Finalement j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décidé de faire la même chose que lors des trois saisons précédentes, avec des impressions sur toutes les nouveautés de ce printemps : il faut bien que quelqu’un se dévoue pour également voir les truc les plus improbables que personne ne regarde (ou ne veut pas regarder :x).

Je ne ferai ça qu’en deux parties, quitte à ce que le résultat ressemble à un gros pavé : il y a quand même un peu plus de quarante nouvelles séries de prévu, et là je n’aborde que le premier tiers… Et comme d’habitude, toutes ces impressions sont purement subjectives~

 

Higepiyo

Higepiyo

L’HISTOIRE : un oiseau barbu dont personne ne veut est adopté par une famille.

IMPRESSIONS : en voilà un anime bien différent de ce à quoi je m’étais imaginée. Ça ne dure que cinq minutes, mais c’était cinq minutes assez drôles, avec comme personnage central un oiseau doté d’une barbe, et qui plus est doublé par… Romi Paku. Et je me demande même ce que Yuu Kobayashi vient faire aussi là-dedans.

Hiyoko, l’oiseau en question, a l’air d’être en fait un glandeur qui passe son temps à picoler ou encore à regarder la télé, et qui fait surtout peur à sa famille adoptive à cause de son caractère (et de son regard). Sauf à Hiroshi, le petit garçon qui a voulu l’acheter au moment où il l’a vu sur un stand lors d’une fête locale… Le style et les dessins m’ont tout de suite rappelé la série Ebichu (le côté cru en moins), ce qui en fin de compte n’est pas très étonnant car dans les deux cas le manga original provient du même auteur : Risa Itou. En tout cas ça ne plaira pas à tout le monde car l’humour de cet anime est tout de même assez particulier.

VERDICT :  – Une comédie décalée que j’ai bien aimée. Mais j’attends de voir si la suite est du même niveau.

 

Tears to Tiara

Tears to Tiara

L’HISTOIRE : Riannon est une jeune prêtresse qui doit être sacrifiée pour réveiller le seigneur des démons, Arawn. Le rituel échoue et Riannon survit, mais cela n’empêche pas le retour d’Arawn. Ce dernier joint cependant Riannon et son frère Arthur dans leur lutte contre l’Empire.

IMPRESSIONS : il ne se passe tellement pas grand chose dans ce premier épisode qui sert d’introduction que je ne peux vraiment pas me prononcer dessus, surtout au niveau du scénario. L’anime est basé sur le visual novel / RPG de Leaf (qui avait également développé Utawarerumono), sorti sur PC puis sur PS3 ; n’y ayant jamais joué je ne pourrais pas comparer, mais pour le moment l’anime semble tout à fait correct, sans être non plus transcendant.

Personnellement j’espère que ça ne basculera pas dans le fan service ecchi gratuit à outrance vu les origines de l’anime, parce que la réalisation est également plus que correcte et les prémices de l’histoire semblent intéressantes. Mais mon gros reproche pour le moment est que cet épisode se déroule principalement dans le noir, avec des scènes tellement sombres que l’on ne distingue pas grand chose… Le générique de début est quant à lui moyen, mais le passage où les deux personnages masculins principaux mangent une pomme m’aura un peu amusée pour son côté ridicule.

VERDICT :  – Je ne sais pas du tout vers quoi va se diriger cette série, donc je pense au moins regarder l’épisode suivant, même si je ne l’attends pas spécialement avec impatience. 

 

Slap-Up Party ~ Arad Senki

Slap-Up Party ~ Arad Senki

L’HISTOIRE : sur le continent imaginaire d’Arad, en l’an 994. Un homme nommé Baron, accompagné de l’esprit Roxy, part à la recherche d’un moyen de se libérer de la malédiction qui pèse sur son bras gauche.

IMPRESSIONS : il s’agit ici d’une adaptation du MMORPG/beat’em up coréen également connu sous le nom de Dungeon & Fighter. Et je n’ai pas trouvé ça très engageant comme premier épisode, ça m’a même rappelé la série de Tower of Druaga (ça tombe bien, toutes les deux sont du studio Gonzo), mais avec un humour mal dosé assez proche de celui d’un Master of Epic (une autre adaptation de MMORPG, toujours de Gonzo), qui ne volait déjà pas bien haut.

Car il s’agit ici encore d’une parodie dans un univers heroic-fantasy, et qui ne peut même pas compter sur sa réalisation pour rattraper le reste. J’ai trouvé les personnages terriblement clichés et l’histoire pas très passionnante, et je ne suis pas non plus très fan du chara-design. Finalement tout cela me donne l’impression d’avoir une série très anecdotique destinée aux plus jeunes, et dont j’oublierai certainement l’existence dans les heures qui suivent.

VERDICT :  – La suite sera sans moi…

 

Cooking Idol Ai ! Mai ! Main !

Cooking Idol Ai ! Mai ! Main !

L’HISTOIRE : Main est une petite fille qui veut devenir idole. Elle est repérée lors d’un casting où elle échoue lamentablement en chantant une chanson sur les choux, et se voit alors proposée d’animer une émission culinaire. Le problème est qu’elle n’a aucune expérience en la matière, mais elle se fera heureusement aider par un lutin du pays de la nourriture.

IMPRESSIONS : serait-ce le nouveau Moegaku*5 ? C’est tellement ridicule et stupide que ça en est génial. Il s’agit également ici d’une série d’une dizaine de minutes diffusée tous les jours, partagée entre une première moitié en anime et une autre en live, avec la « véritable » Main (incarnée par la jeune actrice Haruka Fukuhara), qui fait également les recettes que l’on peut voir durant la série. Celle-ci est par ailleurs censée être éducative, car le but principal semble être de donner envie aux enfants de manger des légumes. Et cette semaine on a eu droit à quelques recettes plus ou moins étranges sur ce thème (comme les pancakes aux choux…). L’épisode de vendredi était en revanche une sorte de récapitulatif, avec un courrier des téléspectateurs et une explication sur les différentes variétés de chou. J’espère que la semaine prochaine ils vont au moins choisir un autre légume…

Je préfère tout de même la partie live à la partie anime, trop classique, parce que l’héroïne surjoue tellement que ça en devient comique. Mais toutes les chansons auxquelles on a droit durant cette émission, que ce soit dans l’anime ou dans la partie live, sont étrangement addictives. C’est encore un coup de la NHK pour lobotomiser le cerveau des enfants, ça.

VERDICT : Smiley_pedobear – J’ai très honte, mais je suis fan ! Et je veux la suite ! J’ai même le générique de début en boucle dans la tête, c’est horrible, je suis fichue.

 

BASQUASH !

Basquash !

L’HISTOIRE : sur la planète Earth Dash, le sport populaire est le Big Foot Basketball, du basket-ball avec des robots géants. Grâce à son amie d’enfance, Dan pourra piloter une de ces machines, non sans causer quelques petits dégâts…

IMPRESSIONS : je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce premier épisode. Avec le studio Satelight derrière mais aussi avec aux commandes Shoji Kawamori (créateur de la franchise Macross) et Thomas Romain (que l’on retrouvait sur Oban Star Racers), cette série m’intéressait assez. Le principe de fond a l’air complètement ridicule, et autant avec cet épisode je me suis rendue compte que le scénario était complètement bourré de clichés et n’était pas du tout novateur, autant la réalisation est tout bonnement excellente. C’est vraiment superbe à tout point de vue, la CG n’est pas trop mal intégrée, et les décors sont magnifiques. C’est tellement beau et bien animé que j’en pleurerai presque.

C’est tout à fait le genre de série que je pourrais regarder uniquement pour le plaisir des yeux, et aussi parce qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde devant : si les 25 épisodes suivants sont de la même qualité visuelle et tout aussi divertissants, je signe tout de suite. *_* En tout cas cet anime est un petit vent de fraîcheur qui m’a fait plaisir et m’aura fait sourire à plusieurs reprises. Pas de générique de début pour cet épisode, malheureusement, mais j’ai hâte de voir ce que ça donnera à ce niveau-là.

VERDICT :  – Je regarderai sûrement toute la série, à moins que cela ne devienne vraiment très décevant.

 

Pandora Hearts

Pandora Hearts

L’HISTOIRE : Oz Bezarius est l’héritier d’une riche famille. Lors de ses 15 ans, il se retrouve projeté dans un étrange endroit appelé la prison d’Abyss. Il y rencontre la mystérieuse Alice, qui lui propose de faire un contrat avec elle afin qu’ils puissent s’échapper. D’autant plus qu’une mystérieuse organisation appelée Pandora semble en avoir après eux…

IMPRESSIONS : visiblement cette série avait l’air d’être très attendue, et j’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai trouvé ce premier épisode complètement mauvais, mais ça n’en est pas loin. Ce qui m’a d’abord surprise, c’est la réalisation, qui semble venir d’un autre âge : on ne dirait vraiment pas que ça date de 2009. Ce côté faussement rétro aurait même pu me plaire si ça n’était pas parfois aussi inégal au niveau des dessins.

Quant à la musique, merci à Lu-sama de m’avoir rappelé que la bande-son était signée Yuki Kajiura, parce que sans ça je ne l’aurais même pas remarqué. Pourtant au niveau du scénario ça laisse entrevoir quelque chose d’intéressant, mais cette impression d’avoir un gros mélange entre Rozen Maiden et Kuroshitsuji mais en plus moche ne m’attire pas vraiment. Finalement, seul le générique de début par Fiction Junction m’aura marquée.

VERDICT :  – Je me vois mal supporter ça pendant 25 épisodes, surtout que rien ne m’aura intéressée… Je préfère laisser tomber, qu’on me prévienne si ça devient un chef-d’oeuvre.

 

Sengoku Basara

Sengoku Basara

L’HISTOIRE : basé sur le jeu de Capcom du même nom, et se déroulant durant l’ère Sengoku, dans un Japon plongé dans des conflits entre seigneurs.

IMPRESSIONS : je ne sais pas trop quoi penser de cette série… ce n’est pas du tout ce que je m’étais imaginée, car je pensais au départ que ça allait être une série sérieuse. L’humour assez présent m’aura donc surprise, et les quelques phrases en « engrish » aussi. L’autre problème, c’est que je ne suis absolument pas familière avec les jeux vidéo originaux et que je n’ai jamais joué à un Sengoku Basara, donc ce premier épisode m’aura surtout donnée l’impression de voir des types habillés comme des clowns dans un univers pseudo médiéval japonais, avec Force Rouge contre Force Bleue…

Néanmoins, Production I.G. oblige, la réalisation est vraiment très bonne et constante avec de jolies scènes de combats, et le chara-design est réussi. Et puis cerise sur le gâteau, il y a la plupart de mes doubleurs préférés dedans (Takehito Koyasu, Romi Paku, Souichirou Hoshi, et surtout Norio Wakamoto !). Mention spéciale également au générique de début, assez particulier.

VERDICT :  – C’est beau, ça bouge bien, mais ça ne m’intéresse pas vraiment. Je verrai avec l’épisode suivant…

 

Gokujou !! Mecha Mote Iinchou

Gokujou!! Mecha Mote Iinchou

L’HISTOIRE : Mimi Kitagami est une lycéenne qui souhaite devenir la déléguée de classe la plus « cool » de toute son école, afin d’être admirée de tous. Mais elle est toujours embêtée par un trio de garçons de sa classe, et qui se fait appeler « MM3 ».

IMPRESSIONS : adapté d’un shoujo de Tomoko Nishimura, cet anime a pour seule originalité d’être en 3D. Et quelle 3D ! Ça pique les yeux tellement la CG est horrible. On va oublier le scénario complètement copié sur Hana Yori Dango, avec un soupçon de KareKano, et les noms aussi ridicules que le « Princess Rose Club ».

Il n’y a finalement pas grand chose à sauver là-dedans, cette série étant la parfaite représentation de tous ces shoujo sans originalité et sans saveur qui inondent le marché japonais, et dotés d’héroïnes niaises et de personnages têtes à claques. Je me demande tout de même pourquoi le manga a été adapté en anime en 3D, parce que c’est franchement LAID.

VERDICT : Smiley_hate – Bwarg. Un épisode m’a suffit.

 

Asura Cryin’

Asura Cryin'

L’HISTOIRE : Natsume Tomoharu est un garçon hanté par un fantôme qui n’est autre que celui de Misao, son amie d’enfance. Ensemble ils vont protéger une mallette qui semble contenir quelque chose de bien mystérieux…

IMPRESSIONS : encore un anime qui n’est décidément pas ce à quoi je m’attendais. Le principe de l’amie d’enfance qui est un fantôme m’intéressait, mais ça a plus l’air de virer au anime harem avec un peu de fan service… et puis un fantôme a-t-il réellement besoin de changer de vêtement et de dormir en petite chemise (voire même de dormir tout court) ?

A part ça, ce premier épisode était tellement bordélique que je n’ai quasiment pas compris grand chose : la narration est beaucoup trop éclatée, et j’ai eu l’impression que le scénariste a voulu donner trop d’informations d’un seul coup et en mélangeant plusieurs genres. Résultat, je pensais avoir là une comédie romantique, et voilà que je me retrouve avec un anime avec des robots et de la magie. o_O Je retiendrai en tout cas le très joli générique de début (chanté par Angela), mais certainement pas le chara-design horriblement banal, ni la réalisation. Et encore moins ses personnages, absolument pas originaux et encore moins attachants. L’histoire semble intéressante à cause de ses mystères, mais je ne trouve pas que ce soit pour autant bien palpitant.

VERDICT :  – Ben… ça ne donne pas tellement envie de voir la suite. Si ça devient génial, qu’on me prévienne, mais pour le moment je ne regarderai pas plus loin.

 

Phantom ~ Requiem for the Phantom

Phantom ~ Requiem for the Phantom

L’HISTOIRE : un touriste Japonais, témoin d’un meurtre commis par un assassin nommé Phantom, découvre la véritable identité de cette dernière. Kidnappé par l’organisation Inferno, il subit un lavage de cerveau et devient à son tour un assassin. Amnésique, il se fait désormais appeler Zwei.

IMPRESSIONS : cette adaptation d’un jeu vidéo de Nitro+ avait déjà eu une adaptation en OAV en 2004, qui n’a pas l’air d’être bien géniale. En tout cas je n’attendais pas trop de cette version par Bee-Train, parce que c’est un studio pour lequel je suis assez partagée : autant j’avais adoré .hack//sign, assez aimé .hack//roots et moyennement aimé Noir, autant j’ai presque détesté toutes leurs autres productions (surtout l’Habitant de l’Infini). Pourtant j’ai plutôt apprécié ce premier épisode : c’est bien réalisé et l’ambiance me plait.

C’est toujours aussi mou du genou comme dans toutes les productions de Bee-train et je reconnais que ce n’est absolument pas original dans le fond, mais pour le moment ça me donne envie de regarder la suite. Et puis j’aime bien l’héroïne, qui me rappelle Kirika. Je trouve les musiques jolies, y compris le générique de début, par Kokia; en revanche, le générique de fin par Ali Project… bof. J’espère en tout cas que le héros ne se posera pas trop de questions existentielles étant donné son statut d’amnésique, et que le scénario évoluera un peu et gagnera en originalité.

VERDICT :   – C’est joli à regarder, mais j’espère surtout que la suite tiendra la route (et que ça ne sera pas trop mou…). 

 

Chi’s Sweet Home

Chi's Sweet Home

L’HISTOIRE : suite de la première saison, où un petit chaton ayant perdu sa mère se voit adopté par une famille.

IMPRESSIONS : Chi est de retour ! Et ça fait plaisir. Cette courte série quotidienne d’une poignée de minutes est toujours aussi incroyablement mignonne, à condition d’aimer les chats. Les cinq épisodes de cette semaine sont des histoires qui se suivent, car cette fois-ci on apprend que Chi cause des problèmes à sa famille adoptive, dont l’appartement ne peut héberger des animaux. Mais finalement, le problème va être réglé lorsque la famille décide de déménager.

Bon, ça reste du Chi’s Sweet Home à 100%, on aime ou on n’aime pas. Mais je ne suis pas fan du nouveau générique, je préférais mille fois mieux l’ancien, beaucoup plus mignon.

VERDICT :  – Je me suis fait les 104 épisodes de la saison précédente, et bien je sens que je vais également regarder intégralement cette suite. Je suis faible. 

 

Queen’s Blade

Queen's Blade

L’HISTOIRE : des guerrières s’affrontent dans un tournoi afin de choisir qui sera la prochaine reine.

IMPRESSIONS : j’ai pris mon courage à deux mains pour regarder ce premier épisode en entier. Il n’y aura pas grand chose à dire dessus, car ça a dépassé tout ce que je m’étais imaginée au niveau du fan service ecchi. Mais à ce niveau-là, on ne peut même plus appeler ça du fan service. Néanmoins je reconnais que l’anime n’est vraiment pas hypocrite sur ce point-là, et montre bien ce que veulent voir les gens venus regarder cette série (mais qui va s’intéresser au scénario ?). Même si c’est extrême, parce que voir la fille-lapin doublée par Kugimiya se battre avec de l’acide qui sort de ses seins, bweeerg. Et la scène finale avec sa poitrine qui gonfle jusqu’à causer une explosion, je ne m’en remettrai pas avant un bon moment. L’héroïne qui se pisse dessus à deux reprises, c’est aussi discutable, mais il y en a peut-être qui sont fans de ce genre de chose. -_-; Je me demande quand même ce qu’ils vont imaginer pour la suite (même si je ne préfère pas le savoir) ?

Je suis également étonnée par la non-censure, et au final je suis sûre que ça sera le genre de série que quelques personnes vont regarder en cachette. En tout cas je crois bien que j’ai eu là ma dose de boobs (et de fous rires) pour l’année.

VERDICT : Smiley_wtf – Et hop, poubelle.

 

Charady no Joke na Mainichi

Charady no Joke na Mainichi

L’HISTOIRE : des anecdotes et histoires « drôles » du monde entier, racontées par un personnage féminin nommé Charady.

IMPRESSIONS : cette série originale a en fait la particularité d’avoir chacun de ses épisodes réalisé par des étudiants en animation à l’université de Kyoto. Mis à part cela, le reste est assez inégal : le style est certes original, mais au niveau de la narration c’est autre chose. Ces petits épisodes de quelques minutes sont censés être drôles (c’est surtout de l’humour noir), et personnellement je n’ai pas trouvé ça spécialement amusant.

De plus cette série va compter 365 épisodes : elle sera diffusée tous les jours, y compris le week-end, et de mon côté j’aurais bien du mal à suivre ça.

VERDICT :  – Cela ne m’intéresse pas trop et le nombre d’épisodes me fait peur, mais j’y jetterai un œil à l’occasion…

 

Marie & Gali

Marie & Gali

L’HISTOIRE : Marika, surnommée Marie, est une gothic lolita qui arrive un jour dans la ville de Galihabara. Elle y rencontre un scientifique, Galileo Galilei, qui lui donnera le goût des sciences.

IMPRESSIONS : cet anime est en fait une série éducative sur la science, ce qui finalement n’est pas très étonnant car elle est diffusée sur la NHK (qui est un peu l’équivalent d’Arte, au niveau des programmes). Le premier épisode est un parfait exemple de ce mélange des genres car il n’y a pas vraiment de côté « leçon » à proprement parler : ici, l’héroïne découvre la loi de la chute des corps lorsqu’elle et Gali tombent de la tour de Pise. Sauf qu’elle amortit sa chute en ouvrant son ombrelle tandis que Gali s’écrase lamentablement sur le sol. D’autres personnages devraient également faire leur apparition, comme Newton et Marie Curie, et le tout est enrobé d’un humour assez spécial (mais pourquoi Gali portait-il à un moment le costume de Pedobear ? o_O).

En tout cas ce que j’ai bien aimé dans cet anime c’est le style utilisé. Par ailleurs le chara-design est de Yoshihiko Umakoshi, qui s’était également occupé de celui de Magical Doremi : je trouve que ça se ressent assez ici, surtout au niveau des yeux de l’héroïne.

VERDICT :  – C’est très mignon et j’aime bien les dessins ; je jetterai un œil au second épisode, même si à la longue je ne pense pas suivre cette série.

 

K-ON !

K-ON !

L’HISTOIRE : quatre jeunes filles décident de monter un groupe de musique dans leur lycée, malgré leur peu d’expérience dans ce domaine.

IMPRESSIONS : cette série est mon petit coup de cœur de cette première fournée de nouveautés : c’est une bonne grosse dose de bonne humeur, c’est mignon et ça m’aura laissé un sourire sur le visage pendant la vingtaine de minutes qu’aura duré ce premier épisode. C’est vraiment plaisant à suivre, et je suis agréablement surprise parce que j’avais peur que ce soit du même style que Lucky Star, étant donné que c’est également adapté d’un 4koma : mais se retrouver avec une véritable histoire plutôt que de petites scènes indépendantes, ce n’est pas plus mal. Les personnages ne sont pas très originaux mais sont vraiment attachants, si ce n’est que j’ai un peu du mal avec l’héroïne, qui me rappelle une sorte de mélange entre Fuuko et Nagisa de Clannad, le côté dojikko encore plus poussé. Mais le personnage que je préfère pour le moment c’est Mio (peut-être parce qu’elle me rappelle Kagami).

Quant à l’animation je l’ai trouvée vraiment étrange, et différente de ce que fait normalement Kyoto Animation. Mais j’ai bien aimé là aussi, et j’espère que durant l’un des épisodes on aura au moins droit à quelque chose similaire au fameux épisode du concert dans Suzumiya Haruhi… En tout cas je sens que les génériques vont devenir de gros succès, et la série semble être déjà en passe de devenir l’une des plus populaires de ce printemps.

VERDICT :  Smiley_cake – Un anime rafraîchissant et que je suivrai avec plaisir, en espérant que ça tienne sur la longueur.

k-on

 

29
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Kyn_chan
Kyn_chan

ohh bah tu viens de m’apprendre que la suite de Chii avait commencé.. merci pour cette info :)

REI1000
REI1000

Phantom The Animation est une pure tuerie !
La suite est encore meilleur, même si l’épisode 2 parait plus…mièvre par rapport aux deux autres ^^

Game_and_Wiitch
Game_and_Wiitch

Encore bravo pour cet article toujours rédigé avec autant de passion. Des découvertes et redécouvertes en même temps, de quoi me donner envie de tout voir.

Brido
Brido

A quand une série à la hauteur de School Days -_-

Windspirit
Windspirit

« Je suis également étonnée par la non-censure, et au final je suis sûre que ça sera le genre de série que quelques personnes vont regarder en cachette. ;p  »
>> Spotted…

« Quant à l’animation je l’ai trouvée vraiment étrange, et différente de ce que fait normalement Kyoto Animation. »
>> Oui mais qu’est-ce qu’elle est awesome : si KyoAni n’a pas le cran de sortir de sa zone « confortable » au niveau de ce qu’elle adapte, elle a néanmoins l’ambition de sortir une telle animation, surtout pour un premier épisode. C’est dans le style d’un Ryo-timo (l’un des meilleurs animateurs que je connaisse : http://www.youtube.com/watch?v=RYLSMo5IEqM ), et c’est juste une bouffée d’air frais à l’image de cet anime.

Et bien sûr, cet anime (je peux déjà le prévoir) va faire couler les larmes et le sang à travers tout le net alors que, soyons clair, il n’y a aucune raison à cela… si ce n’est l’étiquette « Kyoto Animation ».

Exelen

Windspirit > il me semble qu’il y a d’ailleurs quelques épisodes de Clannad AS qui avaient le même style d’animation que K-on, non? Enfin j’aime bien aussi, c’est beaucoup plus expressif je trouve. Et dire que sur certains forums il y en a qui disent que c’est mal animé. -_-

Brido > tu es déçu? :D

Gemini
Gemini

Comme toi, Basquash est certainement le titre qui me plait le plus parmi ceux diffusés pour l’instant ; il faut dire que je l’attendais avec impatience (ce casting de ouf quand même), que j’ai été jusqu’à le voir en VO (les séries sportives ne font pas trop appel au cerveau), et que je n’ai pas été déçu : ça bouge, ça vole, les CG sont réussis, la réalisation dépote ^^
Et – toujours comme toi – K-On est l’autre anime que, pour l’instant, j’apprécie.

Copine !!! ^^

Amana
Amana

COOKING IDOL I! MY! MINE!

fghknmlfshjdfmg! Wooo!
J’adore!

J’ai fais ma selection et je crois sérieusement que le Printemps sera une BONNE saison!
Avec Higashi no Eden, K-ON! et MARIE & GALI (juste pour le chara design.||3) en plus, ça devrait l’faire!

Hagumi
Hagumi

Je n’ai regardé que Cooking idol I! My! Mine!, Asura Cryin’ et Chi’s sweet home ! Atarashii ouchi en RAW pour le moment ainsi que le début de Pandora Hearts.

J’avais adoré la première saison de Chii et je suis vraiment très contente de la retrouver pour de nouvelles aventures. Par contre, je préférais aussi l’opening de la saison 1 qui, comme tu le dis, était beaucoup plus mignon. Comme c’est une des seules séries que je peut regarder en RAW et où je comprend tout, je vais surement pouvoir regarder toute la série à chaque nouvel épisode. Ah! J’ai hâte de voir la suite. ^___^

Pour Cooking idol I! My! Mine!, j’ai regardé le premier épisode parce que c’était court et parce que je pensais que ça parlerais plus de cuisine mais quand j’ai vu la petite mettre du ketchup sur du chou pour se faire un masque, j’ai trouvé ça un peu trop ridicule. J’ai beaucoup moins aimé que Moegaku5 et je ne pense pas regarder un autre épisode.

Asura Cryin’, j’ai regardé juste comme ça et je ne savais pas du tout ce que c’était. Cette série n’a pas l’air très original mais je regarderai peut-être la suite parce que j’aime bien le doubleur du héros (Irino Miyu qui double Shaoran de Tsubasa Chronicle).

En ce qui concerne Pandora Hearts, je n’ai pas regardé l’épisode en entier donc, je ne peut pas vraiment me prononcer. Je pense que cette série était surtout très attendu par les fans de Kuroshisuji, parce que la série est tiré du même magazine de prépublication (G Fantasy). Moi j’ai vu quelques images et j’ai bien aimé le style de dessin. Enfin, je verrais bien ce que ça donne quand j’aurais vu l’épisode en entier.

Windspirit
Windspirit

« Windspirit > il me semble qu’il y a d’ailleurs quelques épisodes de Clannad AS qui avaient le même style d’animation que K-on, non? Enfin j’aime bien aussi, c’est beaucoup plus expressif je trouve. Et dire que sur certains forums il y en a qui disent que c’est mal animé. -_- »
>> Pas des épisodes entiers, mais des passages, oui. Comme la baston Tomoya vs. le chef de gang dans l’arc Yukine, ou alors dans certains passages de connerie de Sunohara. Comme ils n’ont pas l’air d’avoir engagé d’outsiders chez KyoAni pour K-ON, je pense qu’ils ont juste voulu expérimenter. Je salue l’effort.
(Il y a aussi eu un style d’animation similaire à la fin des épisodes 16 et 23 de Toradora < 3).

Mais autant j’adore ce style d’animation, autant ce n’est que mon opinion personnelle et je peux clairement comprendre comment on pourrait traiter cette animation de « mauvaise » avec un peu d’exagération (en anglais, « rough » serait plus approprié). J’ai découvert ce style avec Noein (l’un des meilleurs animes qu’il m’ait été donné de voir), et depuis, dès que je le vois apparaître dans un épisode, je bave. Je trouve aussi que ça donne une expression et surtout un dynamisme délicieusement hors norme à l’animation (j’ai hâte de commencer Birdy !), mais il y en a qui préfèrent les mouvements lents et décomposés au millimètre près. Question de goûts, c’est tout…

pro7
pro7

bonjour je ne sais pas qui tu es mais j’admire ta passion et ta tendresse et émotion, de parler autant en nouveautés qu’en vieux magazines. c’est touchant une telle culture de nos jours

nicolas
nicolas

salu je sen pas qui tu est met jademire ten desin de narouto et sa fen pleurer met frère et sa me fait paser des belle jouner si tu peux me dire ou tu prend ten désin et cette tout

kyouray
kyouray

wwww.

En même temps pour K-ON!, il est normal que l’animation soit similaire à celle de Clannad AS puisque la plupart des animateurs clés du premier épisode ont bossé sur des épisodes de Clannad AS. Sinon K-ON! va vite m’énerver au niveau de la communauté internationale, ça n’arrête pas de déblatérer n’importe quoi au niveau de l’animation ou au niveau du design sans oublier ceux qui veulent descendre l’anime sans raison juste par haine envers les KyoAni fanboys, sans oublier les comparaisons multiples et idiotes, trop de drama autour de K-ON! en gros Mais j’ai quand même apprécié l’épisode, sympa mais pas de surprise.
Basquash a l’air intéressant pour l’animation mais le concept mecha + basket me rebute :<

Lu-sama
Lu-sama

Je me demande si la vieille réalisation de Pandora Hearts n’est pas voulue. Un peu comme Xebec l’a fait avec Mnemosyne où la réalisation évoluait en fonction de l’époque.
Au final ça va nous donner un Elemental Gerad bis, de bonnes musiques, de bons génériques, et c’est tout.

vidok
vidok

Faut que je finisse Tears to Tiara sur PS3. Je n’avais pas vu qu’un anime sortait. Je vais devoir y jeter un oeil ! *__*

A signaler qu’il y a un jeu Queen’s Blade qui sort sur PSP. J’ai hâte… *^_^*

>> http://portablerpg.com/index.php/200904011279/News/PSP/Queen-s-Blade-va-chauffer-la-PSP.html

Kao-chan

uh uh, elle a craqué XDDD Et pour une fois il y a plus d’une série qui me fait envie, waa.

(je suis impressionnée par le commentaire de nicolas…)

asmodeal
asmodeal

Je sais pas à quel point le fait d’être dans un état un peu second joue, mais je viens de mater le raw de mazinger shougeki et juste woa.
woaouh
woah quoi!
C’est encore plus énorme dans le genre que la dernière transformation de gurren lagann.

C’est juste un artifice de robot bien virils et retro. D’esprit japonais partiotique nationaliste qui déborde par tout les pores tel le raifort du sushi (oui l’analogie est à chier mais c’est tout ce qui me vient à l’esprit sur l’instant).

Mazinger z shougeki c’est du concentré de revival à la testosterone orientale.

Zechs Marquise
Zechs Marquise

Mio rules ^^ !!! Autrement K-On! flatte bien les haruhistes (et les fans de DMC avec Krauser :D). Mais bon KyoAni ne se plante jamais peut importe ce qu’il adapte, c’est presque lassant.

Queen’s Blade j’attends clairement ce premier épisode qui repousse vraiment les bornes des limites du ecchi de toute évidence ^^’. Et puis je veux voir Tomoé en « action ».

Basquash semble assez sympa aussi.
Sinon il me semblait que Pandora hearts était attendu depuis des mois ?

Gilga
Gilga

Je n’étais pas au courant qu’il y aurait un anime de Sengoku Basara. J’aime assez le jeu, faudra que je test l’anime pour voir…
Need Queen’s Blade aussi :nerd:

AxelTerizaki
AxelTerizaki

K-ON! K-ON! K-ON!

La série qui va m’enflammer chaque semaine, sans aucun doute, et Mio a super trop la classe, elle vole presque la vedette de toutes les autres filles (même si comme tu le dis, elles sont assez classiques mais très attachantes;)

Bref, j’en reveux encore, entre ça et la nouvelle saison de Chii’s Sweet Home, mon coeur va être comblé cette saison, et j’espère trouver plein de trucs sur K-on au japon d’ici le mois prochain :)