Les anime de ce printemps ayant commencé leur diffusion il y a maintenant un peu plus d’un mois, voici donc le petit tour d’horizon habituel de ces nouveautés relativement nombreuses pour cette saison, avec au total une bonne soixantaine de séries (en comptant les suites). Ce premier lot d’impressions débarque comme d’habitude assez tardivement, mais pour la grosse majorité des séries mentionnées j’ai voulu attendre au moins la diffusion des trois premiers épisodes pour me faire un avis définitif, même si au final je sens que ça va finir comme pour les anime de l’hiver dernier… et que je ne vais en suivre qu’une petite poignée.

Comme d’habitude ce billet va être un peu long, avec des impressions 100 % subjectives qui n’engagent que moi~

 

Mayoiga

Mayoiga

Épisodes vus : 05/12

L’histoire en une phrase : trente individus se rendent en bus dans un village énigmatique afin de recommencer leur vie à zéro.

Impressions : j’aime bien les anime avec des éléments d’horreur et de surnaturel, cela peut donner quelque chose de très sympa à suivre. Mais il y a aussi les séries de ce genre qui se loupent un peu au point d’en devenir très drôles à regarder, et malheureusement pour lui, Mayoiga fait plutôt partie de cette seconde catégorie. Tout comme l’anime Another, dans Mayoiga l’horreur vire très vite à la comédie à cause du manque de crédibilité de l’ensemble et surtout de ses personnages, et c’est tout ce qui fait son charme (ou pas).

On se retrouve donc à suivre les mésaventures de jeunes gens qui ont décidé de laisser tomber leur vie pour tout recommencer dans un village dont l’existence n’est au départ qu’hypothétique ; on comprend vite que certains d’entre eux ne sont pas très nets, mais avec autant de personnages il est très difficile de s’intéresser à chacun d’entre eux. Le fait qu’ils utilisent un pseudo au lieu de leur nom réel et qu’ils soient tous des caricatures sur pattes n’aide pas non plus, mais certains se remarquent davantage comme Lovepon, la psychopathe de service qui rend l’anime encore plus ridicule qu’il ne l’est déjà. Et j’ai vraiment du mal avec Mitsumune, le protagoniste principal bien lourd dont les réflexions se limitent à « tiens, j’ai parlé à une fille, aujourd’hui ! ». Arg.

Au bout de cinq épisodes j’ai l’impression que cet anime est toujours dans sa phase d’introduction, mais je vais surtout le continuer pour connaître le fin mot de l’histoire. Pas mal de théories circulent actuellement sur certains forums, notamment au niveau des hallucinations qui sont visiblement différentes pour chaque personnage, mais certains vont quand même loin avec l’hypothèse comme quoi tous les personnages seraient en fait déjà morts. En tout cas, j’espère que le mystère du village Nanaki ne sera pas trop décevant…

Verdict : Smiley_lulz

 

Boku no Hero Academia

Boku no Hero Academia

Épisodes vus : 03/13

L’histoire en une phrase : un jeune garçon ordinaire dans un monde où la majorité de la population est dotée de super-pouvoirs rêve de devenir un super-héros.

Impressions : l’un des nouveaux titres de ce printemps qui aura fait le plus parler de lui, avec en prime l’arrivée en France du manga en parallèle. Le thème de base ne m’intéressant que très moyennement j’ai tout de même voulu jeter un œil aux premiers épisodes, notamment parce que Yoshihiko Umakoshi est derrière le character design de cette adaptation, et finalement… je n’ai pas du tout accroché. Effectivement le sujet ne m’aura pas vraiment intéressée (des super-héros à la sauce Shōnen Jump, en gros) malgré la bonne bouille du personnage principal et sa passion débordante, mais j’ai surtout eu du mal avec le rythme horriblement lent, surtout pour une série qui devrait ne compter que 13 épisodes. D’un côté, c’est bien d’avoir une adaptation de shōnen qui prend son temps pour développer ses personnages, mais là le début est quand même mou de chez mou.

L’autre aspect de cette série qui m’a un peu surprise (et déçue), c’est le fait que le héros soit décrit partout comme étant un personnage sans aucun pouvoir : je m’attendais donc à le voir évoluer dans un univers rempli de super-héros en essayant de se débrouiller par d’autres moyens. Or, coup de bol pour lui, il croise le chemin de son super-héros qu’il idolâtre, All Might, qui a la possibilité de lui léguer ses pouvoirs. Du coup comme je ne m’étais absolument pas renseignée sur la série, j’ai eu l’impression qu’il y a eu tromperie sur la marchandise par rapport aux brefs résumés de l’histoire de base que j’avais pu lire un peu partout. :’D C’est un peu de la triche pour le héros de recevoir ainsi des super-pouvoirs, même si j’imagine que cela n’est pas sans conséquences : finalement, à la question « a-t-on besoin de super-pouvoirs pour être considéré comme un super-héros ? », la réponse a l’air d’être oui dans cette série. Je ne m’attendais pas non plus à ce que Deku devienne une sorte de Batman, mais c’est un peu dommage.

L’anime reste donc un titre sympa pour ceux qui aiment le genre, mais de mon côté je n’ai donc pas du tout accroché, le rythme lent n’aidant pas. La réalisation et la bande son étaient tout de même pas mal du tout.

Verdict : Smiley_bored

 

Bakuon!!

Bakuon!!

Épisodes vus : 02/12

L’histoire en une phrase : une lycéenne se découvre une nouvelle passion pour la moto.

Impressions : Bakuon!! est un anime avec un titre qui peut faire penser à K-on!, d’autant plus que les couvertures du manga original parodient celles de ce dernier. Notre héroïne principale est ici Hane Sakura, une jeune fille qui s’intéresse aux motos pour une raison assez originale au départ (elle se dit que ça doit être moins fatigant que de pédaler un vélo), mais finalement cet intérêt se transformera en une véritable passion. On se retrouve quand même avec un anime mettant en scène des lycéennes qui font des trucs mignons, l’originalité étant donc ici le thème de la moto. Mais pour le téléspectateur qui n’y connaît absolument rien il est un peu difficile de suivre certaines conversations et de parfois comprendre leur enthousiasme, même si les filles semblent toutes très passionnées.

Je n’ai pas trouvé la série particulièrement intéressante et je n’irai pas plus loin que les deux premiers épisodes ; ce n’était pas non plus horriblement mauvais, ça se laisse regarder, mais ce n’est pas mon truc. Il y avait tout de même quelques passages amusants avec notamment la présence d’une moto qui parle (!).

Verdict : Smiley_meh

 

Gyakuten Saiban – Sono « Shinjitsu », Igi Ari !

Ace Attorney

Épisodes vus : 05/??

L’histoire en une phrase : adaptation littérale du jeu vidéo du même nom qui suit les mésaventures d’un avocat de la défense, Phoenix Wright.

Impressions : les premières images de l’anime qui circulaient lorsqu’il avait été annoncé semblaient montrer que l’on allait avoir droit à quelque chose de très cheap au niveau de la réalisation. Et effectivement, ce fut le cas, donc pas de grosse surprise à ce niveau-là. \o/ Quand je vois la différence avec les séquences en dessin animé du dernier volet du jeu (réalisées par le studio Bones), ça fait un peu mal. C’est pourtant A-1 Pictures qui s’occupe de cette adaptation, mais visiblement le budget n’a pas suivi.

L’autre problème est que cette adaptation est vraiment trop littérale, jusqu’à en reprendre certains aspects propres au jeu (les textes qui indiquent l’heure et l’endroit, les mimiques des personnages…), du coup j’ai souvent eu l’impression de regarder un Let’s Play. L’intérêt reste donc de voir les enquêtes du jeu sous forme d’anime et de réentendre les quelques rares fois où est utilisée la bande son du jeu, mais le reste n’est vraiment pas terrible, pour rester polie. Mention spéciale au générique de début, que personnellement je trouve atrocement kitsch, et au doublage de certains personnages (notamment Phoenix) qui ont des voix qui ne collent vraiment pas. Mais bon, on a Manfred von Karma/Gō Karuma qui est doublé par Akio Ōtsuka, donc ça compense.

Comme j’aime me faire du mal je continuerai la série jusqu’au bout, surtout pour voir comment certaines enquêtes vont être animées, d’autant plus que j’ai trouvé le cinquième épisode quand même moins moche que les autres. A part ça, il vaut mieux faire les jeux plutôt que regarder cette adaptation.

Verdict : Smiley_disappointed

 

Uchuu Patrol Luluco

Luluco

Épisodes vus : 05/13

L’histoire en une phrase : dans un Japon fictif où croiser des extraterrestres n’est pas rare, Luluco, une collégienne normale, se retrouve contrainte d’intégrer une patrouille spatiale.

Impressions : cette série, c’est un peu comme si Mako de Kill La Kill s’était retrouvée dans l’univers de Panty & Stocking. Le côté trash en moins et avec Inferno Cop en bonus. C’est également l’occasion de retrouver Hiroyuki Imaishi, qui nous fait plonger dans un univers très coloré et dynamique le temps de quelques minutes par épisode. Et cela fonctionne plutôt bien.

L’humour est dans l’ensemble assez inégal, mais j’ai tout de même trouvé la blague récurrente sur le quartier d’Ogikubo assez sympa (un quartier tokyoïte de l’arrondissement de Suginami où se trouve actuellement une grosse majorité des studios d’animation japonais, y compris le Studio Trigger, qui est donc derrière cette série). Je retiens également le joli générique de fin, qui me rappelle le générique de début de Yurikuma Arashi : et pour cause, il s’agit de la même chanteuse. Plutôt distrayante, cette série à l’humour absurde reste un régal pour les yeux même si je ne pense pas qu’elle marquera vraiment les mémoires (pas la mienne, en tout cas :p) : c’est sympa et ça se laisse regarder, mais personnellement ce n’est pas le genre de titre qui me fait attendre avec impatience le nouvel épisode chaque semaine.

Il s’agit au final d’un petit divertissement très con (dans le bon sens du terme) et sans aucune prise de tête, avec de plus des épisodes d’un peu moins de dix minutes : je vais de mon côté suivre la série en entier. FIGHT FOR JUSTICE !

Verdict : Smiley_like1

 

Pan de Peace !

PanPeace

Épisodes vus : 05/??

L’histoire en une phrase : une fan de pains et autres viennoiseries se fait de nouvelles amies.

Impressions : il s’agit d’un court anime aux épisodes qui ne durent que trois minutes et qui parle de filles qui aiment le pain. C’est mignon, c’est coloré, mais cela n’a pas grand intérêt ; il ne se passe tellement rien que j’aurais un peu du mal à écrire quoi que ce soit dessus si ce n’est que de mon côté je vais continuer de regarder cette série uniquement parce que ça parle de nourriture. Le reste est assez anecdotique, mais les épisodes sont heureusement très courts.

A noter que l’anime est adapté du manga (un yonkoma) du même nom et que son auteur est plutôt spécialisé dans les œuvres interdites aux moins de 18 ans.

Verdict : Smiley_nope

 

Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu

ReZero

Épisodes vus : 05/25

L’histoire en une phrase : un adolescent atterrit dans un monde parallèle et se retrouve condamné à revivre certains événements en boucle à chaque fois qu’il meurt.

Impressions : l’anime commençait assez mal, avec un début mou du genou et des personnages que l’on a envie de trucider. Et pourtant, à ma grande surprise, cinq épisodes après je suis toujours là. Ce qui m’intriguait au départ est essentiellement le thème principal de cette série, c’est-à-dire la boucle temporelle liée à la mort du héros : le reste n’est vraiment pas très inspiré, entre le chara design classique et l’univers générique du monde fantastico-médiéval dans lequel atterrit le héros, et qui ressemble à l’un de ces nombreux mondes de MMORPG lambda que l’on peut voir dans de nombreuses séries du même genre. J’ai également eu du mal avec le héros au départ, étant donné qu’il est très bavard et passe son temps à tout commenter et à s’amuser du fait qu’il a l’air de se trouver dans un univers similaire à celui d’un jeu vidéo.

L’ironie ici est que notre héros en question, Subaru, n’a donc aucun pouvoir si ce n’est celui de revivre en boucle la journée et, plus généralement, les événements qui précèdent sa mort… Mourir le ramène à un certain point donné (un principe similaire à celui d’une sauvegarde dans un jeu), et finalement c’est assez intéressant de le voir se démener pour essayer d’éviter sa mort, mais aussi celle des autres personnages. Le plus terrible dans tout cela est qu’il doit à chaque fois tout recommencer à zéro (notamment faire de nouveau connaissance avec les personnages qu’il connaissait), ce qui évidemment à la longue ne doit pas être forcément très bon pour sa santé mentale. C’est un peu comme s’il vivait l’Endless Eight de la série Suzumiya Haruhi no Yuuutsu, mais en étant dans la peau de Yuki. Je ne sais pas trop vers quoi la série va s’aventurer et c’est ce qui m’intrigue, sachant que pour le moment plus on avance dans la série et plus cela devient sombre (et gore) ; même ce pauvre Subaru me fait de la peine maintenant alors qu’il m’énervait horriblement dans les deux premiers épisodes. J’espère toutefois que le scénario ira un peu plus loin que le « faisons souffrir le plus possible le personnage principal sans raison valable » qui semble ressortir de ces cinq premiers épisodes.

Cette série, qui ne paye pas de mine, est donc une bonne petite surprise assez intéressante à suivre qui s’améliore au fil des épisodes et que je pense suivre dans son intégralité. Pour rester sur le même thème, on est certes loin d’un Steins;Gate ou encore d’un Higurashi no naku Koro ni, mais il y a des idées intéressants même si au niveau de l’exécution et de l’écriture ce n’est pas trop ça et que l’univers manque cruellement d’originalité. Je me demande également si faire venir le héros dans un monde parallèle a son utilité, car il aurait pu être tout aussi bien un habitant de ce monde imaginaire : ça n’aurait pas changé grand-chose à l’intrigue.

Verdict : Smiley_like2

 

Kuma Miko

KumaMiko

Épisodes vus : 05/12

L’histoire en une phrase : les mésaventures de Machi, une prêtresse dans un village perdu à la campagne, et de Natsu, un ours qui parle et veille sur elle.

Impressions : une série plutôt sympathique, mais je m’attendais à quelque chose de nettement plus gentillet : l’humour salace et les références un peu louches m’ont assez surprise au départ, mais heureusement cela s’atténue au fil des épisodes. Les épisodes sont par ailleurs généralement découpés en mini-histoires, et beaucoup tournent autour de la méconnaissance du monde moderne de Machi, notre héroïne qui pourtant rêve de vivre dans une grande ville. Ceci contraste avec l’ours Natsu, qui lui semble bien plus à la pointe de la technologie et montrera à plusieurs reprises  à notre héroïne qu’elle n’est pas encore prête pour aller vivre en dehors de son village, en lui faisant passer des épreuves comme par exemple acheter un certain vêtement dans un Uniqlo. Natsu est d’ailleurs un personnage vraiment amusant, même s’il me donne l’impression d’être un peu la mère de l’héroïne, et il y a une bonne alchimie entre les deux personnages.

C’est peut-être cliché mais j’aime beaucoup le mélange entre tradition et modernité qui ressort de cette série, avec d’un côté Natsu qui sait utiliser sans problème une tablette et possède une sorte de paire de Google Glass, et de l’autre côté la jeune Machi qui est restée coincée à l’époque de la NES. Les quelques références à la culture aïnou sont également intéressantes, d’autant plus que c’est plutôt rare dans un anime.

Au final, Kuma Miko est une petite série assez sympathique que je suivrai très probablement jusqu’au bout.

Verdict : Smiley_like1

 

Endride

Endride

Épisodes vus : 01/24

L’histoire en une phrase : un lycéen se retrouve transporté dans un mystérieux monde nommé Endra après avoir touché un étrange cristal dans le bureau de son père.

Impressions : oh là là que ce premier épisode était mauvais. Cela ne m’a pas du tout donné envie de regarder la suite : l’intrigue est très bateau, avec l’histoire d’un adolescent qui atterrit dans un monde parallèle, découvre qu’il a des pouvoirs et fait la connaissance du prince d’un royaume local qui souhaite se venger ; tout est horriblement cliché et sans surprise, la réalisation est moyenne et le personnage principal est louuuuurd. Et dire que 24 épisodes sont prévus… et que le studio Brain’s Base est derrière cette série. Au vu des quelques impressions que j’ai pu lire sur les épisodes suivants, la série n’a en tout cas pas l’air de s’être améliorée, malheureusement.

L’anime est en lui-même une œuvre originale, mais il appartient à un projet cross-média avec l’arrivée en parallèle d’un jeu smartphone, Endride: X Fragments. Et inutile d’ajouter que je n’irai pas plus loin que ce premier épisode, qui m’aura largement suffit et semblait interminable. Poubelle.

Verdict : Smiley_hate

 

Anne Happy♪

Anne Happy♪

Épisodes vus : 01/12

L’histoire en une phrase : le quotidien d’élèves d’une classe qui ont tous comme particularité d’être extrêmement malchanceux.

Impressions : je continue avec les anime abandonnés dès leur premier épisode avec Anne Happy♪. Il s’agit d’une pure série tranche de vie adaptée du manga du même nom et qui suit le quotidien de lycéennes qui ont vraiment la poisse, mais là encore on tombe malheureusement dans le cliché de la série qui met principalement en scène des « filles mignonnes qui font des trucs mignons ». A l’inverse par exemple d’un Bakuon!! qui essaye au moins de raconter quelque chose, cet anime me donne surtout l’impression de brasser de l’air : c’est très creux, et les personnages ne sont pas forcément très intéressants. Le personnage central, An, ne m’a pas vraiment aidée à apprécier davantage ce premier épisode tellement je l’ai trouvée horripilante à cause de son côté stupide et horriblement niais. C’est toutefois plutôt bien réalisé et joli à regarder, mais… c’est tout.

Pour résumer, je dirais que ce n’est pas mon type de série, mais là je n’en pouvais déjà plus après un épisode. Ça plaira peut-être aux amateurs du genre ?

Verdict : Smiley_nope

 

Sansha Sanyou

Sansha Sanyou

Épisodes vus : 02/??

L’histoire en une phrase : l’histoire de trois lycéennes au caractère diamétralement opposé.

Impressions : une série un peu dans la même veine que Anne Happy♪, mais bizarrement je l’ai trouvée nettement plus supportable et bien meilleure. Peut-être parce que le personnage principal m’a paru plus sympathique ? Là aussi nous avons droit à une série joliment réalisée avec des personnages hauts en couleurs et qui nous fait suivre le quotidien de lycéennes. Je reste un peu déçue toutefois parce que l’auteur du manga original, Cherry Arai, avait également signé Mikakunin de Shinkoukei (Engaged to the Unidentified). Et Mikakunin de Shinkoukei, c’était quand même nettement plus sympa, je trouve. En fait dans Sansha Sanyou il n’y a que Youko que j’aime bien, les autres personnages pourraient en revanche avoir leur place dans Anne Happy♪.

Là encore il s’agit d’une série mignonne comme tout qui devrait plaire aux fans du genre, mais de mon côté je n’ai pas vraiment accroché et je ne la suivrai pas.

Verdict : Smiley_meh

 

Sakamoto desu ga ?

Sakamoto desu ga

Épisodes vus : 03/13

L’histoire en une phrase : le quotidien de Sakamoto, un lycéen parfait.

Impressions : j’avais juste lu le tout premier volume du manga, que j’avais bien aimé, et cet anime semble être une adaptation plutôt fidèle. J’étais toutefois curieuse de voir comment le manga allait être transposé en anime et si on allait avoir droit à de véritables épisodes de 20 minutes étant donné l’absence complète de narration, et finalement je suis surprise que ce soit le cas… même si les épisodes sont découpés à chaque fois en deux petites histoires plus ou moins indépendantes. J’avais également peur pour le côté répétitif, mais finalement je n’ai pas trouvé cela très gênant même si les histoires en elles-mêmes sont assez inégales. Je suis un peu surprise aussi par le choix des voix pour les personnages, notamment Hikaru Midorikawa pour Sakamoto, mais finalement on s’y habitue.

C’est un anime qui ne se prend donc pas du tout au sérieux, mais j’aime ce genre d’humour complètement idiot et absurde qui tourne autour du mystérieux et très swag Sakamoto. Et pour le moment j’ai beaucoup aimé les premiers épisodes, donc je continuerai la série ! Le manga étant par ailleurs terminé, j’imagine que l’anime l’adaptera en entier, sachant qu’il n’y a que quatre volumes.

Verdict :  Smiley_like2

 

Aikatsu Stars !

Aikatsu Stars !

Épisodes vus : 02/??

L’histoire en une phrase : Yume Nijino rêve de devenir une idol et s’inscrit dans une école spécialisée où tout le monde aspire à devenir aussi célèbre que les S4, un groupe qui comprend les meilleures idols de l’école.

Impressions : je n’avais vu que les premiers épisodes de la toute première série (que je n’avais pas trouvés spécialement marquants), donc autant profiter de cette toute nouvelle saison et de ses nouveaux personnages pour pouvoir enfin redonner une chance à Aikatsu. Et c’était plutôt mignon ! Il y malheureusement de la 3D mais elle s’est bien améliorée depuis la première série, et au final cet Aikatsu Stars! c’est un peu comme du Precure mais avec des chansons au lieu des combats. A part ça, j’ai trouvé ces premiers épisodes vraiment pas mal du tout pour une série pour jeunes ados, c’est plutôt bien réalisé et les personnages sont pour le moment un minimum attachant. Il est tout de même étrange que l’héroïne soit aussi mauvaise en tout (et en plus on lui fait remarquer qu’elle chante faux), alors qu’elle réussit sans problème ses performances musicales.

Voilà donc une série mignonne comme tout mais que je ne pense pas suivre, tout simplement parce que je sens que ça va s’étaler sur des dizaines et des dizaines d’épisodes (la précédente série en compte quand même 178 !) et que je ne pense pas tenir sur la longueur.

Verdict : Smiley_cute

 

Sailor Moon Crystal III – Death Busters-hen

Sailor Moon Crystal Season III

Épisodes vus : 05/??

L’histoire en une phrase : je ne ferai pas l’affront d’écrire un résumé :p

Impressions : n’ayant pas réussi à terminer la première saison de Sailor Moon Crystal, c’est avec beaucoup d’appréhension que j’ai jeté un œil à cette troisième série, que je tenais à regarder en grande partie pour Sailor Neptune, Uranus et Saturn. Et finalement, grosse surprise : les premiers épisodes étaient bien meilleurs que ce à quoi je m’étais attendue, et surtout c’est BEAUCOUP mieux réalisé. Probablement parce que cette série, au contraire des deux précédentes, est cette fois-ci diffusée directement à la télévision japonaise… et que le staff dernière est en grande partie différent. Adieu également les transformations en 3D, on revient à une animation plus traditionnelle, et ça fait plaisir. Il est vraiment dommage que Toei Animation ait décidé de faire un effort à partir de cette nouvelle saison…

Je suis donc bien plus convaincue par cette nouvelle adaptation, même si ça ne vaut pas la troisième saison de la série des années 90 dirigée par Kunihiko Ikuhara, mais cela fait plaisir de voir les personnages avec des visages nettement moins stoïques et aussi la présence d’un peu plus d’humour. On reste toujours aussi proche du manga au niveau de la narration, mais je trouve également la mise en scène nettement meilleure. J’espère que le reste du manga sera lui aussi adapté, car on aura ainsi peut-être enfin une version potable de la quatrième saison de Sailor Moon (la version années 90 de Sailor Moon Super S, c’est pas trop ça…).

Verdict : Smiley_like1

 

Voilà pour cette première fournée d’impressions, la suite arrivera probablement la semaine prochaine~

12
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires / Comment threads
7 Réponses aux fils / Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réponses
Fil avec le plus de réactions
5 Nombre de personnes à avoir réagi
InukiExelenKosakiDexter Moca Gâteau Mystère Berewecke WinachtsbredeleGemini Dernières personnes à avoir réagi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Gemini
Invité

« Ou pas », pour Mayoiga : j’étais intrigué au début, j’aimerais bien connaitre le fin mot de l’histoire s’il y en a un, mais j’ai laissé tomber au bout de 4 épisodes ; il ne s’y passe rien et les personnages ne m’intéressent pas. Qu’on lui coupe la tête !
Je crois que si les résumés de Mon Académie de Héros ne mentionnent pas ce que tu évoques dans ton billet, c’est justement pour la surprise. Pour moi, cela a parfaitement fonctionné (je lis le manga). Mais en parlant de pouvoirs, tu constateras par la suite que c’est un peu comme s’il n’en avait pas.
Pour Bakuon, un seul conseil : regarde les épisodes suivants, la série part dans un délire complètement différent, bien loin de ces histoires de club façon « K-On! avec des motos ». Dans l’épisode 4, l’héroïne croise Jésus. Et je crois qu’il y a quelque chose de louche avec Reimu.

J’ai un de ces retards sur Sailor Moon…

Dexter Moca Gâteau Mystère Berewecke Winachtsbredele
Invité

Très franchement la plus grosse connerie qu’a fait la Toei c’est bien d’adapter fidèlement le manga. Je l’ai lue en entier et très franchement c’était plus que rebutent tant en niveau de l’histoire que des persos , et puis pour moi Sailor Moon sans Ikuhara sama ou Uranus doublé par Ogata c’est pas Sailor Moon.

Dexter Moca Gâteau Mystère Berewecke Winachtsbredele
Invité

Crystal c’est surtout bon pour le public qui n’a jamais pu voir Stars parce ce que ça été inédit dans beaucoup pays mais c’est tout. Je plains surtout ce pauvre Ikuhara qui doit se ronger les ongles en regardant se qu’est devenue son bébé faut dire que Sailor Moon n’aurai jamais atteint le summum de la gloire sans lui , en plus la Toei c’est des putains d’hypocrite quand fallait rajouter du yuri olé olé pour le film de S tous le monde était contre depuis Ikuhara c’est cassé et ont fait une ending semblable a celle de Strawberry Panic maintenant ?

Remarque sans toute ses frustrations Utena et Mawaru Penguidrum n’aurai jamais vus le jour se qui me fait me demander à quoi pourrait ressembler Sailor Moon avec tous les élément de Penguindrum , Utena et Yuri Kuma.

Kosaki
Invité
Kosaki

Les 6 premiers épisodes de BokuHero = tome 1 du manga + un petit bout du tome 2.
Pourtant c’est pas Toei sur l’adaptation. C’est un peu dommage ce rythme pour une première saison de seulement 13 épisodes.
Mais à priori le meilleur est à venir plus loin devant. Je sais pas vraiment en fait, mais mon frère qui suit les scans m’a hypé, et la série s’est vite hissé comme flagship du Shonen Jump, donc curieux de voir ce que réserve la suite. Pour une fois, je vais suivre et découvrir un long nekketsu au rythme de parution français, ce sera intéressant comme expérience je pense.
Le tome 2 laisse présager de bons combats en tout cas.

Inuki
Invité

Même avis pour la nouvelle saison de Sailor Moon. La première fût une purge de bout en bout mais celle-ci est très sympa. Ensuite s’ils s’étaient encore planté sur le meilleur segment de l’histoire il y aurait eu du petit bois ^^. Les nouvelles transformations sont réussies même si le côté nostalgique fait que je préfère les originales. Et Haruka était bien plus belle avant aussi.

re:Zero fait le job en matière de rewind même si le héros est assez énervant.

Pour Mayoiga, c’est à se demander s’il va se passer quelque chose d’ici la fin. Je m’attendais à un vrai survival vu le nombre de protagonistes ou quelque chose qui se rapproche d’Another. Bon ça va peut-être s’accélérer remarque.

Je jetterais sans doute un oeil à Kuma Miko plus tard vu que tu sembles apprécié.