Et voici quelques impressions sur des mangas, sauf que cette fois-ci c’est un peu un spécial WTF, avec trois adaptations d’anime/jeu vidéo qui ont toutes comme point commun d’avoir un scénario un peu… bizarre. Je préviens au passage que ces impressions contiendront des spoilers.

 

SCHOOL DAYS

Auteur : Homare Sakazuki
Éditeur : Kadokawa Shoten (Comp Ace)
Première parution : mai 2006
Nombre de volumes : 2 (terminé)

Tout comme dans l’anime et le jeu, Makoto Itou est un lycéen qui a de suite le coup de foudre pour une fille qu’il voit un jour dans le train. Son nom est Kotonoha Katsura, et elle fréquente la même école que lui, mais ignore son existence. Makoto demande alors à son amie Sekai Saionji de l’aider à attirer l’attention de Kotonoha sur lui. Mais il ne sait pas qu’en réalité, Sekai est amoureuse de lui.

Si j’ai eu envie de lire le manga, c’est uniquement pour voir si on allait aussi avoir droit à un nice boat pour la fin. Mais globalement, j’ai même préféré ce manga à l’anime (c’était pas bien dur, non plus) : vu qu’il n’y a que deux volumes, l’essentiel de l’histoire est là. Du coup, on a moins l’impression que Makoto est un véritable connard (désolée pour la vulgarité, mais il n’y a pas d’autre mot qui pourrait faire mieux ressortir tout ce que je pense de ce personnage) vu qu’ici il ne passe pas son temps à se faire toutes les filles de la série. Non, à la place, Makoto est juste devenu un boulet indécis, incapable de choisir entre Sekai et Kotonoha, incertain de ses sentiments. Mais tout aussi immature que dans la série.

Quant à la fin… Kotonoha veut toujours éliminer Sekai, mais Makoto s’interpose juste à temps et lui sauve la vie, en se faisant blesser au passage. Je me demandais donc si au bout du compte personne n’allait mourir (et ma fin gore, alors ?), sauf que finalement Makoto finit à l’hôpital et il apprend quelques temps après que Kotonoha est morte. Sekai admet qu’elle l’a tuée, puis lui promet qu’elle le rendra heureux, tout cela annoncé avec un léger sourire à faire froid dans le dos. Le manga se finit ainsi, mais finalement j’aime bien cette fin. xD C’est moins gore que dans l’anime, mais dans les deux cas c’est une bad end pour Makoto, donc ça me va. De plus, je préfère cette Sekai du manga, et de très loin. Au niveau des dessins, c’est correct, et je trouve les personnages féminins plus réussis que Makoto, qui a vraiment une tête d’abruti sur certains pages. Si ça se trouve, c’est peut-être fait exprès…

petites-critiques-de-mangasses-part-viii-ce5ad4.jpg

 

NEON GENESIS EVANGELION : GAKUEN DATENROKU

Auteur : Min Min
Éditeur : Kadokawa Shoten (Monthly Asuka)
Première parution : avril 2007
Nombre de volumes : 1 (en cours)

Le scénario est ici très différent de célèbre série : élève sans histoire dans une école appelée NERV, Shinji Ikari se retrouve un jour au cœur d’un combat contre les Anges, des créatures qui tentent de détruire l’humanité en récupérant des « core ». Rei Ayanami, pour laquelle il a des sentiments, et le nouvel étudiant, Kaworu Nagisa, semblent également mêlés à toute cette histoire.

Comment faire un manga sur Evangelion qui n’a que de très lointains rapports avec la série d’origine ? La réponse est ce Gakuen Datenroku. C’est quand même très WTF, avec cette histoire où Shinji doit combattre les Anges (qui ici prennent tous forme humaine) grâce à son pouvoir appelé Eva, ce pouvoir lui permettant de matérialiser un pistolet. C’est assez intriguant comme scénario, tout comme il est étrange de voir Rei se battre avec son Eva qui est la lance de Longinus, tandis que les pouvoirs de Kaworu et Asuka se manifestent respectivement sous forme d’une épée et d’un fouet. Et j’ajouterai que très bizarrement ce manga m’a fait penser à Persona 3 alors que je n’ai jamais joué au jeu. xD Certains chapitres sont encore plus étranges, comme celui avec la pièce de théâtre où Rei doit jouer le rôle d’un… cheval. C’est d’ailleurs dans ces passages sans action que l’on sent que ce manga, c’est en fait un shoujo (parce que si ça n’avait pas été écrit sur le site officiel, je ne l’aurais jamais cru).

Pour ma part je n’ai pas trop aimé ce Gakuen Datenroku, à cause du style graphique et de l’ambiance, notamment : on dirait un mélange entre du Clamp et Death Note au niveau des dessins. C’est tout juste si dans certaines pages Asuka ne ressemble pas à Misa, et Kaworu à Light. Dans l’ensemble j’ai quand même eu plus l’impression de lire un doujinshi que quelque chose d’officiel… Après, je me demande quand même pourquoi faire tant de mangas sur Evangelion (et tant de jeux vidéo aussi, par la même occasion), suis-je la seule à penser que la Gainax devrait arrêter d’exploiter jusqu’à la moelle sa licence ?

 

CODE GEASS : NIGHTMARE OF NUNNALLY

Auteurs : Gorô Taniguchi et Ichiro Okouchi (scénario), Tomomasa Takuma  (dessins)
Éditeur : Kadokawa Shoten (Comp Ace)
Première parution : juin 2006
Nombre de volumes : 3 (en cours)

Après un « incident » qui a causé une explosion à Shinjuku, Nunnally recherche le corps de son frère qu’elle pense mort. A la place elle tombe nez-à-nez avec Nemo, une forme de vie semblable à C.C, et qui lui propose un contrat. En l’acceptant, Nunnally gagne le pouvoir de lire les « lignes du futur » ainsi que celui de momentanément retrouver l’usage de ses jambe et de sa vue, et elle possède également désormais son propre Knightmare.

Depuis la première saison, j’avais décidé de ne plus jamais prendre Code Geass au sérieux. Apparemment la seconde saison est encore plus WTF que la première, et on m’avait conseillée le manga Nightmare of Nunnally, qui suit la même voie. En effet, on dirait que l’auteur du manga a voulu faire en sorte que chaque chapitre soit encore plus tordu que le précédent, avec moult révélations sorties d’on ne sait où. Ce manga est tout aussi gratiné que la série, si ce n’est plus. XD

Bon, on ignorera les gros plans sur la petite culotte de Nunnally et ses copines, les dessins parfois inégaux et le trop plein de sérieux. Pour le reste, on a donc une histoire où Nunnally est protégée par Nemo, cette dernière étant en fait le clone de C.C. Cette brave C.C qui se trouve être ici une légendaire sorcière au service de la famille royale d’Angleterre depuis la Guerre de Cent Ans, qui a vaincu Jeanne d’Arc, et qui l’a condamnée à être brûlée vive. Après ce passage WTF ou comment réviser l’histoire de France avec Code Geass, on apprend aussi que Jeanne d’Arc, sur le bûcher, a jeté une malédiction sur C.C et l’a rendue immortelle. Hum. A partir de là, C.C est trahie par le roi Henri V et mène une vie chaotique, avant d’être capturée des siècles plus tard par des savants japonais qui veulent étudier le pourquoi du comment de son immortalité, puis prélèvent sur son corps des cellules pour les injecter à un groupe de personnes, maintenant connus sous le nom de « Irregulars ». Et malgré son titre, ce manga met finalement plus en avant C.C et Nemo que Nunnally, allez savoir pourquoi.

Le reste est trop WTF pour être résumé ici, entre Mao qui est devenu une gothic lolita, les personnages morts dans la série qui ne le sont pas ici, Marianne qui n’est qu’une $@&#, l’arrivée comme un cheveu sur la soupe d’Anya, « Dark » Nunnally, Rollo le psychopathe qui est ici le frère jumeau de Lelouch et lui ressemble comme deux gouttes d’eau… C’est bien parti pour avoir à la fin du manga un Lelouch qui sort de nulle part en disant « just as planned ».

J’aimerais bien qu’ils sortent un jour des OAV basées là-dessus, ça pourrait être très rigolo. Sérieusement.


 

12
Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Les plus récents Les plus anciens
Me notifier des
bibendum94
bibendum94

AAAHH School Days…on adore ou on rejette violemment, en tout cas ça ne laisse pas indifférent! Pour ma part, étant amateur de sensations fortes (quitte à tomber dans le trash ou l’immoral), l’anime m’a bien fait tripper (mais c’est vrai que le dernier épisode représente à lui seul bien 70% de l’interet de la série). Makoto est un personnage comme on en voit peu: lâche, obsédé, sans crupules, horriblement bête…un vrai salaud, à mille lieues des persos propres sur eux habitules!
Si le manga édulcore un peu l’anime, je trouverai ça dommage, mais pourquoi pas tenter le coup (c’est vrai que l’anime avait tendance à trainer un peu)?

Kyn_chan
Kyn_chan

Je ne savais pas que School Days existait en manga…
j’avoue que la série était …comment dire…gore ^^

Tiens un manga de Code Geass ??? Même pas par les Clamp !

Eredreth
Eredreth

Il y a pas mal de manga Code Geass, à chaque fois le personnage qui fait un contrat est différent, et au final c’est toujours aussi WTF >__<

Zechs Marquise
Zechs Marquise

Pour le manga de School Days, je ne trouve pas Makoto si boulet. Au moins il réfléchit bien à ses actions et ne se jette pas sur tout ce qui porte une culotte. Bref il est bien plus supportable que dans l’anime c’est clair (pas difficile sachant que c’est le perso le plus haï de ces dernières années).

Code Geass je préfère éviter de lire les mangas ^^’.

X4713R
X4713R

Ces yeux !! O_O
Tiens, ça me fait penser que j’ai toujours pas vu l’OAV spécial Kokoro.

aaaah~
nicu boato~
http://fr.youtube.com/watch?v=oWUYZ88B33Y
(existe aussi en version « Osu »)

Sinon, gros WTF pour Evangelion. Nan faut arrêter les conneries là M. Gainax…

vidok
vidok

Encore une série Evangelion… O_O’

Je me contente de celles disponibles en France – Iron Maiden et Plan de Complémentarité – et déjà, je trouve que la licence est un peu trop exploitée, bien que l’univers soit apparemment plus proche de l’oeuvre d’origine que ce Gakuen Datenroku.

N’empêche le style m’attire bien… serais-je en train de me faire avoir ? ^^’

Amana
Amana

Hahahahaha! Le manga CodeGeass il est bien marrant!
J’avais lu deux trois chapitre, puis j’ai coupé net: j’aime la série d’origine, mais là, c’est un peu (beaucoup) poussé…

!!!!!!SPOILER!!!!!!!!!!!SPOILER!!!!!!!!!!!!SPOILER!!!!!!!

Pour l’histoire de Jeanne d’Arc, l’auteur à du s’imaginer des trucs après un flash back de C.C, dans l’animé, dans lequel elle brûle sur un bucher!
C’est parce que les gens la prenaient pour une sorcière!
Mais ya même des fans qui ont cru que C.C pouvait être Jeanne D’arc… yum yum yum…

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!FIN SPOILER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour Eva, je dois dire que je me tate toujours à prendre Iron Maiden et Plan de Complémentarité *hardfanboy*, mais celui-ci m’a l’air un peu trop… bizarre?

Lu-sama
Lu-sama

Evangelion, énorme poule aux oeufs d’or. Les mangas sont médiocres.

Si le manga de Code Geass est aussi WTF que la série je pourrais m’y intéresser… Ü Mais c’est même pas dessiné par CLAMP alors non… De toutes façons il sortira sûrement pas en France, donc niet. :/

Amana
Amana

Lu-sama, je crois qu’avec toutes leurs séries en cours, les CLAMP sont pas prêtes de nous faire le manga CodeGeass! ^^’

*déjà qu’on attend toujours X et LawfulDrug…*

Gilga
Gilga

J’en avais entendu parler du Nunnaly, mais bon, vu comme Code Geass me passionne j’ai pas cherché à en savoir plus…
Le eva aussi j’en avais entendu parler mais je n’avais pas vu d’images, graphiquement j’aime bien.

Exelen

Zechs Marquise >> de toutes façons, Makoto restera pour toujours dans mon Top 3 des plus gros boulets de la japanimation, aux côtés de Shirô de Fate Stay Night et Raki de Claymore.

X4713R >> Nice Boat! :3

Lu-sama >> et les jeux, c’est pire. Mais j’avais quand même acheté celui sur PS2, le Evangelion Girlfriend of Steel 2 (un jeu de drague…). ^_^; Pour le manga de Nunnally, je suis sûre que tu aimerais, tellement c’est WTF. D’ailleurs je crois que les droits viennent d’être achetés aux USA, c’est pas impossible que ça arrive un jour en Europe.

Zechs Marquise
Zechs Marquise

En fait on trouve tellement de boulets que c’est dur de faire un top :D. Nina (la fétichiste des coins de tables) est en bonne place dans le mien aussi -_-.