu un faible pour les séries traitant de plus ou moins loin la culture otaku, ne serait-ce que pour les références disséminées par-ci par-là. Les seules choses qui me posent vraiment problème, c’est comment l’héroïne a fait pour cacher son secret aussi longtemps vu qu’elle est très tête en l’air, et le coup du flash-back qui sous-entendrait que les deux personnages principaux se connaissaient bien avant : à mon avis, ils auraient vraiment pu s’en passer.

Cette série sera mon guilty pleasure de cette saison. Je la regarderai très certainement en entier.

 

ANTIQUE – épisodes 1 à 4

La vie de quatre protagonistes masculins qui travaillent dans une pâtisserie de type occidentale nommée Antique.

Cette série est souvent cataloguée à tort comme du yaoi ou encore du shounen ai, alors que c’est du shoujo, et ce malgré les apparences (et le premier épisode). En tout cas, si je voulais voir cette série, c’est parce que j’avais vu le drama il y a quelques années de cela, et que j’avais bien aimé. Le drama ne contenait d’ailleurs pas une once d’allusion au thème de l’homosexualité, et c’est pour ça que j’ai été plutôt surprise par la version animée. Après, j’ai trouvé cette série plutôt drôle (et le fait que la moitié du casting de Gundam 00 double les personnages n’arrange pas les choses non plus), vu qu’il y a un côté niais et mièvre qui est souvent tourné en dérision. Côté réalisation, je ne suis pas très fan des quelques scènes en CG, et j’ai même trouvé ça plutôt moche. Les génériques de débuts et de fin se veulent également « stylés », mais je n’ai pas accroché.

Sûrement la comédie de l’été, mais ce n’est clairement pas une série pour tout le monde : j’ose même pas imaginer le nombre de personnes qui ont dû prendre la fuite en voyant le premier épisode. En tout cas, il y a de très fortes chance pour que je regarde tous les épisodes.

 

TELEPATHY SHOUJO RAN – épisodes 1 à 5

L’histoire est celle de Ran, une collégienne qui découvre un jour qu’elle possède des pouvoirs surnaturels.

Ca se voit tout de suite qu’il s’agit d’une série destinée à un public familial. C’est en tout cas désarmant de naïveté et rempli de bons sentiments, mais j’ai pourtant assez aimé les premiers épisodes. Il y a un côté un peu rétro que j’aime bien, et puis l’histoire me rappelle certaines autres séries comme Esper Mami et Miracle Girls, le tout avec un peu de Futari wa Precure en ce qui concerne les deux héroïnes. La réalisation reste assez moyenne et l’intrigue parfois un peu ridicule, mais ça ne m’a pas trop dérangée.

Je pense suivre en entier, mais vu que la série fera 26 épisodes, j’espère que je ne m’en lasserai pas avant.

 

28
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Zechs Marquise
Zechs Marquise

Oh le joli pavé. Comme je suis de ton avis sur presque tout, je vais juste revenir sur certains points ^^.

Pour Birdy je suis d’accord au niveau du design. Elle est bien plus jolie dans les oavs. La série reste quand même très sympa sur ces 2 épisodes je trouve. L’ambiance diffère quand même pas celle de Kawajiri c’est un fait.

Sekirei reste assez marrant je trouve malgré le manque flagrant d’originalité. Le héros devait-il être nécessairement un looser -_- ? L’opening est pas mal dans le genre sinon.

Strike Witches je cherche encore l’explication au phénomène des nymphettes qui se baladent en petites culottes ^^’.

Bref Xam’d est bien parti pour être la meilleure série de la saison :).

asmodeal
asmodeal

Tient je connaissais pas bounen no xamdu, ça a l’air sympa je vais jeter un coup d’oeil dessus.

neokenji
neokenji

Dommage pour l’adaptation de Mugen no Juunin, ça confirme à peu près ce que je pensais rien qu’à voir les trailers. Et c’est que je prie pour qu’il n’y ait jamais d’adaptation de Vagabond en anime.

Idem pour Xam’d, faut que je vois cette série, Bones oblige.

Katua
Katua

Pour World Destruction, le scénario du jeu sera normalement complètement différent (heureusement)
Par contre ma pauvre, en parlant de la réalisation tu vas être complètement désillusionnée en regardant l’épisode 3 qui est juste graphiquement HORRIBLE. Mais bon « kuma » quoi *_*

Concernant YAKUSHIJI RYOUKO NO KAIKI JIKENBO (vive le copier/coller, hum) j’ignorai que c’était de Tanaka Yoshiki O_O Là d’un coup ça m’intéresse bien puisque je suis en train de bouffer LOGH qui est vraiment énormissime. (même si ça ne joue à priori pas du tout dans le même registre…)
Sachant que Titania sort cet automne, je vais pouvoir me faire la totale è__é

Et ton avis sur Antique Bakery me donne envie d’y jeter un coup d’oeil~~~

Kao-chan

naaaan, c’est Bee Train qui fait l’anime de l’habitant de l’infini ? D: La seule série qui m’intéressait, le seul studio que je déteste vraiment (il faut avoir 2 de tension pour y bosser je crois). Je vais tenter quand même, mais arg.

Pour Natsume Yuujinchou, oui l’image promo est du plagiat de FMA là O_o (c’est interdit de d’habiller un perso en noir avec un manteau rouge en joignant les mains XD) Mais ça a l’air bien… D’ailleurs il y a beaucoup de série qui ont l’air bien pour une fois, j’attends que tu en ais vu plus avant de partir en chasse :3 (comment ça Antique Bakery c’est pas du yaoi? Je croyais moi xD)

Et faut que je regarde les Neo Angelique. Juste parce que XD

kabukiman62
kabukiman62

Je ne prends jamais le temps pour laisser un petit comm, donc cette fois ci je le fait!

– Merci pour tes billets qui me permettent de découvrir de nouvelles séries « fraiches ». Je n’ai pas forcément le tps de chercher et ton blog est bien pratique!

;)

mt-i
mt-i

Ce ne sont *pas* des petites culottes. Et « pantsu janai kara hazukashikunai mon! »

http://s-witch.cute.or.jp/pants/

Exelen

Zechs Marquise >> pour Birdy, l’ambiance reste la même, mais elle est bien plus jolie dans les OAV, je suis bien d’accord. ^^

Katua >> j’ai effectivement entendu dire beaucoup de mal de l’épisode 3 de World Destruction. Je suis curieuse, d’un coup.

mt-i >> que ce soit des culottes, des bikini, des bas de maillot de bain ou je ne sais quoi d’autre, ça ne change pas grand chose au final. ;-)

Ptival
Ptival

Bon ben pour moi ça sera Xam’d et ça risque d’être tout :
Mugen No Juunin ou Natsume Yuujinchou si j’ai du temps à perdre mais sinon j’attendrai d’en savoir plus.

Je vois que tu as prévu de regarder Batman Gotham Knight. J’ai regardé les trois premiers segments et je suis assez perplexe pour la suite. Pour l’instant c’est pas bien folichon…

Faudrait que je me finisse rapidement d’autres séries comme Ghost Hound ou Kaiba pour pas les laisser moisir mais j’ai pas la motivation nécessaire pour m’y mettre x)

Enfin bon, pour World Destruction je crois que je vais m’épargner l’anime pour apprécier au mieux le jeu.

Et sur les conseils de Tchyo je regarderai […] Natsu No Sora :D

À quand le prochain anime qui roxxe ? :o

kyouray
kyouray

Pas grand chose qui m’intéresse cet été : Bōnen no Xamdou, Hidamari Sketch, Mahou Tsukai & Birdy the Mighty Decode. Même si certaines séries sont regardables après avoir vu les premiers épisodes, je préfère m’abstenir car il y a aussi les séries du printemps à finir~ (Allison & Lillia, Kyouran Kazoku Nikki et compagnie).

Lu-sama
Lu-sama

Comme kyouray, pas grand chose qui m’intéresse, je poursuis simplement les séries du printemps, avec en prime le dernier Ikkitousen (oui, vous savez lire, et oui je suis perverse ! :3).
Mais Xam’D a le droit à de bonnes critiques, je pense que je vais me laisser tenter (et puis BONES quoi~~).

J’avais lu les 2 premiers chapitres de Natsume Yuujinchou, et ça m’avait donné une impression de tranquillité, c’était reposant, mais un peu ennuyeux aussi. Encore un énième manga sur le folklore japonais…

Depuis Madlax, Bee Train ne fait que sortir de la merde, excusez le terme mais je n’en trouve pas d’autre. Je comprends même pas comment on peut regarder leurs dernières séries ; personnellement, dès que je vois leur studio dans la liste du staff de l’anime, je fuis ! xD

Gilga
Gilga

Ah oui Sekirei est sorti en anime, faut que je vois ce que ça donne, le manga est fun, voyons pour l’anime :/

AxelTerizaki
AxelTerizaki

Il faut que j’arrive à mettre à jour mon article sur Haruka no Himitsu, car comme tu le dis, ça va en s’améliorant nettement. La romance est plutôt sympa et le héros pas trop neuneu pour changer. Le coup du mariage était mignon par exemple :)

Sinon Akiba-chan, faudrait que ej jette un coup d’oeil, ne serait-ce que pour le format…

Hagumi
Hagumi

En ce moment je lis le manga Natsume Yuujinchou et j’ai vu le premier épisode de l’anime. Pour l’instant, j’aime beaucoup, surtout le thème des yokaï.

Supremekuja
Supremekuja

En ce moment je ralentit un peu niveau anime (boulot boulot T_T), mais j’avais pris Strike Witches juste pour une chose : Les appareils qu’elles ont sur les jambes pour voler et dont j’aime assez l’idée, mais rien de plus, car bon les plans culotte ne sont comme tu le dis pas vraiment les bienvenus ici, dommage :/
Après j’irai peut-être pas jusqu’au bout aussi, mais bon si les combats aériens sont bien ce sera toujours ça de pris.

Kyn_chan
Kyn_chan

alors, j’ai aussi commencé à regarder Nogizaka Haruka no himitsu. j’aime bien pour le moment !!

merci pour le pavé sur « le pacte des yokai ». j’ai commencé la série en manga et j’avais entendu une version animé.
je vais voir ça de ce pas ^^

gamefan
gamefan

tu dis que chocolate underground est diffusé sur le net, ou est ce que je peux le trouver? :)

Exelen

gamefan >> Chocolate Underground, on peut le regarder gratuitement ici : http://streaming.yahoo.co.jp/p/t/00098/v04623/
Malheureusement ça n’a l’air de ne marcher que pour les japonais (c’est injuste >_>), donc l’autre alternative c’est soit le streaming, soit le téléchargement. ^^;

Ichikyo
Ichikyo

Hidamari Sketch, si tu le peux, regarde vraiment la 1ere Saison :D.
Bien que la premiere saison est juste une série de jours étalé sur la premiere année tout comme les Specials, sont amusants et permettent d’en apprendre tout d’abord sur les 4 filles.
En ratant la Saison 1, tu rates surtout le mode cosplay de la prof :D, car moins présent dans cette S2.
La saison 2 permet dans son ordre de pouvoir exploiter + le personnage du directeur (moins profond dans la S1), l’apparition de l’infirmiere et de l’apparition de Natsume (la rivale de Sae).
Youhou sinon quelqu’un qui aime aussi Nogizaka Haruka No Himitsu \o/.

Sinon pour WD, bizarre, j’ai l’air d’assez apprécié, enfin… Le seul perso que j’apprécie est Morte au vue d’un personnage qui pour une fois ne joue pas la carte du Fanservice et qui semble serieuse sur ses intentions.
Mais bon, le scénario doit surement différer du jeu. En même temps, le jeu est quand même fait par le trio légendaire de « Xenogears » quoi!

Moya
Moya

« Qu’ajouter de plus, si ce n’est que cet anime est adapté d’une série de romans de Tanaka Yoshiki (à qui l’on doit également les Héros de la Galaxie et les Chroniques d’Arslan) »

C’est assez rare de voir des gens parler de Legend of Galactic Heroes, sachant que je suis en croisade pour populariser cet anime sur le chan Haruhi, je vais profiter de cette opportunité pour le faire ici.

Comme le dit Katua, LOGH est vraiment énormissime, cette série bien que plutôt longue (110 OVA pour la série de base auxquels il faut ajouter 52 autres OAV et des films) mérite d’être vue.
C’est selon moi le meilleur anime du genre, et l’un des meilleurs animes tous genre confondus. ;)