Et voici de nouveau des impressions sur quelques anime ! C’est également le retour des impressions en vrac, bien que cette fois-ci je me concentre uniquement sur les OAV, ONA (anime diffusé sur internet) et OAD (anime sorti en bundle avec le volume d’un manga).

Il y aura un peu de tout, et comme d’habitude il s’agit d’impressions purement personnelles.


 

Darken than Black – Gaiden

Darker Than Black - Gaiden

  • Vu : OAV 4/4

Ces quatre OAV qui devaient enfin faire le lien entre les deux séries de Darker Than Black sont enfin terminées : je les avais assez attendues, et je n’ai pas été déçue. J’ai même globalement préféré ces OAV à la seconde saison, et au moins certaines questions auront trouvé une réponse. Mais pas toutes, car quelques points abordés à la fin de la série n’ont pas été expliqués et ne le seront peut-être probablement jamais…  ce qui finalement est un peu frustrant.

De mon côté, le plus intéressant fut donc de voir l’évolution des personnages de Hei et Yin, les événements qui ont conduit à la déchéance de Hei, puis de voir comment Yin est devenue ce qu’elle est. Mais ce que je retiendrai notamment au niveau du scénario, c’est que l’on apprend entre autre que les contractants ne sont que des « dolls » ratés…  Comme toujours on a droit a une très bonne réalisation également, donc pas de déception de ce côté-là. A quand une autre série d’OAV pour expliquer la fin, maintenant ?

 

Kure-nai

Kurenai OAD

  • Vu : OAD 1/2

J’aime bien Kure-nai. Diffusée en 2008, la série m’avait vraiment laissée une très bonne impression, avec cette histoire de lycéen qui travaille en tant que médiateur pour régler les conflits entre les gens, et qui s’était vu confier comme mission de devenir le garde du corps d’une petite fille issue d’une famille très puissante. Et deux ans plus tard, voilà donc que débarque un OAD, vendu avec le cinquième volume du manga. Sauf qu’entre temps, le chara-design a changé : adieu donc au style original de l’anime ; on doit donc faire avec un style qui se veut plus proche des illustrations originales du light novel et du manga, malheureusement moins original. Et ça, ça enlève une bonne partie du charme et de l’ambiance, je trouve, bien que le reste du staff de l’anime soit le même dans les deux cas.

J’ai été assez surprise par les quelques bouts de fan service mal placés aussi, mais cela fait plaisir de retrouver les personnages, bien que pour certains je les ai reconnus grâce à leur voix, tellement le nouveau design les rend méconnaissables. Je reste dans le fond un peu déçue par cet OAD, surtout en comparaison avec la série ; cela reste tout de même une petite curiosité pour ceux qui ont aimé l’anime, bien que le tout se déroule bien après (j’étais un peu paumée avec tous ces nouveaux personnages). Un deuxième épisode, toujours vendu en bundle avec le manga, devrait par ailleurs sortir cet automne.

 

Yondemasu yo, Azazel-san.

Yondemasu yo Azazel-san OAD

  • Vu : OAD 1/4

En voilà une licence que je ne connaissais pas du tout, et j’ai vraiment adoré de bout en bout. Ce court OAD de douze minutes était fourni avec le volume 4 du manga du même nom, et raconte comment une jeune femme, Rinko, décide d’invoquer des démons pour s’entraîner : elle est en fait l’assistante d’un détective qui fait régulièrement des invocations pour aider ses clients. Sauf que ces terribles démons, une fois qu’ils arrivent dans le monde des humains, prennent malgré eux une apparence plutôt inoffensive. Il s’agit ici de comédie pure avec de l’humour noir un peu trash, qui m’a donné l’impression d’un mélange entre Detroit Metal City et Dokuro-chan. J’ai vraiment ri de bout en bout car j’adore ce genre d’humour très spécial et surtout très stupide, et maintenant je compte bien me pencher très sérieusement sur le manga.

On doit de plus la réalisation à Tsutomu Mizushima (Haré+Guu, Bokusatsu Tenshi Dokuro-chan, Genshiken…), qui maîtrise bien ici son sujet, mais j’ai trouvé cet OAD quand même moins « lourd » que ce qu’il fait habituellement. Un deuxième épisode est également prévu pour cet automne, et j’ai vraiment hâte, car j’ai eu un gros coup de cœur pour cette série.

 

Hen Zemi

Hen Zemi OAD

  • Vu : OAD 2/2

Un autre OAD basé sur le manga comique du même nom, vendue avec le quatrième volume, et qui m’aura surprise par son humour lui aussi très cru. On y suit l’histoire d’étudiants qui participent à un séminaire sur les comportements humains les plus étranges, et tout ce qui peut être considéré comme anormal (avec entre autre comme exemple dans ce premier épisode, les fameux voleurs de sous-vêtements) : cela  ne pouvait que donner un anime des plus tordus. D’autant plus que la pauvre héroïne toute innocente sent qu’elle est la seule à être normale, entourée d’étudiants qui ont l’air d’être aussi tordus et parfois plus pervers que les sujets qu’ils sont censés étudier. Car oui, cet anime contient quand même pas mal de scènes NSFW (mais rien de bien méchant, c’est juste du niveau d’un Ebichu).

J’ai tout de même bien aimé, principalement grâce à la très bonne réalisation. De plus j’ai trouvé que ça ressemblait un peu à du Shaft et principalement à du Poni Poni Dash! (notamment le générique de début), et je ne serais absolument pas étonnée si il y avait du staff commun entre les deux titres. A noter qu’un deuxième OAD est déjà prévu… pour mars 2011.

 

Kaichuu!

Kaichuu! ONA

  • Vu : ONA 2/2

Cet anime diffusé gratuitement sur le site de la Shueisha est une adaptation du manga du même nom. Et j’espère bien qu’il n’y aura JAMAIS de série TV dans le futur : que cette chose reste à l’état de ONA, cela ne fera que le plus grand bien à l’industrie. Car Kaichuu!, c’est un peu l’exemple typique de ce qui se fait de pire dans la japanimation moderne, même si un épisode ne dure que 3 minutes : c’est moche, c’est mal animé, c’est stupide, c’est bourré de clichés, et surtout, c’est irritant au possible. On a de plus deux épisodes avec une vague histoire d’un lycéen qui fait du kyudo (tir à l’arc), et qui apprend qu’un nouvel élève va arriver à l’école : Fudou. Alors que tout le monde s’attend à une fille, manque de bol, c’est un garçon… Or le garçon en question ressemble à une fille mignonne comme tout, it’s a trap comme diraient les anglophones. Sauf que Fudou est un véritable prodige en ce qui concerne le tir à l’arc japonais.

Si cet ONA a pour but de servir de support promotionnel au manga, c’est raté, car ce truc est indigeste. Non, vraiment, je ne vois pas comment il peut y avoir des fans de ce machin qui sent le réchauffé. A réserver aux plus masochistes.

 

Kyou, Koi wo Hajimemasu

Kyou koi wo hajimemasu

  • Vu : OAD 1/2

En règle générale, les OAV et OAD tirés de shoujo manga ne valent pas grand-chose, notamment en terme de qualité… Je pense notamment aux titres diffusés lors de certains festivals, comme ceux de Ribon. Ce Kyou, Koi wo Hajimemasu semble être une petite exception : bien que des plus classiques, on a pour une fois une réalisation qui tient la route. Mais l’un des problèmes de cet épisode est qu’il ne commence pas là où le manga débute : après un bref résumé du pourquoi du comment, on est balancé en plein milieu d’une intrigue qui a commencé il y a déjà quelque chapitres…  En tout cas le chara-design donne une impression différente du manga : l’héroïne a l’air de sortir d’un titre de Wataru Yoshizumi et le héros d’un manga de Yuu Watase. Après, le cœur de l’histoire est un autre problème, car il s’agit là d’un énième shoujo scolaire comme il y en a malheureusement beaucoup.

C’est un petit OAD qui ne révolutionnera donc pas le genre mais qui est sympa à regarder pour sa réalisation ; j’étais en tout cas assez surprise que le tout soit réalisé par Shigeyasu Yamauchi, qui était déjà derrière des titres comme Casshern Sins et les OAV de Saint Seiya Hades. En tout cas, cela reste très joli à regarder, mais d’un autre côté il est préférable que cet OAD reste au stade d’OAD et ne devienne pas une série entière, le manga original de Minami Kanan souffrant d’un manque flagrant d’originalité, sans parler de son héroïne assez niaise et soumise. Et là encore, un deuxième OAD devrait également voir le jour.

 

Cat Shit One

Cat Shit One

  • Vu : ONA 1/1

Cette production est basée sur le manga éponyme sorti en France chez Glénat. Le thème de la guerre est ici revu et corrigé par les japonais, où les personnages sont remplacés par des animaux : cela pourrait laisser sceptique mais au final le résultat est très intéressant et surtout divertissant.  Et puis j’aime bien les jeux de mot qui en ressortent (notamment le USAGI > USA GI, sachant que « usagi » veut dire « lapin » et qu’ils représentent ici les G.I. des USA). C’était quand même 20 minutes de pur bonheur, j’ai vraiment beaucoup aimé car c’est bien fichu : on se croirait dans une (jolie) cinématique de jeu vidéo. Rien à redire non plus au niveau de la réalisation, c’est vraiment du solide.

Reste à voir ce qu’il adviendra de la licence et si d’autres épisodes sont prévus. Pour l’instant, ce court film de vingt minutes reste très bon même et ne gêne pas en tant que standalone. Ça m’a d’ailleurs donné envie de me pencher sur le manga, maintenant !

 

Haiyore! Nyaru-ani

Haiyore! Nyaruko-san

  • Vu : ONA 9/9

Voici une série d’ONA basées sur le light novel Haiyore! Nyarlko-san. Le concept est pour le moins original, puisque nous avons ici une version loli du célèbre mythe crée par Lovecraft, Cthulhu. L’héroïne, Nyarlko, est donc une version moe de Nyarlathotep ; le résultat est TRÈS discutable, et ce pauvre Lovecraft doit certainement se retourner dans sa tombe.

La réalisation est plutôt médiocre, même pour un anime en flash, et enchaîne des gags plus ou moins heureux : pas vraiment de scénario ici, on se contente de suivre la vie quotidienne de Nyarlko, véritable otaku dans l’âme, et d’un lycéen qu’elle a sauvé un soir alors que ce dernier se faisait attaquer par des extra-terrestres. Bon, j’ai quand même souri à la référence à Love Plus et à l’épisode entier complètement WTF consacré à Saint Seiya. Sinon, deux minutes par épisode, cela passe heureusement plutôt vite, mais de toutes manières il y a bien pire comme anime.

 

Black Rock Shooter

Black Rock Shooter OAV

  • Vu : OAV 1/1

Ah, Black Rock Shooter. Le sujet à polémiques du moment. Pourtant, l’OAV était sympa à regarder, ni plus, ni moins. C’est pour cela que je ne comprends pas trop les innombrables discussions enflammées que déclenche BRS : cette OAV n’est ni meilleure, ni pire qu’une autre, et est surtout loin du désastre annoncé. On peut dire que la faute en revient surtout aux fans qui devaient probablement l’attendre comme le Messie et l’ont fait savoir en le hurlant sur tous les toits, tout en hypant l’anime plus que de raison. Résultat, je pense que les personnes qui ne se seraient normalement pas tournées vers cette OAV ont été piquées par la curiosité, s’attendant à quelque chose de fantastique à cause de tout le buzz autour ; la plupart a probablement dû tomber de haut en regardant l’OAV, en se disant « tout ça pour ça », ce qui est tout à fait compréhensible.

C’était en tout cas une OAV que j’attendais avec curiosité, pour voir notamment comment allaient rendre les illustrations de Huke en animation, car j’aime bien ses travaux même si je ne me suis réellement qu’intéressée à ses illustrations il y a seulement un an. Et bien que le personnage de BRS soit originellement sa création, ce dernier a effectivement été modifié pour ressembler davantage à Hatsune Miku (BRS avait originellement cette tête-là). En tout cas, Huke a fait du chemin, depuis : il a notamment participé aux illustrations et chara-design de Metal Gear Solid 4 ainsi que travaillé sur le chara-design du célèbre visual novel Steins;Gate.

Pour en revenir à l’OAV en elle-même, c’était à peu près ce à quoi je m’attendais : une bonne réalisation, des combats bien animés et de bonnes musiques. Je n’en demandais pas plus et j’ai été servie, même si je ne m’attendais pas tellement à une mise aussi en avant du thème de l’amitié. Et la façon dont est découpée l’histoire, avec cette narration éclatée, m’aura plu. En tout cas, le fait que ce projet sorte au Japon gratuitement dans trois magazines  en proposant directement plusieurs sous-titre, dont le français, ne peut avoir que ma sympathie : une telle initiative mériterait vraiment d’être renouvelée. Mais globalement, je ne pense pas que cet anime mérite de subir la haine qu’il semble recevoir un peu partout…

 

25
Poster un Commentaire

avatar
25 Fils de discussion
0 Réponses aux fils
0 Personnes abonnées
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponses
23 Personnes ayant commenté
lili rushLe sourire mortel qui domine les TénèbresKyuInukiinico Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
Gemini
Internaute

Je vais revenir brièvement sur BRS.
Pour ma part, je ne connais rien à huke et à l’histoire du projet. Mais j’avais vu le trailer de l’OAV, et il donnait véritablement envie grâce aux images de son monde alternatif et de ses combats. Seulement, après, j’ai l’impression que le résultat final n’a pas grand chose à voir avec ce que cette bande-annonce nous annonçait ; en me montrant méchant, je dirais presque que toutes les scènes d’action ont été compilées pour le trailer, et l’anime meublé par une histoire d’amitié très convenue. Je considère – peut-être à tort – qu’il y a eu tromperie sur la marchandise. C’est d’autant plus dommage que les scènes de combat dans l’univers post-apocalyptique sont de belles réussites.

kyouray
Internaute

Cet OAD d’Kyou, Koi wo Hajimemasu est bien sympa en effet. L’animation laisse un peu à désirer (pas vraiment important pour ce genre d’oeuvre) mais l’ambiance, la mise en scène et le visuel restent un vrai plaisir. Heureusement que Tabris (\o) m’a indiqué quels chapitres il fallait lire pour rattraper l’OAD (chapitres 15&16) mais c’était surtout pour Yamauchi que je m’y suis intéressé. Une série entièrement réalisée par lui, je ne dis pas non.
Concernant Yamauchi, c’est sympa qu’il s’expérimente un peu à tout (il a réalisé un épisode de Railgun & de Bantorra) mais vivement qu’on lui donne une série~

menlovemen
Internaute
menlovemen

Azazel-san, c’était trippant ! Le truc de lovecraft, ben, je suis passé à côté… en courant… et j’ai continué ma route ! Tout d’accord pareil, pour une fois ! Ça m’avait manqué les impressions !

Aer
Internaute

Nyarlamoe.

Nyarlamoe…..

pikasis
Internaute

L’OAV de BRS je l’ai vraiment trouvé énorme, que ça soit au niveau de la réalisation, de la musique ou du scénario. Absolument tout m’a plu dans cette animé et je ne comprend pas (je ne savais même pas d’ailleurs) qu’il y avait eu de la polémique là dessus. Personellement rien à redire. Aussi bien au moins que ce à quoi je m’attendais. D’ailleurs je me demande quand sortira la suite :3.

Fenriyl
Internaute

Chiotte, Mariem écrit la majorité des trucs que j’ai mis au brouillon pour Cat Shit One et BRS… Après on va croire que je plagie. Mais tout à fait d’accord sur la démence d’un hype injustifié mais aussi sur le ridicule de la violence des réactions entre ceux qui avaient complètement fantasmer sur ce que devait être cette OAV et ceux qui s’y sont intéressés pour le buzz et ruent maintenant dans les brancards pour cause d’attentes déçues.

Cetais
Internaute
Cetais

D’après My Anime List, Cat Shit One devrait être une série de 12 épisodes…

ado
Internaute
ado

Cat Shit One est un épisode pilote pour trouver un financement à cette série mais à ce jour on ne sait pas si ce dernier a été acquis…

Zellas
Internaute
Zellas

Wow….l’illustration prototype de BRS ca fait un peu portrait dans un film d’horreur/jeu survival horror

Geekos
Internaute

J’ai beaucoup aimé l’OAV de BRS mais peut-être car je n’en attendais rien de spécial.

Kabu
Internaute

Avec un peu de recul, je pense que la plus grande erreur du public, moi le premier, sur BRS est de l’avoir considéré comme un OAV au sens traditionnel du terme. C’est à dire comme un truc atomique et complet. En le voyant ainsi, on ne peut que trouver ça fade et peu évolué au niveau scénario.

En revanche, si on le considère comme un épisode pilote d’une future série (quel que soit son format), il remplit parfaitement son rôle et même un peu plus, le hype aidant.

nyo
Internaute

Bienvenue au club de ceux qui ont apprecie Cat Shit One, tu verras le manga est vraiment tres bien foutu, surtout au niveau du souci du detail, c’est un petit bonheur sur quelques volumes :3

Sirius
Internaute

J’ai eu exactement les mêmes impressions sur BRS. J’ai quand même été surpris d’avoir affaire à du school-life durant durant les 3/4 ou plus de l’OAV. D’où peut-être le sentiment de « tromperie sur la marchandise » aussi. Mais le message est très simple, le rythme paresseux (un peu trop peut-être) et la réalisation bien foutue alors ça restait un bon divertissement.

Cat Shit One m’a l’air sympa mais j’espère que ça dépasse le format d’OAV.

bababaloo
Internaute

Tout comme Geekos (et comme tu l’écris), J’ai beaucoup aimé l’OAV de BRS mais certainement car je n’en attendais rien de spécial…. C’est classique mais j’aime le design !

Angelkappa
Internaute
Angelkappa

Pour BRS j’ai beaucoup aimé également car je n’en attendais rien de spécial également. J’ai beaucoup aimé la réalisation et principalement les scènes de combats.
Je préfère la version de Huke pour BRS.

Je me demande si il y aura une suite ?

Axel Terizaki
Internaute

Pareil que Kabu, BRS je l’attendais sans grand hype, avec juste de la curiosité, au final j’ai été agréablement surpris: c’était plaisant à regarder et ça avait tous les airs d’un pilote ou d’une préquelle. Si ça donne lieu à une série, je pense que je la regarderai :)

hiroki t
Internaute

jolie citique sur brs !

Tabris
Internaute

Beuh,il est bien le manga de Kyou koi wo hajimemasu :(

J’ai pas encore vu le dernier épisode de Gaiden, mais les 3 premiers OAV sont de très bonne qualité et découvrir le lien entre la première et la seconde saison permet de combler un certain nombre d’interrogations

inico
Internaute
inico

Concernant DTB, j’ai beaucoup apprécié la première saison, et la seconde également, bien qu’il soit difficile de considérer celle-ci comme une suite. C’est plutôt une autre histoire, avec de nouveaux personnages mélangés aux anciens, mais recyclés. Je comprend donc qu’on ait pu être déçu. Et que du coup ces OAVs soient salvateurs, car ils apportent enfin vraiment de nouveaux éléments par rapport à la première saison. Et approfondissent (pour mon grand plaisir) le personnage de Yin, et ses relations avec Hei (ah: ces moments contemplatifs du premier épisode). Je suis donc tout à fait d’accord avec toi sur la grande qualité de ces OAVs.
Une seconde série d’OAV ? Pourquoi pas.
Avec des vraies réponses ? Faut pas rêver non plu ^^.
Et une part de mystère, c’est toujours sympa et ça fait travailler l’imagination.

Sinon, pour Kurenai, j’avais beaucoup apprécié aussi la première saison.Tu me fais un peu peur, les images que tu as mises encore plus. Mais je vais tenter.

Je te trouve bien conciliante avec BRS.

Hen Zemi: tu as attisé ma curiosité , je vais regarder ^__^.