Je vais cette fois-ci présenter un jeu hybride qui fait malheureusement partie de ceux jamais sortis du territoire japonais : Favorite Dear. Un peu difficile à classer, il mélange à la fois des phases de RPG et de dating sim, mais au Japon il est rangé dans la catégorie des SLG (simulations) car il est vrai qu’on passe tout de même plus de temps dans les menus et à s’occuper de ses personnages plutôt qu’à faire des combats.

Il existe en fait trois jeux sortis sous le nom de « Favorite Dear » : le premier date de 1999 et est sorti sur Playstation puis sur PC. Le second, qui n’est pas vraiment une suite, est également sous-titré « Junpaku no Yogensha » ; il est sorti en 2000 sur Playstation, et c’est de celui-là dont je vais parler ici. Quant au troisième, intitulé « Enkan no Monogatari », il s’agit en fait d’une sorte de remake du tout premier jeu sorti uniquement sur Playstation en 2001 et avec en bonus un personnage supplémentaire.

favoritedear02

La particularité de ce RPG / jeu de drague, c’est d’être destiné à tout le monde : il est possible dès le départ d’incarner un personnage de sexe masculin ou féminin, et selon ce choix le scénario connaîtra quelques petites différences non négligeables. Même si l’aspect dating sim occupe une place relativement importante, c’est tout de même assez différent de ce que l’on voit habituellement dans les jeux appartenant à cette catégorie vu que c’est ici un peu plus simplifié.

Dans Favorite Dear, le joueur incarne un ange. Afin de sauver le monde des humains appelé Alcaya, l’archange Raphaël vous demande de vous y rendre dans le but de déterminer ce qui perturbe son équilibre, mais aussi (et surtout) de trouver puis de recruter des héros, qui auront pour mission d’anéantir la source de ce mal. Seulement, il y a une limite de temps : si trois années s’écoulent avant d’avoir pu sauver le monde, c’est le Game Over assuré.

Et c’est là que le côté gestion entre en jeu, puisqu’il faudra souvent naviguer dans les menus (dont certains sont même entièrement en anglais !) pour avancer dans le jeu. Afin de trouver les héros, qui sont sept au total (mais on ne peut en recruter que cinq au maximum), des petites fées seront mises à votre disposition. On peut leur donner plusieurs ordres : rechercher un héros, rechercher un problème dans une région, accompagner un héros, se reposer, et retourner au Paradis.

Les choses sérieuses commencent une fois qu’une fée trouve un héros, car c’est à partir de là qu’il faudra se rendre dans le monde des humains afin de recruter la personne en question. Le côté intéressant dans tout cela est que dans certains cas les futurs héros que le joueur rencontre ne sont vraiment pas intéressés de sauver le monde et voudront qu’on les laisse tranquille. Soit parce qu’ils ne croient pas à ces histoires de menace, soit parce qu’ils pensent que sauver le monde est une trop grande responsabilité pour eux. Il faudra donc parfois insister en allant leur parler tous les jours, jusqu’à ce qu’ils finissent par accepter. Ceci est complètement aléatoire, car les joueurs les plus chanceux pourront les recruter du premier coup.

Après avoir plus ou moins réussi à convaincre des héros de se joindre à votre cause, il faudra les envoyer dans une terre occupée par des monstres, par des brigands, ou menacée par le royaume du coin. Pour cela, il suffit de parler au héros que l’on souhaite envoyer et de lui demander de se rendre à tel endroit, même si parfois il refuse. S’il accepte, on le verra alors se diriger seul sur la carte du monde à l’endroit donné, ce qui peut prendre plusieurs jours ; et en chemin, il y a de fortes chances qu’il doive faire des combats.

Le système est différent des RPG classiques car on ne voit pas son personnage combattre, ce qui fait que le rythme du jeu n’est pas interrompu par les combats aléatoires ; l’une des fées vous fera donc savoir si le personnage en question a augmenté son niveau, ou bien s’il est en danger. Et c’est une fois arrivé à destination que l’on pourra assister à la bataille, mais on ne peut pas y prendre part, car tout se déroule automatiquement. Mais je rassure, tout ceci concerne uniquement le cas où le joueur décide de laisser ses héros se débrouiller seuls.

En général, ceci n’est pas très recommandé, et c’est pour cela que l’on peut à tout moment choisir de surveiller l’un des héros et d’être en permanence près de lui/elle. Dans ce cas-là le joueur assistera à tous les combats aléatoires et pourra indirectement aider le héros en lui redonnant des points de vie, lui permettre d’attaquer plusieurs fois de suites, etc. De plus, le nombre de points d’expérience obtenus sera nettement plus important.

Les combats se déroulent en 3D isométrique et les commandes sont relativement simples, car tout est indiqué par des icônes ; il y a également une sorte de système de coup spécial : plus le personnage se fait taper dessus, plus une jauge permettant de réaliser un coup spécial dévastateur (au nombre de trois) augmente. A noter que le héros ne peut pas mourir durant un combat, et lorsque ses points de vie tombent à 1 il fuit automatiquement (y compris contre les boss). Dans ce cas-là, il sera blessé et ne pourra pas combattre pendant un certain temps. Il faudra également le soigner le plus vite possible car s’il est gravement blessé il peut mourir, et dans ce cas-là il n’y a absolument aucun moyen de le ressusciter. Mais il est tout de même assez rare d’en arriver là.

On peut également demander à l’une des fées d’accompagner un héros, ce qui est souvent utile, car elles possèdent chacune une spécialité (poison, paralysie, pétrification, soin…) qui peut être utilisée en combat.

Une chose importante au niveau des missions que l’on souhaite donner aux personnages est le fait que certaines d’entre elles sont liées à certains héros. Pour savoir lesquelles, c’est très facile : chaque héros correspond à une couleur, et certaines régions en danger ont un triangle d’une certaine couleur, correspondant donc à tel personnage. Il n’est pas obligatoire de suivre cette logique pour finir normalement le jeu, mais c’est recommandé si l’on souhaite obtenir la fin d’un personnage.

Il y a de plus un menu spécial où l’on peut voir la carte du monde colorée au départ en bleu : plus la couleur tire vers le rouge, plus la région en question est en danger, et il faut donc y envoyer au plus vite une fée afin qu’elle cherche la cause du mal puis y envoyer un héros. Ceci est primordial car il y a une sorte de pourcentage de « perturbation » qui est à prendre en compte : plus on combat des monstres, plus ce pourcentage descendra. Si jamais on ne règle pas le problème d’une région ou que le héros arrive trop tard (le temps joue un rôle très important), alors ce pourcentage augmentera. Et si il arrive à 100, ce sera donc Game Over ! Mais je pense qu’il faut vraiment le faire exprès pour en arriver là, vu qu’on a quand même une sacrée marge…

favoritedear06

Concernant le côté jeu de drague, il se base essentiellement sur un paramètre, le « niveau de confiance », qui augmente ou descend suivant plusieurs actions. Par exemple, à n’importe quel moment on peut choisir de rendre visite à l’un des héros et lui parler de plusieurs sujets différents ; chaque sujet abordé pourra soit le fâcher, soit lui permettre d’apprécier le joueur un peu plus. Il est également possible d’offrir des cadeaux, la plupart du temps ces derniers étant des objets en provenance du Paradis comme des armes ou des potions, mais il se peut également qu’un héros appréciant beaucoup le joueur lui donne à son tour un objet plus au moins rare.

Plus ce niveau de confiance est élevé, plus les chances de déclencher un événement spécial en relation avec le personnage en question augmentent. Et pour obtenir la fin avec un personnage, ça devient un peu plus compliqué, car il faudra quasiment débloquer tous les événements qui lui sont liés. Le problème est que certains passages du jeu essentiels sont parfois disponibles durant un cours laps de temps. Il faut donc assez souvent envoyer le héros au bon endroit et au bon moment, sachant que si l’on rate un événement important, il ne sera plus possible de retourner en arrière. Ce n’est pas infaisable, mais pour certains personnages il est très difficile d’obtenir la bonne fin sans avoir une solution sous les yeux, et c’est un peu dommage.

Une fois tous les événements obtenus, et pour peu d’avoir un niveau de confiance assez élevé, le personnage sur lequel on a jeté son dévolu viendra alors faire sa déclaration (avec toujours la possibilité de le rejeter :D ). Et à la fin du jeu, après le combat final, le joueur aura la possibilité soit de rester au paradis, soit de retourner sur Terre en renonçant à votre statut d’ange et de devenir un(e) simple humain(e) pour rester auprès du héros qui aura fait sa déclaration (c’est très fleur bleue, tout ça~).

favoritedear05

Chaque personnage possède donc sa propre histoire et il est presque impossible de suivre la « route » de plusieurs héros en même temps. C’est d’ailleurs assez amusant de voir que tous les personnages ont quasiment connu quelque chose de tragique dans leur passé, certains ayant même un secret assez intéressant. Ils ont tous une personnalité et une histoire assez travaillées, et c’est vraiment l’un des points forts du jeu.

Autre chose liée à la relation entre le joueur et les personnages, c’est qu’à un moment les héros « disparaissent ». Même si vous envoyez vos petites fées partout sur la carte du monde afin de savoir où ils sont passés, ce sera impossible de les retrouver. Dans ce cas-là, soit c’est parce que vous avez trop mis la pression à vos héros (trop de stress !) et alors il sera impossible de les récupérer, soit c’est parce qu’ils doutent de leur mission (cela dépend du niveau de confiance qu’ils ont envers le joueur), soit c’est parce que c’est un passage obligatoire du scénario (un enlèvement, etc.). Heureusement, c’est quand même très rare d’en arriver là.

favoritedear03

Pour finir, la monnaie du jeu se trouve être les « Almighty Points » (AP). C’est aussi un peu les MP du jeu, et que seul le joueur possède. Ces AP son utilisés à chaque fois qu’un ordre est donné à une fée, que l’on accompagne un héros ou encore lorsque l’on intervient durant un combat, mais ils peuvent être également utilisés pour acheter un objet au Paradis.

Pour remonter ces AP il suffit de se rendre au Paradis (on peut y aller à tout moment) et de se reposer, ce qui coûtera quelques jours suivant le nombre de AP possédés. On peut d’ailleurs y rencontrer les autres anges : certains vendent des armes et des objets, d’autres donnent des conseils ou des informations sur les héros. Et tout cela, ça se paye donc en AP.

A noter que si l’on ne fait pas attention à ses AP, on est directement envoyé au paradis lorsqu’ils arrivent à zéro. Le nombre de AP augmente suivant son propre niveau, et pour augmenter ce dernier il suffit de participer aux combats aux côtés de n’importe quel héros. C’est très important car avoir un niveau élevé permet non seulement de débloquer de nouvelles magies, mais aussi de pouvoir acheter des armes et des armures plus puissantes.

favoritedear04

En conclusion, Favorite Dear n’est pas indispensable même s’il reste très sympa, surtout si on aime les RPG et les dating sims. Techniquement le jeu ne s’en sort pas trop mal et il est même plutôt joli, dommage cependant que les musiques soient complètement anecdotiques, y compris les thèmes des combats. A noter aussi qu’une bonne majorité des dialogues sont entièrement doublés.

Pour ma part ce Favorite Dear m’a quand même scotchée pendant de longues heures mais ça m’arrive toujours avec les jeux de ce genre, très addictifs si on accroche un minimum. Sachant qu’une partie dure plus ou moins une douzaine d’heures et qu’il y a neuf fins à obtenir (sept fins pour les héros, une fin normale, et une mauvaise fin), il y a également de quoi être occupé pendant un bon moment !

 

8
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires / Comment threads
0 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
3 Nombre de personnes à avoir réagi
AketiExelentbexAxelTerizakiKyn_chan Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Gilga
Invité
Gilga

Intéressant, c’est le genre de mélange qui me plait bien :p
Faudrait que je teste un de ces quatre.

Ytreza
Invité
Ytreza

Hé, tout ça m’a l’air plutôt pas mal. J’aime beaucoup le design, en tous cas.

Kyn_chan
Invité
Kyn_chan

Joli les screens. Le design me plait bien.

AxelTerizaki
Invité
AxelTerizaki

Jolis artwork en tous cas, et le coup de choisir son sexe est aussi bienvenu, trop rare dans les jeux de ce style. Il y a quelques RPGs qui s’en tirent bien quand même, comme Star Ocean 2 où on pouvait jouer avec Claude(c’était bien ça son nom, non?) ou Rena au départ de l’aventure, ce qui changeait vraiment beaucoup de choses.

Très bon test :)

tbex
Invité
tbex

Voilà un RPG qui est passé à travers les mailles de mes fillets, très bonnes initiative d’en parler ici. Je vais m’y intéresser de près ^

Aketi
Invité
Aketi

Dis-moi Exelen, tu n’aurais pas une touuuute petite liste d’Otomate qui seraient disponibles en anglais (par le plus grand , heureux et mystérieux des hasards)?

Aketi
Invité
Aketi

J’ai décider de creer un datingsim avec livecode à partir d’un de mes mangas…ce sera le premier (ou le second?) en français! Pour windows, mac et les interfaces mobiles!