Nous sommes début janvier, et comme chaque année voici le traditionnel bilan des jeux vidéo, où je reviens sur les jeux faits l’année précédente. 2020 aura été une année assez particulière qui a chamboulé bien des habitudes, et elle m’a personnellement permis de terminer beaucoup plus de jeux que les années précédentes.

Ce bilan va être une fois de plus découpé en plusieurs parties à cause de sa longueur, en revenant sur les jeux que j’ai pu faire en 2020 mais ne datant pas forcément de cette année-là (et en profiter pour étaler mes goûts douteux~).

Pour cette première partie, ce sera plutôt une rétrospective générale où je reviens sur les titres qui m’ont le plus marquée. Quant aux parties suivantes, elles seront découpées par thèmes (RPG, visual novels…). Bonne lecture !


Petit top personnel pour 2020

  • COUP DE CŒUR DE L’ANNÉE
Yakuza Like A Dragon

Yakuza: Like a Dragon

Et je commence tout de suite par mon gros coup de cœur de 2020 : le septième volet de la série des Yakuza. Je ne pensais vraiment pas apprécier autant ce nouvel épisode, qui chamboule un peu la formule habituelle : un nouvel héros nommé Ichiban à la place de Kiryū, et un gameplay complètement revu puisque l’on a droit cette fois-ci à un véritable RPG aux combats au tour par tour. Et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien.

Après avoir terminé Yakuza 3 Remastered cette même année et l’avoir apprécié moyennement, je pensais que j’avais fini par être un peu blasée par la série, mais ce Yakuza 7 a su raviver la flamme de la passion et il est vite devenu mon second Yakuza préféré après Yakuza Zero. J’ai vraiment tout adoré, que ce soit l’ambiance, les personnages, l’humour, ses mini-jeux ou encore son scénario aux plot twists parfois rocambolesques mais tellement dans l’esprit de la série. Le côté RPG urbain loufoque est très rafraîchissant, avec un système de jobs vraiment sympa et de multiples références à Dragon Quest plutôt amusantes (le héros étant lui-même un gros fan). En tout cas, je serai bien triste si jamais le prochain Yakuza revient sur son ancien système de combat.

Disponible sur : PS4, Xbox One, Steam


  • MEILLEURE SURPRISE DE L’ANNÉE
13 Sentinels Aegis Rim

13 Sentinels: Aegis Rim

J’ai l’impression que ce jeu, c’est un peu le grand oublié des bilans de fin d’année, et c’est assez dommage. J’avoue que je ne l’attendais pas non plus spécialement de pied ferme : le côté RTS/tower defense visuellement minimaliste des combats ne me donnait vraiment pas envie, et je m’imaginais qu’il s’agissait d’un énième titre avec des adolescents dans des robots géants qui affrontent des monstres ; heureusement, c’est bien plus que ça ! J’ai donc décidé de franchir le pas suite au bouche à oreille très positif, et je ne le regrette pas.

C’est un jeu vraiment très sympa, avec une histoire plutôt passionnante à suivre qui est une véritable lettre d’amour aux œuvres de science-fiction (aussi bien du côté du cinéma que de la littérature, mais aussi du côté des mangas et des animes) : la moindre référence y passe. Les combats ne représentent heureusement qu’une petite partie du jeu, et si on souhaite se concentrer uniquement sur l’histoire, il est tout à fait possible d’y jouer en mode facile. Un peu à l’image d’un visual novel, même si j’ai du mal à le considérer comme tel, le scénario reste le principal attrait de ce 13 Sentinels ; j’ai vraiment bien aimé le côté « puzzle narratif » et la manière dont tout est lié, malgré quelques énigmes un peu tirées par les cheveux. Et puis cerise sur le gâteau, c’est visuellement sublime, mais je n’en attendais pas moins du studio Vanillaware.

Disponible sur : PS4


  • COUP DE CŒUR MUSICAL DE L’ANNÉE
Final Fantasy VII Remake - OST

Final Fantasy VII Remake

J’ai énormément de reproches à faire à ce remake (notamment au niveau de son rythme, mais ça j’y reviendrai dans un autre billet), mais s’il y a bien un aspect que j’ai apprécié, c’est sa bande-son ! J’aimais déjà beaucoup les compositions originales de Nobuo Uematsu, mais le travail au niveau des arrangements et de l’orchestration sur ce remake est assez remarquable, même si la réinterprétation plus moderne de certains thèmes les rend parfois méconnaissables. J’appréhendais surtout la nouvelle version des thèmes des combats, notamment Those Who Fight Further, mais je n’ai pas été déçue. On doit tout de même le gros de la composition de cette bande-son à Masashi Hamauzu et Mitsuto Suzuki ; Nobuo Uematsu a quant à lui seulement composé un nouveau thème original pour l’occasion, Hollow, qui est paradoxalement l’une des musiques qui m’a le plus marquée (surtout la version instrumentale, en fait).


  • JEU LE PLUS CHRONOPHAGE DE L’ANNÉE
Animal Crossing New Horizons

Animal Crossing: New Horizons

L’une de mes plus grosses attentes de l’année, et le titre sur lequel j’ai passé le plus de temps en 2020, avec un peu plus de 600 heures au compteur. C’est aussi un jeu qui est sorti pile poil durant le premier confinement, ce qui lui a donné une saveur assez… particulière. Cet Animal Crossing permet de laisser libre court à la créativité et apporte son lot de nouveautés par rapport aux précédents volets ; j’y joue toujours plus ou moins régulièrement, mais cela ne m’empêche pas de lui reprocher bien des choses (le manque de diversité des dialogues des habitants, la présence d’un système de durabilité avec des outils qui se cassent, des menus pas forcément très ergonomiques…). Pour ma part, ça reste mon jeu « doudou » dans lequel j’aime m’évader le temps de quelques minutes, et j’attends avec impatience une éventuelle future mise à jour qui réintroduira le personnage de Robusto et son café, parce que ça me manque vraiment.

Disponible sur : Nintendo Switch


  • PLAISIR COUPABLE DE L’ANNÉE
Genshin Impact

Genshin Impact

Ce RPG free-to-play que j’attendais déjà avec curiosité depuis 2019, et dont on ne niera pas les ressemblances avec un certain jeu de Nintendo, a été une bonne petite surprise et l’un des titres sur lesquels j’ai passé le plus de temps en 2020. Mon aspect préféré a été sans conteste l’exploration (suivi des combats), et me perdre dans cet univers a été un véritable plaisir, même si le côté exploration et le sens de progression finissent à un certain moment par montrer leurs limites étant donné que, de par sa nature, ce jeu n’a pas de fin à proprement parler. Et que la totalité de la carte est loin d’être disponible (et ne le sera probablement pas avant plusieurs années). On peut également tout à fait y jouer des dizaines et des dizaines d’heures sans débourser le moindre centime et, personnellement, je m’amuse toujours autant dessus (merci au jeu de m’avoir donné Keqing et son gameplay très chouette dès le premier jour), mais c’est pertinemment le type de jeu que j’aurai du mal à recommander étant donné que ça reste, dans le fond, un gacha. Avec tous les travers qui vont avec. Dommage tout de même que la version PS4 soit techniquement un peu à la rue…

Disponible sur : PS4, PC, mobile


  • COUP DE CŒUR DE L’ANNÉE QUI NE DATE PAS DE 2020
Vagrant Story

Vagrant Story

Après bien des hésitations, c’est finalement en 2020 que je me suis lancée pour de bon dans Vagrant Story. C’est l’un des titres de Squaresoft sur PlayStation que je n’avais pas encore fait et qui m’intéressait depuis bien longtemps, même s’il m’a toujours fait un peu peur à cause de tout ce que j’avais pu lire sur son gameplay. C’est un jeu complexe qui m’a demandé un minimum d’investissement, mais ça n’en est pas moins resté une expérience marquante : j’ai vraiment beaucoup aimé son univers ainsi que son ambiance à la fois austère et solitaire, qui m’a fortement rappelé Demon’s Souls / Dark Souls ; mais ce qui m’a le plus impressionnée, c’est clairement sa mise en scène très cinématographique. Après, il faut aimer le côté dungeon-crawler et les combats assez particuliers qui demandent de passer du temps dans les menus, mais mis à part cela j’ai passé un très bon moment dessus. Une fois le jeu terminé, je me suis même mise à rêver d’un remake sur console moderne avec des graphismes similaires à ceux du futur Final Fantasy XVI et un gameplay moins alambiqué, quitte à froisser les puristes…


  • « C’EST PAS MON TYPE DE JEU MAIS C’ÉTAIT BIEN SYMPA »
HADES

Hades

Hades est un titre du studio Supergiant Games (Transistor, Pyre…) qui a pas mal fait parler de lui en 2020. Malgré mon extrême aversion pour tout ce qui s’apparente de près ou de loin à un rogue-like, j’ai tenté de lui donner une chance étant donné les nombreux retours positifs, surtout de la part de personnes qui ne sont pas spécialement fans non plus de ce type de jeu. Et finalement, j’ai plutôt bien accroché ! Le côté répétitif propre au genre reste très présent, mais le tout est aidé par un sentiment de progression constant ; même « mourir » n’efface pas complètement sa progression, d’autant plus que cela permet de débloquer de nouveaux dialogues avec les personnages. Car son écriture, ses personnages, sa direction artistique et son univers (la mythologie grecque, c’est cool) m’ont également bien aidé à persévérer, et il est même possible d’activer à tout moment un « mode divin » qui permet de gagner un peu de défense supplémentaire à chaque mort. C’est en tout cas un titre assez sympa qui a réussi à me réconcilier (un peu) avec les rogue-likes, et ça, ça reste un sacré tour de force.

Disponible sur : Nintendo Switch, PC, Mac


J’aurais pu y jouer en 2020, mais…

OMORI
Omori
  • Nioh 2 : je comptais le prendre à sa sortie vu que j’avais bien aimé le premier jeu malgré son côté répétitif, mais malheureusement il a débarqué durant la même période que le dernier Animal Crossing… Du coup, j’en profiterai pour l’acheter une fois tous les DLC disponibles.
  • OMORI : un RPG indé surréaliste que j’attendais depuis des années et qui est sorti pile le jour de Noël, donc je n’ai pas vraiment eu le temps de le faire en 2020. Ce sera l’une de mes priorités pour cette année !
  • Puyo Puyo Tetris 2 : j’étais très motivée pour le prendre à sa sortie, mais apparemment il est largement dispensable si on a déjà fait le premier jeu.
  • Ghost of Tsushima : après bien des hésitations, j’ai finalement décidé de le faire sur PS5… le jour où j’aurai la console. :D
  • Disaster Report 4 – Summer Memories : je l’avais un peu oublié, mais je compte bien y jouer un jour malgré ses (gros) soucis techniques.
  • Crusader Kings III : un jeu de stratégie/gestion qui m’intéressait beaucoup et que j’ai récupéré via le Game Pass, mais sachant pertinemment que c’est tout à fait le genre de titre très chronophage qui risque de m’obséder pendant des semaines, je ne l’ai toujours pas lancé.
  • Fall Guys : grand jeu multijoueur de l’été 2020, je le possède vu qu’il avait été offert sur PS4 dans l’offre du PlayStation Plus, mais je n’ai jamais été très motivée pour le lancer. J’en avais beaucoup entendu parler à sa sortie, mais j’ai l’impression que la hype s’est bien essoufflée, depuis.
  • Assassin’s Creed Valhalla : le nouvel Assassin’s Creed ; à l’instar des autres volets de la série, je l’achèterai probablement durant les soldes et le laisserai prendre la poussière dans mon backlog. :’) (je n’ai pas touché à un seul Assassin’s Creed depuis le 2…).
  • Kingdom Hearts – Melody of Memory : un spin-off (ou pas) de Kingdom Hearts, similaire dans son principe à Theatrhythm Final Fantasy sur 3DS. Au départ je me suis dit « pourquoi pas », mais je n’ai franchement pas été très emballée par la démo.
  • Tell Me Why : la dernière aventure narrative du studio Dontnod (Life is Strange) et que je comptais prendre sur Steam une fois le troisième et dernier épisode sorti, sauf que j’avais fini par un peu oublier son existence. /o\
  • Sakuna: Of Rice and Ruin : il est sorti un peu tard (en novembre dernier) mais il me tentait bien, donc ce sera peut-être pour cette année.

Et sinon, pas de Cyberpunk 2077 car je m’en étais complètement désintéressée dès le moment où j’avais appris que c’était avec une vue à la première personne, pas de The Last of Us Part II vu que je n’avais pas spécialement accroché au gameplay du premier jeu, et pas de remake de Demon’s Souls non plus parce que je n’ai pas de PS5, d’autant plus que je ne m’attendais pas à ce qu’il débarque en 2020. Sans oublier les quelques autres nouveautés sorties elles aussi en 2020 et qui, après coup, me tentent bien, comme Brigandine: The Legend of Runersia, Paradise Killer, Streets of Rage 4 ou encore Spiritfarer.

L’année 2020, outre l’arrivée de nouvelles consoles, c’est aussi de nombreux jeux qui ont finalement fini par être repoussés à 2021 ou plus, des come-backs inattendus (Among Us, sorti discrètement en 2018 et revenu sur le devant de la scène en grande partie grâce à Twitch), des scandales (Ubisoft), des lancements plus ou moins ratés (Cyberpunk 2077) ou encore des sorties surprises (Persona 4 Golden qui débarque sur PC). Je retiendrai aussi en vrac la cyberattaque qui a touché Capcom l’automne dernier, exposant ses futurs projets, ainsi que l’arrivée du nouveau PlayStation Store qui n’affiche plus que les jeux PS4 et PS5. C’est moche pour la Vita et la PS3, parce qu’il faudra désormais passer directement par la boutique de ces consoles, qui n’est franchement pas des plus pratiques.

Rendez-vous dans les prochains billets pour la suite de ce bilan !

Falcom - Hajimari no Kiseki
The Legend of Heroes – Hajimari no Kiseki (source)

12 commentaires

  1. Il est là ! On l’attendait le bilan JV de 2020 !!! :D
    Bizarrement contrairement à beaucoup, le confinement ne m’a pas permis de faire x millions de jeux (déjà parce que mon ordi montrait de gros signes de fatigue). De plus, j’ai raté le coche animal crossing du 1er confinement (mais je me suis rattrapé sur le second ! :D). Mais bon j’ai raté le coche de pas mal de jeux…donc bon. Effectivement Animal Crossing est chronophage et puis maintenant que j’ai débloqué la partie construction, j’ai pas le temps de trop jouer avec :'( Par contre, je suis toujours en admiration devant l’inventivité des gens et certaines îles sont magnifiques (il y en avait une thème Ghibli assez chouette).
    Je suis assez d’accord, la variété devient vite limitée, d’autant plus quand tu fais pas mal d’efforts auprès de tes habitants et que ceux-ci veulent quand même s’en aller…
    Yakuza: Like a Dragon, pareille, j’étais un peu dubitatif mais vu les bons retours…je me laisserais peut être tenté (quand j’aurais fini yakuza remastered et yakuza 6 u_u), surtout que ça à l’air par moment complètement débile !
    Je possède Vagrant Story, trouvé dans un magasin d’occaz. J’avais commencé à y jouer sur ma PS2, soucis, impossible d’enregistrer ma partie ! Résultat, j’attend le jour où j’aurais le temps de le faire en une fois. Je garde néanmoins un bon souvenir du peu que j’ai joué et de son ambiance particulière, tu me redonnes envie d’y jouer.
    Kingdom Hearts – Melody of Memory, j’ai aussi testé la démo et idem pas vraiment convaincu…ou alors c’est juste que les jeux musicaux/rythme et moi ça colle vraiment pas. Je sais pas, je l’ai trouvé plat.
    Ah OMORI ! Je me disais bien que le nom m’était familier ! Certains visuels de la présentation du jeu me rappelle Yume Nikki.

    J’attends avec impatience la suite du bilan !

    • Merci :D

      C’est clair que l’inventivité des gens au niveau de leur déco, ça fait rêver. *_* Il faudrait vraiment que je (re)prenne un abonnement au Nintendo Online un de ces quatre pour pouvoir visiter en rêve certaines îles. Pour les villageois qui veulent partir, au moins cette fois-ci ils préviennent, pas comme dans les précédents Animal Crossing, donc ça évite les mauvaises surprises. XD

  2. Bonne année à toi(tout le monde aussi).

    Ahh, tu as eu Keqing et sans reroll en plus(je pense que sur PS4/PS5 ce n’est pas vraiment possible). Un jour je vais peut-être pouvoir l’avoir. Le jeu me donne souvent tout les healers possible.

    Bon je vais garder Genshin pour la fin. Tout le monde peuvent avoir des avis différents sur ce FF7 Remake. Moi je l’ai bien aimé(avec quelque défauts), mais c’est sûr que pour l’apprécier, mieux vaut pas nécessairement essayer de faire tous les trophés. Par contre j’ai eu une bonne expérience à le faire à difficile. De plus, je suis content que Ryuzaki ai aimé ce FF(et 13 Sentinels). Mon boss préféré était la Maison. C’était épique. D’ailleurs, la course contre un des soldat de la Shinra était un bout que j’appréciais beaucoup aussi. Un peu fou, mais intelligent(du moins, je pense). Les musiques étaient vraiment douces à l’oreille à entendre. Par contre, les voix des npc dans les secteurs passaient toujours par-dessus. J’aime l’immersion que ça apportait, mais my god des fois je voulais seulement leur dire SH** **. C’était la première partie seulement je sais, j’espère juste qu’il y aura plus de musique triste, relaxante ou mélancolique dans la 2ième. Ah oui, la situation dans l’escalier était à se tordre de rire!

    Pour continuer, j’avais joué un peu à Vagrant sur Vita avec la version digitalisé. C’est vrai qu’un remake serais pas mal. Même si FF16 à l’air un peu moins style « japonais », il est fait par plusieurs créateurs qui ont travaillé sur FF14 et le setting a l’air vraiment intéressant. Je pense qu’ils vont mieux le gérer que 15. Ouais, par curiosité j’aurai aimé avoir le temps d’essayer la royal edition. De plus FF14 me fais de l’oeil depuis super longtemps, mais j’avais peur de devoir trop m’y investir(Genshin impact hahaa…ha…..). Même chose pour Black Desert.

    Pour Disaster Report 4, j’attendais une baisse de prix pour la version physique(je ne pense plus que cela va arriver). Je vais voir prochainement si je peux prendre la version avec le artbook de Sakuna: Of Rice and Ruin. Aussi, il n’est pas toujours bien coté, néanmoins Giraffe and Annika pourait être une petite expérience différente.

    Un peu à part, mais quand tu parle de austère et solitaire c’est un peu pourquoi j’aime cette série(souls). Les jeux dérivés d’animes ou autres avec des personnages qui te suivent sont bien, mais j’aime bien de temps en temps explorer seul sans avoir les même phrases dites par les npc à répétition. Ou sinon descendre le son des voix, mais en section visual novel en contre-partie la musique les enterres.

    Pour 13 sentinel, un truc simple qui m’a accroché étaient les ambiances de fonds quand on choisissait les personnages et dans l’histoire. J’ai fais toute les missions à difficile, mais c’était pour m’aider à mieux comprendre le gameplay et rendre cela plus intéressants. Mes sentinels préférés était de type génération 2 pour les sentry guns, la 3 pour faire la plus grosse attaque de très loin et la 4 pour les shields et envoyer sans arrêt des petits robots volant avec un passif qui perçais la défense de l’ennemi. Aussi, quelques attaques qui permettaient de descendre ou se protéger des kaiju volant. Je jouais toujours le moins possible avec la première génération. Désolé à vous 3.

    Pour me mettre dans l’ambiance, souvent je mettais la luminosité de mon écran d’ordi à 100% et fermais la lumière. Je peux dire avec confiance que je n’ai jamais vu un jeu 2D aussi beau, surtout dans un design qui m’intéresse particulièrement. Il y a quelque élément 3D dans le décors, c’est compréhensible, mais bon sang. Ce jeu en mouvement est sublime(même si il y a moins de frames que dans d’autres jeux). Dans la classe, la chambre avec le côté intimiste, avec Natsuno Minami en courant dans le corridor avec la lumière du soleil qui flash de partout, etc. Le petit robot B.J. Que de charme. Le jeu mélangeais bien les moment sérieux avec les moment de tout les jours entre amis/amies. Il y a quelques bouts qui se répètent, mais dans l’ensemble ça va super bien. J’ai bien aimé tous les personnages(évidemment avec quelques préférences). Tomi Kisaragi me fait penser un peu à Yuzu(yuzuki) je trouve. La musique d’intro du jeu et les 3 différentes utilisées pour le boss de fin, sublime. Eeuuu bon, je vais m’arrêter là.
    ——————————————-
    Genshin impact à été pour moi un jeu qui m’a aidé à passer psychologiquement mieux une année particulière aussi relié à mon petit frère(hors covid). J’étais chanceux car j’avais eu dans le début de l’année un SSD externe Adata 960gb pour ma PS4 pro. J’ai pu avoir des loading divisé par 1.5 à 2 sur Genshin. C’est étrange, mais cela aide même à rendre des jeux comme Sekiro plus fluide ou celui-ci(un petit peu). Happy Manager a aussi des loading très long alors ça devrais aider pour plus tard(ou la PS5). Quand je sais que je vais jouer à GI, depuis 3 mois j’ai pris l’habitude de mettre le SSD sur un ice pack dédié pour lui car Genshin et ses loading surtout dans les domaines le tue carrément.

    Je mets régulièrement de l’argent pour le battle pass 10$/13,50$CAD et le 5$/7$CAD pour le Blessing of the Welkin Moon. Les 2 seules fois où j’avais mis de l’argent ailleurs c’était pour avoir Klee(j’avais eu Jean à ma première pity) et un certain nombre que je regrette pour essayer d’avoir Keqing(Kouching). Les DLC de Koei Tecmo sont toujours trop chers, mais il y a pire, ne pas savoir trop ce que tu va avoir en payant le double, triple,…etc. Sérieusement, il ne faut pas s’y habituer, surtout que j’aimerai ne pas avoir à me connecter au jeu à chaque jour et me concentrer plus facilement sur autre choses des fois.

    Comme tu as dit l’exploration est intéressante et cette composante diminue vraiment avec le temps. Au moins on avait Dragonspine pour le temps des fêtes. Les combats(un peu limité, mobile/tactile oblige) est amélioré grâce à la synergie et team play que tu peux avoir avec tes 4 compagnons(les mélange élémentaires et skills différents).

    En étant presque Free to play depuis un certain temps, je me sens plus relax. Je n’ai pas Tartaglia(Childe), mais j’ai pu avoir la batterie Zhongli et Albedo(ça se dit presque elevator en japonais, wow 0_0) en jouant normalement. On verra pour Ganyu(bon design), mais j’ai surtout hâte pour Hu Tao et Ayaka. Presque tout les perso sont intéressants, alors c’est dur. Klee a remplacé ma Xiangling(80).

    Mon équipe pour l’instant c’est:
    1. Qiqi(90) Talent:10/8/6
    2. Zhongli(82) Talent:6/8/9
    4. Klee(90) Talent:8/8/8

    Et pour la 3ième place je swap souvent entre Venti(82-crowd control), Fishl(82-bosses et Super Conduct avec Qiqi) et Albedo(70).

    Je ne fais pas autant de DPS que d’autres personnes et je suis un peu en retard sur mes artefacts(trop de hasard pour moi pour avoir du fun à les grinder et limité par la résine en plus :/), mais si un jour Mihoyo mets plus l’emphase sur la survie sans être toujours timé, je devrais bien m’en sortir. J’ai eu de la chance de pouvoir monter le premier talent de Qiqi à 10. Je me demande si un jour le level maximum va être 100. Il disent que les talents vont jusqu’à 15 avec constellations et pourtant on ne peux monter le talent d’attaque à plus que 10.

    Je suis en train de monter un peu Jean, Beidou, Xingqu, Barbara(tous à 60). Bizarrement, Xingqu me fais penser légèrement à Akira dans Hikaru no go. Je n’ai pas encore monté Bennet vraiment(lv.20), mais avec tout ses skills si ça aurait été un perso féminin cute, je l’aurais sûr et certain plus levelé(avec le peu de ressources que le jeu nous donne).

    Je me trompe peut-être, mais apparemment Mihoyo à crée un personnage féminin nommé Yoyo Lumi(Lumi_N0va) qui est utilisé comme fond d’écran pour ordinateur. J’aime vraiment son rendu. Si un jour il peuvent nous faire un JRPG action ou turn-based avec se genre de perso(design très féminin), je serais aux anges! Toutes habillé de rose/violet/bleu pale/noir ou en soie(ou autres), en défonçant des monstres diaboliques ou méchants charismatiques avec de la guitare électrique comme ost(aussi piano et violon). J’aime ce genre de trucs(qui clashent bien).

    ————————————-
    Voici 3 liens de trucs qui pourrais t’intéresser sur GI:

    Un mmd de Qiqi et Klee vraiment plein de vie
    https://www.youtube.com/watch?v=FK8YyLKt5IE

    Il en a d’autre, mais celui-ci me fais toujours cramper de rire(Zhongli and Childe stuck in an elevator)
    https://www.youtube.com/watch?v=1j77eJlRc3o

    Les vidéos sur GI de Rawfler sont vraiment bonnes et bien construites. Many memes.
    https://www.youtube.com/c/Rawfler/videos

    Aussi, la chaîne 77T Rendering font des rendu MMD très propres et détaillés.
    Voilà.
    —————————————
    PS: Un jour je me demande si Gust va pouvoir faire à part, un jeu d’Atelier où tu pourrais jouer tous les personnages de la série et former tes équipes de 6 ou même 8 comme tu le veux. Il y aurait 1 seul système d’alchimie, mais il serait très complexe et intéressant vu que le but de ce jeu serait d’y jouer sur le long terme. Aucun gatcha, cela fonctionnerais par extension payante pour avoir toujours du nouveau contenu et de nouvelles places à explorer. J’aime bien avoir plusieurs jeux pour cette série(et je veux que ça continue), mais des fois j’aimerai pouvoir garder mes craft d’alchimie que j’ai pris des heures/jours à optimiser sans avoir toujours à recommencer du début(pour ce spin-off?).

    PS2: Moi il pourrait m’intéresser même si je ne sais pas si je vais avoir le temps de le jouer, mais est-ce que tu pense que le jeu Cris Tales pourrais t’intéresser(il n’est pas encore sorti)?

    • Pour FF7 Remake j’ai vraiment eu du mal par moments, trop de longueurs pour ce que ça raconte et trop de passages bien lourds (les égouts, le laboratoire d’Hojo…)… C’est clairement le type de jeu que je ne referai pas une deuxième fois, en tout cas.

      Pour 13 Sentinels j’avais fini par utiliser exclusivement les robots avec les sentry guns/tourelles automatiques, c’était largement suffisamment pour nettoyer les cartes. :) Et puis c’est vrai que la bande-son du jeu est vraiment sublime. J’ai beaucoup aimé la chanson « Seaside Vacation ». (https://www.youtube.com/watch?v=51nOUvXluUI)

      Un Atelier avec tous les personnages… Un jeu comme Nelke & the Legendary Alchemist, donc ? :’D Mais je vois ce que tu veux dire.

      Pour Genshin Impact, figure-toi que le jeu m’a donné Keqing… Quatre fois. Dont deux fois de suite. Du coup j’ai même la troisième étoile de sa constellation. XD Je ne sais pas trop quoi en penser, j’aurais quand même préféré avoir d’autres personnages 5 étoiles (les seuls autres persos 5* que je possède sont Venti, Zhongli et Albedo). Enfin bon, je ne dirai pas non à une 5ème copie vu que sa constellation 4 a l’air pas mal du tout.
      Sinon j’essaye de ne pas trop me prendre la tête avec ce jeu, surtout vu le système de résine et le hasard au niveau des artéfacts. C’est assez démoralisant d’en obtenir 90 % du temps avec des statistiques pas terribles. ^^; (et je ne parle même pas des boss hebdomadaires qui ne donnent jamais le bon objet pour augmenter les talents de mes persos)

      Quant à Cris Tales, oui il m’intéressait, mais je crois qu’il n’a toujours pas de date précise (à part un vague « début 2021 »).

      • Ouais, refaire ces 2 moments de l’histoire pour moi(avec les puzzles une 2ième fois ce n’était pas fameux). Pour débloquer tous les costumes, il fallait si je souvient bien refaire les scènes avec Aerith plusieurs fois, mais étrangement j’aimais bien(jusqu’à une certaine limite bien sûr).

        La musique, qui était évidemment aussi là quand Shu Amiguchi tapait du pied me rendais nostalgique pour aucune raison particulière.

        La découverte de tout les personnages était vraiment bien dans Nelke(J’ai pris le temps de presque tout lire et au mon dieu ce jeu avait du texte! Je pense que c’était mon plus long Atelier(à part ceux que je reviens des fois dessus peut-être). Je ne me souvient pas si je l’avais déjà écrit, mais il y avait un concours de recette en 3 teams et si je me rappel bien, Rorona avait voté pour une autre équipe et oh boy! Totori était vraiment mad. Ouais, c’était différent car ils comparaient le fonctionnement de leur école d’alchimie. Il y avait de plus des recettes importantes en duo où les 2 y mettaient chacun de leur force avec quelque retouches à la fin pour que cela soit viable et utilisable.

        Je l’aime bien pour ce qui l’est, mais ce que j’aime le plus faire dans cette série sont l’exploration, les combats et l’alchimie. Tous avaient pris la poudre d’escampette(fuite) dans celui-ci. C’était une bonne expérience différente pareille, même si je pense qu’on peux beaucoup améliorer la partie gestion du jeu. Il y avait des limites de temps un peu dur au début, mais après c’était de toujours presque faire la même chose en terme de gestion et ça devenait simple(et en parti facile) d’arriver au quota final demandé par chapitre. Bon Genshin.

        Ahhh, je suis jaloux. Le jeu nous donnait il y a pas longtemps des Acquaint Fate bleus pour faire des wish sur la bannière standard. Je suppose que tu as eu un double de Keqing là aussi. Moi j’étais prêt à avoir 3/4 personnages 5 étoiles sur les 5 ou surtout des weapons 5*, mais tadaaa.. j’ai reçu encore Jean :D. Et t’en fais pas. À par que pour Qiqi, cette semaine je n’ai eu que des drops de boss que je n’avais pas de besoin. En voyant cela du bon côté, on va pouvoir en accumuler un paquet pour un perso qu’on ne sait pas encore qu’on va vouloir. Aussi, j’ai hâte de voir la spécificité des personnages Dendro qui devrais peut-être arriver un jour. Yaoyao serait possiblement de ce type. On verra.

        J’en ai pas parlé, mais je regarde de temps en temps un ensemble de Youtuber assez populaire parlant de Genshin. Demone Kim, Jeikage(contenu drôle et des fois intéressant), ZealsAmbitions, Mattjestic, AsianGuy, Mtashed, Tectone(il parle trop fort et sa voix agresse un peu), SkratiTV, Nokapt, Enviosity et d’autres sur des build, etc. Ou Kaero qui rassemble tout les meilleurs moments de plusieurs Youtubers en 1 nouvelle vidéo assez régulière.

        Souvent quand il n’y a pas d’histoire je joue en les écoutant comme podcast, mais c’est surtout Demone Kim que j’écoute. Des fois il fait des histoire à rallonge et quelque fois du vécu personnel, mais c’est le seul que j’écoute sur Twitch en jouant sur PS4. C’est relaxant. Même si il dit « Listen! » trop souvent en faisant une leçon de morale au chat du stream.:D.

        Pour finir, une bonne nouvelle pour toi. Fuuraiki 4 en 2021. J’aimerai bien qu’il y ai la VR, même si le jeu n’a probablement pas été pensé pour vu que ce n’est pas modélisé en 3D. Les images prise avec leur caméra sont jolies par contre.

  3. Bravo pour la constance de tes bilans depuis le temps!
    Puis y’a du Aegis Rim dedans.
    Autant les jeux que tu présentes ne m’étonnent pas (des RPG et Animal Crossing!), autant voir Genshin Impact dans le bilan est une surprise étant donné sa nature gacha mais au final il se démarque du reste pour son côté action RPG donc pourquoi pas. Ça doit aussi être le jeu auquel j’ai passé le plus de temps depuis septembre, le problème est que maintenant cela m’empêche de faire des jeux plus classiques, je voulais aussi faire Brigandine et Sakuna…

    • Mes bilans JV sont en effet les seuls rendez-vous annuels que je n’ai pas manqués depuis 2008. Je ne peux pas en dire autant des bilans sur les anime. ^^;
      Eh oui, un gacha dans mon bilan/top de l’année… C’est le début de la fin. XD (bon, le fait qu’il soit dispo sur console a pas mal aidé aussi, je n’y aurai probablement pas touché s’il avait été dispo sur PC uniquement. Et la version mobile, n’en parlons pas :p)

  4. Il est là fidèle au poste en ce début janvier, ton fameux bilan annuel des jeux vidéos ^^

    Perso et malgré le premier confinement, fais à peu près le même nombre de jeux. Ca me surprend un peu vu qu’Assassin’s Creed Odyssey Gold Edition m’a pris 2 mois pour les 100%.

    Ce que tu dis sur Yakuza 7 me rassure. Les divers avis et tests vont aussi dans ce sens au niveau du nouveau système de combat et autres changements donc je m’y essayerai un jour.

    Même chose pour 13 Sentinels. J’avais peur pour le système de combat qui ne m’attire pas du tout mais si ce n’est pas le point central du jeu c’est rassurant.

  5. Aah, j’avais pas vu que tu avais sorti ton bilan annuel !
    On a eu une super année 2020 côté jeux Japonais, je te rejoins sur Yakuza 7 et 13 Sentinels qui sont excellents.
    Forcément, j’avais aussi hâte de lire ton avis sur le dernier Kiseki, et ça m’a fait sourire de voir le fameux classement (qui a tendance à changer d’années en années) en fin d’avis que tout le monde fait après avoir terminé tous les opus de la série.
    Je te rejoins effectivement sur pas mal d’aspects pour Hajimari : c’était super bien rythmé, la partie de « C » était excellente… mais le contenu de l’histoire est assez douteux. C’est la première fois dans la série qu’on a l’impression que le jeu entier est un filler.
    J’ai vraiment hâte de voir ce qu’ils vont faire pour la suite, les teasers à la fin du postgame donnent envie. Et je suis très curieux de voir ce qu’ils vont faire au niveau du reboot du système de combat.
    Toujours un plaisir de lire tes résumés annuels et bonne année 2021 !

    • Merci !
      Hâte aussi de voir ce que réserve la suite, les ajouts et teasers de la dernière mise à jour de Hajimari donnent effectivement envie.

  6. Et ben, si je m’attendais à voir Yakuza : Like a Dragon comme coup de cœur de l’année 2020. :)

    Bon, FFVII 7 remake emporte mes faveurs (ma nostalgie efface la rallonge de dongeons inutiles, tour de passe-passe manifeste pour faire tenir le chapitre Midgard sur 1 jeu entier. Et je valide le n’importe quoi de la fin du jeu).

    Mais ouais, ce 7ème Yakuza est juste épatant : d’habitude, nous avons 1 histoire sombre et à côté, 1 humour décapant dans les quêtes annexes. Ici, l’humour déborde même sur la quête principale, tant le nombre de personnage se foutent littéralement de la gueule du héros. Et pourtant, l’histoire traite de sujets qui ne se prêtent pas vraiment à sourire : collusions hypocrite mafias-politiques (classiques), le racisme envers les immigré(e)s et l’ostracisme jeté sur les travailleurs/travailleuses du sexe, qui luttent pour vivre au quotidien.

    Quand au système de combats, rien d’original dans l’absolu, mais ce grandia-like amélioré reste super-efficace. Ce chamboulement arrive à point nommé comme le système de beat-them all avait été poussé dans ses retranchements avec la saga Kiryu. Parmi les quêtes annexes, comme toujours des plus débiles, le management immobilier est 1 jeu dans 1 jeu, même si j’ai galéré sur la bataille des actionnaires à force de cliquer au pif. Et super important : ne jamais oublier le poulet. XD

    Quand au reste, rien à redire : scènes cinématiques qui claquent visuellement (la mise en scène et les émotions dans les visages wah), les musiques avec le ton juste à chaque fois (mais encore 1 fois, pourquoi les mélodies d’ambiances ne sont pas dans l’OST ?!), bonne durée de vie. Par contre le pic soudain de difficulté à 1 moment du jeu, je m’y attendais pas mais bon, c’est le challenge.

    Donc oui, vivement la suite. Merci pour la sélection de jeux des 3 articles bilans, y en a plein que je connaissais pas. :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.