C’est encore janvier, c’est 2011, alors c’est parti pour le traditionnel bilan sur les jeux vidéo ! Je me lance donc moi aussi dans mon petit bilan de l’année, avec dans le lot beaucoup de RPG et autres titres très japonais, comme d’habitude j’ai envie de dire, même si en 2010 il y a eu du progrès à ce niveau-là. Ce bilan est également basé sur les jeux faits en 2010 même si certains sont sortis avant ; et par souci de simplicité je vais suivre le même modèle que les bilans de 2009 et 2008, en classant le tout par console sans aucun ordre de préférence.

 

PlayStation 3

Lire le texte caché

Cette année aura été pour ma part l’année de la PS3, et plus globalement l’année de Sony. A commencer par Atelier Rorona, acheté peu après sa sortie au Japon mais fini quasiment un an plus tard, et je sens que Atelier Totori va aussi subir le même sort. En tout cas, Atelier Rorona est un agréable retour aux sources de la série des Atelier, dommage tout de même que le rendu des personnages ne fasse vraiment pas honneur au trait de Mel Kishida. Pour une critique plus détaillée du jeu, c’est par ici.

J’ai également fini par acheter NieR, du moins la version américaine trouvée dans un magasin d’import à Akihabara étant donné que les dialogues de la version japonaise sont légèrement censurés (il y a des « bips » sonores à chaque fois que Kaine jure, ainsi que des dialogues qui sont beaucoup moins crus en japonais qu’en anglais). C’est un jeu pour lequel j’avais lu plus de critiques négatives que positives, mais au final j’ai absolument adoré. J’ai en tout cas été vraiment touchée par l’histoire et les personnages, et les musiques aident également beaucoup à se plonger dans l’ambiance plutôt triste de ce jeu. C’est clairement l’un des titres de 2010 que j’aurais le plus apprécié, et celui qui m’aura certainement le plus émue ces dernières années.

Je continue avec Umineko no Naku Koro ni ~ Majo to Suiri no Rondo, une adaptation des quatre premiers épisodes du fameux sound novel. Les plus par rapport à la version PC ? Un chara-design différent, des CG, et surtout des textes entièrement doublés par les mêmes doubleurs qui se sont occupé des voix des personnages de l’anime. Au final c’est donc un jeu très bavard, et qui est également l’un des rares titres sur PS3 où le trophée Platine s’obtient automatiquement à la fin sans toucher un seul bouton (à part pour faire avancer le texte !).

Quant à Chou Jigen Game Neptune, c’est un RPG que j’attendais pas mal mais qui au final ne vaut pas grand-chose, et qui accumule plus les défauts que les qualités. Dommage car son concept de base sur la guerre des consoles et la parodie de l’industrie du jeu vidéo avaient un sacré potentiel, mais au final le jeu est plutôt vide de toute substance : je le considère comme un pétard mouillé car sous ses airs de jeu sympa mettant en scène la personnification des consoles de l’industrie du jeu vidéo, et bien ce dernier point est plutôt anecdotique. Ce qui m’aura quand même un peu dégoûtée est que le jeu fut vendu « non fini », les patchs et DLCs se permettant de corriger quelques défauts assez importants (dont la lenteur des combats) et de rajouter de nouveaux personnages ainsi que quelques bribes de scénario. Pour plus de détails sur la chose, j’avais écrit une critique en deux parties par ici.

Lire le texte caché

Le récent Tales of Graces F aura été un Tales of avec pas mal de défauts dont des personnages bien lourdingues, mais qui en contrepartie possède un système de combat excellent. Un RPG qui vaut quand même le coup, à condition bien entendu de ne pas l’avoir fait auparavant sur Wii, car les ajouts n’en valent pas vraiment la peine. Je retiendrais également ce jeu comme étant un attrape-pigeons avec ses très nombreux DLC payants, et je me demande s’il sortira du Japon. Pour un avis plus détaillé, c’est par ici.

Heavy Rain est un titre qui divise, mais je l’ai quand même bien aimé. J’ai apprécié ce côté film interactif avec ces choix qui déterminent les différents événements malgré la linéarité globale du titre, et au final je me suis vraiment  prise au jeu en me sentant impliquée dans les différents choix du scénario. Dommage quand même que ce brave Ethan Mars soit aussi tête à claques et que l’histoire soit bourrée d’incohérences, sans parler des nombreux bugs qui viennent un peu gâcher le tout. Mais de temps à autre, un petit jeu comme ça, je ne dis pas non.

Ah, White Knight Chronicles, quelle sacrée déception. En tant que RPG le jeu est quand même un beau navet, une sorte de compilation des pires clichés des RPG japonais avec des scènes d’une niaiserie incroyable, et des personnages qui feraient quand même honte à n’importe quel développeur possédant un minimum de dignité. Seul le mode en ligne sauve le tout, mais je n’ai pas eu le courage de terminer ce titre, malgré mes quinze heures passées dessus : apprendre qu’en fait le jeu n’est pas fini et qu’il faut attendre une deuxième partie pour sa conclusion aura stoppé net le peu de motivation qu’il me restait. Peut-être qu’un jour je trouverai le courage de le terminer ?

J’avais déjà acheté Demon’s Souls en 2009 et c’était même mon gros coup de cœur de l’an dernier. Mais j’aime tellement ce jeu que j’ai acheté cette année la version européenne, étant donné que les serveurs américains avaient tendance à devenir de plus en plus déserts. La version française est quand même parfois étrange au niveau des traductions, surtout après avoir pris l’habitude de jouer à la version américaine (le pire étant le nom des items, j’ai vraiment du mal à m’y retrouver). Mon avis sur la version US se trouve ici.

Lire le texte caché

Cela peut paraître étrange d’acheter la version PS3 d’un jeu que j’avais classé l’an dernier dans les déceptions de 2009, mais j’aime vraiment beaucoup les combats de Star Ocean 4 ainsi que le post-game, beaucoup plus intéressant que le jeu principal. Car les personnages et le scénario c’est autre chose, malheureusement. Cette version International possédant par ailleurs le choix du français et des voix américaines ce fut donc l’occasion de voir à quoi tout cela pouvait ressembler, mais j’ai plus été surprise par les quelques petits changements avec la version Xbox 360, notamment au niveau de la disposition des items coffres, complètement modifiée.

Another Century’s Episode R fut surtout acheté pour combler mon manque de nouveau Super Robot Taisen, et voyant donc ce cross-over de séries de mecha débarquer je n’ai donc pas pu résister. Dommage que finalement la jouabilité ne suive pas, et le système de visée non plus. Je ne l’ai pas fini car assez déçue du résultat.

Une autre déception aura été Hokuto Musou, car même si au départ c’était très amusant d’incarner Ken et de faire exploser le corps des ennemis dans des gerbes de sang, le jeu aura vite mis en évidence ses faiblesses, tant au niveau de la répétitivité que du côté mou des personnages (surtout pour Ken). Assez déçue par le résultat, mon jeu préféré de la franchise Hokuto no Ken reste pour le moment le jeu de combat sorti sur PS2.

Je ne sais pas si je peux vraiment considérer Macross Trial Frontier comme un jeu à part entière, étant donné qu’il s’agit de l’hybrid pack sorti sur PS3 contenant à la fois le film et ce jeu. Un jeu qui ressemble plus à une démo, et qui en est même très certainement une, mais qui reste assez sympa et m’aura laissé une bien meilleure impression que Another Century Episode R.

Il y aura également eu en 2010 pas mal de petits trucs que j’ai voulus tester en téléchargement sur le PlayStation Network, à commencer par Braid : j’ai vraiment adoré ce petit titre poétique rempli de références ainsi que son scénario à double lecture. J’ai quand même trouvé les puzzles globalement assez difficiles, mais il faut dire aussi que je suis assez mauvaise à ce genre de jeu. En tout cas le dernier chapitre, « Braid », aura été une sacrée claque.

Un autre titre récemment sorti et que je voulais essayer, c’est Magician Lord, dans la collection Neo Geo Station. Là encore je ne sais pas si c’est moi qui suis nulle mais j’ai trouvé le jeu difficile, bien que la difficulté soit quand même plombée par le fait qu’il soit absolument possible de sauvegarder à n’importe quel moment.

Pour terminer, Malicious est un titre qui aura été lui aussi une bonne surprise : un jeu d’action assez difficile dont les niveaux sont seulement des combats contre des boss. Cela demande un bon sens de la stratégie et des réflexes, ce que je ne possède malheureusement pas. En tout cela reste impressionnant pour un jeu PSN vendu pour même pas 800 yens.

 

PlayStation Portable

Lire le texte caché

La petite dernière arrivée parmi mes consoles m’aura enfin permis de jouer à Hatsune Miku – Project Diva premier du nom, ainsi qu’à sa superbe extension Dreamy Theater sur PS3. Même si j’avoue que je suis plus fan des vocaloids et du phénomène en lui-même que des chansons, cela m’aura permis de découvrir certains titres finalement assez sympa à l’écoute. Et comme les jeux musicaux et moi ça fait deux, je suis obligée de jouer en mode facile, sinon je perds au bout de dix secondes. En tout cas j’achèterai Project Diva 2 quand le Dreamy Theater 2nd sortira cette année.

Valkyria Chronicles II est un jeu que je ne voulais au départ pas vraiment acheter vu les retours négatifs, mais étant tombée par hasard sur la version américaine pour pas cher, j’ai finalement cédé. Au final le jeu est meilleur que ce à quoi je m’étais attendue, même si j’ai eu du mal avec l’ambiance scolaire à la Tokimeki Memorial (surtout quand on débloque la CG finale pour chaque personnage…). Dommage que les cartes soient minuscules, coupées en plusieurs parties et qu’elles se ressemblent toutes, et que le côté plus « épique » du premier épisode sur PS3 ait disparu pour laisser la place à une ambiance parfois très kikoolol. Agréable à jouer tout de même, j’espère que le 3ème volet sera plus intéressant.

Arcobaleno est un portage d’un otome game qui a vu le jour sur PS2, sur le thème de la nourriture. L’héroïne est ici une jeune fille qui intègre une université culinaire et se retrouve à faire un stage dans un restaurant nommé Arcobaleno ; comble du hasard, les pâtes de ce restaurant ont le même goût que celles qu’elle avait goûtées il y a dix ans : elle les avait trouvées tellement délicieuses que cela l’avait poussée à se lancer dans la cuisine italienne. C’est super mignon et adorable, malgré un système à base de statistiques et des examens sous forme de quiz qui obligent à regarder une soluce.

En tombant sur un exemplaire en occasion de Dream C Club Portable, je me suis dit « pourquoi pas ». Je reste toujours dubitative à propos du thème de fond qui me rappelle beaucoup Video Girl Ai, sauf qu’au lieu d’avoir un vidéo-club qui n’apparaît qu’aux gens au cœur pur, ici c’est un club d’hôtesses. Parce que le héros qu’on incarne est censé être pur, même si on peut « travailler » en allant au casino et qu’au final on dépense tout son argent en allant se bourrer la gueule en draguant des hôtesses dans un bar. M’ouais. Dommage quand même que le jeu soit si répétitif.

 

Sega Saturn

Lire le texte caché

Malgré la tripotée de jeux achetés sur Saturn, je n’ai pour le moment joué qu’au jeu de drague basé sur Utena et à Princess Crown. Si le premier est vraiment un gros délire réussi assumé par ses créateurs et dans le fond extrêmement fidèle à l’anime, Princess Crown est de son côté un jeu vraiment beau, prenant, avec une 2D sublime : cela faisait des années que je voulais y jouer, et je ne le regrette pas.

 

PlayStation

Lire le texte caché

Cette année 2010 fut l’occasion de tester un jeu de From Software, qui est le véritable ancêtre de Demon’s Souls : Shadow Tower. Même ambiance sombre et claustrophobe sans musique, si ce n’est le bruit des monstres (le pire étant ceux accrochés au plafond qui surgissent sans crier gare sur la tête du joueur…), même système d’armes qui s’usent, statistiques du joueur qui peuvent augmenter avec des âmes… Mais le jeu est quand même moins user-friendly et plus austère que Demon’s Souls, ce qui fait que je l’ai trouvé bien plus exigeant et difficile.

Mitsumete Knight est un jeu de drague de RED (Sakura Taisen) et Konami (Tokimeki Memorial). Un titre assez particulier où le joueur incarne un mercenaire qui débarque dans un royaume en guerre, et où l’on a à intervalles réguliers des combats. Je ne sais pas si c’est volontaire mais les dialogues sont particulièrement stupidement drôles, et ce qui m’aura le plus surprise pour une dating sim est le fait que les divers personnages féminins peuvent mourir et donc disparaître de la partie. Le plus traumatisant étant qu’à un moment le joueur doit transfuser son sang pour sauver l’une des héroïnes, et si le groupe sanguin (décidé au début de la partie par le joueur) n’est pas compatible, on peut dire au revoir à la jeune fille.

Tokimeki Memorial 2 Taisen PuzzleDama est un Puyo Puyo-like mettant en scène les héroïnes du jeu de drague de Konami. Sympa, sans plus.

Quant à Love and Destroy, c’est surtout le chara-design signé Masakazu Katsura qui m’avait attirée, le jeu étant au final assez moyen même si c’est une simulation de combats de mecha mêlée à un jeu de drague.

 

Nintendo DS

Lire le texte caché

Seulement trois jeux faits sur DS cette année, c’est vraiment peu. J’ai donc bien entamé Dragon Quest IX, qui m’aura extrêmement déçue. Je n’ai vraiment pas eu impression de jouer à un Dragon Quest, d’autant plus que le jeu est extrêmement facile à un point que ça en serait presque un sacrilège. Je n’ai pas supporté non plus la petite fée très Shibuya-girl et le fait que les personnages qui accompagnent le héros soient des statistiques sur pattes. Ce qui me gêne vraiment, c’est que ce DQIX fasse partie de la saga principale, et si ça avait été un épisode annexe j’aurais sûrement été moins scandalisée par les changements apportés dans la saga, parce que le jeu en lui-même n’est clairement pas mauvais.

Un nouvel épisode du professeurs Layton ça ne se refuse pas, avec ce Professeur Layton et le Destin Perdu qui est enfin sorti du Japon. Ce que j’aime bien à chaque nouvel épisode c’est d’essayer de deviner quel plot twist complètement fumeux ils vont sortir à chaque fois tellement Level-5 a de l’imagination à ce niveau-là. Un volet bien agréable, mais que j’ai trouvé beaucoup plus court et facile que les précédents. C’est peut-être aussi dû au fait que c’est souvent le même genre d’énigmes qui reviennent.

Ni no Kuni – Shikkoku no Madoushi est un jeu que j’attendais beaucoup, notamment pour son côté ludique avec son grimoire vendu avec le jeu. Au final si le titre est au départ un RPG enchanteur, au bout de quelques heures on se rend compte que finalement ce n’est que de la poudre aux yeux, le contenu étant d’un classicisme absolu, sans surprise, et doté de combats mous. C’est quand même sympa, et le côté Ghibli donne quand même une sacrée atmosphère à ce titre, mais ce que j’en ressors au final c’est « bof ».

Je pourrais le considérer comme une semi-déception, car j’ai trouvé que le jeu avait autant de qualités que de défauts. En fait, si on retire son aspect Ghibli dû à son chara-design et son grimoire, on aurait un RPG qui serait peut-être passé inaperçu. Si le grimoire est par ailleurs obligatoire pour avancer dans le jeu étant donné qu’il contient tous les sorts de magie que le héros doit apprendre et bien d’autres choses, cela rend tout de même le jeu presque impossible à utiliser dans les transports en commun, surtout vu la taille du bouquin en question, ce qui est un comble pour un titre sur portable. Mais ce que je reproche à ce titre c’est la mollesse et la répétitivité de ses combats au tour par tour qui ne demandent aucune tactique, ses nombreux aller-retours incessants, sa facilité, et au final une impression d’un gros manque d’ambition. Le jeu reste cependant riche avec son côté Pokémon et ses énigmes à la Professeur Layton, même si au final cela ne sert à pas grand chose ; et passées les premières heures avec la découverte de l’univers enchanteur de Ninokuni, je me suis vite ennuyée devant. En fait, je pense que ce RPG est clairement réservé aux jeunes enfants (même les kanji dans le jeu possèdent tous leur furigana, chose plutôt rare). Ce qui m’inquiète quand même est que la version PS3 sera visiblement le même jeu mais en 3D, étant donné que la démo que j’avais essayée au TGS reprenait le même début que cette version DS.

 

Wii

Lire le texte caché

Mon premier jeu sur Wii aura été une grosse claque parce que c’est Xenoblade, et que Xenoblade c’est le bien. Probablement l’un des meilleurs purs RPG japonais de cette génération de consoles, merci Monolith Soft pour cette petite merveille. Ma critique sur ce jeu par ici.

Le deuxième jeu auquel j’ai joué cette année fut Suzumiya Haruhi no Gekidou, un jeu de musique basé sur Suzumiya Haruhi no Yuuutsu. Un titre avec une jouabilité douteuse (tenir une Wiimote à la verticale ???) mais des chansons sympas… Un jeu au final très très très moyen, et je comprends maintenant pourquoi on en trouve à la pelle au Japon dans les boutiques de jeux d’occasion. Mon avis sur cette curiosité par ici.

Concernant Super Robot Taisen Neo, je m’y suis mise un peu par frustration en apprenant que Super Robot Taisen L sortait sur DS (je préfère quand ça sort sur console de salon). Ce fut l’occasion de me mettre à un Super Robot Taisen qui sort pour une fois des sentiers battus, avec des séries assez particulières et qui, au moins, permettent vraiment de dire que ce SRT est un vrai « Super Robot » Taisen. Un titre rafraîchissant qui reste différent des autres épisodes de la franchise, d’autant plus qu’il possède un côté plus « enfantin ».

 

PC

Lire le texte caché

Parmi les quelques jeux PC que j’ai pu faire il y a donc Planescape Torment, un titre que je voulais essayer depuis des années. C’est en tout cas un très bon RPG, assez bavard, aux dialogues vraiment très bien écrits, et doté de personnages intéressants, dont un héros amnésique et immortel à la recherche de son passé et un crâne volant qui l’accompagne. Un titre que j’ai vraiment adoré, d’autant plus qu’il possède pas mal d’humour noir.

Recettear est un petit jeu sympa où je ne suis malheureusement pas allée bien loin parce que mon PC n’est pas assez puissant pour le faire tourner et donc le tout était affreusement leeeeent. Néanmoins j’ai trouvé le jeu assez réminiscent de la série des Atelier, et j’aimerais vraiment le continuer pour de bon un jour. Capitalisme, ho !

Arcanum: Of Steamworks and Magick Obscura est un C-RPG que j’ai voulu faire après Planescape Torment, et j’ai vraiment beaucoup aimé : c’est bien écrit, c’est drôle et on peut terminer les quêtes de multiples façons. Par contre je ne l’ai pas terminé car je passais mon temps à le recommencer ! Les bugs n’aident pas non plus, ce qui est bien dommage car le reste est plutôt bon.

Et j’ai finalement tenté puis terminé Saya no Uta, à cause de la propagande de Helia sur son blog. Au final, j’ai beaucoup aimé : il y a peu de fins, et l’inexistence d’arcs permet d’obtenir un scénario quand même plus consistant. Cela reste sacrément dégoûtant par moment (miam, le contenu du frigo), et les trois différentes fins sont toutes déprimantes. Une bonne petite surprise, en tout cas, que je recommande chaudement même s’il d’agit d’un jeu R18.

 



Les « prix » de 2010

Quels jeux m’ont marquée en bien ou en mal, en 2010 ? Réponse ci-dessous !

 

DÉCEPTION DE L’ANNÉE

FF13

Final Fantasy XIII

C’est un jeu auquel j’ai joué à cheval en 2009 et 2010 étant donné qu’il était sorti en décembre, donc je me permets de l’intégrer dans la catégorie « déception » de cette année. J’ai déjà expliqué en détail ce qui m’avait gênée dans ce volet, c’est-à-dire en gros non pas sa linéarité, mais plutôt le fait que ce soit un jeu sur rails fermé sur lui-même et supprimant entre autre toute possibilité d’exploration. Elle est loin l’époque où le nom de Final Fantasy me faisait rêver, en attendant chaque épisode avec impatience ; maintenant que Square Enix s’enterre de plus en plus à chaque fois et qu’ils aient décidé de traire leur vache à lait jusqu’à la dernière goutte (FFVII et ses nombreuses déclinaisons, Dissidia…) m’auront presque dégoûtée de la saga : j’aimerais vraiment qu’ils la laisse mourir en paix et qu’ils passent à autre chose. Ce qui est mal parti, puisque l’on va même avoir droit à un FFXIII-2.

  • Déception de 2009 : Star Ocean – The Last Hope
  • Déception de 2008 : Infinite Undiscovery

 

MEILLEURE SURPRISE DE L’ANNÉE

Malicious - PS3

Malicious

Malicious n’est certainement pas le meilleur jeu du PlayStation Store, ni le plus joli, mais c’est celui qui m’aura le plus surprise, et dans le bon sens. Pour un titre vendu seulement 800 yens et créé par une petite boîte (Alvion), on tient là quelque chose de réellement impressionnant côté réalisation.

Malicious est en fait un jeu d’action où l’on aurait retiré toute la partie aventure, et où on se contenterait de se battre contre des boss. Des boss parfois gigantesques, souvent aidés d’une grosse armée, et demandant un minimum de stratégie. Le jeu est quand même bien difficile, et dommage que la gestion de la caméra et du système de verrouillage soient parfois bordéliques, mais la prise en main du personnage se fait rapidement. On incarne donc dans ce jeu un esprit qui revêt une apparence humaine (homme ou femme, au choix) doté d’un manteau magique qui sert d’arme de combat et peut se transformer en poings géants, lance, ailes pour voler… et même en chaise lorsque l’on ne bouge pas pendant un certain temps. Il y a un côté qui rappelle un peu Zone of Enders 2 mais avec des graphismes à la Shadow of the Colossus. On tient donc là un jeu au très bon rapport qualité / prix, et que personnellement je n’attendais absolument pas au tournant.

  • Meilleure surprise de 2009 : Sakura Note (DS)
  • Meilleure surprise de 2008 : Professeur Layton et l’Étrange Village (DS)

 

COUP DE CŒUR MUSICAL DE L’ANNÉE

NieR

NieR

Si il y a bien une bande-son de jeu vidéo que j’ai adorée cette année, c’est celle de Nier. Une bande-son vraiment magnifique où presque chaque morceau est chanté ; en tout cas le résultat est le premier gros travail de Keiichi Okabe, qui avait auparavant composé les musiques des Tekken et participé à différents soundtracks comme ceux de Namco x Capcom ou encore Katamari Damacy. Il a signé les musiques de NieR en collaboration avec le studio MoNACA et la chanteuse Emi Evans, qui possède une voix sublime. D’après une interview les paroles des diverses musiques sont quant à elles interprétées dans un langage pas vraiment imaginaire, mais plutôt une sorte de version « futuriste » des langues actuelles, notamment de l’anglais, du français, du gaélique, du japonais et du portugais. Le résultat est vraiment envoûtant et la bande-son s’écoute très bien toute seule.

  • Coup de cœur musical de 2009 : Final Fantasy XIII (PS3)
  • Coup de cœur musical de 2008 : Sigma Harmonics (DS)

 

COUP DE CŒUR DE L’ANNÉE

Xenoblade

Xenoblade

Xenoblade est donc mon gros coup de cœur de l’année, et de très très très loin. Ce RPG des plus sympathiques est un peu l’enfant bâtard de Xenogears et Final Fantasy 12, et il arrive à gommer la plupart des défauts de la majorité des RPG japonais. Le jeu n’est peut-être pas très joli mais il est immersif et prenant, avec des personnages qui pour une fois ont une cervelle et ont oublié d’être des clichés ambulants, un scénario passionnant et des dialogues bien écrits, une véritable aventure avec un grand A, une très bonne bande-son, un monde vaste et absolument immense où l’on peut se promener absolument n’importe où (les murs invisibles n’existant pas), un système de quêtes qui permet de rendre ces dernières absolument pas contraignantes et évitent les aller-retours…

Je pourrais continuer encore longtemps car le jeu est bourré de qualités. Il a aussi ses défauts, mais ils sont tellement peu gênants que l’on ne peut que passer un bon moment en compagnie de ce jeu, qui est une grosse bouffée d’air frais. Il faudrait vraiment que Nintendo sorte un jour ce titre en Occident, car priver une partie du monde de ce que je considère comme l’un des meilleurs RPG japonais de cette génération de consoles et de ces dernières années est une véritable hérésie.

  • Coup de cœur de 2009 : Demon’s Souls
  • Coup de cœur de 2008 : Tales of Vesperia

 

Et pour 2011 ?

Voilà donc pour ce petit bilan de 2010. Il y a bien entendu d’autres titres auxquels j’ai un tout petit peu joués, mais pas suffisamment pour pouvoir les intégrer ici : c’est le cas de End of Eternity / Resonance of Fate et Atelier Totori, et sur lesquels je me pencherai plus en 2011 si j’ai le temps.

Pour les jeux que j’attends cette année il y a le dernier gros projet de Mistwalker The Last Story qui sort à la fin de ce mois, et qui est l’un des titres qui m’avait poussée à acheter une Wii ; j’espère donc qu’il sera aussi bon que Xenoblade. J’attends aussi avec une certaine curiosité Catherine, prévu sur PS3 et Xbox 360 aux alentours de la Saint-Valentin, en espérant que le côté puzzle ne soit pas trop prise de tête. Il y a également la version PS3 de Ninokuni que j’attends, mais nettement moins depuis que la version DS m’a un peu refroidie.

Le titre que j’attends le plus cette année est certainement Super Robot Taisen Z 2 sur PSP : depuis le nombre d’années que je l’attends… et surtout depuis le nombre d’années que j’attendais enfin la présence de Gurren Lagann dans la saga, ça va être la fête, surtout vu le casting de malade de ce volet qui est là pour fêter les 20 ans de la saga. J’attends aussi la compilation Ico / Shadow of the Colossus sur PS3 ainsi que The Last Guardian, prévu pour la fin de l’année. Et puis 2011 c’est également l’année où devrait enfin sortir Duke Nukem Forever : après tout ce temps, ça fait un peu bizarre.

Sinon pour 2011 je pense me mettre également un peu plus aux visual novels,à certaines séries comme celle des God of War, Yakuza et quelques autres ne serait-ce que pour ma culture vidéoludique, et essayer aussi de me mettre à ma longue pile de jeux achetés mais pas encore essayés !

34
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Oyashiro
Oyashiro

NieR o/, c’est vraiment triste que Cavia se soit fait racheter et que l’équipe de développement du jeu n’existe plus en tant que tel. Drakengard, malgré ses défauts au niveau du gameplay m’avait mis une belle claque, mais NieR était vraiment puissant dans un autre genre, avec son OST sublime, ses personnages excellents et son univers très bien mis en avant.

Sinon j’ai également commencé Atelier Rorona, je l’ai mis de côté surtout parce que j’ai du mal a gérer le temps dans le jeu (j’aime pas spécialement qu’on m’impose un temps limite dans un jeu, même si ça s’explique dans celui ci). Et c’est dingue comment les expéditions dans les donjons bouffent comme temps. Heureusement il y a toujours la touche d’humour bon enfant typique des Atelier, et encore une fois les dialogues et les personnages du jeu sont vraiment attachant et amusant =3.

Sinon surpris que tu ai acheté la version ps3 de SO4 (comme moi, mais c’étais surtout pour ne plus avoir a subir les changement de DVD de la version 360, ainsi que de ne plus subir le doublage US immonde), et que tu ais fait la version PS3 d’Umineko sans celle sur PC Oo. En tout cas je me tâte de le recevoir pour voir ce qu’il =3.

Sinon vivement la sortie de Catherine (j’éspère qu’il mettra pas trop de temps a sortir chez nous), et j’attend ton futur billet sur Resonance of fate, en voyant si t’as changé d’avis après la démo qui dans mes souvenir ne t’avais pas du tout emballé.

neokenji
neokenji

Exelen > J’espère beaucoup de The Last Story même si le fait de voir la majorité de l’action se dérouler dans la ville de Ruli et ses alentours me fait un peu peur. En tout cas, si Mistwalker se plante avec ce jeu, je ne donne pas cher de la peau de l’éditeur… Et pour Ninokuni, j’hésite vraiment à écrire un truc dessus vu que je risque d’être sans pitié aussi bien avec le jeu qu’avec Level-5. D’ailleurs, j’ai limite l’impression que beaucoup de gens ici se montre un peu plus complaisant lorsqu’on aligne le nom Ghibli…

Dans les jeux que t’aurais dû faire en 2010, profites de ton retour en France pour télécharger Limbo sur Xbox 360. Après tout, mourir dans la violence on aime ça. Et pour les jeux de 2011, vivement SRT Z2, pour Gurren Lagann et aussi Votoms.

Et pour l’amie Emi Evans, n’oublie pas qu’il y a ça début mars :D http://www.dogearrecords.com/KOG/vol1/

Corti

Je suis définitivement jaloux à cause de Princess Crown et Planescape Torment. Bon, autant le deuxième, c’est ma faute, autant le premier, la barrière de la langue me bloque :(

Et tu m’as donné envie de Xenoblade et Malicious auxquels je ne jouerais sans doute jamais. Méchante :(

Et pareil, j’ai fait quelques achats de jeux videos ces derniers temps et quelque part, ça me déprime de ne pas avoir le temps de les faire…

Helia

J’ai tilté sur l’image de Saya no Uta en me disant « Nan, Exelen a testé =D ? », je regarde le paragraphe et je vois que c’est en partie à cause de moi. Comment je me suis sentie fière d’un coup :p.
(Je me sens toujours fière quand je parviens à convertir des gens de toute façon :3)

A part ça, je suis toujours aussi ébahie par la quantité de jeux que tu arrives à finir ^^’. Cela me fait penser que je n’ai même pas encore touché à Valkyria Chronicles 2 acheté il y a peu (ni à Persona 3 PSP). J’ai un peu peur en ce qui concerne l’ambiance « kikoolol », est-ce que c’est supportable =< ?

Sinon tu ne parles pas du tout de Kingdom Hearts Birth by Sleep (et il me semblait que tu avais fini les deux volets sur PS2, corrige moi si je me trompe), tu n’as pas eu envie de tester ^_^ ?
(C’était un jeu que j’attendais avec impatience, j’avoue, et globalement j’ai passé un très bon moment :3)

Oh et l'OST de Nier bute, je confirme o/

Fisico

Il faut finir Assassin’s Creed 2 roh, et pour Last Story plus le temps passe moi j’en attends du jeu. Non mais sérieusement dans le dernier PV voir ces textures hideuses et cet aliasing outrancier avec Elza qui nous sort « je veux être chevalier et protéger blablabla » le tout doublé par Miyano ça fait très… déjà vu ? (salut Flynn)
Je me demande si les graph dégueu sont juste du à la qualité pourri du PV ou si c’est simplement enfin le vrai ingame auquel on est confronté, si c’est le second cas de figure Sakaguchi nous aura bien trollé.

@Helia: Fais comme moi, zappe VC2 et attends VC3 je doute que tu y perdes grand chose.

remy

Je découvre ton blog – je découvre tes goûts – je découvre la moitié des jeux dont du parle – je crois que j’aime tout cela – sur un seul article j’aime, l’apprécie et j’ai envie de lire la suite.

Hikaru-san
Hikaru-san

L’année 2010 fut assez incroyable dans l’univers videoludique quelque soit le genre, le support et le public visé.

Je ne connais pas tous les jeux que tu cites, particulièrement les petites productions japonaises, mais je constate avec plaisir qu’il existe encore cette touche japonaise si particulière.

Pour revenir à tes jeux de l’année, j’ai également bien aimé le système du combat du dernier Star Ocean. L’un des seules reproches que je lui ferais est l’impossibilité de pouvoir switcher entre les ennemis, tout du moins dans la version 360, ce qui rend difficile les combats avec certains boss. Enfin la Reine éthérée est une horreur au niveau de la difficulté.

FFXIII est une grosse déception, mais je le sentais venir à cause de cette satanée démo. Cependant je trouve l’OST d’excellente facture. Personnellement, le seul moment où j’ai pris du plaisir est dans les affrontements avec les derniers monstres de chasse, sinon j’avais plus envie de baffer la moitié des personnages et d’avoir enfin un sentiment de liberté.

Ton avis sur Ninokuni et le test sur Gamekult m’attriste ,car j’attendais vraiment ce jeu. Dommage que le système de combat n’ait pas été aussi travaillé que la retranscription de l’univers. Cependant je l’attends quand même , mais sur PS3.

Pour 2011, Il faudrait vraiment que tous ces J-RPG comme Tales of Grace, Xenoblade et The last story arrivent en france sur WII, car le calendrier des sorties est vraiment clairsemé sur ce support.

2011 sera également l’arrivée de la 3DS qui malgré les récents points négatifs énoncés(prix, autonomie etc…) saura éveiller la curiosité des joueurs (si elle coute moins de 250 euros, elle sera mienne). On saura également les premiers éléments sur la prochaine console Nintendo.

Personnellement et pour les productions purement japonaises en 2011, j’attends beaucoup The last Guardian et Ninokumi, Catherine et Asura’s Wrath ( même s’il ne sortira certainement pas en 2011), Les versions HD d’Ico et Shadow of the colussus, et Galgun car je trouve le principe incroyablement délirant mais je ne pense pas qu’il sorte en occident.

2011 fera encore mal au portefeuille

Ichikyo

Donc pour 2011, tu ne prendras ni un Suzumiya Haruhi No Yakusoku d’occasion sur PSP, ni Heiretsu sur Wii? :3

Fais comme tu veux, en tout cas je constate les Suikoden dans ta liste de jeu non touché :), au moins je sais que tu les feras un jour comme tu les as^^.

Je vois que je ne suis pas le seul a ne pas avoir encore fait le remake de Destiny^^, je sens qu’on va se faire frapper par ce cher KKaze mais bon :D

X4713R
X4713R

Toujours aussi sympa tes impressions JV. :)

Johann
Johann

Et bien ravi de voir que t’ai apprécié Nier et Braid en tout cas.

Pour ma part, dans les jeux sortis en 2010 je rajouterai Red Dead Redemption, Super Mario Galaxy 2, Metal Gear Solid: Peace Walker, Limbo et Bayonetta en coups de coeur. Je rejoindrai donc neokenji, t’as intérêt à dl Limbo en vitesse sur ta 360 dès que tu reviendras en France. Pour le reste, je peux comprendre que ça soit pas sur ta liste, je m’attarderai pas.

J’y ai pas vraiment joué en 2010, mais vu que je viens de le finir après l’avoir dévoré je me permet aussi de rajouter Fallout: New Vegas, qui signe enfin le retour de la franchise dans toute sa splendeur. Pas spécialement beau, toujours aussi buggé, mais toujours aussi bien écrit. Du Fallout quoi. Mais vu que la caméra est en première personne, je sais pas si ça sera pour toi ^^;

Avec les vieilles sorties, je rajouterai Persona 4, Digital Devil Saga et Prince of Persia (oui oui, celui sorti en 2008, et j’emmerde tous les détracteurs).

Dans les déceptions 2010, je t’appuie sur Dragon Quest IX (sûrement pas pour les mêmes raisons, moi j’ai détesté tout le côté retro du gameplay, je crois que DQ c’est pas pour moi) et FFXIII. Je rajouterai aussi Bioshock 2 (pourquoi avoir fait une suite ?), Metroid: Other M (rendez-moi les Metroid Prime) et Assassin’s Creed: Brotherhood (quand même un bon jeu, mais pas comparable au 2). Dans les déceptions plus rétro, je collerai Zelda: Minish Cap (pas trop accroché aux Kinstones), Deus Ex 2 (enfin joué, à la hauteur de mes faibles attentes) et Knights of the Old Republic 2 (ah, Obsidian et ses jeux pas terminés).

Pour 2011, j’attends avec impatience Portal 2, Deus Ex: Human Revolution, Project Dark, The Last Guardian, Okami-den, Catherine, Duke Nukem Forever (juste pour le lol :x) et El Shaddai. Et une sortie europe de Xenoblade et The Last Story, par pitié Nintendo ;_;

Aussi curieux pour Mass Effect 3, The Elder Scrolls V, Rage et Valkyria Chronicles 3 (s’il est bon, je vais peut-être jouer au 2 quand même :P ). J’ai été bien refroidi sur Ni no kuni, donc on va attendre sagement les retours sur la version PS3.

Et il faut que je fasse Planescape Torment. Ils le vendent à 10$ sur GOG, ça serait une bonne occasion de tester le service.

Johann
Johann

Ah oui, je l’ai oublié vu que je savais plus trop où le caser (2009 ou 2010), mais j’ai enfin fini Demon’s Souls, depuis le temps. Un beau coup de coeur 2010 lui aussi.

Fenriyl

Toujours aussi scandaleux de ne pas avoir joué plus à Resonance of Fate (mais j’ai comme une impression de déjà-vu ;)). C’est quand même le meilleur RPG de la PS3 en 2010, merde ! ;;

Il faut évidemment absolument que tu fasses Drakengard pour sa noirceur et ses différents fins toutes plus trash les unes que les autres. Tu pourras largement te passer de jouer au deuxième volet, principalement parce que Nowe est un personnage principal totalement inintéressant et niais… Et puis forcément, comparé à Caim…

Pour KH BBS, le jeu est incroyablement fun à jouer et c’est surtout le seul jeu depuis KH II qui apporte une pierre à l’édifice scénaristique de la franchise, au contraire de 358/2 Days et Re:Coded. Le jeu éclaire notamment plusieurs aspects de KH I (pourquoi Riku, Sora et Kairi se retrouvent embarqués dans cette aventure) et toutes les élugubrations de KH II à propos d’Ansem, Xehanort et Xenmas. Sachant que, sans vouloir spoiler, la fin cachée de BBS nous ramène à la fin de KH II donc en théorie, on peut supposer que KH III, c’est pour bientôt >>.

Bababaloo

Un bilan très intéressant. Pour ma part, je retiens surtout tes impressions sur Umeniko PS3 qui me tente méchamment (j’espère comme toi qu’ils sortiront les 4 autres épisodes) & Nier PS3 que j’ai loupé et dont l’OST semble fabuleuse.

Pour Ninokuni, je comprends tes arguments mais je suis moi sous le charme. Certes c’est facile, certes il y a des aller-retours,…. Mais la Ghibli Touch fonctionne parfaitement en ce qui me concerne. J’ai vraiment l’impression d’être transporté dans un univers enchanteur. J’ai juste peur (alors que j’approche de la fin) que certaines questions restent malheureusement en suspens et que certains aspects scénaristiques ne soient pas assez développés mais on en reparlera quand je l’aurai terminé.

Pour finir, rien à redire sur Xenoblade qui est tout simplement un des meilleures jeux de ces dernières années. En attendant évidemment Last Story, que j’espère réussi.

Helia

Tiens donc, moi aussi j’adore les trucs tordus/malsains/dérangés XD. Comment ça on sait déjà ? Moi qui pensais que ça se voyait à peine :p. Bref, comme fouiner à la recherche de trucs chtarbés au possible et ma spécialité, n’hésite pas à demander si tu veux quelque chose de particulier ou à partager si tu tombes sur une œuvre du même acabit =D.

« À vrai dire avec tous ces jeux sur KH récemment sortis je ne sais même pas par lequel commencer » = Celui-là :3. Non, très honnêtement, comme le dit Fenriyl, 358/2 Days a été pas mal critiqué, et scénaristiquement il est assez limité, et Re : coded est surtout une refonte du premier épisode mais sur DS. Donc si tu veux jouer à un KH récent, vaut mieux se tourner vers BBS, qui sans être dépourvu de défauts est quand même bien jouissif et apporte de vrais éléments à l’histoire (contrairement aux deux autres donc).

Mais il parait que KH3 ne va plus tarder à pointer le bout de son nez maintenant, il va falloir être encore un tout petit peu patient ^^.

Fisico

Pour Last Story disons juste qu’un simple PV de 30secondes a quelque peu ébranlé la confiance que j’avais vis à vis du moteur du jeu (ou je ne voyais que peu ou prou la distinction entre les cinématiques et le in-game), c’est évidemment secondaire mais c’est rarement bon signe de voir une telle chute de la qualité visuelle comme ça 10 jours avant sa sortie.

Enfin on sera fixé à la fin du mois, je compte bien le roder sévère :p (et Xenoblade à sa sortie US aussi si Jay ne nous a pas menti)

Ichikyo

Tu es aussi sur le forum Background, Fisico?

neokenji
neokenji

Exelen > Pour Magician Lord oui le jeu est vraiment super dur. Jamais réussi à le terminer à la loyale, sans avoir recours aux sauvegardes instantanée avec Neorage à l’époque. De toutes façons, c’est comme demander à un joueur d’aujourd’hui d’aller finir Castlevania Rondo of Blood. A moins d’être maso, il laissera vite tomber.

Dans tes jeux à faire, rajoute KOTOR. il devrait être dans ta top priority list des jeux Bioware à faire (sauf si tu n’as jamais touché à un Baldur’s Gate). Ça a très mal vieilli visuellement mais il reste le dernier grand jeu basé sur Star Wars et on le trouve sur Steam. Et niveau plot twist, ce jeu est énorme. Toujours dans cette catégorie, rapporte ta Xbox 360 au Japon, histoire de dl Winterbottom et Radiant Silvergun quand il sortira sur le XBLA. Best vertical shooter 12 ans après sa sortie, même si on n’aime pas le genre.

Et pour NieR, il me semble que des projets basés autour de la licence sont en cours de développement. Prie pour que ça soit un nouveau jeu dans le même esprit.

Flikvictor

J’aimerai bien voir une adaptation de Xenoblade sur PS360. Je ne sens pas d’acheter une Wii pour les 2 ou 3 bons RPG dispo dessus.
Sinon, je vois encore un bilan avec un FFXIII dans les déceptions de l’année, décidément. Je fais parti de ceux l’ayant aimé et j’attends sa suite avec impatience. :p

AceNoctali

Ah, je vois que tu as decouvert Mitsumete Knight, Exelen, bien bien :D

J’espère que le jeu t’a plu, moi personnellement je m’y suis particulièrement eclaté dessus, un des meilleurs jeux que j’ai joués jusque-là IMO. Superbe gameplay (person je le préfère à celui des Tokimemo, vive la facile contre-balance des stats négatives et SURTOUT la possibilité de rencarder les filles le jour même au lieu de fixer le rendez-vous à une date ultérieure), excellent scénario bourré de surprises, et des personnages attachants (Laury mis à part, je peux pas l’encaisser celle-là >_<). Personnellement c'est le premier Dating Sim que j'ai complété à 100% au niveau des persos, avant même les Tokimemo, car chaque personnage apporte un angle particulier au tableau complet du scénario, que je voulais découvrir dans son intégralité.

Un truc me perturbe dans ton commentaire ceci dit: qu'entends-tu par "les dialogues sont stupidement drôles"? Je me rappelle pas que les dialogues étaient particulièrement drôles durant les nombreuses phases sérieuses du jeu, à moins que tu ne fais références aux dialogues durant les rencards? C'est vrai que dans ce cas, le personnage principal a dès fois de ces réponses assassines aux questions des filles, wow XD