La 81ème édition du Comiket, le grand rendez-vous biannuel des otaku, s’est tenue le dernier week-end de l’année, du jeudi 29 au samedi 31 décembre 2011. Cette année il y a apparemment eu moins de visiteurs par rapport à l’édition de l’hiver dernier, même si je n’ai personnellement pas vraiment vu de différence.

Cette fois-ci j’y suis allée la totalité des trois journées, et je m’y suis même rendue avec le tout premier train de 5 heures du matin pour attendre l’ouverture du Tokyo Big Sight (où se tient le Comiket) à 10 heures, parce que c’est quelque chose que je voulais essayer au moins une fois dans ma vie. Heureusement, il ne faisait pas spécialement froid durant ces trois jours, d’autant plus qu’attendre dehors le matin en hiver est mille plus supportable qu’attendre l’ouverture du Comiket à la même heure en plein mois d’août : en été, c’est un véritable cauchemar à cause de la chaleur et de l’humidité, même très tôt.

Contrairement aux années précédentes, j’ai évité pour cette édition de trop me ruiner en doujinshi. En fait, j’ai surtout passé ces trois jours à acheter des doujinshi pour d’autres personnes (qui se reconnaîtront ! :D).

JOUR 1

J’ai souvent entendu dire que le premier jour du Comiket est celui où il y a le moins de monde car il vise en priorité les fujoshi : il est donc logique pour les personnes non intéressées d’en profiter pour tenter les stands professionnels. Or il semblerait que tout le monde se soit dit la même chose, car les stands pros étaient bourrés de monde… Surtout ceux du second film de Nanoha où il fallait faire pas moins de cinq heures de queue pour acheter des goodies. Les stands de Type-Moon et Aniplex comptaient également des files gigantesques.

Le premier jour du Comiket, c’est aussi le jour qui a pour thématique les jeux vidéo hors visual novels et autres doujin games, avec une majorité de RPG. J’en ai donc profité pour acheter quelques doujinshi sur Xenoblade et Dark Souls qui m’intéressaient beaucoup et que j’avais repérés en avance grâce au site de Pixiv !

Ces trois « fan books » viennent du même cercle, +Alpha, et de son artiste principal beco. Ils proposent des histoires courtes, aussi bien parodiques que sérieuses. En tout cas, seul le doujinshi « Ray of Light » était une nouveauté, les deux autres étaient déjà sortis lors des Comiket 80 et 81. Un petit calendrier de 2012 était même fourni en cadeau avec ce dernier, chaque mois représentant une zone du jeu. Sympa.

Il n’y avait que très peu de doujinshi sur Demon’s Souls et Dark Souls, et la plupart étaient étonnamment des romans fanfics. J’avais tout de même repéré à l’avance ce « Poka Poka Dark Souls Life », un doujinshi du cercle Jam・Session qui proposait aussi des t-shirts d’un goût douteux. En tout cas, les doujinshi basés Dark Souls restent (pour le moment ?) extrêmement rares, donc je n’ai pas hésité à acheter celui-ci d’autant plus qu’il est très amusant : il raconte la progression dans le jeu de son auteur de manière humoristique.

JOUR 2

Le second jour, ça commence à être du serious business au niveau de la foule. Parce que c’est aussi la journée dédiée à Touhou, et donc forcément ça attire beaucoup de monde. C’est également ce jour-là que sont vendus les doujinshi tirés de séries rétro et nostalgiques, mais aussi de séries de magical girls, que ce soit du Creamy Mami, du Sailor Moon ou encore du Precure (même si il y avait beaucoup de doujinshi pas vraiment recommandés aux mineurs pour ces deux dernières).

Le cercle Benkeidou (弁慶堂) en profitait pour revendre d’anciens exemplaires des doujinshi de Yoshihiko Umakoshi. Et ils avaient visiblement prévu un stock assez énorme car à midi ce n’était même pas en rupture de stock : de quoi faire un peu pleurer ceux qui avaient dépensé beaucoup d’argent à l’époque pour acheter les Umakoshi gengashuu sur Yahoo Auction ou encore Mandarake, à cause de leur rareté… Et dire que maintenant, on peut en trouver toute une tripotée en ligne. Certes, c’est plus cher que le prix original, mais on est loin des 8 000 ou encore 10 000 yens que l’on pouvait voir il y a encore peu de temps.

Et pour les achats du jour ? Tout d’abord le cercle St.Break vendait sa nouvelle fournée de folioscopes, ces petits livrets de dessins qui représentent une scène en mouvement. Avec cette fois-ci quatre flip books créés par des animateurs différents : Hokuto Sakiyama, Shinya Ohira, Hiroyuki Okiura et enfin Shinsaku Kozuma. En revanche il fallait tout de même compter 1 000 yens le folioscope, il me semblait que les précédents n’étaient pas aussi chers.

Quelques stands plus loin des cercles vendaient à ma grande surprise des doujinshi tirés de Shoujo Kakumei Utena, dont un recueil d’illustrations réunissant plusieurs artistes en hommage à la série, par le cercle ask : « Kakumei Kettou ».

Ce doujinshi était en fait sorti en 2008 pour le Comiket 74 et ils l’ont ressorti cette année, ce qui est plutôt une bonne chose car il était en rupture de stock sur les rares sites en ligne où il avait été mis en vente. Une bien jolie surprise en tout cas, avec quelques illustrations vraiment magnifiques.

J’ai également pris un recueil d’illustrations sur Mawaru Penguindrum, du même cercle que celui du doujinshi d’Utena, sobrement intitulé « Crystal ». Et malgré la pose lascive de la princesse de cristal sur la couverture, il s’agit bel et bien d’un doujinshi tout public !

Les deux doujinshi suivants ont été achetés par hasard en furetant du côté des cercles sur les séries de magical girls anciennes, avec le dernier volume en date de « Desuno-to! », une série de recueils d’illustrations que l’on doit au cercle KilennyCat et à chaque fois dédié à des anime différents ; le recueil de cet hiver était consacré à Minky Momo (Gigi) et Mahou no Yousei Pelsia (Vanessa et la Magie des Rêves).

Enfin, le dernier doujinshi acheté dans le même coin était un hommage à Creamy Mami : « Creamy Mami Again Plus Calendar 2012 » par le cercle ANP/All Night Products, avec un set comprenant un calendrier, un petit sac, un strap pour téléphone, une carte postale et un badge. Assez sympa même si bien évidemment on est loin du niveau de Akemi Takada (qui n’était même pas là pour ce Comiket).

C’est également durant cette seconde journée que je me suis rendu compte qu’au Comiket, on peut trouver des doujinshi sur tout et n’importe quoi : le jardinage, les appareils radio des années 60, des guides touristiques… Voire même des trucs sortis de nulle part comme un doujinshi sur Mac avec Steve Jobs version genderbent !

JOUR 3

Le troisième jour du Comiket reste toujours la journée la plus éreintante. C’est aussi le jour qui attire le plus du monde parce que d’un côté il y a de très nombreux doujinshi interdits aux moins de 18 ans, et de l’autre côté il y a également ceux vendus par quelques personnalités plus ou moins connues dans le monde l’animation ou encore de l’illustration (mangakas, animateurs…).

C’est un peu ma tradition, mais à chaque Comiket je prends toujours les derniers doujinshi de Yoshitoshi ABe. Et sachant qu’il y a énormément de stock j’y suis donc allée en dernier. Cette fois-ci, j’ai donc mis la main sur le premier volume de son roman illustré « Pachel no Daimajo » ainsi que le recueil d’illustrations « Plastiki », deux nouveautés sorties pour cette édition du Comiket.

J’ai également pris le volume 11 du « Key Animation Drawing » de l’animateur et character designer Yasuomi Umetsu, un gros pavé qui se focalise sur son travail sur le story-board des génériques de début de Blood C et Mezzo, mais aussi les passages des séries No.6 et Girl’s High où il a officié en tant qu’animateur-clé.

J’ai acheté le second volume du « Atmosphere’s Sketchbook », du cercle Atmosphere, un peu par hasard : il n’y avait pas de queue au stand, donc autant en profiter, d’autant plus que le premier était très sympa. Ce second volume est essentiellement composé d’esquisses et de croquis sur des séries diverses et variées, le tout étant toujours illustré par ebisu (Shuhei Handa), yone (Mai Yoneyama) et tarou2 (Masaru Sakamoto).

L’autre nouveauté vendue sur le stand de ce cercle était le doujinshi « Capcom vs Atmosphere », qui comme son nom l’indique est un recueil d’illustrations en hommage à divers titres de Capcom (principalement la série des Street Fighter, mais aussi Ace Attorney, Devil May Cry, Breath of Fire…).

Un autre doujinshi que j’ai acheté sur un coup de tête est « Blue » de Shigeto Koyama, le character designer de la série Heroman et pour lequel j’avais déjà acheté la version « Yellow » en août 2010. Il s’agit d’un fanbook bilingue (anglais et japonais) composé de plusieurs sketchs et croquis, principalement sur l’héroïne de la série. Disponible sur le stand du cercle CCMS, ce dernier était lui aussi relativement désert.

Ce même cercle proposait également « O SPARK », un gros recueil d’illustrations de presque 200 pages sorti en fait l’an dernier mais de nouveau mis en vente pour ce Comiket. Il regroupe des hommages signés et illustrés par divers artistes, animateurs et mangakas, mais aussi par quelques doubleurs de la série. Vraiment très sympathique, même pour les personnes qui ne sont pas fan de Heroman à la base.

Et pour finir, mon dernier achat a été le doujinshi de huke sur Steins;Gate : « Steins;Gate Visual Works 1.5 », qui m’aura tout de même demandé presque une heure de queue pour l’obtenir. Un badge ainsi qu’un CD-Rom comprenant une police de caractères à installer sur son ordinateur et quelques fonds d’écran de Kurisu en mode « mad scientist » étaient également fournis avec. :’)


Ce sera tout pour le petit compte-rendu de cette 81ème édition du Comiket qui aura été un peu éprouvante, car enchaîner trois journées de suite en se levant à quatre heures du matin, ça demande quand même une sacrée dose de motivation et d’énergie.

Pour finir, j’ai mis en ligne toutes mes photos du Comiket et principalement du cosplay dans cet album dédié. Un cosplay qui était d’ailleurs du gros n’importe quoi cette année, pour mon plus grand plaisir !

Petit aperçu :

Un grand merci à jeriaska pour les photos (en dehors de celles du cosplay) – (CC BY-NC 2.0)

13 commentaires

  1. Avatar

    Vu qu’ils ont ressorti les précédents doujinshis de Y. Umakoshi, je crois qu’on va attendre bien sagement une ressortie pour le quatrième vol. avec Cure Moonlight en couverture. Purée 4000-5000 yens, ça fait quand même… mal :/

  2. Avatar

    Atmosphere’s Sketchbook et le recueil d’illustrations sur Mawaru on l’air d’être assez intéressants. Sinon est ce qu’il y’avait beaucoup de monde au Stand 07th Expansion ?

  3. Avatar

    J’adore la montagne des gens en bleu dont les Kaitos et la petite Cirno qui passe dans le coins :3
    Bizarrement je ne me rappelle pas des hommes WTF juste au dessus… Quelqu’un peu me le redire SVP ? :(

  4. Avatar

    Le T-shirt chevalier solaire wwwww, dommage que les doujin Dark Souls soient rares, même pas Gwynevere inspire les artistes :(
    Sinon les flipbooks st.Break ont toujours été vendus à 1000y l’unité depuis le C79.

  5. Exelen

    Necrelia > oui, il y avait beaucoup de monde au stand 7th expansion. D’ailleurs ils sont tombés en rupture de stock vers 13h30.

    kyouray > Les précédents flipbooks étaient donc aussi à 1000 yens ? Je ne sais pas pourquoi mais j’étais persuadée qu’ils étaient moins chers.

  6. Avatar

    Il est plaisant de constater autant de douce folie dans le cosplay, cela devrait être toujours la norme !
    Celui de Nichijô mérite une mention orz

  7. Avatar

    je sais que ça peut sembler être une question stupide mais, tous ces doujinshis et autres goodies que tu achète, tu les revends ou tu les gardes ? ( désolé ça m’intrigue ahah :3 )

  8. Avatar

    EimiChan > Je les garde pour moi. :)
    Apres il y aura peut-etre un moment ou il faudra effectivement que j’en revende certains si je n’ai plus de place pour les ranger…

  9. Avatar

    Enfin un article où je peux dire « j’y étais » XD
    C’était mon 1er comiket, je suis passé seulement le 2ème jour à 11H et entré en moins de 5 mn, c’est impressionnant o_O
    En tant que fanzineux, j’ai été impressionné par les idées de chaque stand pour se démarquer avec si peu de place, alors qu’en France avec 4 m² on arrive pas à faire un stand aussi accueillant ou original.
    Ma seule déception fut les shikis des stands qui n’étaient pas en vente et qui étaient carrément superbes *_*
    Bon cet article me permet de voir ce que j’ai pu manquer sur les autres jours (donc beaucoup de choses XD)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.