Et voici comme d’habitude des impressions sur les nouvelles séries de cet été. J’ai essayé comme toujours d’au moins regarder plus loin que le premier épisode de toutes ces nouveautés, qui ne sont pas trop nombreuses pour une fois (même pas une vingtaine). Et comme d’habitude également je regarde tout (sauf les suites de séries dont je n’ai pas vu la première saison ou les séries trop enfantines), car je pars toujours du principe que l’on peut tomber sur une bonne surprise. Je me cantonne également aux séries diffusées régulièrement à la TV, donc pas de critique d’OAV, d’ONA, d’OAD ou encore de TV special.
En tout cas cet été n’est franchement pas bien folichon, la japanim’ peinant de plus en plus à se renouveler même si on n’y peut pas grand chose, mais au moins cela me donnera personnellement le temps de me tourner vers d’autres productions plus anciennes.

C’est parti pour ces impressions, qui sont toujours aussi subjectives, et dépendent bien entendu de mes goûts douteux.~

 

ASOBI NI IKU YO!

Une extra-terrestre de race féline, Elis, débarque sur l’île d’Okinawa.

Adaptation d’un light novel toujours en cours de publication au Japon, qui a été également transposé en manga puis en jeu vidéo sur PS2, Asobi ni Iku yo rentre dans la catégorie des anime à tendance ecchi. Le premier épisode aura été tout de même largement supérieur que ce à quoi je m’étais attendue : j’ai été plutôt surprise par le soin apporte à la réalisation, la mise en avant d’un pan de la culture japonaise avec l’île Okinawa, et le fait qu’il semble y avoir malgré tout un semblant de scénario (qui ne va peut-être pas durer, malheureusement).

Mis à part le fait que cela ne se déroule pour une fois pas dans un établissement scolaire, la trame de fond avec la gentille extra-terrestre naïve aux attributs félins qui débarque sur Terre afin de l’étudier, mais est traquée par une organisation militaire, n’est pas très originale en soi. A noter que la série est bien entendue censurée (vive les faisceaux lumineux qui sortent de nulle part), mais elle reste  assez jolie et colorée.

VERDICT : ce n’est pas du tout mon genre de série et cela ne m’inspire pas plus que cela, donc je vais en rester là, d’autant plus que les nouveaux personnages qui apparaissent à la fin de l’épisode 2 me font très peur pour la suite.

 

SHIKI

Une mystérieuse série de morts inexpliquées commence à toucher un petit village japonais.

Shiki, c’est avant tout un roman de Fuyumi Ono, connue pour avoir notamment écrit ceux de Juuni Kokki / Les 12 Royaumes et Ghost Hunt. Adapté par la suite en manga (en cours de publication chez Kaze Manga en France), l’anime en est une retranscription fidèle, y compris jusqu’au style du chara-design un peu spécial. Même si j’ai personnellement plus de mal avec les improbables coupes de cheveux des différents personnages. Le thème du petit village paumé dans la campagne japonaise et où se déroulent les événements les plus étranges a beau avoir été vu et revu, je trouve qu’il aborde les choses d’une façon un peu plus originale, ce qui empêche d’avoir une grosse sensation de déjà-vu. Même si cela a intérêt à être un peu plus qu’une simple histoire de vampires.

En tout cas, j’aime bien pour le moment. L’atmosphère me rappelle un peu celle de Higurashi no Naku Koro ni, et ça reste bien meilleur que Ookami Kakushi, la série de l’hiver dernier sur le même thème, même si ce n’était pas bien difficile de faire mieux. Ces premiers épisodes servent surtout à mettre en place l’intrigue et à présenter les personnages, et je me demande vers quoi le scénario va se diriger exactement, surtout que la série s’étalera sur 22 épisodes. Ça reste en tout cas un anime assez spécial, bizarre et avec un rythme relativement lent qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Et puis je me demande aussi ce que vient faire Gackt là-dedans (il s’est reconverti en seiyuu pour achever sa carrière ?).

VERDICT : j’ai un faible pour ce genre de série bourrée de mystères et qui prend son temps pour se développer ; je la suivrai donc en entier.

 

DIGIMON XROS WARS

Sixième saison de Digimon, où des enfants doivent encore sauver le digi-monde.

Une nouvelle série de Digimon, cela faisait bien longtemps ! Après un Digimon Savers un peu différent qui se prenait trop au sérieux, ce Digimon Xros Wars est un véritable retour aux sources. Voire un peu trop, car les références aux anciennes séries sont nombreuses, y compris jusqu’aux noms des différents protagonistes (des personnages qui s’appellent Taiki et Akari ? Hmm ?). On retrouve donc des enfants qui vont se retrouver dans le digi-monde lorsque la barrière avec le monde des humains commence à s’affaiblir… Mais la chose que je trouve bizarre dans cette saison est la façon dont les Digimon évoluent. Maintenant, ça ressemble à un gros bazar sans nom qui me rappelle les séries de sentai, avec une pincée de Gurren Lagann. Et puis du mecha dans du Digimon, ça donne un goût bizarre.

Le reste est fidèle dans son ambiance par rapport aux premières saisons de Digimon, et cela ne pourra que rappeler des souvenirs aux plus nostalgiques, en ajoutant tout de même quelques surprises au passage (le digimon du héros, Shoutmon, ne veut pas sauver le digi-monde mais devenir roi ?). De mon côté j’ai quand même du mal avec le design de certains nouveaux digimon. Rien de bien original sinon, mais ça reste un bon divertissement pour enfants qui vendra certainement beaucoup de produits dérivés.

VERDICT : du pur Digimon, mais étant donné que cela risque d’être une série à rallonge, je vais en rester là. J’ai déjà mon Precure hebdomadaire pour ma dose d’anime pour enfants.

 

AMAGAMI SS

Un adolescent dont le cœur a déjà été brisé une fois retombe amoureux lors de sa 2ème année de lycée, et décide de surmonter son « traumatisme ».

Une adaptation de jeu vidéo comme on en voit tant chaque saison, sauf que cette fois-ci le support d’origine est une dating sim sur Playstation 2 sortie il n’y a même pas un an (je note qu’Inuki a eu la chance d’avoir pu y jouer). La même boite de jeu avait également crée Kimikiss, qui connut aussi une adaptation en anime. Pourtant les deux anime ont été réalisés par deux équipes différentes, et on retrouve le réalisateur de Working!! à la tête de celui-ci. Les personnages d’Amagami font un peu penser à ceux de Kimikiss, mais pour le reste je n’avais pas vraiment aimé ce dernier, alors que j’accroche vraiment beaucoup à ce Amagami, bien que les deux séries soient quand même aussi niaises l’une que l’autre.

D’une part, je préfère le design des personnages féminins  (les cheveux de Kaoru :3), d’autre part l’anime est découpé en 6 petits arcs de 4 épisodes, chacun étant dédié à l’un des 6 personnages féminins. Pour chaque arc on verra donc une sorte de reset, le héros retombant amoureux d’un personnage différent à chaque fois. Je trouve que dans un sens ce découpage en arcs indépendants est une bonne idée, ça permet au moins d’éviter de tomber dans le anime harem de base avec une seule histoire où tous les personnages féminins tombent amoureuses du héros. Sauf que le problème avec ce format c’est que 4 épisodes pour développer un seul personnage reste relativement peu, et que l’évolution de la relation entre le héros et l’héroïne n’est absolument pas crédible. Pour ce premier arc dédié à Haruka c’était quand même involontairement très drôle, sans parler du bon nombre de passages qui m’ont fait rougir et m’ont fait me demander ce que j’étais en train de regarder. Oui, je parle de ce fameux épisode 3, qui aura fait fondre le cerveau de plus d’un à cause d’un certain passage…

VERDICT : c’est assez mièvre, c’est surréaliste, c’est involontairement drôle, mais j’adore le chara-design des différents personnages féminins. Et si les autres arcs sont aussi WTF que ce premier arc dédié à Haruka, je crois bien que je vais tout regarder. Et je veux jouer au jeu !

 

KUROSHITSUJI – Saison 2

Je me demandais au départ comment aller se dérouler cette seconde saison, étant donné la manière dont se terminait la première, qui laissait justement impossible le fait de pouvoir créer une suite. Alors que l’on s’attendait donc à un nouveau duo de personnages, à savoir le blondinet Alois et son majordome Claude, en fait on retrouve assez vite Ciel et Sebastian. C’est justement ça qui me gêne, car entre le 1er et le 2ème épisode rien n’est expliqué sur le retour de Ciel, si ce n’est que plusieurs possibilités s’offrent à nous : soit la perte de mémoire, soit ces épisodes ne sont qu’un rêve, soit il s’agit d’une sorte de remake de la première saison mais avec Alois qui tire les ficelles.

Même si je pencherai plus pour l’hypothèse de la simple perte de la mémoire de Ciel, étant donné le nombre d’indices qui vont dans ce sens, même si du coup plusieurs éléments dans les épisodes diffusés ne collent pas trop (surtout les personnages qui font comme si de rien n’était). Difficile donc de savoir vers quoi se dirige la série, mais de nouvelles réponses devraient être apportées avec l’épisode 5, mettant enfin en scène la rencontre entre Ciel et Alois (sauf si la preview de l’épisode n’était qu’un gros troll).

Pour le moment mon avis reste donc mitigé car j’ai beaucoup aimé le premier épisode, assez malsain, mais j’ai nettement moins aimé les autres, trop légers (surtout l’épisode 2, mais au secours >_<). J’ai d’autant plus eu le malheur de regarder les premiers épisodes sur Nico Nico Douga, qui m’aura un peu dégoutée du fandom de Kuroshitsuji. Jamais je ne pensais que des fans pouvaient être aussi irritants, à cause de cela j’ai bien peur que le studio décide de les caresser dans le sens du poil, surtout au vu du tollé qu’aura provoqué l’épisode 1 avec ses deux nouveaux personnages…

VERDICT : assez perplexe par cette nouvelle saison. Je reste néanmoins curieuse quant à la direction que prendra le scénario, ainsi que le rôle de Alois et Claude dans tout ça, donc pour le moment je vais la suivre.

 

SHUKUFUKU NO CAMPANELLA

Dans un monde imaginaire teinté d’heroic-fantasy, le héros découvre une automate endormie qui se réveille en l’appelant « papa ».

Aussi appelé « La campanella della benedizione », cet anime est tire d’un pur eroge sur PC, qui sortira également en version tout public sur PSP en septembre prochain. L’anime a opté pour un chara-design des plus colorés et des plus chatoyants, on ne peut pas le nier. En revanche j’ai un peu du mal avec le fait que tous les personnages ont les joues qui rougissent en permanence ; c’est assez étrange à voir. Pour le reste, les premiers épisodes introduisent pas mal de personnages, majoritairement féminins, qui sont presque toutes amoureuses du héros. Déjà.

J’avais en tout cas rarement vu un anime aussi niais que celui-là, enfin ça fait bien longtemps que je n’en avais pas vu un qui atteignait ce niveau-là, même Amagami SS à côté ce n’est rien. Sinon ça ne vole pas bien haut, mais la série n’a certainement pas la prétention de proposer autre chose que du fan service gentillet, et ne restera certainement pas dans les mémoires.

VERDICT : Arg.

 

MITSUDOMOE

La vie quotidienne de triplées de 11 ans, connues pour être de véritables terreurs.

Basé sur un manga actuellement publié en France chez Doki Doki, Mitsudomoe pourrait ressembler au départ à un ersatz de Hanamaru Youchien, voire même de Kodomo no Jikan, mais cela reste d’un registre différent. Le titre de la série se base sur le symbole du même nom, les héroïnes étant au nombre de trois. Trois sœurs très différentes pour un anime qui est en fait une succession de sketchs d’un goût plus ou moins douteux (le passage avec les analyses d’urine… arg), et qui dégoûteraient presque n’importe qui des enfants. Il semblerait que le manga ne soit hélas pas meilleur, mais ces deux épisodes ne m’ont pas laissé la plus positive des impressions… A noter que le réalisateur est le même que celui de la première saison de Minami-ke.

VERDICT : pas fan du tout du chara-design et encore moins de l’humour, et je ne supporte aucun des personnages. Je vais donc m’arrêter là.

 

SEIKIMATSU OCCULT GAKUIN

Les mésaventures de Maya, fille du défunt directeur principal de Walstein Academy dont elle a hérité, et d’un agent qui affirme venir du futur.

Troisième essai pour la nouvelle tranche horaire spécialisée dans les œuvres originales, Anime no Chikara, et qui a du mal à s’imposer. Après un Sora no Woto / La Mélodie du Ciel qui aura divisé les foules, un Senkou no Night Raid assez particulier demandant un minimum de connaissances sur l’Histoire du Japon, voilà donc un Seikimatsu Occult Gakuin plus facile d’accès, et qui traite vaguement des sciences occultes. Je dis vaguement car pour le moment, la série a plutôt l’air de partir dans tous les sens. C’est vraiment la série de Anime no Chikara que je préfère, et de loin, mais ce n’était pas bien dur. Elle était même partie pour être ma préférée de cette saison, mais malheureusement mon intérêt va en diminuant. La faute aux épisodes 3 et 4, qui prennent une direction un peu trop différente.

La série n’est en tout cas pas vraiment ce à quoi je m’attendais, car elle mêle le sérieux à l’humour. J’aime bien ce mélange, du moins pour les deux premiers épisodes, et surtout j’aime beaucoup l’héroïne Maya. Le chara-design également me plait bien ; pour le scénario, je me demande à quoi cela va aboutir en à peine 13 épisodes, sachant que la série donne de plus en plus l’impression de vouloir mettre abandonner son côté sérieux pour se concentrer sur des gags bien lourds. Dommage.

VERDICT : j’aime bien pour le moment, même si c’est assez inégal. De toutes manières je pense suivre la série en entier.

 

NURARIHYON NO MAGO

Rikuo possède 1/4 de sang de youkai en lui. Petit-fils du puissant Nurarihyon, qui fut le chef des youkai, il doit reprendre la tête de son clan. Mais en a-t-il vraiment envie ?

Une autre adaptation de manga, d’un shounen cette fois-ci. Et avec le studio Deen derrière, je ne m’attendais pas à un miracle malgré les jolies illustrations promotionnelles, mais c’était encore pire que ce à quoi je m’attendais. Je m’étais bêtement imaginée quelque chose à la frontière entre un Natsume Yuujinchou (oui c’est un shoujo mais c’est pas grave :p) et un Tegamibachi, mais en fait ça sent vraiment le shounen de base pour gamins. Sauf que l’on évitera au moins une série à rallonge étant donné que cet anime est diffusé tard le soir. En fait je me suis vraiment à moitie endormie devant ces deux premiers épisodes : c’est mou, il ne se passe rien d’intéressant, et il n’y a aucune originalité. On retrouve tout de même derrière l’anime le réalisateur de Ranma 1/2 et Kyou Kara Maoh, mais le résulte est plutôt… affligeant.

VERDICT : pas du tout aimé, d’autant plus que j’ai trouvé ça d’un ennui mortel. La suite sera sans moi.

 

DENSETSU NO YUUSHA NO DENSETSU

Un magicien paresseux mais redouté, Lyner, accompagné d’une épéiste lui servant de garde du corps, Ferris, part à la recherche de reliques légendaires.

Adaptation d’une série de light novels à succès, cet anime se déroulant dans un monde d’heroic-fantasy est plutôt… surprenant. C’est un anime un peu schizophrène, ne sachant pas où il veut aller : entre par exemple un premier épisode bourré de comique de situation et rappelant Slayers (on a même droit à une montagne qui se fait détruire, fufu) et un troisième épisode tragique sans la moindre trace d’humour et plutôt violent, il y a quand même un gouffre. Le 4ème épisode équilibre un peu le tout, mais je n’arrive vraiment pas à cerner cette série. Le fond reste classique, bien que l’intrigue politique peut amener quelque chose d’intéressant ; quant aux personnages je ne sais pas trop quoi en penser, notamment le héros qui a le malheur d’être doublé par Jun Fukuyama. Qui dit Fukuyama dit Code Geass, et disons que reprendre la voix et le rire de Lelouch dans l’épisode 3 cassait le sérieux de la scène, et pas qu’un peu.

Pour le reste, j’espère que la série va davantage se concentrer sur son scénario que sur des quêtes inutiles, comme celle du premier épisode. En tout cas, c’est une série dont le premier épisode n’est absolument pas représentatif du reste ; je me demande même pourquoi ils n’ont pas commencé à partir du second, qui remonte un peu dans le temps pour expliquer le pourquoi du comment. Sinon, le tout m’a un peu rappelé Chrome Shelled Regios, mais en beaucoup mieux.

VERDICT : une série qui peut autant aller dans le bon sens que dans le mauvais. A noter que le fan service ecchi est pour une fois absent, et ça fait du bien. Pour le moment, je pense la suivre…

 

HIGHSCHOOL OF THE DEAD

Des zombies envahissent le monde.

Du sang, des culottes et des poitrines qui gigotent : c’est tout ce que j’aurais retenu de cet anime pour le moment. N’ayant pas lu le manga, publié en France chez Pika, je ne savais pas trop à quoi m’attendre si ce n’est que je savais juste que ça parlait de lycéens qui lattent du zombie, avec une pointe d’ecchi : il n’y a donc pas eu tromperie sur la marchandise, c’est clairement un anime qui se regarde pour se défouler, avec son cerveau mis sur OFF. Je suis tout de même agréablement surprise par la très bonne réalisation (merci le studio Madhouse), qui est vraiment un plus pour moi. Le thème du survival horror est également rarement abordé dans les anime, mais ce qui m’intéresse le plus ici c’est le scénario : qu’est ce qui a fait que les gens se transforment en zombie, et comment tout cela va-t-il finir si visiblement la planète entière est touchée. Mais étant donné que le manga n’est pas terminé, j’ai bien peur de n’avoir jamais de réponse.

Mon autre crainte est que cela devienne redondant et traîne en longueur ; mais malheureusement, plus les épisodes avancent et plus mon intérêt baisse, le résumé des événements antérieurs pendant les dix premières minutes de l’épisode 4 (après seulement 3 épisodes) étant quand même un beau foutage de gueule. Reste aussi le problème des personnages : je n’en supporte absolument aucun, et encore moins les personnages féminins, toutes plus hystériques les unes que les autres.

VERDICT : du pur divertissement pour se vider le cerveau ; on aime ou on aime pas. J’accroche moyennement, et à vrai dire seule la très bonne réalisation me donne envie de continuer, mais c’est tout.

 

SEITOKAI YAKUINDOMO

Un étudiant intègre un lycée qui était encore récemment un lycée pour filles.

Adaptation d’un 4-koma, cette série est dirigée par le réalisateur de l’anime Princess Lover, et ça se sent un peu. Pas grand chose à dire sinon sur cet anime qui m’aura donnée une impression de vide ; une sorte de mélange pas très joyeux entre un Seitokai no Ichizon et un Girl’s High School. Enfin je n’ai pas trouvé ça particulièrement drôle, mais ça plaira peut-être à certains. J’ai même largement préféré Mitsudomoe, c’est dire.

VERDICT : beuh.

 

OOKAMI-SAN TO 7 NIN NO NAKAMATACHI

Ryoko Ookami fait partie d’un club de son lycée visant à aider les gens en résolvant leur problèmes.

Une jolie réalisation pour un anime tout en couleurs qui reste assez divertissant pour peu que l’on aime le genre : un  peu de romance, un peu de combats, et une bonne dose d’humour. Le style fait irrémédiablement penser à certaines autres productions, Toradora! en tête, à cause du chara-design de l’héroïne. En tout cas je n’ai pas réussi à accrocher, car c’est vraiment le genre d’anime qui ne m’intéresse pas vraiment, d’autant plus que je trouve la voix de la narratrice absolument insupportable. Le seul truc que j’ai trouvé amusant sont les clins d’œil à des contes célèbres disséminés un peu partout, ce que laissait déjà présager le titre de l’anime. Sinon, cela reste une série légère et parfaite pour se détendre, mais rien de plus.

VERDICT : ça sera sans moi~

 


… Et le reste des séries de cette saison que je n’ai pas vues :

  • Tono to issho, parce que ça ne m’inspire pas du tout.
  • Strike Witches 2, parce que… non.
  • Sengoku Basara 2, parce que la première saison était trop virile pour moi.
  • Stitch -Zutto saikou no Tomodachi, parce que du Disney à la sauce japonaise, ça ne m’inspire pas.
  • Monster Hunter Nikki, qui n’a pas encore été diffusé, mais ne m’intéresse pas.
  • Sekirei 2, parce que c’est trop pervers pour moi. :3

(source)

 

41
Poster un Commentaire

avatar
41 Fils de discussion
0 Réponses aux fils
0 Personnes abonnées
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponses
31 Personnes ayant commenté
[Préco] 屍鬼 Shi Ki Blu-Ray 1 Limited | Bababaloo[Précommandé] 屍鬼 Shi Ki Blu-Ray 1 Limited Edition with CDBridocherrycocoEdito du mois d’août 2010 : shinmanga est mort, vive shinmanga ! | Actualité en Asie: Touta l'actualité en Asie Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
vinhnyu
Internaute

Un avis sur Black Rock Shooter bientôt?

niko
Internaute

En effet, rien de bien intéressant dans tout ça.Je tenterai sans doute Highschool of the Dead pour me vider la tête puis Sekirei 2 car j’avais bien aimé la première saison et j’suis un peu pervers ^^

nyo
Internaute

« sans parler du bon nombre de passages qui m’ont fait rougir »
Zut j’aurais bien voulu voir ca, ca devait etre moe tout plein :3

Ialda
Internaute
Ialda

Je ne sais pas encore trop quoi penser de Occult Gakuin, si ce n’est que la série m’amuse au plus haut point pour sa parodie de tout le trip occulte/conspirationniste/pré-apo fin-de-siècle des années 90; résultat, je ne peux pas m’empecher de trouver des références à Persona 2 là où il n’y a probablement que pur hasard.

Sinon, rien pour moi. J’ai été vraiment surpris par le bon niveau de la réa de HOTD, mais le film de zombie est quelque chose qui me laisse completement froid, donc bof.

Natth
Internaute
Natth

On dirait qu’il y a moins de nouvelles séries cette fois-ci… C’est vrai ou c’est une impression de ma part ?
Je ne suivrai que Sengoku Basara 2, le reste ne m’inspirant pas du tout. J’aurais bien essayé Kuroshitsuji II, mais je viens de commencer le manga papier et je n’ai pas envie de me spoiler sauvagement. Sinon, il y aura peut-être quelques OAV BL (yaoi) à dénicher, s’il reste encore des réalisateurs du genre pas trop fauchés (Ai no Kusabi T_T ).

Cetais
Internaute
Cetais

Arg…. Je déteste l’épisode de Mitsudomoe avec l’analyse d’urine… X_X

J’ai quand même regardé le troisième épisode, tant que ça ne continue pas avec ce genre de propos….

D’ailleurs, est-ce que tu as vu BRS?

pikasis
Internaute

J’aurais pas pensé que tu te serais laissé à tenter Digimon XROS Wars (surement par manque de nouveauté). Je materais p’tet Shiki qu’a l’air sympa comme tout comme série.

Sirius
Internaute

Mayeuh foutez-lui la paix avec BRS (c’était sympa remarquez).

Je sais pas pourquoi, j’ai beau lire du mal sur Mitsudomoe quelque chose au fond de moi persiste à vouloir lui laisser sa chance un jour.

Il y aurait aussi Cat Shit One qui m’a l’air très spécial et qui fait un tabac.

Mais c’est sûr qu’après un printemps pareil on retombe de haut.

menlovemen
Internaute
menlovemen

NURARIHYON NO MAGO >>> Je suis le seul à trouver que le héros est un sosi de Negima ?

menlovemen
Internaute
menlovemen

Tout à fait d’accord pour Digimon, le côté mécha c’est pourri ! Le digimon du héros ressemble à celui du héros de la saison. Par contre, les petits digimon qui les suivent et qui se collent les uns aux autres pour faire une épée sont franchement moches ! Normalement, les digimon au niveau bébé sont mieux dessinés que ça et tout mimi !

Mais apercevoir Lilymon Angemon, Angewomon, ça fait quelque chose !

nyo
Internaute

Exelen > Bin quoi ? Je suis sur que tu devais être bien ラブリ~ ふふふ~

Fenriyl
Internaute

Je suis rassuré, enfin des billets qui tranchent dans le lard de cette saison affreuse :(.

@menlovemen : moi il me faisait penser au héros de DN Angel mais c’est vrai que Negi a l’avantage des lunettes. C’est dire si le design est original…

Sinon rien à dire, on a globalement la même opinion :P. Pour DYD, c’est normal que ça te fasse penser à Regios, c’est le même réalisateur. En espérant que ce soit mieux >.>.

Angelkappa
Internaute
Angelkappa

C’est toujours un plaisir de retrouver tes impressions sur les saisons anime ^^

C’est vrai qu’il n’y a presque rien à se mettre sous la dent, je retiens seulement :

– Shiki qui est excellent et qui suit le manga
– Kuroshitsuji II pour savoir vers quoi ça va tourner et Sebastian huhu
– Densetsu no Yuusha no Densetsu car j’ai bien aimé le premier
et peut-être Nurarihyon no mago et Occult Gakuin et pourquoi pas Digimon mais juste pour la nostalgie XD.

Le reste ne m’intéresse pas du tout.

« Même si j’ai personnellement plus de mal avec les improbables coupes de cheveux des différents personnages. »
Elles sont encore plus improbable que dans Yu-Gi-OH! qui est la série avec des coupes de cheveux assez ridicule XD

Gemini
Internaute

Avec tout ça, nous n’avons pas ton avis final sur les titres fini au Printemps :o

The Drig Overmind
Internaute

Bon … l’animation japonaise est officiellement morte. Il va falloir trouver un nouveau hobby …

Iemitsu
Internaute
Iemitsu

Shiki me fait un peu peur, j’ai adoré les deux premiers volumes du manga et l’anime semble vraiment miser sur la fidélité.

Alors pourquoi ce doute ?

Tout simplement parce que l’épisode 2 m’a bien fait comprendre que lorsqu’on commence à distinguer différentes sortes d’anémies pendant 5 minutes, vaut peut-être mieux rester sur le support papier… ^^ »

Fisico
Internaute

« La faute aux épisodes 3 et 4, qui prennent une direction un peu trop différente. »

Fumiaki-chan kawaiiiii

En espérant que ça s’éternise pas jusqu’à la fin de la série, deux épisodes ça passe, plus on commencerait à saturer.

bababaloo
Internaute

Merci pour ces billets de qualité (la preuve ta mise en page est copiée sur les blogs ;) ) qui permettent à chaque fois d’y voir un peu plus clair quant aux séries à suivre et de qualité au milieu d’un océan de productions. Certes il semble y avoir moins de nouveautés cette année, et j’avoue être déçu par tes impressions sur OCCULT GAKUIN, pt etre parce que j’en attendais trop…… Amagami est vraiment FUN (c’est du plaisir coupable) et dans le même style, je sais c’est honteux, j’ai beaucoup mais alors vraiment beaucoup aimé kiss x sis….

Je note surtout Shi Ki que je pense m’acheter en Blu-Ray en espérant que la série tiennent ses promesses sur la longueur ! J’adore le Chara-design.