Et je continue ce petit tour d’horizon des nouvelles séries de l’été avec un troisième et dernier billet consacré cette fois-ci à Tales of Symphonia (OAV), Baccano!, Wangan Midnight, School Days, Mushi-Uta, Mononoke et Higurashi no Naku Koro ni Kai.

 

Tales of Symphonia – The Animation

Tales of Symphonia - The Animation

Impression générale : 

La première OAV vient enfin de pointer le bout de son nez ! En tant que fan du jeu vidéo, je ne pouvais donc pas rater cette adaptation en anime. C’est en tout cas tout aussi joliment réalisé que les OAV de Tales of Phantasia, et de nombreux éléments ont été modifiés, mais l’histoire de fond reste la même. Le plus surprenant fut tout de même les quelques scènes de combat avec le sang qui gicle, parce que ça tranche nettement avec le reste (et surtout avec l’ambiance assez bon enfant du jeu original). Mais bon, c’est pas plus mal, et d’ailleurs j’ai trouvé cette OAV tout de même un peu plus sérieuse que le jeu.

A part ça, je déteste toujours autant cette cruche de Colette, et j’ai hâte que Sheena fasse son apparition. J’aime bien aussi la chanson du générique de début, même si elle est un peu étrange parce qu’on ne dirait vraiment pas un opening. Mention spéciale également au générique de fin, vraiment trop trognon avec ses petites poupées !

 

Baccano !

Baccano

Impression générale : 

Cette nouvelle série de l’été, adaptée d’un light novel, est extrêmement complexe. Le premier épisode présente pas moins d’une vingtaine de personnages, tous liés et mêlés à une intrigue, qui, pour l’instant, me dépasse un peu. En vrac, ça parle d’alchimie, de mafia, d’un alcool qui rend immortel, de voleurs… le tout se déroulant dans diverses époques, mais la période des années 1930 aux États-Unis semble être celle où se déroulera l’action principale.

Les personnages ont en tout cas des prénoms vraiment bizarres ; celui qui semblera être le personnage principal de l’histoire s’appelle Firo Prochainezo, et il y en a même un qui s’appelle Jacuzzi Splott. :’D Apparemment, les personnages principaux sont tous immortels, mais comme il n’y a rien de vraiment expliqué dans ce premier épisode, ce n’est donc pas très évident pour s’y retrouver…

Rien à redire au niveau de la réalisation, c’est vraiment très bon : ‘ai adoré l’ambiance. J’espère que ce sera moins bordélique à l’avenir, parce que sinon ça s’annonce plutôt difficile à suivre. Malgré les apparences, c’est également très sanglant par moment (des bouts de doigts qui volent, un gamin qui se fait exploser la tête…). En tout cas, je vais suivre toute la série !

 

Wangan Midnight

Wangan Midnight

Impression générale : 

Ça a l’odeur d’Initial D, ça a le goût d’Initial D, mais ce n’est pas Initial D. C’est l’une des nouvelles séries de cet été, et bien évidemment une bonne partie du staff derrière Initial D s’occupe de cet anime, basé sur un manga de Michiharu Kusunoki de 1993, toujours en cours de publication à l’heure actuelle. Étant donné que les voitures et moi ça fait deux, ce premier épisode ne m’a pas vraiment passionnée et je sais d’avance que je ne regarderai pas le reste, mais je pense que ça plaira aux amateurs du genre.

 

Mushi-Uta

Mushi Uta

Impression générale : 

L’histoire se déroule dans un monde où les Mushi (littéralement « insecte ») dévorent les rêvent des gens. Les Mushi peuvent également conférer de grands pouvoirs à leur hôte, et leurs vies sont liées. Les Mushi sont-ils une bénédiction ou une malédiction ? Deux groupes s’opposent, avec d’un côté les Tokkan, qui veulent se débarrasser des Mushi, et par extension des Mushitsuki (le surnom donné aux gens parasités) ; et de l’autre côté le groupe de résistants appelé Mushibane, dirigé par Lady Bird, qui veulent sauver les Mushitsuki en les envoyant dans un endroit caché mais sûr.

Le héros de l’histoire, Kakkou (Daisuke Kusuriya), fait partie du clan des exterminateurs, et dans le premier épisode il sera transféré en tant qu’espion dans une nouvelle école, dans la même classe que le chef des Mushibane…

Ce n’est pas une série que j’attendais vraiment (des adolescents qui contrôlent des insectes…), mais j’ai été agréablement surprise de me trouver là avec une série très bien réalisée, aux musiques très agréables (j’aime bien les génériques de débuts et de fin), et surtout plutôt sombre et sérieuse. Il ne se passe pas grand-chose durant les deux premiers épisodes, mais j’ai hâte de voir le futur potentiel de cette série, en espérant que ça ne devienne pas trop du n’importe quoi. Bref, une très bonne surprise.

 

Mononoke

Mononoke

Impression générale : 

C’est apparemment un spin-off de Ayakashi, une série d’histoires d’horreur japonaises traditionnelles de 2006. C’est en tout cas vraiment spécial, et le style graphique et l’animation ne plairont pas à tout le monde, ça c’est sûr. L’histoire est simple, puisque cela suit les pérégrinations d’un vendeur de médicaments (il n’a pas de nom) qui élimine des monstres.

J’ai cependant bien aimé, surtout que l’aspect psychologique est bien mis en avant. De plus, de grosses pointures du doublage sont présentes pour cette série. En revanche, je ne sais pas encore si je regarderai toute la série.

 

Higurashi no Naku Koro ni Kai

Higurashi no Naku Koro ni Kai

Impression générale : 

Je dois bien avouer que c’est la série de l’été que j’attendais le plus, parce que c’est la deuxième saison de Higurashi no Naku Koro Ni, que j’avais beaucoup aimé. Et oui, je suis fan des héroïnes psychopathes, des distorsions de visage et des ambiances malsaines (brrr, la scène d’arrachage d’ongles…). D’ailleurs, j’ai jamais pu regarder un seul épisode tard la nuit.

La première série ne répondait pas à toutes les questions et laissait encore planer de gros mystères ; ce premier épisode nous narre donc ce qu’il est advenu du village de Hinamizawa une trentaine d’années plus tard, laissant entrevoir une Rena adulte passablement traumatisée par les événements du passé. C’est sûr qu’il est quasiment obligatoire d’avoir vu la première série pour comprendre ce qui se passe ici… On apprend néanmoins des choses intéressantes dès le second épisode, et les quelques différences avec les arcs de la première série vont encore me donner mal à la tête (je vois surtout cette série comme un immense puzzle…).

Anecdote amusante : si on écoute le générique de début « Naraku no Hana » à l’envers, on peut se rendre compte qu’il est similaire au générique de début de la première saison.

 

School Days

School Days

Impression générale : 

School Days est à l’origine tiré d’un jeu vidéo (ou plutôt une sorte de visual novel avec des cinématiques) interdit aux moins de 18 ans, mais qui possède une certaine originalité, ce qui fait que j’attendais l’anime avec impatience.

L’histoire de base est assez simple : notre héros, Makoto, rencontre dans le train une fille de son école dont il tombe de suite sous le charme : Katsura Kotonoha. Il la prend discrètement en photo avec son téléphone portable, mais une amie de classe, Saionji, voit la photo ; elle va alors faire en sorte que les deux lycéens finissent par sortir ensemble. Le problème dans tout cela est que la douce Kotonoha est psychologiquement assez fragile(dans le jeu original, les différentes fins sont assez sanguinolentes et pas très joyeuses, Kotonoha étant une yandere)…

Donc si l’anime suit un peu le jeu vidéo, on aura peut-être droit à des pétages de câble. Dans ce premier épisode, le triangle amoureux est déjà mis en place, et la dernière scène dans le train avec Saionji ne présage rien de bon (et c’est moi ou le générique de fin fait un peu ambiance ‘funérailles’ ?). Et c’est sans compter Makoto, qui est certainement l’un des héros les plus crétins et des plus haïssables que j’ai jamais vu dans un anime. Ça reste assez bien réalisé et prometteur, et j’espère que les épisodes suivants sortiront un peu des clichés habituels des séries romantiques et proposeront une ambiance un peu plus malsaine (oui, j’ai des goûts pas très nets, je sais).

13
Poster un Commentaire

avatar
13 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
3 Nombre de personnes à avoir réagi
jackmoasmodealRNedenExelenZechs Marquise Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

Pas moyen de trouver Mushi-Uta en vosta >_< . Cette série a l'air pas mal du tout.

Makoto, futur personnage le plus détesté de l'histoire de l'animation après Shinji Ikari ? Tout le monde veut le voir crever c'est dingue XD (mais tellement logique). Et les filles sont amoureuses d'un abruti pareil -_-.

Exelen
Invité

Zechs Marquise >> toujours pas de fansubs pour Mushi-uta? Et après on se demande pourquoi il y a plusieurs teams sur une série, et aucune sur une autre. >_>
Tiens, j’ai jamais détesté Shinji, moi… c’est surtout Asuka que je ne pouvais pas supporter. XD Mais bon, Makoto mérite de crever comme une merde, en effet les deux héroïnes ne méritent pas de tomber amoureuse de lui. -_-

Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

Je pense que pour Makoto ils ont vraiment voulu créer un personnage minable et sans intérêt. Qui voudrait s’identifier à lui dans le jeu XP ?. Ca à le mérite de rendre les bad endings encore plus dramatiques en quelque sorte. Tout ce gâchis pour le roi des loosers.

Exelen
Invité

D’ailleurs, je me demande si tout ceci n’est justement pas fait exprès pour que les gens haïssent Makoto? o_O

Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

Comme ça si elles le tuent à la fin, tout le monde sera content ^^.

Exelen
Invité

Yay, bonne idée! :D
Bon, je serais pas étonnée qu’un Hate Club existe sur lui, en tout cas. x_x

RNeden
Invité
RNeden

Mononoke ma plaît bien, ça a l’air pas mal. Je vais voir ça de plus près.

asmodeal
Invité
asmodeal

Y aun premier vosta de mushita.

Au fait pour Potemayo c’est un anime de psychopathe et pas dans le bon sens du terme, y a tous les genres du hentai qui y passe.

Exelen
Invité

asmodeal >> comment ça, tous les genres du hentai qui y passe? J’ai rien vu de cela, moi O_o;

asmodeal
Invité
asmodeal

Déjà des espèces de trucs en couche culotte qui dandine du croupion en début de générique et que tout le monde veut toucher, c’est pas de la pédophilie mais ça ressemble à de la déviance affective sur les bébés ou l’idée qu’on aimerait s’en faire, c’est comme chobits mais en pire dans un sens.

Dans l’épisode 2 la réaction de mudo qu’est ce que c’est censé être?
Le personnage principal dont le nom ne me revient pas, se fait pisser dessus dans l’épisode 2.
D’ailleurs en regardant le raw du n°1 j’avais pas compris si c’était une fille ou un mec, si c’est pas yaoi ça d’ailleurs les uniformes font très fille, et pour rajouter à ma confusion on le voit en jupe (faut dire je passe dans l’anime en avance rapide j’ai du sauter des explications).
D’ailleurs tout ce passage c’est limite futa.
Et le coup de la nana qui à cause des geysers de sang sortant de son nez perd trop de sang, si ça a la même signification que pour les personnages mâles… idem dans l’épisode 3, enfin on va dire que ça change c’est bien.

Un peu plus tard, qu’est ce qu’on est censé comprendre d’un piaf qui bouffe un piaf cuit.
Et l’épisode du mouchage de nez, je croyais que c’était taboo, ou est ce que c’est parce que c’est dans un cadre privé.

Enfin dans l’ensemble ça me fait plus rire qu’autre chose.

Exelen
Invité

Ouh là, tu vas chercher loin (ou peut-être pas… c’est vrai que l’anime est diffusé à 1H30 du matin).
Mais c’est vrai que je n’avais pas vu tout ça, quoique les uniformes scolaires masculins qui ressemblent à ceux des filles ça ne m’a pas choquée, car c’est le cas dans beaucoup d’école primaire et quelques collèges, au japon. Et l’oiseau qui bouffe un oiseau cuit et la fille qui saigne du nez, ça m’a plus fait rire qu’autre chose. XD
Je trouve que le résultat est quand même nettement moins dérangeant que pour Moetan (Pedobear, où te caches-tu?) ou encore Nantsuiro Drops.

jackmo
Invité
jackmo

Je vais tester MUSHI-UTA pour voir

Zechs Marquise
Invité
Zechs Marquise

Enfin vu le premier de Mushi-Uta. Excellent début avec une scéne de fin super belle ^^.